AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Découvrez les meilleures listes de livres


"Papiers rêvés, papiers enfuis !..."
Liste créée par fanfanouche24 le 19/04/2022
30 livres.

Un coup de coeur immense,du moment pour un texte moins connu d'un auteur-sociologue, admiré depuis toujours et se trouvant dans mon petit Panthéon personnel

Texte incroyable tant par les connaissances,souvenirs,rappels sur cette matière unique,universelle: le Papier...que par la poésie de cet ouvrage...Pierre Sansot nous emmène, comme chaque fois, dans cette manière n'appartenant qu'à lui: Bienveillane et Poésie ! Il s'agit d'un texte publié par les excellentes éditions, Fata Morgana...en 1993.

Découverte de ce précieux livre grâce à l'amie , Mimimelie ,que je remercie abondamment, en passant !!

**en cours le 19 avril 2022-

@Soazic Boucard@

** Ne pas manquer la très exhaustive sélection d'Alzie, sur ce thème "Le Papier dans tous ses états"...



2. Monsieur Origami
Jean-Marc Ceci
3.79★ (568)

"À l’âge de vingt ans, le jeune Kurogiku tombe amoureux d’une femme qu’il n’a fait qu’entrevoir et quitte le Japon pour la retrouver. Arrivé en Toscane, il s’installe dans une ruine isolée où il mènera quarante ans durant une vie d’ermite, adonné à l’art du washi, papier artisanal japonais, dans lequel il plie des origamis. Un jour, Casparo, un jeune horloger, arrive chez Kurogiku, devenu Monsieur Origami. Il a le projet de fabriquer une montre complexe avec toutes les mesures du temps disponibles. Son arrivée bouscule l’apparente tranquillité de Monsieur Origami et le confronte à son passé. Les deux hommes sortiront transformés de cette rencontre. Ce roman, d’un dépouillement extrême, allie profondeur et légèreté, philosophie et silence. Il fait voir ce qui n’est pas montré, entendre ce qui n’est pas prononcé. D’une précision documentaire parfaite, il a l’intensité d’un conte, la beauté d’un origami."
3. Petit précis de mondialisation, tome 3 : Sur la route du papier
Erik Orsenna
3.64★ (437)

"" Un jour, je me suis dit que je ne l'avais jamais remercié. Pourtant, je lui devais mes lectures. Pourtant, c'est sur son dos que chaque matin, depuis près de soixante années, je tente de faire avancer, pas à pas et gomme aidant, mes histoires. Et que serait ma vie sans raconter ? Je n'avais que trop tardé. L'heure était venue de lui rendre hommage. D'autant qu'on le disait fragile et menacé. Alors j'ai pris la route. Sa route. De la Chine à la forêt canadienne, en passant par la Finlande, la Suède, la Russie, l'Inde, le Japon, l'Indonésie, l'Ouzbékistan, le Brésil, l'Italie, le Portugal et bien sûr la France, j'ai rendu visite aux souvenirs les plus anciens du papier. Mais je me suis aussi émerveillé devant les technologies les plus modernes. Saviez-vous que le chiffre d'affaires planétaire du papier l'emporte sur celui de l'aéronautique ? Comme je me préparais au départ, une petite voix m'avait soufflé : deux mille ans que la planète et le papier cohabitent. Plus tu en sauras sur lui, mieux tu apprendras sur elle. La petite voix n'avait pas tort. "
4. Mille grues de papier
Chantal Dupuy-Dunier
4.42★ (25)

"Sadako Sasaki, fillette leucémique irradiée à Hiroshima, tenta de plier 1000 grues de papier pour que, selon le proverbe, son voeu: "continuer à vivre se réalise". Avant de mourir, sans dévier de son but, elle parvint à réaliser 644 de ces oiseaux hautement symboliques au Japon. Ce sont les enfants de sa classe qui confectionnèrent les origamis manquants afin de parvenir jusqu'à mille. À l'image de Sadako, j'ai 'plié' 644 poèmes. Comme elle, je me suis arrêtée à ce chiffre afin de marquer l'impossibilité dans laquelle se trouve l'homme d'aller jusqu'au bout de ses projets, l'écrivain d'achever son oeuvre. Il était difficile de publier les 644 textes, un choix a dû être fait tout en conservant la numérotation originelle des poèmes." --
5. Les oiseaux de l'espoir
Judith Loske
3.91★ (22)

"Sadako est malade. Elle entend alors parler d'une légende japonaise qui raconte que pour voir ses voeux exaucés, il faut plier 1000 grues en papier. Elle commence donc à plier ces oiseaux de papier dans l'espoir de retrouver la santé. Ceci est l'histoire vraie d'une jeune japonaise pour laquelle un mémorial a été dressé à Hiroshima. Cette histoire parle de la mort, de la tristesse mais aussi de l'espoir."
6. Les papiers japonais : Traditions et créations
François Gonse
4.00★ (5)

"Cet ouvrage, les papiers japonais traditions et créations, est une ouverture sur la culture japonaise à travers la découverte de la fabrication du papier, washi, et des créations qui en sont issues. Grâce à son expérience du japon et ses nombreux voyages dans ce pays, l'auteur François Gonse présente avec précision et sensibilité des techniques sur la fabrication des papiers qui sont méconnues en Occident. Son texte est parfaitement documenté sur les us et coutumes dans l'utilisation des dix principales techniques artisanales, leur contexte historique, leur valeur symbolique, et leurs usages sacrés ou profanes au quotidien. Conçu pour tous ceux et celles qui souhaiteraient pratiquer l'art de la création des papiers ou l'art d'utiliser les papiers dans la tradition japonaise, ce livre leur permet de découvrir un univers très peu connu en Europe. Seuls les artisans japonais du Japon ou de France ont contribué à cet ouvrage par leurs créations en : Chirigi-e - papier déchiré, Kirigami - papier découpé, Katagami - papier découpé pour pochoirs, Hariko - papier mâché, Suminagashi - papier marbré, Origami - papier plié, Tsusumu - l'emballage, Mizuhiki - papier torsadé, Kami-ningyo - les poupées de papier, et enfin le Karakamib - papier décoré pour les cloisons coulissantes."
7. Du papier et des hommes
Jean-Michel Minovez
"Au milieu du dix-septième siècle, au pied des Pyrénées, le Comminges et le Couserans voient se développer de nombreux moulins à papier. Une technique révolutionnaire de fabrication mécanique émerge et enclenche l’essor économique de toute une région. La mise au point du papier à cigarettes par les entreprises JOB et Lacroix permettra à la production française de se hisser au premier rang mondial à l’aube du vingtième siècle. Jean-Michel Minovez brosse la grande fresque de cette histoire économique, marquée par de forts mouvements sociaux et frappée de plein fouet par la crise des années 1970. Des documents rares illustrent l'ouvrage. " Source : Bnf
8. Une petite histoire du papier
Jean-Pierre Lacroux
4.00★ (4)

"Avec du papier, on ponce, on emballe, on fume, on parfume, on filtre, on sèche, on essuie, on se torche, on fait des fleurs, des cocottes, des cerfs-volants, des éventails, on tapisse les murs, on se mouche, on attrape des mouches. Depuis que les Arabes ont fait découvrir aux Européens cette judicieuse invention des Chinois, le papier est le support privilégié de nos oeuvres. Elles s'y créent, s'y reproduisent, s'y conservent. On pense avant tout à l'écriture et au dessin, mais le temps lui-même, et la musique, y sont couchés. Plus que la pierre et les vieillards bavards, le papier est notre mémoire."
9. L'art du papier végétal
Marie-Jeanne Lorenté
3.88★ (14)

"Celui que l'on appelle papier végétal, pour le différencier du papier industriel, est celui des amateurs de beauté et de sensations. Marie Jeanne Lorenté fait partie de ces faiseurs de miracles qui connaissent les secrets et l'art du papier végétal. A partir de plantes sauvages ou cultivées, de feuilles d'arbres ou simplement d'épluchures de légumes, elle propose une méthode pratique pour obtenir une gamme belle et variée de cinquante papiers végétaux... Il suffit d'un minimum de matériel et d'un peu de créativité pour redécouvrir le papier, une activité à la portée de celles et ceux désirant adresser des courriers qui n'ont pas leurs semblables, offrir des cadeaux qui se distinguent des autres, créer des éléments harmonieux de décoration. Dans ce grimoire du XXIè siècle, elle présente aussi neuf artistes qui ont placé le papier végétal au cœur de leur démarche personnelle. Œuvres mettant l'écriture en question, volumes, vêtements... Leurs créations reflètent des univers artistiques riches et diversifiés, sources d'inspiration pour tous ceux qui veulent approfondir leur relation avec le papier végétal. "
10. Moulins à papier de Bretagne
Yann-Ber Kemener
"Née au XVe siècle avec le développement de l'imprimerie, l'activité papetière est l'un des fleurons de l'économie bretonne jusqu'au XIXe siècle. Elle s'intègre dans un système qui associe la culture du lin, le tissage des toiles, la récupération des chiffons. A cette époque, le papier et les toiles de lin constituent l'essentiel des exportations d'un port comme Morlaix vers la péninsule ibérique et la Hollande. Cette activité restée routinière décline avec les guerres et le révolution et de l'Empire. Au cours du XIXe siècle, seuls quelques moulins à papier s'équipent de piles hollandaises, de machines à vapeur adaptées aux nouvelles conditions du marché. Aujourd'hui (en 1989), la tradition papetière est toujours vivante : si au Moulin de Pen Mur en Muzillac, le papier est toujours fabriqué à l'ancienne, il est à noter que els firmes De Mauduit et Bolloré implantées en Cornouaille se sont orientées vers la production de papiers spéciaux exportés dans le monde entier."
11. Océans de papier
Olivier Le Carrer
4.50★ (23)

"Illustré par les plus belles cartes marines conservées à la Bibliothèque nationale de France, Océans de papier propose une histoire savoureuse des cartes marines de l'Antiquité à nos jours. L'image de la terre avec ses cinq continents s'impose aujourd'hui comme une évidence. Elle a pourtant constitué pendant des millénaires un puzzle gigantesque dont personne ne pouvait prévoir la forme définitive, le nombre de pièces et les dimensions réelles. Résoudre cette énigme a pris des millénaires, au gré des échanges entre savants et voyageurs : une fabuleuse aventure humaine et scientifique au cours de laquelle on a appris à mesurer la mer, à dessiner l'espace et à s'y situer. Olivier Le Carrer relate cette fascinante progression, avec les doutes, les espoirs, les fausses pistes et les succès de ses protagonistes. En se plongeant dans les cartes, on s'émerveillera de l'évolution des connaissances, depuis les spéculations fantaisistes de pionniers jusqu'à la précision impressionnante des documents modernes du XXIe siècle."
13. L'art du cerf-volant
Wolfgang Schimmelpfennig
3.00★ (4)

"Les enfants ne sont pas les seuls à aimer leur cerf-volant bigarré qui bruit dans le vent des plages. Beaucoup d'adultes - en Europe, en Indonésie, en Chine ou au Japon - construisent d'extraordinaires machines volantes, véritables architectures de toile, de bambou, de corde, de fibres de verre ou de carbone, ils se réunissent de plus en plus souvent pour des compétitions internationales. D'ailleurs, ils font cela depuis le XVe siècle ! Wolfgang Schimmelpfennig est un excellent spécialiste du cerf-volant, il les a tous construits et pilotés, du plus simple au plus sophistiqué. Ses plans, ses conseils techniques vous seront précieux."
15. Papiers dominotés : Trait d'union entre l'imagerie populaire et les papiers peints (France 1750-1820)
André Jammes
5.00★ (1)

"Volumineux ouvrage consacré aux papiers qui, au XVIIIe siècle, recouvraient les livres avant leur passage chez le relieur. Ces éphémères, devenus d'une insigne rareté, témoignent d'un goût inné pour les arts décoratifs. André Jammes présente sur un merveilleux sujet, qui n'a jusqu'à ce jour été l'objet d'aucune monographie, un premier inventaire où sont reproduits au format quelque trois cents papiers aux motifs et couleurs foisonnants, d'une singulière beauté. « Les images populaires produites au XVIIIe siècle à Chartres, à Orléans, au Mans et dans d'autres centres provinciaux forment un ensemble particulièrement brillant dans le panorama des arts et traditions populaires. Tout le monde connaît La Folie des hommes ou le monde à l'envers, Le Vrai Portrait du Juif errantHistoire de l'enfant prodigue, gravés à grands traits et vivement coloriés au pochoir. Ces images ont été sauvées par des amateurs éclairés ; elles ont fait l'objet d'enquêtes érudites, de publications richement illustrées et d'expositions où les conservateurs de musées et de bibliothèques ont montré tout leur savoir. Les hommes qui produisaient ces images appartenaient à une corporation qui gravait et éditait en même temps des papiers de tenture (tirés feuille à feuille et raboutés en rouleaux) et des papiers dominotés. L'origine du mot est obscure et les domaines de la gravure qu'il recouvre sont mal définis, car les dominotiers gravaient sur leurs planches de bois aussi bien des images pieuses, historiques et allégoriques, que des papiers décoratifs à motifs répétitifs. Ils se mettaient parfois au service des fabricants d'indiennes. Le présent livre conduit à reconnaître que papiers de tenture et dominos se confondent, sinon dans leur conception, au moins dans leur utilisation, mais c'est en général aux feuilles de dessins géométriques ou d'ornements répétés que l'on accorde le nom de "domino". Les spécialistes de l'imagerie populaire n'ont pas manqué d'évoquer ces dominos, mais il manquait une étude spécifique sur ces feuilles et sur l'emploi qui en a été fait pour orner et préserver les livres à leur parution ; c'est l'objet du présent volume. » Extrait de la préface d'André Jammes "
16. Théorie de la carte postale
Sébastien Lapaque
3.43★ (50)

"Qui sinon Sébastien Lapaque pour exalter l'usage de la carte postale comme geste poétique autant que comme art de vivre et d'être au monde ! Sa Théorie offre une brillante et irrésistible promenade sensible dans l'esprit, l'histoire et la pratique de correspondances électives dont le charme agit toujours sur notre ère électro-numérique."
17. Les plus belles Cartes postales d'Amour
Georges Klochendler
4.00★ (3)

"Dans la première moitié du XXe siècle, plusieurs centaines de millions de cartes postales sont échangées chaque année, dont une partie réservée à la correspondance amoureuse. Support idéal pour fixer un rendez-vous, envoyer une délicate attention ou réclamer une pensée, la carte postale allie la beauté d'une image et la clarté de son texte imprimé à un petit un message écrit, tendre, audacieux, parfois maladroit, toujours explicite. De l'émoi de la première rencontre au grand bonheur du mariage, cet ouvrage retrace le parcours des amoureux à travers les plus belles cartes postales."
18. Décors de papier
Christine Velut
4.00★ (2)

"Dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle s'offre aux Parisiens une nouvelle option en matière de décoration murale: les papiers peints. A partir de l'analyse d'un corpus documentaire très varié, des collections de papiers peints conservés dans les musées ou retrouvés en place, aux archives habituelles des historiens de la société et de l'économie, ce travail vise à comprendre la logique de l'émergence d'un nouveau produit destiné à l'ornement du cadre de vie. Saisie à ses débuts, cette nouvelle composante de la culture matérielle permet d'interroger les pratiques domestiques et les habitudes de consommation au tournant des XVIIIe et XIXe siècles. Encouragés par une demande pour les papiers importés, des artisans et entrepreneurs d'origines très diverses se lancent en effet dans la fabrication de ce matériau décoratif. Un nouveau milieu professionnel se forme pour répondre à une demande stimulée par la mode. En retour, les attentes de clientèles issues de larges pans de la société sont devancées par des fabricants qui renouvellent et enrichissent constamment leur offre grâce aux talents et à l'imagination de leurs dessinateurs. Le papier peint est adopté dans les demeures royales comme dans les logements de la petite bourgeoisie boutiquière et artisanale, car il sait s'adapter à tous les types de pièces, à toutes les bourses. Élégamment présenté dans les boutiques, habilement promu dans les périodiques, il s'intègre au système décoratif qui lui préexiste et comble les aspirations d'un public qui privilégie la fraîcheur et la gaieté à la solidité." source : thèses.fr
21. Cocottes en papier
Lucy Bowman
5.00★ (3)

"Avec ce bloc de feuillets détachables, les enfants pourront former des cocottes sur des thèmes divers ou personnaliser leurs pliages en papier en écrivant leurs propres gages ou messages. Le carnet comprend également des instructions faciles à suivre et des règles de jeux. Succès garanti à la récré ! Avec ce bloc de feuillets détachables, les enfants pourront former des cocottes sur des thèmes divers ou personnaliser leurs pliages en papier en écrivant leurs propres gages ou messages. Le carnet comprend également des instructions faciles à suivre et des règles de jeux. Succès garanti à la récré ! 80 modèles uniques de cocottes qui amuseront les enfants pendant des heures. Animaux ou robots, avec ou sans texte, les thèmes proposés sont variés. Pour jouer seul ou entre amis. "
22. La papeterie Tsubaki
Ito Ogawa
4.16★ (5432)

"Hatoko a vingt-cinq ans et la voici de retour à Kamakura, dans la petite papeterie que lui a léguée sa grand-mère. Le moment est venu pour elle de faire ses premiers pas comme écrivain public, car cette grand-mère, une femme exigeante et sévère, lui a enseigné l'art difficile d'écrire pour les autres. Le choix des mots, mais aussi la calligraphie, le papier, l'encre, l'enveloppe, le timbre, tout est important dans une lettre. Hatoko répond aux souhaits même les plus surprenants de ceux qui viennent la voir : elle calligraphie des cartes de vœux, rédige un mot de condoléances pour le décès d'un singe, des lettres d'adieu aussi bien que d'amour. A toutes les exigences elle se plie avec bonheur, pour résoudre un conflit, apaiser un chagrin. Et c'est ainsi que, grâce à son talent, la papeterie Tsubaki devient bientôt un lieu de partage avec les autres et le théâtre de réconciliations inattendues. "
23. La République du bonheur
Ito Ogawa
3.95★ (1848)

"La vie est douce à Kamakura. Amis et clients se pressent dans la petite papeterie où Hatoko exerce ses talents d'écrivain public. Tendres, drôles ou tragiques, les destins se croisent sous son pinceau. Hatoko s'est mariée et découvre, en compagnie de Mitsurô et de sa petite fille, les joies d'être mère au sein de leur famille recomposée : elle enseigne à l'enfant l'art de la calligraphie comme le faisait sa grand-mère et partage avec elle ses recettes des boulettes à l'armoise ou du thé vert fait maison. Mais si Hatoko excelle dans l'art difficile d'écrire pour les autres, le moment viendra pour elle d'écrire ce qui brille au fond de son coeur. Après La Papeterie Tsubaki se dévoile une fois de plus tout le talent d'Ogawa Ito pour nous révéler les sources invisibles du bonheur. Ogawa Ito est née en 1973. Elle chante, écrit des livres pour enfants, des articles pour des magazines de cuisine et de voyage. Son premier roman, Le Restaurant de l'Amour retrouvé, a été adapté au cinéma au Japon et est devenu un best-seller mondial. Il a reçu en France le prix Eugénie Brazier. A découvrir également aux Editions Picquier : Le Restaurant de l'Amour retrouvé, Le Ruban, Le Jardin Arc-en-Ciel, La Papeterie Tsubaki."
24. Artisan papetier, mon métier au XXIème siècle
Jean-Pierre Gouy
4.00★ (1)

"Ne me demandez pas pourquoi je me suis lancé dans ce métier, c'est une des questions à laquelle je n'ai jamais trouvé de réponse. Par contre, je sais pourquoi je continue après 40 ans de belles rencontres que je dois d'abord à ce formidable outil : le papier."
25. Les gens dans l'enveloppe
Isabelle Monnin
3.78★ (1268)

