AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
Le Pacte des MarchOmbres tome 2 sur 3
EAN : 9782700234015
448 pages
Rageot Editeur (01/04/2008)
  Existe en édition audio
4.65/5   1858 notes
Résumé :
Encore apprentie marchombre, Ellana est chargée parJilano, son maître, d'une mission à haut risque : escorter une caravane au chargement précieux et mystérieux.
Mais au fil de ses rencontres, Ellana peine à identifier ses véritables ennemis, la voie tend à se dérober devant elle et les choix qui engagent sa loyauté et ses sentiments se révèlent périlleux.
Dans ce deuxième tome, le lecteur découvre les multiples épreuves, physiques autant que spiritue... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (123) Voir plus Ajouter une critique
4,65

sur 1858 notes

Eric76
  17 novembre 2022
Ellana : ce personnage féminin est un hymne à la souplesse, à la fluidité, à la beauté des formes et des gestes. Sa formation achevée, elle sait « prendre les courbes », accompagner le vent, maîtriser le temps et l'espace. Elle comprend les murmures de la nuit. Elle peut se faire oiseau, ou presque.
J'ai lu quelque part que c'est en pratiquant un art martial que Pierre Bottero eut l'idée de cette héroïne hors norme : harmonie des gestes, concentration, rapidité dans l'action… Idée lumineuse et formidable réussite.
Ellana éclabousse de son talent et de sa pureté la grossièreté et la brutalité des hommes, le mépris des suffisants, la cupidité des besogneux, la trahison de ceux qu'elle aimait.
Celles et ceux qui la suivent ont le même charisme, la même harmonie dans les gestes et les mouvements, la même perception de l'insaisissable.
À défaut d'être invincible, Ellana est invulnérable, intouchable.
Elle vit dans un monde à l'agonie, attaqué de tous les côtés par des forces brutales et sanguinaires. Un monde en train de perdre ses valeurs.
Je ne doute pas un seul instant que, dans le troisième et dernier tome de cette saga, Ellana et ses amis finiront par sauver ce monde en perdition. Mais ils ne le feront pas pour l'empereur et sa cour d'intrigants. Autre chose, de plus intime et de plus fort, motivera nos héros toujours en mouvement à travers forêts, montagnes et plaines herbeuses : l'harmonie contre le chaos, le souvenir des êtres aimés trop tôt disparus, une certaine idée de la justice.
Un récit jeunesse, désenchanté, triste, et pourtant rayonnant d'espoir et d'espérance.
Il y a beaucoup de poésie chez Pierre Botero :
« Nuages qui se délitent
Dans un ciel balayé par le vent
Solitude. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          703
TheWind
  30 avril 2017
Je ne m'en lasse pas !
J'avais beaucoup aimé La Quête d'Ewilan il y a une quinzaine d'années, je suis en passe d'adorer, voire d'encenser le Pacte des MarchOmbres. Je l'ai longtemps laissé mûrir celui-là. Et me voilà -enfin ! - en train de le dévorer !
Que n'ai-je pas douze ans pour en goûter encore plus la saveur, pour m'en délecter page par page, pour jouir de ses mots simples mais beaux, pour savourer cette délicieuse liberté et ce formidable souffle qui entraîne Ellana toujours plus loin, toujours plus haut sur la voie des MarchOmbres.
Une Voie semée d'obstacles, de périls, de trahisons aussi, mais qu'Ellana, héroïne presque parfaite, à la langue bien pendue et mutine, aux talents innombrables, juste et bienveillante envers les plus faibles, arrogante et implacable envers ses ennemis, saura détourner malgré ses doutes et ses chagrins.
L'Envol m'a emmené très loin, là-haut dans les nuages ; je doute que La Prophétie me fasse revenir les deux pieds sur la terre ferme.
Commenter  J’apprécie          385
tourne_la_page
  19 mars 2022
Dans ce deuxième tome, on continue à suivre la jeune Ellana, qui poursuit son apprentissage avec Jilano. Jusqu'alors, ils étaient restés ensemble mais, à la demande du maître marchombre, Ellana va devoir infiltrer une caravane pour surveiller son chargement qui sera de la plus grande utilité à l'Empereur, mais qui est également très convoité. Car Gwendalavir va mal : les attaques de Raïs s'enchaînent et les mercenaires du Chaos sont de plus en plus nombreux… Mais ça n'effraie pas la jeune fille qui part de bon coeur à la découverte du monde, et qui va faire des rencontres magnifiques, qui resteront à jamais gravées dans sa mémoire.
Ce tome-ci m'a moins marqué que le précédent. Bien sûr, ça reste un immense coup de coeur, mais j'ai trouvé que le premier avait quelque chose de plus, même si je ne sais pas exactement quoi.
Dans le premier quart du roman, on retrouve Ellana, accompagnée de Jilano, Sayanel et Nillem, qui continue son apprentissage tout en avançant sur la Voie. Personnellement, je n'aime pas trop Nillem, à cause de sa grande prétention et de son caractère assez sûr de lui, mais je me suis réjouie de l'apparition de Sayanel qui est un personnage que j'aime et que je respecte beaucoup. J'adore toujours autant Jilano et la relation qu'il noue avec Ellana, leur lien est fort, sincère, pur et profond. Mais je suis un peu déçue parce qu'on ne le voit plus beaucoup… Après je sais que ça fait partie de l'évolution d'Ellana, de son Envol à elle.
Le centre de ce récit est centré sur notre jeune marchombre, qui va expérimenter, apprendre et découvrir toujours davantage de nouvelles choses, notamment avec sa mission d'escorter de la caravane.
Jilano va donc lui demander de s'engager dans une expédition afin de surveiller discrètement le chargement très précieux de la caravane, qui pourrait renverser la cadence dans la guerre de l'Empire contre les Raïs. Ce voyage va entraîner une découverte de paysages tous plus magnifiques, splendides et merveilleux les uns que les autres, des rencontres de personnes qui sont chacune différente et unique, et qui vont apporter quelque chose d'indispensable au parcours et à la Voie d'Ellana.
Dans ces personnes-là, il y a Hurj Ignan. Un Thül. La relation qu'ils vont créer tous les deux est belle et détient le goût du respect et d'une pure, frappante et inoubliable amitié.
Encore une bonne raison pour laquelle j'adore les livres de Pierre Bottero et qu'ils seront tous des coups de coeur qui me marqueront à vie. Je pense que je le répète beaucoup, mais les liens qu'il parvient à tisser entre les personnages, les relations qui naissent de sa plume… Elles sont inoubliables, magiques, vraies et nous marquent à leur manière, en raisonnant au plus profond de notre être.
Je pense que cet auteur arrive parfaitement à cerner la complexité de l'humain, des sentiments qui l'habitent et des sensations et émotions qu'il peut éprouver, ressentir. Il est en quête de vérité et ça se ressent dans sa manière d'écrire.
Personnellement, chacun de ses récits m'ont appris une leçon, fait découvrir un sentiment, espérer, pleurer, ressentir, aimer, comprendre, haïr, explorer, accepter… À travers les pages, Pierre Bottero nous emmène dans un grand et magnifique voyage, pas seulement à Gwendalavir mais au plus profond de nous-même.
Je parlais de rencontres, il y en a particulièrement une qui m'a frappée (encore plus que les autres), et c'est celle d'Eejil et de Doudou.
Eejil c'est une petite fille qui semble avoir dix ans, mais quand on plonge notre regard dans le sien, on comprend qu'elle en a bien plus, qu'elle sait bien plus de choses, bien plus que nous tous ; Doudou c'est son troll, son meilleur ami.
Le discours qu'elle tient à Ellana, juste au moment où la jeune marchombre se pose des questions sur elle, son identité, son parcours, sa vie, sa Voie. Eejil la guide vers la Sérénissime, sa Sérénissime. Et je vous souhaite à tous de trouver la votre au moment où vous en avez le plus besoin.
D'ailleurs, quelques lignes qui n'ont pas grand chose à voir avec cette critique. J'ai vu que Pierre Bottero, un peu avant de nous laisser, avait publié un album illustré par Gilles Francescano, sur une fillette qui s'appelle Léna et son mystérieux ami, un troll… Vous vous doutez le parallèle qu'on peut faire. Et j'aimerais énormément l'acheter, l'avoir dans ma bibliothèque, mais il n'est plus édité et, pour les seuls exemplaires que je trouve, les prix avoisinent les 100€… Donc si vous avez connaissance d'un exemplaire qui pourrait être vendu à prix modeste (du moins plus raisonnable qu'une centaine d'euros….T-T), je serais intéressée ! En attendant, je vais me précipiter pour l'emprunter à la médiathèque ! :)
Mais reprenons sur Ellana.
Comme je le disais, elle ressasse pas mal de doutes et d'incertitudes dans ce tome-ci, particulièrement après un événement des plus regrettables (auquel je m'attendais quand même un peu). Elle remet tout en question, elle, sa vie, son identité, sa condition de marchombre, sa Voie...
C'est assez émouvant de la voir en pleine réflexion parce que nous, en tant que lecteurs.trices, on le sait qu'elle est née marchombre, a grandi marchombre, a progressé sur la Voie plus que quiconque, et restera marchombre jusqu'à la fin de ses jours. Mais c'est une étape que la jeune fille doit traverser pour prendre son Envol, pour se débarrasser de ses craintes et hésitations.
Maintenant, juste quelques phrases sur un chapitre, non sur plusieurs chapitres en fait, deux événements. Je ne pourrais pas dire grand chose, pas développer autant que je le voudrais parce qu'ils se déroulent à la fin du roman et je ne veux rien révéler parce que c'est quelque chose qu'on doit lire soi-même, sans s'y attendre. Juste que le premier événement est… magnifique, et que le deuxième… le deuxième… Personne ne peut s'y attendre vraiment, et les émotions qu'on ressent à ce moment-là sont à la fois horribles et splendides. C'est tout ce que je peux dire, ça fait très mystérieux comme ça, c'est vrai… Mais ce sont ces deux moments qui m'ont le plus marquée dans ma relecture de cette trilogie. Sincèrement.
Un dernier point que j'ai particulièrement adoré, c'est la toute fin du roman. L'histoire se relit à celle de la Quête d'Ewilan, au moment où Ellana entre dans l'auberge et croise le regard des membres de notre petit groupe composé d'Ewilan, de Salim, d'Edwin, de Maniel, d'Hans, de Duom, et de Bjorn. On la voit ensuite partir de l'auberge et les rencontrer une deuxième fois, à l'endroit où elle avait décidé d'installer son camp, comme on l'a déjà lu dans le premier tome de la Quête d'Ewilan. Ça m'a vraiment émue de revoir, le temps d'un chapitre, les personnages que j'adore, et que j'ai suivi durant deux trilogies.
En bref, ce fut une coup de coeur, je pense qu'on s'en doutait, et j'ai hâte de me lancer dans le dernier tome des aventures d'Ellana, qui se passera après la trilogie les Mondes d'Ewilan (non, la chronologie des tomes n'est pas trop compliquée une fois qu'on a compris… :D) !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Hillel
  17 octobre 2014
Que dire de plus... cette série est déjà culte !
Il y a des lectures qui se montrent indolores, incolores, insipides. de celles qui se lisent facilement, qui nous embarquent dans une jolie romance, mais que l'on oublie aussi aisément. Il y en a d'autres dont on se délecte à chaque page, à chaque phrase, à chaque ligne. Si délicieuses, que l'on savoure notre lecture comme un met inestimable, qu'on s'en lèche les doigts, qu'on en veut encore et encore. On sait qu'elles nous laisseront ce goût inoubliable.
