AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782754047388
160 pages
Éditeur : First (10/01/2013)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 4 notes)
Résumé :


Envie de vous imposer subtilement au bureau, à la maison, de décrocher une augmentation, de vous faire obéir sans crier ou encore que votre conjoint(e) vous donne un coup de main sans râler ? Arrêtez d'improviser !

Les Machiavel de la politique, les gourous du marketing, les pros de la vente ont des techniques redoutablement plus efficaces pour influencer les choix. Cet ouvrage vous en donne toutes les clefs : la manipulation douce. <... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Heleniah
  24 juin 2013
J'ai acheté ce petit livre (dense, mais petit par le format et le prix) un peu par hasard... Non que je veuille absolument manipuler tous les gens qui m'entourent, mais il est bon de savoir comment réagir dans certaines situations, si ce n'est pour prendre le dessus, tout au moins pour ne pas tomber dans l'extrême inverse. de plus, étant dans une période charnière de ma vie où comme beaucoup de jeunes je cherche mon premier emploi, savoir comment renvoyer une bonne image de moi et décrypter les attitudes de mes interlocuteurs peut être un point positif.
Le livre se découpe en plusieurs chapitres que je vais grossièrement vous nommer : les enfants, les femmes, les hommes, les situations entretiens d'embauches ou entretiens téléphoniques et pour finir toutes les relations professionnelles.
Ce qui est indéniable, c'est que nous avons tous nos manières de penser et d'agir, générer par des codes sociaux, culturels, etc... Malgré tout, je ne pensais pas que cela pourrait être aussi vrai lorsque je me suis reconnue parfois parfaitement dans les descriptions faites des réactions féminines. Je ne sais pas si je devais en être flattée (grâce à ce livre, les hommes pourront me comprendre) ou vexée (je suis comme tout le monde et je vais être manipulée...).
Au-delà de ces considérations très personnelles, ce petit livre, parfaitement sous-titré "300 trucs et astuces" regorgent de conseils précis, listés points par points qui peuvent aider à appréhender diverses situations et petit à petit prendre confiance à soi, jusqu'à (qui sait ?) prendre le pouvoir grâce à une manipulation toute en douceur et devenir LE manipulateur, ahahah !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
HeleniahHeleniah   24 juin 2013
Proposer un coup de main

Vous dites : "Tu veux que je t'aide ?"
Une femme comprend : "Tu ne t'en sors vraiment pas, ma pauvre chérie..."
>Vous devez dire : "Laisse-moi t'aider" ou "Je peux t'aider, on gagnera du temps."

à moins d'être un mâle mutant, vous continuez à penser que les femmes sont incapables de se débrouillez toutes seules. Aussi, à chaque fois qu'une femme réfléchit tout haut ou qu'elle râle pour soulager la pression, vous croyez à tort qu'elle émet des SOS. Mais, pour une femme, parler des problèmes au fur et à mesure qu'ils se présentent, c'est penser à haute voix, une manière de mettre en forme ses idées. Quand vous lui proposez des solutions toutes faites, au lieu de l'écouter, elle se sent automatiquement dévalorisée, rabaissée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
HeleniahHeleniah   24 juin 2013
Quand vous dites à un homme : "Mon ordi a planté, tu peux me dépanner ?" ou : "Pourrais-tu faire la vaisselle ?", le plus souvent il comprend : "Tu ne fiches rien, autant que tu te rendes utile" ou : "Pas sûr que tu en sois capable." Demander à un homme s'il "pourrait" faire ceci ou cela, c'est comme douter de ses compétences. Alors, il répond sans réfléchir "oui, je peux", puis oublie. Alors, n'hésitez pas à utiliser l'impératif : "Sors les poubelles", "Fais dîner les enfants", "Répare la télé". Sur la planète Mars, on a l'habitude d'exécuter les ordres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
HeleniahHeleniah   24 juin 2013
Petites phrases qui tuent

Voilà ce que l'on dit souvent et qu'en femme entend. A éviter autant que possible, pour ne pas dire absolument :

Tu as l'air fatiguée = Tu as une sale tête.
Je suis fatigué = Fiche-moi la paix !
Non, je n'ai pas le temps = Il ne veut pas m'aider.
Mais oui, je t'aime = Arrête de me coller.
Je suis comme ça = C'est à prendre ou à laisser.
Commenter  J’apprécie          50
HeleniahHeleniah   24 juin 2013
Autres formulations à proscrire quand vous voulez décrochez un "oui" : "Aurais-tu du temps pour ?" ; "ça t'ennuierais de..." ; "Je penserais que tu aurais pu..." ; "On devrait faire..." Qui "on" ? Vous peut-être, en tout cas, pas lui...
Commenter  J’apprécie          30
MelleMyosotisMelleMyosotis   20 novembre 2018
Il dit « Non, pas question », vous comprenez : « Il ne videra pas les poubelles, ne débouchera pas l’évier », « Je n’aurais pas ma petite robe Prada, mon week-end à Florence, mon bébé… » Vous avez tort. Quand un homme dit « non », ça n’a rien de définitif, il peut changer d’avis. Ce n’est ni une fin de non-recevoir ni un rejet. Cela veut simplement dire « Pas maintenant », « Plus tard, peut-être ». Un autre homme comprendrait d’ailleurs instinctivement que la porte n’est pas verrouillée. Il sait qu’il peut et même qu’il doit revenir à la charge. Il reverra sa copie et présentera son « dossier » de manière différente, quitte à faire des concessions ou à rabattre ses prétentions.
Alors, si vous ne réussissez pas du premier coup, essayez et essayez encore.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
autres livres classés : vie de tous les joursVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox