AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782940380275
126 pages
Xiao Pan (06/12/2006)
3.92/5   31 notes
Résumé :
Après "Remember", voici la nouvelle œuvre de Benjamin, refusée par son éditeur il y a trois ans, parce que trop déprimante. Au sommaire : adolescence malade, amour, alcool, désespoir et suicide. Une fois encore, ce jeune génie nous entraîne dans un univers sans lumière, celui d'Orange, jeune fille dont il fut lui-même amoureux dans le passé. Histoire vraie ? Fiction ? L'auteur le sait-il lui-même ?... Une histoire poignante, complétée par une galerie d'illustrations... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
LibraireTemeraire
  18 juin 2012
Orange, c'est le prénom d'une lycéenne qui conte son histoire ou tout du moins un épisode marquant de son adolescence. Mal dans sa peau, pas bien dans sa tête, elle incarne l'adolescente standard dans toute sa splendeur. A proprement parler, ce récit est celui d'un suicide, la chronique d'une mort annoncée, en quelques sortes. Car les premières images représentent le corps d'un jeune homme se laissant tomber du haut d'un immeuble et finissant sa chute plusieurs mètres plus bas, sur le toit d'une voiture. Cette entame pour le moins brutale introduit le lecteur dans la relation qu'entretiendront tout au long de la bande-dessinée ce jeune homme répondant au nom de Dashu et Orange.
Toujours très caractéristique, le dessin de Benjamin est sublime. Qu'il s'agisse de faire ressortir le vertige ou la précarité d'un instant, le trait et le style se révèlent toujours aussi efficaces. Une des particularités de Benjamin réside dans sa capacité à conférer plusieurs visages à un même personnage, tant et si bien que l'on en vient parfois à douter presque de qui il est question sur certaines planches. D'autre part le dessin possède une telle précision qu'il confine parfois au photoréalisme.

Sur le fond, Benjamin traite des errements de l'adolescence : sexualité, alcool, profond sentiment de solitude et velléités de perdition, d'abandon. En narratrice misanthrope, Orange se plait à souligner son dégoût des autres et le fait qu'elle ne parvient pas trouver sa place dans une société qu'elle répugne de toute évidence. Cependant, difficile de ne pas considérer ce tableau de la jeunesse chinoise comme étant un peu trop morne. Peut-être ce point faible est-il dû à une traduction un peu légère. Quoiqu'il en soit, cet album vaut son pesant d'or lorsqu'on l'aborde d'un point de vue principalement contemplatif.
On notera une postface de l'auteur qui témoigne de l'implication personnelle qu'il a insufflé à cette bande-dessinée. Ces réflexions, sur fond de mal-être, paraîtront probablement aux yeux de certains comme étant assez…« adolescentes ». A ces considérations seront ajoutées quelques planches bonus de bon aloi.
Reste une question qui demeurera probablement en suspend. Pourquoi présenter une couverture si chaleureuse, pleine de lumière, presque ‘kawaï' avec cette éblouissante jeune fille que l'on ne retrouve en rien dans la BD ? Bien plus glauque, l'ensemble de l'album ne laisse transparaître aucune gaieté ou chaleur. Contrairement à ce que le lecteur pourrait s'attendre, les tons oscillent globalement vers le bleu… et la déprime.
A noter que cet ouvrage (comme l'ensemble de l'oeuvre de Benjamin en France) risque de devenir assez rapidement rare dans la mesure où l'éditeur, Xiao Pan à déposé le bilan à la fin de l'année 2011.
Lien : http://lelibrairetemeraire.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Peypeur_Team
  21 novembre 2017
Critique de Orange
Orange Tome 1 de Ichigo Takano :
Auteur :

Orange est une série de manga de 5 tomes dessinée et écrite par Ichigo Takano, et a été publiée en Français par les éditions Akata. Une adaptation cinématographique a été réalisée, ainsi qu'une adaptation en film d'animation qui a été diffusée en 2016.
Histoire :
L'histoire se passe au Japon, à Matsumoto. Naho Takamiya, une étudiante de seize ans qui est en première au lycée, reçoit des lettres envoyées d'elles mêmes dix ans plus tard. Cette « Naho du futur » est rongée par les remords et envoie ces lettres pour éviter à la « Naho du présent » de faire les mêmes erreurs qu'elle. Ainsi, ces lettres contiennent des informations au sujet de Kakeru Naruse, un jeune étudiant de 17 ans, qui entre dans le même lycée que Naho, et dont cette dernière tombe éperduement amoureuse.
Mon avis personnel :
J'ai beaucoup aimé ce livre car tout d'abord il se démarque des autres mangas, classiques, fantastiques (One Piece, Fairy Tail, Naruto), dans lesquels la plupart des personnages possèdent des super-pouvoirs et dont les histoires ne sont pas réelles. Cette fois, on a affaire à un manga original qui raconte une histoire plausible ou presque dans la vraie vie (si son futur ne lui enverrai pas de lettres). Orange est un manga poétique et émouvant qui se lit facilement et qui permet de s'évader grâce aux illustrations de la talentueuse Ichigo Takano, et notamment grâce au côté Science-Fiction de l'histoire ( Il serait presque inconcevable d'écrire un manga ayant la forme d'une histoire vraie ). En revanche, petit bémol ; la fin est relativement prévisible, personnellement je l'avais anticiper.
J'attribue une note de 4/5 pour ce manga. L'originalité de ce manga est son principal avantage, en revanche la fin prévisible. C'est ce qui a valu un point en moins sur la note.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
EloDesigns
  01 février 2011
J'avais depuis un bon moment envie de lire un manga pour essayer mais j'ai longtemps été rebuté par le noir et blanc ou des dessins pas très jolies. Au bibliobus je suis tombé par hasard sur celui ci qui s'est révélé être un grand coup de coeur. Déjà rien que la couverture m'a sauté aux yeux tellement je la trouve belle et ensuite en ouvrant le livre, J'ai retrouvé des dessins tous plus beau les uns que les autres et beaucoup de couleurs! L'histoire ensuite m'a Egalement beaucoup plu, bien que qualifié de déprimante, j'ai trouvé l'histoire d'Orange touchante et certains de ses soucis d'adolescentes m'ont rappelés ma propre adolescentes où nous avons, je pense, tous traversé une petite déprime passagère! L'histoire est courte, fluide et très agréable a lire! A la fin de l'ouvrage, j'ai trouvé un postface ou l'auteur, Benjamin, parle et nous ouvre son coeur sur sa situation et son état d'esprit quand il a réalisé cet album. On y retrouve également beaucoup de dessins qu'il a fait pour des jeux vidéo ou pour ses autres albums et j'ai vraiment apprécie qu'il nous explique un peu comment et a quel occasion il les a réalisés.
Pour un premier manga je pense être tombé sur un maître en la matière et c'est un vrai coup de coeur!! Je vais essayer de me procurer d'autres albums de Benjamin entre autre le nouveau « Savior ». Je vous le recommande donc sans hésitation, vous passerez un bon moment de lecture et vous en prendrez pleins les mirettes!!
Lien : http://momentprecieux.fr/Des..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Jinka
  09 mars 2014
Alors là attention COUP DE FOUDRE...
Rien qu'en écrivant ces mots j'en ai le coeur qui bat tant ce roman graphique m'a bouleversé par sa beauté esthétique et sa profondeur.
Découvert au hasard sur les étals de la médiathèque de ma petite ville de 20 000 habitants j'ai été happée dés les premières pages.
Cette BD traite de l'adolescence dans ce qu'elle peut offrir de pire : alcool, désespoir, désenchantement, solitude, sentiment d'incomprehension,souffrance et suicide ...
Les 126 pages de cette BD sont entièrement réalisées sur tablette graphique avec "painter" et là je dois dire que j'ai été bluffée. Benjamin est un artiste, un virtuose de la tablette à ce que j'en ai lu sur le web et je confirme que son talent m'a profondément touché.
On dirait de la peinture acrylique, c'est sublime, la luminosité des planches sont à tomber, les teintes employées créent une ambiance particulière à l'ensemble de l'oeuvre alternant les teintes froides et les teintes chaudes, Benjamin donne une intensité remarquable à son histoire dramatique. J'ai également adoré les différents angles de prise de vue utilisés par Benjamin, vues plongeantes, vues en contre plongée tout ça est sublime.
J'ai éprouvé de vives émotions en parcourant cet ouvrage, il m'a rappelé mon adolescence par certains aspects... , les sentiments de la jeune fille sont tellement justes...
Cette BD est un véritable chef d'oeuvre, je vais me l'acheter pour pouvoir m'en délecter à loisir...
Lien : http://edea75.canalblog.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BenjaminDP
  24 juin 2013
Orange, de l'artiste chinois Benjamin, arbore plutôt des tons bleus. Ils viennent renforcés l'atmosphère plutôt lourde de l'histoire. Jugée trop déprimante par l'éditeur, l'oeuvre raconte pourtant l'adolescence. Orange, l'héroïne la traverse et se pose de nombreuses questions, expérimente, transgresse les règles, vit sa vie avec les soucis qui lui sont propres. Bien sûr, elle est aussi mal dans sa peau mais n'est-ce pas là une des caractéristiques de cette période de la vie ?
S'il s'agissait d'un film, nous dirions que l'actrice surjoue quelque peu. le mal-être est parfois trop profond, sans que l'analyse soit réellement poussée et bien réfléchie. La brièveté de l'ouvrage renforce sans doute ce sentiment. Néanmoins, à travers des graphismes éblouissants, la jeunesse chinoise nous est racontée par l'auteur. Et ce sont avant tout les dessins qui séduisent dans cette bande-dessinée. Benjamin est talentueux, il allie la finesse et le flou et donne ainsi une profondeur à son histoire.
Lien : http://150mots.blogspot.fr/2..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
CallieCallie   20 mars 2012
J'ai toujours l'impression que, même au milieu du brouhaha, mon coeur est désert comme une cour d'école. Je m'en fiche... Mais en même temps, je m'en fiche pas du tout...
Personne ne me comprend... Elles ne savent pas que si je pleure, ce n'est pas à cause des résultats scolaires.
Y a des fois, je me demande ce que je fous sur cette terre. Je n'ai pas de but. Se démener pour réussir, en fait, ça n'a pas de sens.
...
Les gens se rencontrent comme des choses qui se heurtent, se séparent, et puis c'est tout. J'aurais dû mourir depuis longtemps...
Ouais, mais j'ai encore raté mon coup. Pour lui, je ne suis qu'une petite crétine infantile qui ne sait que parler sans jamais passer à l'acte! Mais là, je souffre tellement que c'est comme si j'étais morte.
Quand je l'ai vu, j'ai pensé que c'était l'être le plus heureux de la terre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
cruntchycruntchy   25 août 2009
Si seulement ce monde, si seulement cette adolescence pouvait être pour de faux, ce serait génial. On pourrait briser notre coquille et dire en rigolant que ça va, que ce n'est qu'un jeu, qu'on n'a jamais été vivant...
Commenter  J’apprécie          60
WandrilleWandrille   24 février 2012
Attention, ce livre est attribué injustement à Benjamin Adam (très bon auteur soit dit en passant) qui a choisit au début de sa carrière de ne s'appeler que Benjamin, d'où une confusion avec l'auteur asiatique dont c'est aussi le pseudo.
Commenter  J’apprécie          20
alouettalouett   21 juin 2010
Il m'arrive parfois de ,sortir la nuit avec toutes sortes de gens bizarres : des camarades d'école, les nouveaux mecs de mes copines, des inconnus friqués... en fait, je n'aime ni les gens louches, ni les endroits qui craignent. Mais à part transgresser les règles, qu'est-ce qui peut me prouver que je suis bien vivante
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Benjamin (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Benjamin
Benjamin, alias Zhang Bin, auteur phare de la jeune génération d'artistes BD chinois dédicace et Lu Ming à l'occasion de la parution du livre « Chroniques de Pékin » aux éditions Xiao Pan.
autres livres classés : manhwaVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4355 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre