AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782343018355
160 pages
Éditeur : Editions L'Harmattan (25/10/2013)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Il a huit ans, peut-être neuf, l'âge où l on rit de bon cœur et où on réfléchit très fort. De la très vieille maison familiale à découvrir il pourrait faire une occasion d exploration idéale d'un monde inconnu, mais elle est si lourde de secrets redoutables qu'elle effraie. Alors pour surmonter ses peurs, avec sa boîte à couleurs et son imaginaire que rien ne peut brider, il va entreprendre d'apprivoiser cette ancienne demeure... et peut-être son futur!

>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
araucaria
  04 septembre 2014
Dans son avant-propos, Michèle Aquaviva Pache, nous présente ainsi son livre : "Cette "Sonatine pour naufragés" est une navigation entre fiction et réel. Un voyage entre histoires douloureuses, ces claques que peut administrer la vie, et un conte tel que peut en tisser un enfant solitaire quand il a des couleurs pour dessiner ses rêves."
Une écriture recherchée, savante, qui tranche dans le vif avec la précision du scalpel. Un livre dur. Une rencontre avec des naufragés de la vie, brutale, sans concession. Une lecture difficile dont le lecteur ressort tout flageolant et meurtri par le texte.
Quatre nouvelles reliées par les rêves et divagations d'un enfant découvrant une maison d'américains dans le Cap Corse. Ces introductions aux différentes nouvelles, ce regard de l'enfant, sont des passages toujours très poétiques qui dépose un peu de baume sur l'ensemble noir du livre.
Commenter  J’apprécie          310

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
araucariaaraucaria   27 mai 2014
Un printemps... Un printemps comme seule la Méditerranée en a le secret. Un printemps beau et embaumant. Un jardin arboré de pins et de palmiers, d'oliviers et d'amandiers. Dans ce paysage doux, policé, ode vibrante à la vie, à la légèreté de l'âme, en foi en l'avenir, à ce plaisir subtil que tisse un jour plein de promesse, un vieil homme fébrile et rêveur. Il a toujours été un inquiet, un naïf, un homme éternellement triste qui malgré tout sait sourire et rire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
araucariaaraucaria   02 septembre 2014
Un printemps... Un printemps comme seule la Méditerranée en a le secret. Un printemps beau et embaumant. Un jardin arboré de pins et de palmiers, d'oliviers et d'amandiers. Dans ce paysage doux, policé, ode vibrante à la vie, à la légèreté de l'âme, en foi en l'avenir, à ce plaisir subtil que tisse un jour plein de promesse, un vieil homme fébrile et rêveur. Il a toujours été un inquiet, un naïf, un homme éternellement triste qui malgré tout sait sourire et rire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
araucariaaraucaria   02 septembre 2014
Micky casse-pipe. Micky casse-pieds.
En deux morceaux la pipe. Comme un signe annonciateur de ta vie en miettes. Esquintée.
Cette pipe, on l'a recollée. Presque. Mais toi, on n'a pas réussi à rafistoler l'enfant que tu étais.
Alors tu es un homme en vrac.
Pas fini.
Un homme, qui ne parle pas. Qui ne parle plus. Pour t'exprimer, pour communiquer, tu m'étreins, tu m'embrasses, tu me prends la main.
Toi, mon fils, l'homme en vrac.
Pas fini.
Muet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
araucariaaraucaria   03 septembre 2014
Il a ramassé son barda et rejoint la bibliothèque - ce qui était la bibliothèque. Parce que les rayonnages sont vides. Quels ouvrages? Quels auteurs? Quel classement? Quel fil conducteur - s'il y en avait un - reliait l'ensemble des livres? Etaient-ils rangés par ordre alphabétique sans préoccupation des domaines traités? Ce vide... Ce vaste vide ne fournit aucun élément d'information.
Commenter  J’apprécie          140
araucariaaraucaria   03 septembre 2014
Si les douceurs et les desserts pouvaient estomper le goût saumâtre de l'existence!
Et s'il en était - un peu - ainsi, cela expliquerait, entre autres, pourquoi les petits enfants et les vieux aiment tant les sucreries. Elles doivent avoir des effets réconfortants et des vertus analgésiques, autant d'excuses sinon de raisons de ne pas s'en priver.
Commenter  J’apprécie          150

autres livres classés : abus sexuelsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Michèle Acquaviva-Pache (1) Voir plus

Lecteurs (4) Voir plus




Quiz Voir plus

Littérature anglaise

Parmi ces quatre oeuvres, laquelle William Shakespeare n’a PAS écrit ?

Le Paradis perdu
des sonnets
Hamlet
Le Marchand de Venise

10 questions
64 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature anglaiseCréer un quiz sur ce livre