Je pense cela de tous les titres de Pierre Bottero, et particulièrement de celui-ci !
Attention, pour moi il s'agit là d'un chef d'oeuvre incontestable.
Ce livre est à la fois tout en finesse et en puissance, nous fait sourire, et nous fait pleurer. Nous fait réfléchir et nous prend aux tripes. Nous étonne par son univers merveilleux et fantasy, et nous surprend par tant de justesse et de crédibilité. Ce livre est sans conteste dans mes livres cultes, Bottero, mon auteur préféré, que je pleure encore et toujours....
Mais trêve d'apitoiement, quel merveilleux héritage nous laisse-t-il là ! Une oeuvre à découvrir et à redécouvrir. Car si je m'attaquais aujourd'hui à ce deuxième opus de la trilogie du Pacte des Marchombres, cela m'a donné envie de reprendre mes premiers tomes de la Quête d'Ewilan, me souvenir de cette première rencontres entre Ellana, Ewilan, Salim, Edwin... de me rappeler comment un lien s'est tissé entre eux. Un lien tout autre que celui qu'Ellana a tissé avec son maître Jilano, mais tout aussi intense et touchant.
Ainsi, je me suis dit que cette oeuvre de Bottero, comprenant les 3 trilogies qui se suivent et se rencontrent, se lit et se relit, nous étonnant encore et toujours.
Ici, quatre parties nous racontent l'avancée d'Ellana sur la voie des Marchombres. C'est la dernière année de l'héroïne dans son apprentissage auprès du grand maître Jilano. Entre eux la complicité et l'amour sont plus fort que jamais. Une reconnaissance éternelle et mutuelle les unit. C'est magnifique, tout est dans les non-dits, ces silences qui en disent long. Dans les répliques mordantes et ironiques, mais surtout dans les jolies phrases poétiques pleines de bon sens et de réflexions...
Une vraie thérapie pour notre héroïne, auprès de Jilano, et pour nous par la même occasion. La préface de Bottero, merveilleuse comme toujours, nous évoque ce qu'il entend par la relation entre un maître et son apprenti. Et, tout comme dans le premier tome, cela prend dans le récit un véritable sens.
Et puis il y a tous ces petits messages glissés ici et là, sur la liberté, l'indépendance, la mort, l'émancipation, l'amour, les hommes et les femmes...
Les féministes s'y retrouveront grandement ! On voudrait toutes se reconnaître en Ellana, lui ressembler, puiser dans la belle philosophie des Marchombres et envoyer valser comme elle, ceux qui nous pourrissent la vie...
Dans ce tome, encore une fois, il y a de l'action, des bastons, de l'aventure.... Ellana, en plus de continuer à grimper des tours, à s'entraîner dur et à écouter les phrases philosophiques de son maître, devra mener une mission d'espionnage. L'Empire est en danger face à la trahison des Sentinelles et aux mercenaires du chaos. Dans cet échiquier, Jilano ne doute une seconde du rôle capital que va jouer sa protégée pour sauver l'Empire. Il l'envoie donc en mission.
Elle quitte alors son maître, la capitale et ses manigances de pouvoir, un peu dépassée par un climat de tension qu'est en train de subir le royaume. Elle quitte aussi Nillam dans une grande confusion sentimentale.
Enfin, nous découvrons de nouveaux personnages formidables. Déjà nous avions pas mal à nous émerveiller avec ceux que nous suivons depuis le premier tome.
Cette oeuvre foisonne de personnages charismatiques à souhait, de véritables héros avec leurs dons et leurs failles. Leurs doutes, leurs faiblesses, et leur colère. Des héros pas si loin de nous, dans des situations qui nous rappellent des choses bien réelles, comme la mort ou l'amour. Des méchants sans scrupules et des pseudos méchants qui se cherchent.
Ainsi, Ellana croisera la route d'un valeureux guerrier... Et dans son coeur rien ne sera plus comme avant.
Et puis, nous retrouvons dans la dernière partie du récit, une Ellana adulte qui a fini sa formation, et qui croise le chemin d'un groupe improbable constitué d'un chef de la garde impériale, de deux colosses, d'un vieux bougon et de deux jeunes adolescents... Et là les histoires se retrouvent.
J'ai terminé cet ouvrage repue d'émotions, j'ai pleuré, j'ai eu la chair de poule, j'ai été ravie de voir tous les personnages des deux séries se rencontrer enfin. j'ai corné des pages et des pages voulant relever et retenir tant de belles phrases... J'ai été rassérénée par les choix d'Ellana, et je me suis un tout petit peu retrouvée en elle... Oui un tout petit peu, car difficile de faire plus grande héroïne, plus touchante, plus belle, plus forte, plus libre. L'Héroïne par excellence avec un grand H ! A côté d'elle on se sent tout petit.
Enfin, l'ombre d'une étrange prophétie se dessine en filigrane dans l'histoire, juste assez pour laisser un peu de suspense, et nous laisser imaginer un dernier tome explosif, qui clôture les trois trilogies.
Inutile de vous dire que ce titre est pour moi d'un coup de coeur extraordinaire. Quelle chance j'ai d'avoir encore un tome à découvrir !

Lien : http://leslivresdalily.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
nekomusume
  15 novembre 2012
Ce tome commence après la greffe d'Ellana. Sa formation n'est pas achevée mais elle est en passe de devenir aussi célèbre qu'Ellundril Chariakin, la légendaire chevaucheuse de brumes. Toutefois la trahison sera le maître mot de cette partie de l'histoire. Trahison amoureuse, trahison de l'élève envers son maître, trahison du pacte des marchombres, trahison entre membre de la guilde....
C'est aussi l'occasion de parler de la prophétie des marchombres et des mercenaires du chaos, de rencontrer pour la première fois un jeune général qui semble invincible, Thuls, Frontaliers, une querelle millénaire...
Quand à la fin de ce tome, il explique ce que nous avons appris dans les mondes d'Ewilan au sujet de la mort du maître d'Ellana, mais aussi la rencontre avec notre groupe d'amis au début de la première trilogie, mais du point de vue d'Ellana cette fois.
Commenter  J’apprécie          220

Citations et extraits (205) Voir plus Ajouter une citation
tizzounettetizzounette   22 octobre 2009
- Quel âge as-tu ?
- 20 ans, mentit Ellana. Et toi ?
Le Marchombre tressaillit.
- Prés du double. Suffisement pour que tu me montre davantage de respect. Par exemple en me vouvoyant. Tu as compris ?
- Que tu avais 40 ans ?? Oui. Le calcul n'était pas difficile.
Commenter  J’apprécie          5441
LefsoLefso   29 août 2011
— Tu es libre, Ellana, et cela crée comme une lumière autour de toi. Les hommes ne s'y trompent pas et cherchent à te capturer pour s'approprier cette lumière. Parce qu'ils croient, à tort, qu'elle les éclairera, parce qu'ils sont incapables de la trouver en eux et ne supportent pas l'idée de vivre dans l'ombre, parce que le réflexe de celui qui est cloué au sol a toujours été de tuer celui qui sait voler.
— Personne ne cherche à me tuer. Du moins pas ces hommes-là.
— Leur désir que tu les suives revient au même. Éblouis par tes ailes et puisqu'ils sont inaptes au vol, ils rêvent que tu les sacrifies pour eux.
— N'est-ce pas l'amour qui exige cela ?
Jilano secoua la tête.
— Absolument pas, Ellana. L'amour consiste à ouvrir des portes et des fenêtres, pas à bâtir des prisons.
— Et vous ? Non. Excusez-moi. Ma question est stupide.
— Faux, elle n'est pas stupide et tu le sais. Le rôle d'un maître est de permettre à la lumière de naître, de déployer les ailes de son élève et de veiller à ce qu'il s'envole. Ton temps approche et je suis immensément fier de toi. Mais je ne t'ai jamais menti, Ellana, et je ne commencerai pas aujourd'hui. Ta lumière est éclatante, même aux yeux d'un maître marchombre. Lorsque tu partiras, le monde me paraîtra bien sombre.
Comme pour modérer le poids de ses paroles, Jilano lui adressa une grimace avant d'achever :
— Bien sombre mais aussi bien tranquille et j'avoue avoir hâte que tu me fiches un peu la paix !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          760
AuberiAuberi   26 juillet 2010
Le doute est une force. Une vrai belle force. Veille simplement qu'elle te pousse toujours en avant.
Commenter  J’apprécie          6120
AuberiAuberi   28 mai 2010
La liberté n'induit pas l'égoïsme et il n'y a pas d'homme plus libre que celui qui agit parce qu'il pense ces actes justes.
Commenter  J’apprécie          4870
AupieddlalettreAupieddlalettre   25 septembre 2010
Il y a une difference énorme entre celui qui cherche à se dépasser et celui qui veut être le meilleur. Le premier travaille sur lui le second par rapport aux autres.
Commenter  J’apprécie          3571

Videos de Pierre Bottero (34) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Bottero
Certaines forces nous dépassent...
Un groupe d'explorateurs découvre un cube insolite au coeur d'un temple perdu dans la jungle amazonienne. Mais l'objet qui devait permettre de lever le voile sur une ancienne civilisation, libère, une fois ouvert, une entité maléfique : L'Autre. Parallèlement, au Canada, Natan un adolescent aux capacités hors du commun perd ses parents dans des circonstances tragiques et comprend alors qu'il fait partie d'une des 7 grandes familles qui, depuis des millénaires, régissent la vie humaine sur la Terre et ailleurs ! Au même moment en France, Shaé est approchée par un vieil homme qui semble en savoir plus qu'elle sur sa propre existence. Suivant des instructions laissées par ses parents, Natan rejoint la France et tombe sur Shaé. Les deux adolescents réalisent que leurs destins sont liés et qu'ils vont devoir oeuvrer ensemble pour combattre… des forces qui les dépassent !
Après la série Ellana, Montse Martin et Lylian poursuivent leur collaboration en totale harmonie avec l'univers de Pierre Bottero. Dans ce nouveau cycle, les auteurs, tels des orfèvres, travaillent leurs personnages de jeunes adultes avec finesse, en mêlant aventures magiques, destinées fantastiques et relations complexes.
_______________ D'après l'oeuvre de Pierre Bottero - Scénariste : Lylian - Dessinateur : Montse Martin Disponible en librairie : https://www.glenat.com/24x32-glenat-bd/lautre-tome-01-9782344041284
Les mondes d'Ewilan, La quête d'Ewilan, Ellana... retrouvez toutes les adaptations BD de l'univers de Pierre Bottero : https://www.glenat.com/auteurs/pierre-bottero _______________ Suivez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/GlenatBD/ Suivez-nous sur Instagram : https://www.instagram.com/Glenatbd/ Suivez-nous sur Twitter : https://twitter.com/GlenatBD
+ Lire la suite
autres livres classés : fantasyVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus





Quiz Voir plus

Le Pacte des Marchombres Tome 2

Quel est celui qui a gagné le concours de javelot ?

Edwin Til'Illan
Hurj Ingan
Hurj Hinguan
Edwin Tal'Ilan

4 questions
183 lecteurs ont répondu
Thème : Le Pacte des MarchOmbres, Tome 2 : Ellana l'envol de Pierre BotteroCréer un quiz sur ce livre