AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Jean-Luc Piningre (Traducteur)
EAN : 9782749109046
540 pages
Le Cherche midi (10/08/2007)
3.63/5   47 notes
Résumé :
À la façon de Caleb Carr dans L'Aliéniste, ou de Matthew Pearl dans Le Cercle de Dante, Louis Bayard nous propose avec Un œil bleu pâle un thriller gothique et érudit d'une intensité rare. Multipliant les énigmes, les fausses pistes, les trompe-l'œil, il construit une intrigue qui prend racine dans la vie et les œuvres d'Edgar Poe, au suspense constant et au final étourdissant. 1830. Landor est un vétéran de la police de New York, désormais à la retraite. Personnage... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
3,63

sur 47 notes
5
4 avis
4
5 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
0 avis

mariecesttout
  26 avril 2014
A l'académie militaire de West Point, en 1820, un élève est retrouvé pendu. Plus surprenant, son corps est profané quelques heures plus tard, cage thoracique ouverte et coeur arraché. Pour mener l'enquête sur ce double crime, le commandant de l'académie fait appel à un vétéran de la police new-yorkaise, Gus Landor. Celui-ci juge nécessaire de s'adjoindre un étudiant dans la place, et son choix s'arrête sur un jeune poète, visiblement peu à sa place , nommé Edgar Allan Poe ( qui a réellement passé quelques mois à West Point).
L'action est racontée, tour à tour, par Landor et Poe, et Louis Bayard a bien utilisé les thèmes de l'oeuvre de ce dernier. Poésie, rêves, secrets de familles , sorcellerie, suicide, déguisements , maladies à cacher et jeune fille étrange aux yeux bleu pâles.
Il est un peu long, le récit de ces deux personnages..
Heureusement,le dénouement est très surprenant, et c'est Edgar Poe, qui, tel le Chevalier Dupin va résoudre l'énigme , grâce à un poème bien sûr.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
RatonLaveur
  23 novembre 2008
La lecture d'un livre moderne qui nous transporte vers un auteur du 19e siècle. Voilà la première phrase qui me vient juste au moment où je referme ce livre. Lire le prochain roman de Louis Bayard, oui, sûrement et avec beaucoup de plaisir. Courir chercher « Noir corbeau » de Joël Rose et continuer la découverte de ce « personnage », à coup sûr et très bientôt. Mais surtout, aujourd'hui et tout le long de ma lecture du roman « Un oeil bleu pâle », le goût de découvrir un auteur que je n'ai jamais rencontré, l'auteur qui, selon une grande majorité, est le père, l'initiateur du roman policier.
Au fur et à mesure de ma lecture, j'ai senti le besoin de connaître la vie d'Edgar Allan Poe, de suivre dans sa réalité historique, sa naissance, son enfance, ses déchirures, les morts de sa famille et son passage à West Point pour mieux saisir ce personnage et bien comprendre celui du roman. Et j'ai eu du plaisir. Un plaisir de lire un roman bien ficelé, des personnages très particuliers, une intrigue gérée de mains de maître, avec toute la lenteur, la finesse et l'intelligence d'une enquête des années 1830, sans prise d'empreintes, sans CSI et sans anthropologue judiciaire. Une enquête qui prend son temps; un lecteur qui prend le temps.
Louis Bayard nous livre un roman très imaginatif avec une conclusion très surprenante, imprévisible malgré des indices laissés tout au long de l'histoire.
Et le génie de Bayard, c'est d'avoir établi deux styles d'écriture; de nous transporter dans un style direct quand le policier parle et de pasticher avec succès le style, la poésie et le rythme de Poe, pour notre plus grand plaisir.
Un livre à lire.
Poe, un auteur à découvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
yuukikoala
  29 avril 2014
'ai mis un an avant de terminer enfin ce bouquin. Si je l'ai abandonné la première fois, c'est en raison du fait qu'il était trop long pour moi (600 pages) et que je voulais en lire un autre plutôt que celui là. Ce pourquoi, je me suis arrêtée. Au début, je pensais que ce livre serait vraiment génial. Une histoire d'enquête un peu sectaire avec Edgar Allan Poe (auteur dont je n'ai jamais lu les livres mais qui me semble bien), ça avait l'air vraiment intéressant. Et puis finalement, cette idée de secte dure 5 secondes, Gus qui est le vrai enquêteur est le plus souvent insupportable (notamment lorsqu'il reproche tout à Poe alors que ça n'a rien à voir avec l'histoire. A croire que l'auteur voulait juste faire une biographie de cet auteur) Les notes de Edgar Allan Poe étaient vraiment mieux écrites que celle de Landor - ou tout du moins plus intéressant -, jusqu'au moment où il tombe amoureux. A partir de là, je n'en pouvais plus, je m'ennuyais, et j'ai bien failli abandonner de nouveau ce livre. Seulement, il ne me restait plus que 200 pages même pas, alors je me suis dit que je pouvais bien le continuer et le finir ce que j'ai fait. J'ai finalement bien aimé la vérité derrière cette enquête - même si c'était prévisible - et je n'ai strictement pas compris pourquoi la première victime devait avoir un rapport comme ça. J'ai notamment trouvé la fin totalement stupide, et décevante. En fait, il n'y a pas beaucoup de points positifs pour ce livre qui m'a grandement déçu. Je l'ai commencée enjouée, je l'ai fini dégoutée. Bref, je ne le conseille vraiment pas !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
nanashi
  26 août 2019
C'est avec soulagement que je referme ce roman.
Dès le départ, j'ai senti que je n'adhèrai pas à l'écriture.
Il y a trop de description, de digressions et pas assez d'actions et de suspense. Les personnages sont classiques et ordinaires.
Un petit plus pour le dernier chapitre aux révélations et retournement inattendus.
Lecture laborieuse, à ne pas retenir.
Commenter  J’apprécie          80
Fredo_4decouv
  06 juillet 2012
Alors oui, c'est un peu long a démarrer mais du coup, mais c'est une manière de rentrer dans les chaussons de Landor, de voir avec ses yeux et de toucher avec ses mains. Et puis à la fin, tout change. J'aime bien Landor et je savoure le travail de Bayard parce qu'en tant que lecteur, il parvient à me faire vivre l'état d'esprit du moment de son personnage. La déception, l'impatience, la peur, la soif, etc.
Landor est hanté (moralement et physiquement !!) , il sympathise avec un jeune Poe hanté, il enquête dans une école militaire hanté par la mort. le livre est lui même hanté !!!
Le lecteur, habité par les révélations finales, sera tenté de le relire à nouveau, assisté par certaines voix révélatrices qui lui souffleront à l'oreille les passages importants où l'intrigue prendra un tout nouvel éclairage.
Bon, les deux passages que j'avais relevé semble être les passages dont parle Dodger, je pensais que l'auteur allait développer ça mais peut etre que c'est juste une manière d'humaniser et d'affaiblir un peu son personnage, pour le rendre pas si incroyable que ça...
Il n'empêche, le livre de Bayard a tout pour être le carton de cette rentrée littéraire, le livre que l'on se plaira de conseiller à droite et à gauche !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
StemilouStemilou   13 décembre 2014
Jasper Magoon rugit si fort qu'il toussa un doigt de gin, son rire gagna le batelier qui le projeta à l'autre bout de la salle, où le révérend Asher Lippard s'en empara et le redistribua autour de lui, du palefrenier au livreur. La ferraille au plafond et le sol dallé se mirent à résonner, l'hilarité grossit jusqu'à tisser une toile dans laquelle un seul fil jurait, un rire aigu maigre et flottant qui traversait les autres comme le glouglou d'une dinde affamée. Il me fallut un certain temps pour comprendre que c'était le mien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
StemilouStemilou   13 décembre 2014
Dans deux ou trois heures... il était difficile de savoir... Disons que dans quatre heures au maximum... je serai mort.
Commenter  J’apprécie          20

Video de Louis Bayard (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Louis Bayard
Louis Bayard au National Book Festival de 2011 (en anglais)
autres livres classés : thriller historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2239 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre