AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2362792870
Éditeur : Alma Editeur (06/09/2018)

Note moyenne : 4.07/5 (sur 117 notes)
Résumé :
« Je suis autiste Asperger. Ce n’est pas une maladie, je vous rassure. C’est une différence. Je vais vous raconter une histoire. Cette histoire est la mienne. J’ai joué au jeu télévisé Questions pour un champion et cela a été très important pour moi. »
Nous voici donc en 2012 sur le plateau de France 3 avec notre candidat préféré. Olivier Liron lui-même est fort occupé à gagner ; tout autant à nous expliquer ce qui lui est arrivé. En réunissant ici les ingré... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (87) Voir plus Ajouter une critique
Bookycooky
  07 septembre 2018
Il est autiste Asperger, pas encore la trentaine et participe au jeu télévisé "Questions pour un champion" chez Julien Lepers .
Le temps d'une émission, au rythme déchaîné des questions de Lepers,
Il nous parle de sa vie, de sa différence qui le poussa à une enfance solitaire et le confronta à la violence incroyable de la jungle du collège. D'où son refuge dans les mots ( "le déclenchement de l'écriture est lié à la sensation intime de l'horreur"), et sa passion pour la connaissance encyclopédique ("Je me suis rempli la tête d'informations pour peupler ma solitude. Pour oublier l'essentiel, pour dompter l'absence et le chagrin. Comme si apprendre des milliers d'informations sans queue ni tête, peupler la mémoire était un réflexe de survie."),
Il nous amuse avec des anecdotes caricaturées, liées aux questions, comme celle du Kon-Tiki, le mec qui traversa le Pacifique sur un radeau de fortune en 1947, le YouTube de Lepers, qui a bien fait de renoncer à la chanson 😂,.......et d'autres futilités qui passent bien, comme d'apprendre qu'il existe un club Questions pour un champion, dans le Ier arrondissement de Paris et qu'on y va pour s'entraîner pendant plusieurs semaines avec des spécialistes des jeux télévisés.
De sa différence il en a fait un atout, et comme il le dit lui-même, "là où l'homme qui le cherche, peut trouver son propre souffle”. du jeu Questions pour un champion il en a fait une quête de soi-même.
C'est la propre histoire de l'auteur. Il nous couche sur papier, sa profonde tristesse, ses pensées, ses sentiments, ses émotions, ses peurs, ses révoltes.....bref tout les ingrédients de son existence. Un killer ce type 😀! C'est brillant, émouvant de sincérité et pétillant d'humour, un très bon moment de lecture !
“Le fascisme de la norme ? La peur de la différence ? Nous n'y sommes pas condamnés. Grâce à la poésie, et c'est ce que j'ai essayé de faire dans ce livre, on peut transformer la vie.....Écrire, pour moi c'est une façon de survivre.”

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          842
La_Bibliotheque_de_Juju
  02 octobre 2018
L'action se déroule durant l'émission QUESTIONS POUR UN CHAMPION et on va suivre le candidat du début de l'enregistrement jusqu'à la fin du match !
Dit comme ça, ça peut paraître étrange et pas très vendeur.
Pourtant on a là un ovni littéraire des plus jubilatoires !
Olivier Liron, en peu de pages, nous offre un bien beau moment de lecture. Les questions de Julien Lepers (c'était encore lui le présentateur à l'époque !) sont prétextes à des souvenirs d'enfance, des moments de vie.
Tout se mélange, le jeu et la vie, le rire et l'amour, l'émotion et la culture générale.
Car Olivier Liron est différent. Beau de sa différence. Il est autiste Asperger. Et comme il le dit si bien, « ce n'est pas une maladie, c'est une différence. » Il ne pouvait alors qu'écrire un livre différent qui éblouit de maîtrise et de liberté.
Ouvrage à la croisée des chemins entre confidences touchantes et profondément douloureuses sur une enfance compliquée face au regard des autres. Un récit sans faux semblants, plein de vérités qui touchent au coeur et souvent nous offre de jolis sourires tant l'auteur a les sens de la formule !
Que ce soit dans les descriptions hilarantes des autres candidats ou dans le portrait de Julien Lepers himself (je ne me suis pas remis de sa ressemblance avec un « brocoli »), je suis souvent passé du sourire à l'émotion pure. C'est poignant parfois. Poilant souvent. Prenant, tout le temps !
Madeleine de Proust trempée dans le coca de cette rentrée littéraire 2018, ce livre est original, ne passez pas à côté de cette lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          577
nadiouchka
  30 novembre 2018
Attention, top départ, mains au-dessus du buzzer, écoutez-bien la question : « Je suis autiste Asperger (ce n'est pas une maladie mais juste une différence) – J'ai vingt-cinq ans et je viens affronter d'autres candidats pour l'émission « Questions pour un champion ». Je suis, je suis ? …
- A ma droite ? Oh non !
- Ici ? Olivier Niron ? Oh oui, bravo, c'est bien ça !
En effet, il s'agit bien d'Olivier Niron en 2012.
De cette prestation télévisée, il en a tiré un livre : « Einstein, le sexe et moi » - « Romance télévisuelle avec mésanges » » dans lequel il écrit : « Toutes mes émotions sont extraordinairement fortes et on m'a souvent dit que la façon dont je réagissais était exagérée. Je me souviens des dates de naissance des gens. J'ai publié un premier roman chez Alma éditeur en 2016. Je vais vous raconter une histoire. Cette histoire est la mienne. J'ai participé au jeu télévisé Questions pour un champion et cela a été très important pour moi. (…) Bienvenue dans mon monde. » (page 13)
Si on participe à ce jeu de la première partie (le neuf points gagnants) jusqu'à la dernière partie, la quatrième (Super Champion), Olivier en profite aussi pour nous parler de son enfance – de la société qui rejette les différences – de sa passion pour la littérature et la poésie (un soutien pour lui). Ceci vaut pour Einstein.
Quant au sexe, eh bien, Olivier est un être humain qui a ses sentiments et ses pulsions comme tout le monde : « J'ai senti une petite secousse de plaisir dans le bas du dos, une secousse de plaisir qui a explosé en moi en millions d'échardes de lumière.
J'avais des orgasmes en nuance. »
Mais l'auteur nous faire aussi rire tout au long du livre malgré son problème : il nous raconte certaines anecdotes lui passant par la tête, décrit un Julien Lepers comme un brocoli – entre chaque partie, petite pause et il trempe une madeleine dans du coca – il nous révèle qu'il peut calculer en deux temps trois mouvements le résultat du produit de 247 856 fois 91 (c'est tout simple) – une anecdote sur le Kon-Tiki (et Thor Heyerdahl) – et bien d'autres …
Vous l'avez deviné, un bon moment de lecture, passionnant, touchant, drôle, de celui que l'on surnommait « Forrest Gump ». D'ailleurs, il a tellement couru (petit clin d'oeil) qu'il est arrivé au sommet.
Je préfère ne pas en dire plus pour ne pas spolier ce court ouvrage qui est vraiment à découvrir dans cette rentrée littéraire 2018.
Je termine par ces quelques lignes extraites de la fin du livre dans « Lignes de suite » : « Face à la violence du monde, que peut la littérature ? Je n'ai pas de réponse. Mais l'écrivain doit faire deux choses. Ne pas mentir sur ce qu'il sait. Jamais. Et lutter de toutes ses forces contre l'exclusion. Quoi d'autre, sinon cela ? » (p.194).
Et aussi :
« Voilà, c'est peut-être cela écrire, pour moi, chercher à ouvrir la prison, aimer, aller à la rencontre des autres, tout simplement. » (page 193).
Bravo Olivier ! Bravo pour avoir été Super Champion en battant Jean-Michel et Bravo pour ce livre. Comme a dit Julien Lepers : On se régale !
Mais également : Merci !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
isabelleisapure
  19 janvier 2019
Après 8 participations victorieuses dans le célèbre jeu télévisé « Question pour un champion », Olivier Liron en a fait un roman émaillé d'anecdotes plus truculentes les unes que les autres.
Cette histoire va devenir de fil conducteur d'un récit autobiographique qui nous dit aussi ce que peut vouloir dire être différent. Comment vivre avec des difficultés de compréhension des codes sociaux et comportementaux qui semblent évidents à tous, mais sont pourtant loin de l'être.
Olivier Liron refuse d'envisager le syndrome d'Asperger comme une tare, il le considère comme une différence qui construit toute sa personnalité.
Le récit est teinté d'un humour et d'une autodérision sans faille, d'une douceur et d'une profondeur dont le propos ne se défait jamais.
Qu'il s'agisse de raconter les affres de la compétition avec les candidats sur le plateau de "Question pour un champion", les blagues de Julien Lepers ou la vie avec les difficultés des relations humaines, tout est écrit avec légèreté et autodérision.
On rit, on sourit, c'est lumineux, drôle et touchant. Mais c'est aussi une réflexion profonde sur la différence.
Olivier Liron nous enchante par sa conception surannée de l'amour, par une langue enlevée et rythmée et un sens aigu du monde et de lui-même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          351
LucileMM
  23 octobre 2018
Petit livre, grandes émotions !
Dans ce court roman (dévoré en une après-midi), Olivier Liron revient sur sa participation (brillante) au jeu « Questions pour un champion » en 2012.
Au fil de la partie, au gré des digressions, l'auteur nous emmène sur ses chemins de traverse, ses différences qui le désignent comme un intrus ( autisme, origine étrangère), la cruauté de certains, l'inconscience de beaucoup.
Un coup de gueule où l'on sent sourdre en arrière-plan une énorme tendresse. Un geyser prêt à s'élancer.
C'est brillant et c'est drôle.
C'est poignant et c'est triste.
C'est vraiment bien….
Commenter  J’apprécie          435

critiques presse (2)
Actualitte   07 septembre 2018
D’emblée, il plantera le décor et posera les balises : autiste Asperger il est. Bien. Et alors? Alors vous aurez dans les mains Einstein, le sexe et moi, l’un des romans les plus drôles de la rentrée littéraire, et l’un des plus singuliers : et votre regard aura changé.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Lexpress   03 septembre 2018
Olivier Liron est le super-champion de Questions pour un champion. Il raconte sa victoire dans un livre formidable et amusant.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (68) Voir plus Ajouter une citation
ManouBManouB   15 janvier 2019
Quand j'étais petit, j'habitais dans un village de Seine-et-Marne où il n'y avait pas beaucoup de gens "issus de la diversité"comme disent les hommes politiques, comme si la Diversité était un pays d'où viendraient des gens bizarres comme vous et moi.
Commenter  J’apprécie          00
ManouBManouB   15 janvier 2019
A l'école, aucun espace protégé n'existe. C'est la jungle pure. Tout est danger pour l'enfant. J'ai vécu ces années comme une bête traquée et j'aurais pu déchiqueter les autres avec les dents...
Commenter  J’apprécie          00
ManouBManouB   15 janvier 2019
La joie, le vert paradis, la douceur de l'enfance, ça, désolé, on repassera, je n'ai pas connu. Cela restera à jamais pour moi incompréhensible, cette violence. Ça marque au fer rouge...
Commenter  J’apprécie          00
nadiouchkanadiouchka   01 décembre 2018
Quand on ne peut pas parler, on construit des forteresses. Ma forteresse à moi est faite de solitude et de colère. Ma forteresse à moi est faite de poésie et de silence. Ma forteresse à moi est faite d’un long hurlement. Ma forteresse à moi est imprenable. Et j’en suis le prisonnier.
C’est ça que j’aurais voulu dire à Julien Lepers : Vous ne savez pas ce que c’est. Je suis enfermé derrière un mur de politesse. Attaché et bâillonné. Dans un monde sombre et silencieux, où seule pousse la colère.
P.152
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
LepetitmoiLepetitmoi   01 novembre 2018
J'avais honte et ma honte était une vague, j'avais honte et ma honte était un ruisseau, j'avais honte et ma honte était une guerrière, j'avais honte et ma honte était un océan, j'avais honte et ma honte était une montagne, j'avais honte et ma honte était un volcan. Tu n'imagines pas, Barbara, en fait ma vie c'était ça, ma vie c'était ce sentiment, la honte. Pour moi, il était normal d'avoir honte comme ça de son corps, la honte pour moi était normale comme le vent, normale comme l'eau du robinet, normale comme le fait de trier les poubelles, normale comme les nuages noirs en hiver, normale comme une alarme qui vous réveille tous les jours à la même heure, normale comme un mauvais cauchemar, toujours le même, qui vous terrasse dans vos nuits sans sommeil. Personne n'était là pour me dire que ce n'était pas normal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Olivier Liron (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Liron
Extrait de la participation d'Olivier Liron à l'émission Questions pour un champion, raconté dans son livre : Einstein, le sexe et moi. Passage du Quatre à la suite Sortie le 6 septembre chez Alma Éditeur
autres livres classés : jeu téléviséVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Olivier Liron (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14479 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre
.. ..