****un roman très plaisant,en guise de clin d'oeil...pour parler d'un objet -papier bien précieux : " L'Enveloppe"...
26. Le Papier, 2000 ans d'histoire et de savoir-faire
Lucien Xavier Polastron
3.64★ (15)

"L'ouvrage est une Histoire mondiale du papier. Excepté peut-être le charmant Dard Hunter et son Papermaking de 1943 - encore s'arrêtait-il avant l'âge industriel -, personne n'avait tenté avec autant de détermination de mettre en perspective deux mille ans de fabrication de ce matériau essentiel et quotidien. La longue marche que la fabrication du papier entreprend en Chine, avant le début de notre ère, la conduira dans le monde arabe par la Route de la soie, puis en Occident, où elle ne sera pas acceptée aisément. Tandis que plusieurs pays perpétuent aujourd'hui le savoir ancestral de la confection à la main, deux cents ans d'inventions et de perfectionnements techniques hissent l'industrie papetière au rang de deuxième sphère économique du monde avec des conséquences sociales et écologiques, en proportion avec ce gigantisme, rarement évoquées. Une des originalités de ce travail est de les révéler, en même temps que les perspectives nouvelles qu'elles ont induites, concernant notamment les matières premières. L'histoire du papier est tissée de rêveries aussi bien que des savoir-faire, d'histoire et de technique autant que d'anecdotes curieuses et amusantes. De longues années de recherches et de compilation dans diverses archives mondiales, ainsi qu'une investigation directe et personnelle, expliquent la somme d'informations de première main, dues quelquefois à des méthodes d'aventurier! et le style vécu de cette quête passionnante. Une iconographie en majorité inédite et d'une étonnante variété reflète la richesse parfois insolite des lieux, des époques et des papetiers. Mais c'est également un livre pratique, qui permet de découvrir et de comprendre la différence entre les diverses sortes de papier, d'apprendre à les utiliser, voire à en réaliser." Source : Decitre.fr
28. La saga du papier
Pierre-Marc de Biasi
4.50★ (8)

"Sous de multiples forme le papier accompagne la vie de l'homme depuis plus de deux mille ans : histoire et aventure d'une matière aussi familière qu'inconnue"
29. Le voyageur de papier
Jean-Claude Perrier
2.25★ (21)

"« Les livres, pour moi, dès le début, constituèrent un refuge, un rempart contre un monde des adultes qui ne m’inspirait qu’une confiance limitée. Un remède aussi à ma solitude, puisque j’étais un enfant unique pris dans la tourmente d’une famille décomposée […]. Dès que j’eus appris à lire, le livre m’est apparu comme un frère naturel. Les livres sont mon oxygène, mes guides tout au long de mon parcours. Je suis un voyageur de papier. » De l’Inde de Malraux au Congo de Gide, en passant par le vison de Michèle Morgan, une galerie de portraits – évocations tendres et complices – jalonne le parcours du narrateur. Au détour d’un poème, d’un voyage, d’une chanson, on croise Duras, Sagan, Mandiargues, Michaux, Jonasz ou Berger, et les grandes figures de l’édition telles Françoise Verny ou Simone Gallimard. Celles et ceux qui ont permis au romancier de se construire. Observateur aigu, confident espiègle, Jean-Claude Perrier traverse son époque et décode le milieu. Son hommage à la littérature est un exercice d’admiration. Le Voyageur de papier, porté par une écriture jubilatoire, donne à vivre, ou à revivre, ces moments de plaisir qu’offre la lecture."
30. Le fou de papier
Gaïa
4.29★ (13)

"Il a honoré la parole de son ami, c’est tout ce qui compte. L’empreinte est là. Partout dans le monde. « Le fou de papier » va vivre, l’Arbre de Lune aussi. Des millions de lecteurs vont boire à sa source. En cela, Gaia voulait contribuer à sauver le monde. Pas beaucoup mais un peu.C’est à présent aux lecteurs d’en décider…"
Commenter  J’apprécie          335

{* *}