AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2012031072
Éditeur : Hachette (14/08/2013)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 295 notes)
Résumé :
La vie de Trèfle a bien changé. Dans l’enclave, elle était une chasseuse, forte et combattive, indispensable à la survie de la communauté. Pourtant, à Salvation où elle s’est réfugiée avec Del, son partenaire de chasse, elle n’est plus qu’un fardeau. Elle ne sait ni coudre, ni cuisiner. Elle n’aime pas aller à l’école. Et pour ne rien arranger, Del prend ses distances. Mais aux alentours de la petite ville tranquille, le danger rôde toujours. Les Monstres ne sont pa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (75) Voir plus Ajouter une critique
Saiwhisper
  28 avril 2016
Même si j'ai dévoré ce livre en deux petits jours, je dois avouer que le début m'a particulièrement agacée... En effet, c'est une Trèfle mal dans sa peau que l'on retrouve dans le tome deux. Elle est ses compagnons ont atterri à Salvation, l'une des rares villes encore debout... Malheureusement, la cohabitation avec ce peuple est très difficile pour notre jeune héroïne qui, je l'avoue, m'est apparue comme une enfant gâtée et insolente. Ayant vécu comme une adulte dans son enclave, elle ne supporte pas d'être comme une enfant/adolescente à Salvation : elle ne veut pas aller à l'école et préfère combattre ou travailler. A ses yeux, l'apprentissage de la lecture ou de l'écriture est plus une corvée qu'un plaisir... Elle ne cherche pas non plus à s'intégrer : hormis être avec Bandit, elle ne fait pas grand chose pour aller discuter avec les autres et se fiche de leur faire changer d'avis sur les aprioris ou les moqueries enfantines dont elle fait les frais. Dans sa tête, Trèfle ne vit que pour être chasseuse. le reste n'a pas d'importance.
En réalité, ce nouveau monde assez similaire au notre (surtout par rapport à son enclave), elle ne le connait pas et ne cherche pas vraiment à l'apprivoiser. Elle n'accepte que ce qu'il l'arrange comme les repas réguliers ou une maison solide pour dormir. le reste, elle l'ignore ou trouve ça inutile... Dans mes souvenirs, je ne la voyais pas aussi naïve, geignarde et entêtée dans le premier volume... Elle m'a un peu rebutée, notamment dans sa relation avec del qui a décidé de s'éloigner d'elle autant que Tegan. J'avais envie de lui dire de se bouger jusqu'à eux plutôt que de se plaindre... Ce qu'elle a finalement fait vers le tiers ou la moitié du livre... "ENFIN !" m'étais-je dit en soupirant.
Il faut dire que notre jolie Trèfle est très naïve et cela s'est très bien ressenti dans la plume d'Ann Aguirre. J'ai eu l'impression de lire un roman pour les enfants de neuf ou dix ans tant l'écriture était trop simple et l'héroïne ingénue. le caractère de Trèfle ne faisait vraiment pas quinze ans. de plus, le rythme était lent, ce qui tranchait net avec le premier volume... Mais qui permettait surtout à l'auteur de montrer une autre facette de son personnage : une chasseuse sentimentale. Oui, bien que le triangle amoureux soit toujours là, notre combattante hors pair réalise enfin certaines choses... le début ne m'a donc pas plu, car j'ai eu du mal à apprécier autant de naïveté de la part de l'héroïne (surtout sur plus de la moitié du livre). J'avais hâte qu'elle se réveille, qu'elle bouge un peu !
Ma patience a finalement été récompensée vers le milieu du livre, lorsque Trèfle, Bandit et del ont finalement rejoint le groupe de gardes chargés d'aller dehors. Dès lors, la plume de l'auteure est devenue plus adulte et dynamique. le pathos larmoyant ou les plaintes incessantes de notre chasseuse étaient enfin terminés. C'est à partir de ce moment là que je n'ai plus voulu relâcher ce second tome ! Il y avait tout ce que j'aime : des combats, des analyses sur les monstres/mutants, des non-dits et des traitrises, des rebondissements, etc. Cela bougeait enfin ! Trèfle reprenait également du poil de la bête... Mais aussi du recul ! Après quelques mois dehors, elle a enfin compris la chance qu'elle avait de vivre avec les Oaks. Ces deux derniers m'ont beaucoup touchée. Patients et avenants, ils ont appris à Trèfle ce qu'était une famille et l'amour que cela pouvait procurer...
Cet ouvrage va donc être un changement radical pour Trèfle et ses compagnons. Ces derniers vont également en voir de toutes les couleurs, notamment à la fin... C'est agréable de voir à quel point ils murissent tous les quatre. L'écriture de l'auteure s'adapte à ce changement de personnalité. Son style est vraiment très simple, cependant cela se lit bien. de plus, Ann Aguirre soulève quelques idées intéressantes comme le droit des Femmes. En effet, à Salvation, la Femme doit principalement s'occuper de son foyer, de la cuisine et des enfants. Certes, il y a quelques métiers féminins comme l'enseignement, mais cela reste assez limité. On est encore dans une société où une Femme n'est pas l'égale de l'homme : elle est faible (voire inutile), n'a pas le droit de porter de pantalon et n'a pas à se battre ou à utiliser des armes à feu pour défendre la ville... On comprend bien sûr pourquoi Trèfle a autant de mal à passer pour une fille "normale". Féministe affirmée voire garçon manqué, elle n'a jamais hésité à montrer son mécontentement. Plutôt que de se mentir, elle a préféré camper sur ses positions et ignorer les voix qui la critiquaient dans son dos. J'ai très bien compris pourquoi elle n'arrivait pas à "rentrer dans les cases" de la normalité au début du livre, néanmoins je regrette que cela se soit fait autant dans le pathos...
Autre point intéressant : celui des monstres. Dans le premier tome, on avait l'impression qu'il s'agissait de zombies... Mais ce second volume va prouver que l'on avait tort ! Ce sont des mutants qui, finalement, n'ont pas une vie si loin des Hommes. Ce que Trèfle va découvrir durant son périple m'a agréablement surprise. Je ne m'attendais pas à découvrir quelque chose d'aussi construit. Lorsque les personnages affirmaient que les monstres devenaient plus rusés et organisés, je pensais à un classique dans le genre Z où, effectivement, certains revenants sont plus forts et/ou intelligents que d'autres. Mais là, il y a quelque chose en plus ! L'auteure m'a prouvé qu'elle avait des idées sous le coude. J'ai donc hâte de voir comment tout cela va évoluer dans le troisième opus..
L_Bookine et MissMaglivresque78 m'avaient dit que je serai passionnée par la suite de la saga et elles avaient raison ! Malgré un début difficile et quelques scènes attendues, j'ai dévoré les pages dès que j'en avais l'occasion. L'univers d'"Enclave" s'est approfondi, les héros ont évolué psychologiquement (exception pour l'un d'entre eux qui a régressé... malheureusement...) tandis que les autres protagonistes se sont parfois montrés attachants (Edmund, Mme Oaks, Veinard). J'ai hâte que le troisième tome sorte en version poche afin de compléter ma collection et découvrir la fin de cette trilogie. E. C.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
MelM
  11 mai 2014
15,5/20
Deuxième tome de la trilogie, Salvation reprend le fil de l'histoire deux mois après les événements finaux du premier tome. Tout à changer, rien n'est plus comme avant pour nos personnages et notre curiosité est enfin partiellement satisfaite puisque nous obtenons quelqu'un es des réponses tant attendues après la fin du tome précédent. Cette nouvelle vie est beaucoup trop différente et ne convient pas à nos personnages qui se sentent inutiles et seuls. Une certaine distance s'est créée entre nos personnages et on sent que ce deuxième tome va être riche en découvertes, nouveautés, rebondissements et très certainement en action, alors sera-t-il à la hauteur du premier tome?
Dès le début du roman, l'auteur place habilement quelques éléments du tome précédent dans le récit afin de nous aider à nous replonger pleinement dans l'univers, tout en nous donnant quelques éléments de réponse à nos très multiples questions laissées en suspens à la fin du premier tome. Quelques révélations étonnantes sont faites concernant l'Enclave, l'auteur nous démontre qu'elle en a encore sous le coude, que son univers est bien plus complexe que nous ne pouvons le penser et qu'elle n'hésitera pas à nous surprendre encore plus dans ce tome. J'ai adoré cet aspect du roman et de l'univers, cette capacité que possède l'auteur de constamment se renouveler, de nous livrer un roman aussi bon que le précédent, car oui il est le digne successeur du premier tome, tout en approfondissant toujours plus son univers. Ann Aguirre réussi à nous rendre totalement accro à sa trilogie grâce aux bribes d'informations dont elle jalonne le récit, tout en maîtrisant totalement parfaitement chaque petite révélation pour ne pas en dire trop et c'est exactement ce qui marche avec moi, me faire chercher, réfléchir à ce que pourrait être la suite de l'histoire, comment l'auteur va faire évoluer son récit, et surtout, quand aurais-je enfin les réponses à mes questions.
L'auteur possède une plume très fluide, simple et addictive, le mélange parfait pour faire de ses romans de véritables page-turner, les pages se tournent toutes seules tellement le roman dans son ensemble est rapide et simple à lire, tout en étant tout simplement passionnant. J'ai trouvé l'écriture de l'auteur encore plus délicieuse que dans le premier tome, avec un peu plus de recherche et de justesse dans le vocabulaire employé, de fait, elle fait passer plus d'émotions plutôt bien réussies et avec un panel assez large: amour, haine et peur sont au rendez-vous et font palpiter le lecteur. Une écriture jeunesse/young adult qui atteint néanmoins son objectif: j'ai été incapable de décrocher du roman sans être gênée dans ma lecture par une écriture qui aurait vite pu basculer dans le trop simple. Un bon point de ce côté là.
