AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Carthago, tome 1 : Le lagon de Fortuna (17)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Pavlik
  02 novembre 2017
Je suis plutôt client de cette recette qu'affectionne tant Christophe Bec, donc je risque de ne pas être très objectif. Car "Carthago" c'est un peu de X-Files (pour l'ambiance complotiste paranoïaque) agrémentée d'une bonne dose de fantastique et d'horreur ("les Dents de la Mer" et "Piranhas").

Une grosse multinationale, la Carthago, fait une fantastique découverte, lors d'un forage sous-marin en grande profondeur. Un immense réseau de grotte sous-marine abrite des créatures préhistoriques qui ont survécu, dont le mégalodon, l'ancêtre du grand requin blanc...c'est-à-dire la même bestiole sympathique mais avec une taille de 25 m. L'affaire est vite étouffée car elle menace sérieusement les intérêts financiers de la Carthago. 15 ans plus tard l'Adome, une organisation semi-clandestine, plus ou moins affiliée à Greenpeace, et aux méthodes radicales, demande à Kim Melville, une scientifique, de partir sur les traces du squale géant...

Comme je l'ai dit je suis plutôt client, donc, malgré une narration sans grande originalité (mais efficace néanmoins) et des personnages un peu cliché (mentions spéciales au collectionneur milliardaire excentrique retranché dans son château des Carpates et au pseudo commandant Cousteau) j'ai adhéré sans problèmes. Les dessins de Henninot sont assez réussis et dynamiques, ils collent parfaitement au rythme de l'histoire, qui est privilégié par rapport à l'ambiance. Les apparitions du monstre sont également bien orchestrées, ni trop, ni trop peu.

Bref, "Carthago" est un divertissement sympathique, sans grandes prétentions, mais plutôt bien ficelé. Si vous avez aimé les autres productions de Christophe Bec, notamment "Sanctuaire" (dont le scénario est de Dorison) et "Prométhée" (qui est quand même davantage dans une mouvance X-Files et orienté SF), alors il n'y a pas de raisons pour passer à côté de ce "Carthago"

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          324
tchouk-tchouk-nougat
  30 octobre 2017
Le mégalodon, l'ancêtre du grand requin blanc, le plus grand prédateur porté par la terre avec ses 25 mètres de long. Et s'il n'avait pas disparu il y a 2.5 millions d'années?

L'entreprise Carthago découvre lors d'un forage un immense réseau de grottes sous-marines. Les plongeurs vont y faire leur plus grande découverte : les animaux préhistoriques y ont survécu! L'information va vite être étouffée pour préserver les intérêts financiers de l'entreprise. Mais 15 ans après une ONG officieuse met la main sur l'information et met l'océanologue Kim Melville sur le coup.
Un bon début pour cette série qui ressort le vieux fantasme de la survie d'animaux disparus avec un soupçon d'ambiance façon dent de la mer. Elle plante le décor et les personnages qui vont pourvoir se développer par la suite car ils ont tous du potentiels avec leur secrets, leurs blessures et leur non-dits, leur mystère.
Les dessins sont soignés avec un sens du cadrage dynamique qui nous plonge dans les ambiances des grands paysages, des fonds marins, et des attaques de requins avec beaucoup d'efficacité!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Davalian
  10 mars 2019
Contact !

Ce premier volume de la série Carthago offre de nombreuses prises de contact. D'abord avec l'univers bien particulier de la série. Malgré plusieurs sauts spatio temporels et une intrigue qui se déroule essentiellement au cours des années 1990 et « de nos jours », la série opte clairement pour l'anticipation en développant des concepts technologiques qui n'existent pas encore à l'approche de la troisième décennie du XXIème siècle. Il s'agit pour l'instant de pistes, qui à coup sûr vont être exploitées plus tard.

Ensuite, il y a bien entendu la faune sous-marine : le fameux mégalodon mais pas seulement, car une autre créature préhistorique, bien vivante, qui est également bien partie pour lui voler la vedette. Et ce n'est pas tout, une bonne dose de mystère et de thèses conspirationnistes viennent compléter le tableau déjà bien chargé.

Le scénario qui nous est proposé est complexe, semble partir dans de multiples directions et offre donc un sacré potentiel. Les personnages composent une galerie plutôt impressionnante et il est facile de s'y perdre. Les dessins manquent parfois de précision, mais ils sont vraiment plaisants à suivre, notamment lorsque les squales sont de la partie. Une séquence (lorsqu'un mégalodon se sert d'un voilier comme d'une boite de conserve avec de véritables humains à l'intérieur) est l'une des plus spectaculaires. Mais il y a de nombreuses autres séquences tout aussi impressionnantes.

Voici donc un album qui démarre sur les chapeaux de roue. Nous voici embarqués pour une série prometteuse, à laquelle il va être difficile de résister, maintenant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
celosie77
  28 janvier 2019
Ce type d'histoire n'est pas dans mes lectures habituelles mais j'avoue que, à ma grande surprise, je suis très bien entrée dedans ! Il faut dire que cette BD est de qualité.
D'abord le scénario :
Plusieurs histoires se mêlent, à des époques et dans des lieux différents. Impossible au début, de comprendre ce qui les relie, mais les choses se mettent en place petit à petit et ça finit par faire sens. Un procédé narratif classique mais très bien huilé et qui fonctionne parfaitement ici.
D'un côté, donc, la Carthago, une grosse entreprise d'exploitation sous-marine, découvre l'existence d'animaux préhistoriques gigantesques dans un réseau de grottes. Elle ne veut surtout pas que la découverte s'ébruite sinon c'en est terminé de son activité. de l'autre côté, une association écolo qui, elle, compte bien découvrir ces extraordinaires créatures des abysses. On voit très vite que des personnes aux intérêts contraires vont s'affronter et qu'elles ne se feront aucun cadeau. C'est un peu manichéen, certes, pour le moment, avec des personnages archétypiques un peu froids, mais peut-être que les caractères vont s'affiner dans les tomes suivants ? Il est vrai aussi qu'il y a une multitude d'histoires et de personnages secondaires qui ne semblent pas utiles pour le moment, mais, encore une fois, c'est le premier tome donc à voir par la suite.
Les dessins : on est dans un graphisme classique, voire même un peu daté, mais très bien maîtrisé et efficace notamment pour les scènes sous-marines et les paysages. Je les trouve très réussis.
Un tome de mise-en-place efficace, qui donne envie de lire la suite, et c'est ce que je vais faire. Par contre, il y a déjà 8 tomes et la série n'est apparemment pas finie et je me demande si ça tient sur la longueur ?
A suivre...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          113
MarquePage
  04 mai 2018
Voila une série qui se la joue Les dents de la mer mais en XXL. Puisqu'ici l'animal étudié et recherché est le mégalodon (l'ancêtre du requin blanc qui faisait 25m de long). Avec un mélange de 2000 lieux sous les mers. C'est assez fascinant, en tout cas la BD sait garder cette aura particulière autour du requin. Parfois même un peu morbide.
L'histoire est pour l'instant assez classique avec la découverte de mégalodons, des plongées en sous-marins, des attaques de ces grands prédateurs... Pas désagréables sans être hyper prenant. On sent bien qu'il y a autre chose sous ce scénario. Des petits éléments comme cette histoire de momie préhistorique. Ou l'étrangeté de Lou.
Pour l'instant les personnages nous paraissent un peu lointain. On ne les connait pas vraiment. Ils n'ont pas un caractère particulier. Ils ne sont pas décrits plus que ça. On a un peu du mal à faire le lien avec eux.
Les dessins sont plutôt pas mal. Mais pas très détaillés et la colorisation n'aide pas. Je la trouve fade et sans nuance. Ca fait très plat. On aurait envie de voir une colorisation très numérique et vive, un peu comme dans les derniers tomes d'Aquablue. Très déçue de ce côté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
meygisan
  19 décembre 2019
De Christophe Bec, je me souviens avoir lu Prométhée et Olympus Mons, séries dont j'ai arrêté la lecture au bout de quelques tomes, mais je reconnais bien son style dans ce premier tome.
L'intrigue se construit sur plusieurs niveaux. Comme à son habitude, bec présente plusieurs histoires qui semblent n'avoir aucun lien au premier abord, mais qui bien vite, se révèlent être connectées d'une manière ou d'une autre.
C'est un moyen d'enrichir son intrigue principale, de lui donner une cohérence, une ampleur et une profondeur voire même de la consistance par la densité des informations dont il nous abreuve. mais cet abondant flot peut être également perçu comme un moyen de perdre le lecteur, volontairement ou non, et qui peut assez vite nuire à la lecture, voire même la compréhension globale, ou provoquer chez le lecteur une lassitude.
pourtant ce premier tome est bien accrocheur, l'auteur sachant ménager le suspens comme il se doit. le récit est porté par des graphismes très potables et un choix de couleurs adéquat. Les scènes de fond marin auraient mérité plus de noirceur afin d'insister plus sur le danger qui y flotte, mais sans doute la lisibilité en aurait souffert.
Après mes premiers essais avec l'auteur, c'est avec curiosité que je découvre cette série, sans vraiment d'attentes particulières...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Raiponce07
  03 juillet 2018
Un petit coup de coeur!
J'ai aimé les thèmes abordés: espèces disparues & aquatiques, famille, écologie ainsi que les enjeux monétaires de la fameuse entreprise Carthago!
Je suis sans doute pas très objective car j'affectionne particulièrement les créatures du passé...
Je me suis laissée envelopper par les personnages (entreprise, écologistes & familles de plongeurs exceptionnels) ainsi que par l'ambiance qui se dégage pendant les phases sous-marine!
Un mélange entre frayeur, émerveillement & aventure!
Commenter  J’apprécie          70
kerfany54
  29 mars 2018
Et si le mégalodon (ancêtre du requin blanc) le plus grand prédateur que la terre ou plutôt la mer ait porté n'avait pas disparu ?
Un premier tome qui foisonne de personnages, de lieux, d'époques pour planter le décor de cette histoire prometteuse bien servie par des dessins et une mise en scène dynamiques.
à suivre !
Commenter  J’apprécie          60
Chiwi
  23 novembre 2013
Et si Les Dents de la mer avaient rencontré Abyss ? Je crois que ça aurait pu donner un truc dans le genre de Carthago.

Les auteurs utilisent la fascination que peuvent avoir les profondeurs sur les hommes. On ne sait pas bien ce qu'il peut s'y cacher tant le fond des océans nous est inconnu parce que peu exploré.

Il y a tout le long une atmosphère de menace et c'est un peu dur de croire qu'elle ne va émaner que de ce requin préhistorique. Quant aux personnages assez nombreux, ils ne se révèlent pas entièrement pour l'instant donc il est un peu difficile de savoir à qui on pourra s'attacher.

Alors ça donne un premier épisode assez dense, riche en informations et en mystère.
Lien : http://lecturesdechiwi.wordp..
Commenter  J’apprécie          50
reve2003
  06 juillet 2018
Un album avec de très beaux dessins. L'histoire est mystérieuse et intrigante. On veut en savoir plus et découvrir d'où viennent ces animaux préhistoriques. L'histoire me rappelle un peu celle de Kenya, dans les grandes lignes.
Commenter  J’apprécie          30


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2954 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre