AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

L` Iconoclaste


Livres les plus populaires voir plus


Dernières parutions chez L` Iconoclaste


Dernières critiques
PommeBleu
  01 octobre 2022
La petite menteuse de Pascale Robert-Diard
Ce roman qui fait partie de la pré-sélection du Prix Goncourt lycéens 2022, interpellera très certainement les jeunes, car Lisa, le personnage principal, a leur âge et traverse une période de mal-être liée à l'adolescence.



L'autrice Pascale Robert-Diard est chroniqueuse judiciaire au journal le Monde. Elle sait aller à l'essentiel et maitrise habilement son sujet.



Jugé une première fois, cette affaire a envoyé un homme en prison pour viol sur mineur. Trois ans ont passé, Lisa souhaite revenir sur ses déclarations et change d'avocat en choisissant une femme. Le décor est rapidement planté. C'est un roman sans grande surprise, mais l'argumentation est efficace, le rythme est soutenu et va à contre-courant de certains mouvements féministes.

Comment ne pas penser au film 'Les risques du métier" en 1967 avec Jacques Brel ?



Une lecture facile et intéressante.
Commenter  J’apprécie          10
carolitne
  01 octobre 2022
Tibi la Blanche de Hadrien Bels
C’est déterminant un nom. Ca dit tout de toi, ça raconte ta légende, tes origines, ta langue et ton caractère. Ça te relie aux autres, ca compose la magnifique étoffe aux mille couleurs d’un récit commun. Ca fait de toi la pièce du puzzle d’une histoire ancestrale. Qu’elle soit douloureuse ou fondatrice, née du silence, de la rage ou de la haine. Et même si tout dépend de qui raconte l’histoire, si ton nom dit ton passé, il t’appartient d’écrire ton avenir.

Son nom à elle c’est « Tibi Toubab ». Tibi la blanche. Parce qu’elle est « une résistante silencieuse », parce qu’elle sait ce qu’elle veut, parce qu’elle parle mieux le français que les autres. Et parce que son avenir, elle veut l’écrire en France. Pour se soustraire des chaînes des traditions, des entraves d’un mariage forcé, du poids des mentalités.

Son histoire devra commencer par un mot. Baccalauréat. Le sésame pour quitter son Sénégal natal et rejoindre la France « des paysages clairs et des visages troubles. » Alors, pour remplir les pages blanches qui précèdent l’incipit de sa nouvelle vie, il y a l’attente. Des résultats du bac dont dépendra son futur. Et celle de ses deux amis, Issa et Neurone. Chacun a ses rêves, ses idéaux et une idée précise de son avenir.

A travers lesquels nous découvrons les espoirs, les souhaits et la réalité de la jeunesse dakaroise ; avec lesquels nous découvrons un quotidien bercé entre tradition et modernité, tiraillé entre les chimères d’une émigration en France et l’attachement aux traditions et à la terre sénégalaise. Et qui, par leur sincérité, leur innocence et leur soif de vivre nous emportent dans le tourbillon de leurs rêves.

« Tibi la Blanche » est un hommage à la jeunesse d’un pays en pleine mutation dont nous percevons le dynamisme et l’énergie grâce à la succession de courts chapitres et par à une écriture vive, spirituelle et concise, peut-être un peu dépouillée ; qui nous attire dans les rues de Dakar.
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
EssyMix
  01 octobre 2022
Ma reine de Jean-Baptiste Andrea
Il m’est difficile de donner un avis sur le premier roman de Jean-Baptiste Andréa tant il diffère de tout ce que j’ai l’habitude de lire. Ce fut une agréable découverte, un doux roman, poétique et très singulier. Les éditions L’Iconoclaste ont ce don d’être capables, à travers des histoires courtes, de vous transporter dans des univers radicalement différents. La rudesse de la campagne avec Une bête au paradis de Cécile Coulon, les violences infligées aux enfants avec La vraie vie d’Adeline Dieudonné. Cela fonctionne notamment grâce à des personnages forts et originaux.



Ici nous suivons Shell, un enfant surnommé ainsi à cause de son blouson, qui évolue dans un monde onirique. Shell est rêveur, toujours dans ses pensées, déconnecté du « monde réel ». Il incarne l’enfant naïf que nous avons chacun fait taire en nous. L’écriture à la première personne est un choix pertinent pour ce roman, nous vivons l’aventure avec Shell sans en savoir plus, sans comprendre davantage de choses que lui. Nous assistons ainsi à la naissance et l’évolution de sa relation avec Viviane, sa reine. Ils vont alors nous faire vivre des montagnes russes niveau émotions. L’innocence et la naïveté de Shell sont touchantes, tandis que Viviane représente la réalité et se joue de lui.



J’espère avoir réussi à faire transparaitre l’ambiance et l’idée générale de ce roman. Il n’est pas simple de le résumer, je ne pense pas que cela soit nécessaire, mieux vaut se plonger dedans et le découvrir. C’est un roman court, à dévorer dans la journée pour rester dans la bulle de Shell sur son plateau de Haute-Provence. Un roman original, ça passe ou ça casse, mais si ça casse pour vous vous n’aurez pas perdu beaucoup de temps !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60