Nos personnages tentent donc de se faire une place dans une société qui n'est pas la leur, tentent de comprendre les différents moeurs et de se faire accepter tout en se rendant utiles, tâche rendue ardue par la condition de femme de Trèfle qui doit donc faire face à des détracteurs déterminés. Néanmoins, nos personnages trouvent vite une nouvelle occupation et l'action repart sur les chapeaux de roue et ne s'arrête à aucun moment dans le récit. J'était vraiment très impatiente de savoir enfin ce qu'il allait se passer dans la suite du roman, d'enfin obtenir des réponses à mes questions. J'étais très triste de voir les personnages s'éloigner, j'avais très peur de la façon dont l'auteur allait progresser dans son histoire et au final j'ai été comblée par de nombreux aspects. Tout d'abord, les sentiments sont mieux décrits et plus approfondis par l'auteur et m'ont beaucoup plus atteints que ceux du premier tome. de plus, Ann Aguirre possède toujours la même facilité à nous introduire dans son univers, à intriguer le lecteur et à créer énormément d'impatience concernant la suite des événements, elle ne donne que de petites informations et j'ai vraiment apprécié sa façon de conduire son récit, en menant le lecteur par le bout du nez, sans lui en faire savoir plus que ce qu'elle a décidé que le lecteur pouvait savoir. Elle nous embarque dans son roman et à aucun roman je n'ai soupçonné la suite des événements.
L'action est toujours aussi palpitante, les révélations et découvertes sont tout autant étonnantes et intrigantes que terrifiantes. Il est tout simplement impossible de lâcher ce roman car l'action s'enchaîne à un rythme hallucinant, je n'ai pas eu le temps de souffler et encore moins de m'ennuyer. En effet, une lourde menace pèse sur nos personnages et sur Salvation ainsi que sur l'humanité dans son ensemble. Beaucoup de nouvelles questions sont soulevées dans ce tome par les nouveaux personnages et des bribes d'informations qui intriguent et rendent toujours plus accro au récit. On observe beaucoup de changements chez les Monstres, leur caractère change, leur façon d'agir et d'évoluer entre eux aussi et les Monstres ne sont pas la seule source de problèmes et de conflits, en effet, de nombreux conflits personnels sociaux, politiques et militaires ponctuent notre lecture. Néanmoins, on en apprend de plus en plus au sujet des Monstres, qui sont au centre de toutes les attentions et font frissonner les personnages et le lecteur, et chaque révélation engendre énormément de questions, elles aussi en suspens, et c'est avec impatience et beaucoup de curiosité que se déroule la lecture de ce deuxième tome.
Au niveau des personnages, Trèfle évolue beaucoup dans ce deuxième tome, elle mûrit, apprend à penser par elle-même sans se soucier de l'opinion commune et c'est une évolution que j'ai adoré, celle-ci m'a permise de m'attacher encore plus à Trèfle. del évolue aussi beaucoup dans ce tome, mais j'ai ressenti plus de distance vis-à-vis de lui que dans le tome précédent. Son comportement, bien que compréhensible, m'a déplu et gênée, néanmoins il reste il personnage que j'adore et j'espère le "retrouver" comme avant dans le dernier tome. J'aime toujours autant Tegan et Bandit qui prennent plus de place dans le récit dans ce tome et qui deviennent des personnages à part entière sur lesquels l'auteur s'attarde plus. On s'attache aussi aux nouveaux personnages tels que Mme Oaks et Edmund ainsi que Veinard par exemple, ils ont un véritable rôle dans l'évolution du récit et du caractère de Trèfle. Les relations entre les différents personnages sont très bien décrites et touchantes. le couple Trèfle/Del est toujours aussi attachant et charmant et leur relation toujours aussi attendrissante et passionnante. Néanmoins, point noir au récit, qui je l'espère sera vite résolu, l'auteur met en place un "triangle amoureux" qui m'a énormément frustrée pour les personnages, de plus je déteste les triangles amoureux qui ont le don de m'irriter au plus au point et celui-ci n'a pas fait exception. Heureusement, celui-ci n'est pas l'élément principal du récit et n'a donc pas trop entravé ma lecture.
La fin est encore une fois abrupte et très intrigante concernant la suite de l'histoire, de nombreuses questions sont encore en suspens et la fin ne laisse aucune idée sur ce qu'il va se produire dans le dernier tome. Cette fin est très frustrante, dans le bon sens du terme, tant au niveau des personnages que de l'intrigue, je me poses énormément de question et, surtout, je me demande comment l'auteur va pouvoir se renouveler dans son récit et comment elle va clôturer sa série. En tout cas, tout cela promet un très bon dernier tome et certainement un dénouement riche en action et révélations.
Les +: l'univers, le style d'écriture de l'auteur, les nombreuses questions posées par le récit, l'action, les rebondissements, etc...
Les -: le triangle amoureux frustrant
Un bonne suite, à la hauteur du précédent, qui corrige même quelques défauts. Un récit plus approfondi dans sa globalité: l'action, les relations entre les personnages, les sentiments ainsi que les nombreux rebondissements et révélations sont plus recherchés et mieux maitrisés. Les personnages sont toujours aussi attachant, la tension est à son comble et le troisième et ultime tome s'annonce très riche en révélations.
Je suis très pressée de connaître enfin la conclusion de cette série et les réponses à mes questions, tout en appréhendant énormément le dénouement de l'histoire et de quitter ses personnages.
Vraiment une bonne série jeunesse/young adult qui se lit très vite et que j'ai trouvé rafraîchissante par la fluidité de la lecture, et que je vous recommande.
Lien : http://story-of-books.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
liredelivre
  16 septembre 2013
J'en re-veux ! J'en re-veux ! J'en re-veux !
Un second tome qui me fait dire que je ne me vois pas me lasser de la saga [ni même de la dystopie] pour le moment. Des fois, le tome deux a tendance à ne pas satisfaire, à être bien, sans plus, comparé à la découverte du premier. Sauf que ce n'est pas nécessairement une réalité ! Salvation me le prouve encore ♥ Ou peut-être juste le fait que j'ai plus souvent été ravie par une suite que déçue. Quoi qu'il en soit, le prochain sera long à attendre...
Trèfle, Del, Tegan et Bandit sont sauvés, Salvation leur ouvre ses portes. Seulement, la ville n'est pas tout à fait ce à quoi ils s'attendaient. Surtout pour Trèfle. Habituée à se battre et à se vêtir de sa tenue de combat, elle se retrouve à devoir aller à l'école, s'exercer à la couture et porter des robes. Pour elle, Salvation traite les femmes comme des mômes, et elle a très vite l'impression de ne plus être utile. de ne plus être Chasseuse. Encore plus alors que del n'a de cesse de l'éviter et ne lui adresse pas le moindre mot. Heureusement, Bandit la comprend. Ils sont pareils. Cependant, aucun n'oublie la menace qui pèse au-delà des murs de la ville. Après une première attaque, Trèfle en est sûre : non seulement les Monstres les ont suivis, mais ils ont aussi... évolué. Va-t-elle attendre sagement comme toutes les femmes de Salvation ou reprendre les armes et se battre ?
Le plus de ce tome, c'est qu'il fait évoluer la série. Il se présente comme une sorte de suite à part : un nouveau lieu, de nouveaux personnages. On sent d'emblée une réelle évolution, tant dans les personnages que dans le roman en lui-même. Que ce soit du tome 1 au tome 2, ou des premières pages de Salvation aux derniers, il y a un mouvement qui s'opère. L'action se déplace, les Monstres changent et les personnages s'adaptent. Et on a vraiment l'impression d'avancer, bien que certaines questions restent encore sans réponse... [Moi, je t'aurais écouté, Del, même si c'était dangereux... ♥] Enfin, peut-être que ça viendra dans le troisième tome !
A la lecture du résumé, ce n'est déjà pas un secret, on retrouve déjà un premier changement dans le triangle amoureux. Entre del qui ne lui parle plus et Bandit qui se rapproche, le brouillard s'épaissit pour Trèfle, qui ne sait pas vraiment comment agir en matière de relation amoureuse. Quoi de plus normal, ce n'est pas son truc, elle n'a pas grandi pour ça. Elle est Chasseuse, pas Génitrice. C'est presque, un peu, comme retrouver les débuts du premier amour : l'hésitation, les maladresses, les papillons. Et ça a tout chamboulé dans mon petit coeur de fille fleur bleue ! Qui voulez-vous ? Je craque quand il s'agit de romance et entre del et Bandit, je serais aussi incertaine que Trèfle. Chacun d'eux connaît une situation différente à leur arrivée : le Chasseur est recueilli par M. Jensen, qui gère une étable, et l'ancien Loup s'installe chez le forgeron. Deux activités différents, mais qui leur correspondent plutôt bien, non ? le del doux et calme panse des animaux, et le Bandit fier et meneur joue avec le feu. de quoi ne pas perdre de vue la personnalité de chacun. Seule Trèfle se retrouve avec quelque chose qui ne lui convient pas du tout, ou deux : l'école et la couture. Mais n'est-ce pas l'occasion pour elle d'apprendre autre chose ? C'est ainsi qu'on la voit évoluer, tandis qu'elle prend conscience qu'elle n'est pas nécessairement qu'une Chasseuse, même si ce n'est pas toujours facile. Tegan n'est pas sans reste : placée dans la famille du docteur de Salvation, elle travaille avec lui dès qu'elle en a le temps et se découvre un don pour la médecine. Cependant, beaucoup de blessures sont encore à guérir pour cette jeune fille.
De nouvelles relations s'instaurent entre les personnages. Face à un nouvel environnement, ils doivent s'adapter et trouver leur place, ou bien s'en faire une. Et les choses ne sont pas forcément facile pour tous. Certains se révèlent alors que d'autres se cherchent et le lecteur n'est pas à l'abri des découvertes ;) Personnellement, je les aime tous ! Chacun d'eux m'a donnée des petits frissons, des petits sourires. Un peu plus, et je grattais la page pour les rejoindre. Même si Del, j'aurais surtout gratté la page pour lui foutre des claques ! Je pensais le cerner un peu plus à la fin d'Enclave, mais que nenni. Ce jeune homme n'en fera toujours qu'à sa tête et n'est pas prêt de se débarrasser de son côté mystérieux... Fluck !
Côté nouveaux personnages, il y en a. Et j'ai là aussi eu mes petits chouchous :D Les Oaks, clairement, inévitablement. Ce sont eux qui ont recueilli Trèfle et, malgré leur sombre passé, ils sont géniaux ! Elle n'aurait pas pu rêvé mieux. Ensuite, vient Veinard et sa mémère. J'ai aimé ce vieux sage dès l'instant où il est apparu et je suis contente qu'il se soit davantage dévoilé dans ce tome. On découvre un personnage courageux, entêté, honnête, et son attitude avec Trèfle, impossible de ne pas l'apprécier ! Enfin, Franck. On ne le voit pas beaucoup, mais il a été pour moi représentatif d'un mouvement : il a appris à connaître Trèfle, malgré les a priori, à se battre à ses côtés, à renverser les mentalités de Salvation. Bref, un personnage comme il fait plaisir d'en voir !
Et l'action dans tout ça ?! et les Monstres ?! Il y en a tout autant ! Même si cela prend plus de temps à se mettre en place que dans le premier tome. Là, il y a plus d'obstacles pour accéder à la bagarre, à supposer que Trèfle parvienne à rejoindre la garde et à reprendre son rôle de Chasseuse. Je vous laisse voir vous-même ce qu'il en sera de cette question ;) Mais j'ai adoré la manière dont cela s'est fait. Ce n'est pas un combat facile que de s'affirmer, surtout pour une femme dans une société si... sexiste x) Mais qui ne tente rien n'a rien [ou qui ose gagne, comme dirait le chéri ^^] ! Et Trèfle n'a plus rien à perdre. Quant aux Monstres, même la dernière page finie, je me pose encore tout un tas de questions sur eux... Ils m'intriguent grave, je ne vois pas comment le dire autrement. Ils en deviennent presque flippants dans Salvation, flippants parce que visiblement capables de penser et de s'adapter. Out le Monstre qui ressemble à un zombie, ils se mettent à comprendre, à chercher... En un mot comme en cent : à prendre en puissance. Et ils m'ont fait chauffer le ciboulot. J'ai eu mille et une théories sur eux... et aucune que je n'ai pu vraiment confirmer. Pire que tout, ils ont réussi à me faire douter, pour un peu, je les aurais presque sauvé de quelques balles ou coups de couteau. Ils m'ont rendu aussi perplexe à leur sujet que je ne le suis à celui de del à présent. C'en est déstabilisant, mais dans le bon sens. du coup, j'ai encore plus hâte que la suite paraisse pour savoir si on les comprendra davantage, et voir si del va enfin se mettre à nu ! [aucune arrière pensée ;)]
Lien : http://liredelivres.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SevenRed
  08 août 2013

→ 4/5 (Très Bien)

le tome 2 d'Enclave, Salvation, présenté comme un thriller post-apocalyptique est un volume toujours aussi intéressant et palpitant, des éléments ont été éclaircis, d'autres sont restés dans l'ombre.
Tout d'abord, le point sur l'histoire. Trèfle, Del, Tegan et Bandit sont arrivés à Salvation, une des villes de personnes évacuées pendant la pandémie. On en apprend plus sur les circonstances de cette apocalypse, des connaissances nous sont apportées. Dans ce livre, je trouve que l'histoire stagne légèrement par rapport au premier mais c'est un livre superbe de par son action, l'humanité de ses personnages qui les rend très vrais, et le contexte formidable.
Trèfle et ses amis s'intègrent dans la ville même si l'héroïne principale ne se sent pas à sa place, elle veut servir la ville, combattre. En découvrant la ville et son fonctionnement, ses coutumes, on revient avant notre société et nos technologies, c'est un retour dans le passé. Des indices sur le lieu sont habilement déposés, même si sans les notes de l'auteur à la fin je n'aurais pas su trouver l'emplacement de Salvation. A un moment, pendant des patrouilles pour surveiller les champs qui sont extérieurs aux murs de la ville, Trèfle, del et Bandit las d'attendre que les Monstres se manifestent, décident de commencer l'attaque. Ils les pistent donc. Jusqu'à un village, où ils sont très nombreux. Et il n'y a pas que ça, les Montres ont changé, prenant les caractéristiques des humains. (Je n'en dis pas plus.) Pour l'origine des Monstres, elle n'est pas expliquée dans ce second tome, cependant l'auteur indique à la fin que tout cela sera dévoilé dans le troisième tome.
Les personnages sont vraiment géniaux, j'adore Del, Trèfle, Bandit et Tegan. Ils sont très bien exploités, leur psychologie est travaillée. La relation Trèfle avec del est belle et touchante, elle m'a fait frissonner quelques fois. Les émotions vibraient à travers mon corps entier. Par contre, le lien de Trèfle et Bandit n'est exceptionnel, le garçon veut juste attendre qu'elle le choisisse. C'est déjà vu, mais ce n'était pas si grave que ça car tous les autres points du livre rattrapaient aisément cela. On rencontre des habitants : les Oaks, parents adoptifs de Trèfle, adorables ; les Tuttle, parents adoptifs de Tegan ; Smith, pour Bandit et j'ai oublié pour Del. Quelle tête en l'air ! ^^ Il y aussi Veinard, alias Karl, le chef des gardes, celui qui les a sauvés à la fin du tome précédent. Un monsieur déjà âgé pour la longévité moyenne de cette fin du monde, doux, combattif, patient et très gentil. Je l'ai beaucoup apprécié. Les autres personnages secondaires sont tous sympatiques, il y en a qu'on hait, il y en a qu'on supporte.
J'ai remarqué que Trèfle n'abandonne pas son ancienne vie, elle fait sans cesse des allusions, soit à Soie, son ex-mentor, soit à son ancien statut de Chasseuse. C'est compréhensible.
L'écriture est toujours aussi plaisante, la traduction est je trouve vraiment fidèle, parce que c'est très fluide, additif. Ca se lit très vite, facilement. On peut trouver une bonne quantité d'émotions, d'humeurs et de sentiments, des descriptions aussi sont présentes. Ann Aguirre a un bon style d'écriture, même si cette fois-ci je n'ai relevé de citation puisqu'en fait je l'ai lu encore plus vite que le précédent, je le dévorais. Dur de le lâcher. Les scènes d'action sont vraiment sensationnelles, les scènes de dialogue bien posées, les autres scènes toutes aussi bonnes. Dans Enclave, tome 1, je n'avais absolument rien observé de dérangeant, et ici à l'identique quasiment rien non plus : l'intrigue moins marquée et la relation Bandit-Trèfle habituelle. Ce livre est superbe, donc on passe rapidement au-dessus de ça ! ;) de plus, je trouve que pour des épreuves elles sont plus que correctes, je n'ai vu aucune faute de frappe ou d'orthographe... Juste une phrase incohérente dont je ne me rappelle plus mais qui disait quelque chose comme : niania "ce genre de genre d'émotions". Enfin bon, excellent travail.
Pour résumer, ce tome deux, est vraiment sublime, émouvant par moments, fort à d'autres, qui nous communique une certaine façon de voir le monde, de prendre du recul, qui nous communique diverses choses, qui nous fait passer par tous les stades, de l'anxieté au bonheur et qui nous entraîne à la suite de protagonistes travaillés et vraisemblables. Merci énormément Lecture Academy pour l'envoi de ces épreuves, je suis super contente d'avoir gagné ce concours ! Cet ouvrage est une très bonne suite, ainsi, j'ai hâte de lire le troisième volet de ces aventures entêtantes et enivrantes, qui me laissent à chaque fois un terrible goût de liberté et de sauvagerie. Je vous conseille vraiment et j'insiste pour que vous lisiez le tome 2 !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lire-une-passion
  08 septembre 2013
RISQUES DE SPOILERS DU TOME 1 !!!

J'avais adoré le tome 1 et l'univers qu'avait créé Ann Aguirre. Bien que ce soit de la dystopie et que ce genre soit de plus en plus répandu, ce tome 1 avait su me faire vibrer, rêver, crier et l'adrénaline m'avait emportée. J'étais donc vraiment pressée de lire ce tome 2 et de savoir comment Del, Trèfle, Tegan et Bandit vont et s'en sortent.
Nous retrouvons donc nos quatre amis deux après leur terrible aventure en dehors de l'enclave. Maintenant, ils vivent à Salvation, une ville retirée et protégée par un grand mur. Là-bas, les Monstres n'osent pas attaquer et les gens vivent à l'abri des attaques et même insouciants de ce qui se passe à l'extérieur. Tegan, après sa blessure à la cuisse, à été recueillie par le Doc Tuttle, qui prend soin d'elle, comme si c'était sa fille. Il lui apprendra plein de choses et elle n'aspire qu'à une chose : réussir à s'intégrer à cette nouvelle vie qui lui tend les bras. Pour Del, lui vit chez un homme qu'on voit très peu et que l'on n'arrive pas à apprécier, surtout avec le temps. Il lui donne toutes les tâches ingrates à faire et ne le remercie jamais. Quant à Bandit, lui aussi essaye de s'intégrer en allant à l'école, en participant aux tâches etc.
Pour Trèfle, la vie est bien différente. Elle, c'est une chasseuse, elle a ça dans le sang. Elle a été recueillie par un vieux couple, Mr et Mme Oaks. Ils l'élèvent comme leur propre fille, lui donne tout ce qu'elle demande et cela la dérange. N'ayant pas eu l'habitude d'être traitée ainsi, Trèfle ne sait pas vraiment comment réagir. En dehors de cette maison, elle est très mal intégrée : elle n'aime pas l'école, son professeur la fait passer pour une moins que rien, ses camarades de cours se moquent d'elle, les femmes du village la regardent méchamment. Bref, autant dire qu'elle se sent exclue et elle a mal. Et nous aussi. Car l'auteur sait décrire parfaitement les sentiments que ressent la pauvre Trèfle et du coup, on a l'impression de vivre ce qu'elle vit, et ce n'est pas forcément plaisant. En plus de tout cela, del ne lui adresse plus la parole et s'éloigne de plus en plus d'elle. Ce qui la fait souffrir, car elle se rend compte avec cet éloignement qu'il lui manque et qu'elle n'est rien sans lui.
Si cette première partie est intéressante dans le sens où l'on voit comment ont évolué les personnages, pour moi elle était trop... lente. Je pensais qu'avec la fin du tome 1, il y aurait eu plus d'action. Mais qu'à cela ne tienne ! La seconde partie m'a énormément plu à partir du moment où nos quatre amis se retrouvent et dont vont dehors pour protéger le village ! Car oui, les Monstres sont de retour, mais pas que ! Ils sont beaucoup plus intelligents que ceux qu'ils ont déjà combattu par le passé et plus réfléchis. Ils prennent le temps de jauger leurs adversaires avant d'attaquer. Et c'est en cela que ce tome 2 est prenant. Il est prenant, addictif, intéressant, poignant et rempli de doutes, de questions, de demi-réponses. Bref, pour moi, ce tome 2 est bien meilleur que le 1.
Ici, Anne Aguirre décrit avec encore plus de poigne ce que ressentent les personnages et surtout Trèfle. Car c'est elle qu'on suit. Sa vie, ses questions, ses choix, ses batailles, son caractère. Dans ce tome 2, elle est toujours aussi ignorante sur certaines choses et c'est encore cet aspect-là qui m'a convaincue de l'aimer et de l'apprécier tel qu'elle nous est présenté. Car des fois, sur des choses simples telles que les anniversaires, elle se pose des questions, se demande quelle est l'utilité de fêter tous les ans un anniversaire et j'ai trouvé ça tellement attendrissant que j'ai encore plus aimé sa personnalité. Car malgré le fait qu'elle soit aussi ignorante de la vie à l'extérieur, elle souhaite en apprendre le plus possible et ne se démonte pas quand elle ne comprend toujours pas un fait. Elle va jusqu'au bout des choses et c'est là qu'on voit que sa personnalité est forte. Bien sûr, à certains moments elle souffre, elle a mal, mais elle ne se plaint pas.
En résumé, un tome 2 encore plus puissant où les sentiments sont bien présents et exacerbés au point que l'on a l'impression de faire partie du livre, de vivre avec eux, de combattre avec eux, de souffrir avec eux. Un presque coup de coeur pour moi, car si le début paraissait long de mon côté, la seconde partie à su complètement m'emporter dans le récit, au point que les 250 dernières pages (oui, OK, presque tout le roman!) ont été dévorées en moins d'une journée ! Donc, pour ceux qui ont lu le tome 1 et hésitent à se procurer le 2 (de toute façon, je ne sais pas pourquoi une personne ayant lu le 1 hésiterait à acheter la suite), jetez-vous dessus ! Parce que, honnêtement, le tome 3 promet des aventures encore plus énormes que celles vécues dans les deux premiers opus !
Justine P.
« — Je sais que tu es une chasseuse, reprit-il. Il est clair que tu ne vis que pour ça.
— Alors, où est le problème ?
— Je n'aime pas partager »
« — Peut-être, oui. Dis-moi, c'est quoi, un anniversaire ? demandai-je.
— C'est la date à laquelle tu es née, expliqua-t-elle, surprise par ma question. Tu fais une fête ce jour-là, et les gens t'offrent des cadeaux.
— Mais... Pourquoi les gens t'offrent-ils des cadeaux alors que tu n'es même pas responsable de ta naissance ? m'étonnai-je.
— Parce qu'ils t'apprécient, Trèfle. Pour te faire plaisir. »
« Avait-il déjà embrassé une fille de l'enclave ? Honnêtement, je ne voulais pas le savoir. Et, s'il avait eu une histoire avec une fille de Salvation, il valait mieux pour elle que je ne sois pas au courant, ou je la mettrais dans un sale état. Apparemment, Trèfle l'amoureuse était aussi violente que Trèfle la Chasseuse. »
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (47) Voir plus Ajouter une citation
alucinealucine   01 août 2013
- Les gens cherchent toujours des explications à tout, reprit-il. Et, lorsqu’ils ne trouvent pas de réponse, ils les inventent. Pour certains, une fausse explication vaut mieux que rien.
- Je préférerais connaître la vérité, murmurai-je. Même si elle est horrible.
-Parce que tu es courageuse et honnête, Trèfle.
- Et toi ?
- J’essai de l’être.
Il prit mon visage entre ses mains et m’embrassa. cela me fit oublier toute la conversation. Sa bouche avait le goût du cidre qu’il avait bu au dîner et il avait les lèvres chaudes. Il caressa mon dos et me serra de plus en plus fort contre lui. Je passai ma main sur sa joue puis la glissai dans ses cheveux. Une chaleur de plus en plus intense s’empara de moi… Je me retins même de lui grimper dessus ! Lorsque nos bouches se séparèrent, Del tremblaient comme s’il avait de la fièvre. Inquiète, je posai ma main sur son front.
- Je ne suis pas malade, rigola-t-il. Tu n’as pas conscience de ton charme, Trèfle.
Mon charme ? Je ne savais même pas que j’en avais…
C’est sûrement à cause de la robe, pensai-je.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
SaiwhisperSaiwhisper   26 avril 2016
- Je sais que tu es une Chasseuse, reprit-il. Il est clair que tu ne vis que pour ça.
- Alors, où est le problème ?
- Je n’aime pas partager.
Ça, je pouvais le comprendre. Cela me fit penser à ma massue. Celle que mon ami Sable m’avait fabriquée. Je l’avais prêtée à Tegan, et elle ne me l’avait toujours pas rendue. Rien que d’y penser, j’en eus un pincement au cœur… Je comprenais donc Del dans le sens où, moi aussi, j’avais du mal à partager ce qui m’appartenait. Mais Del n’avait pas l’air de parler de choses matérielles. C’était plus subtil, et j’avais du mal à le suivre.
- Partager quoi ? demandai-je.
- Toi, répondit-il.
Décidément, les garçons étaient bien plus compliqués que je ne le pensais ! Charmants, certes, mais compliqués.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
MariloupMariloup   04 mai 2014
_ Je ne veux pas que ce soit un secret, assura Del.
_ Quoi?
_ Que tu es à moi.
Cette expression ne me plaisait vraiment pas.
_ Del, je n'appartiens à personne.
_ Je sais! grogna-t-il, frustré. Ce n'est pas ce que je voulais dire...
_ Alors explique-moi...
Pour moi, ce type de conversation était vraiment une nouveauté. Mais j'étais persuadée que les filles de l'école, celles qui portaient des rubans dans les cheveux et qui passaient leur temps à sourire aux garçons, en avaient l'habitude.
_ Je voulais dire que... moi, j'ai le droit de t'embrasser. Mais pas les autres.
Ah. ça, je le comprenais. Et j'étais entièrement d'accord.
_ Un jour, dans la maison au bord de la rivière, tu m'avais demandé si je te considérais toujours comme mon... coéquipier. Est-ce que c'était ça, que tu voulais? M'embrasser?
Il baissa la tête et ses joues se teintèrent de rose.
_ Oui, murmura-t-il.
_ Alors, pourquoi est-ce que tu ne me l'as pas dit clairement?
_ J'avais peur que tu refuses.
_ Del, si tu ne me dis pas les choses, je ne peux pas les deviner. Je ne suis pas habituée à tout ça, moi! Je sais me battre, mais lorsqu'il s'agit de... sentiments, je suis complétement perdue!
_ On va arranger ça, dit-il en me caressant la joue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
MariloupMariloup   16 mai 2014
Bandit prit ma main dans la sienne.
_ Je sais que tu as peur. Mais sache que je ferai tout pour t'aider à le retrouver.
Ma mâchoire m'en tomba. Après tout, la disparition de Del aurait dû soulager Bandit. Sans Del, il n'avait plus de concurrence. Il m'aurait pour lui tout seul. Bandit sembla lire dans mes pensées. Ses yeux brillaient de colère.
_ Le jour où je gagnerai ton cœur, ce sera parce que tu me voudras moi, lança-t-il. Pas parce qu'il n'est plus là. Je refuse d'être un lot de consolation.
_ Je m'excuse, murmurai-je.
Son visage s'adoucit.
_ Ne t'inquiète pas.
Il ne me prit pas dans ses bras, et je lui en fus reconnaissante. S'il l'avait fait, j'aurais perdu tout contrôle et j'aurais pleuré, hurlé... voire pire.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
orbeorbe   03 août 2013
deux monstres se ruaient sur le mur. Veinard dégaina Mémère en soupirant et en tua un. Cela paraissait injuste... Ces créatures étaient complètement vulnérables et n'avaient pas d'armes pour se défendre à distance. Seulement... Je ne dois pas penser ainsi, décidai-je.
Le monstre survivant s'agenouilla à côté de son compagnon et poussa un cri perçant, qui résonna à travers la forêt en contrebas. C'était un cri empli de haine. Comme si nous étions les monstres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Ann Aguirre (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ann Aguirre
Vidéo de Ann Aguirre
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Enclave tome 2

Comment s'appelle la ville où Trèfle , Del et Tegan veulent rester?

ravalsion
talvation
salvation
alvation

6 questions
36 lecteurs ont répondu
Thème : Enclave, tome 2 : Salvation de Ann AguirreCréer un quiz sur ce livre
.. ..