AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Venenum (9)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  

Ajouter une critique
Ariane84
  10 décembre 2017
Un roman historique bien construit, dans lequel nous suivons les aventures de la narratrice Jana, jeune adolescente pupille de René Descartes, dans sa quête pour identifier l'empoisonneur de son tuteur.
C'est un récit d'aventures bien mené, les descriptions des courses poursuites à cheval et autres combats d'épée sont précises et vivantes. Je n'ai ressenti aucun ennui à la lecture de ces scènes qui ne sont pourtant pas ma tasse de thé habituellement.
L'univers dans lequel évolue Jana est riche et les tenants et les aboutissants multiples, entre les divers personnages proches du pouvoir. Et c'est le principal bémol que je noterais, il est très difficile de se repérer entre les personnages et leurs motivations, à moins d'être un spécialiste de l'histoire de France du 17ème siècle.
Jana est quant à elle une héroïne forte et parfois même subversive, très intéressante à lire.
Le livre se termine avec des annexes sur René Descartes et son oeuvre, assez intéressantes.
C'est une lecture que je n'aurais pas choisie de moi-même, mais que je ne regrette pas...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Kawane
  28 avril 2017
Une bouffée d'oxygène en littérature jeunesse ! ventrebleu à cheval ! Charlotte Bousquet nous entraîne dans un roman d'aventure, un roman de capes et d'épée digne de ce cher Alexandre Dumas ! Venenum : poison ou philtre magique ?

Un hiver en 1650 , sur terre, sur mer, à cheval, en carrosse ! ...Nous embarquons avec Jana, jeune fille intrépide, qui se trouve être la pupille de l'illustre philosophe René Descartes ! Celui-ci décède dans des conditions mystérieuses et Jana est bien décidé à mener son enquête pour connaître la vérité. Qui a voulu se débarrasser de Descartes? est-ce un empoisonnement, un assassinat ? Un complot avec les imprimeurs ? Jana trouve des lettres codées, parviendra-t-elle a percé le mystère ?

Ce roman d' une écriture fluide et distrayante a du rythme, l'intrique a de la densité, nous suivons Jana dans ses péripéties avec bonheur ! parsemé d'un brin de philosophie qui devient le fil rouge de ce roman très agréable. Vive l'aventure !
Commenter  J’apprécie          140
Gaoulette
  07 février 2017
Roman jeunesse lu dans le cadre du challenge Multi-défis 2017 et j'en ressors agréablement surprise et surtout en ayant appris beaucoup de choses sur le philosophe René Descartes. Quand on pense à lui c'est de suite « Je pense donc je suis » et puis c'est tout en ce qui me concerne.
Charlotte Bousquet via des interrogations qui il y a eu sur la mort de ce grand philosophe va exploiter cette trame pour nous offrir une roman historique, aventureux et de cape et d'épées. Franchement on s'y croirait presque.
Donc nous avons Jana pupille de René Descartes (j'ai cherché si elle existait mais malheureusement à par la bibliothèque de Leyde je n'ai rien trouvé) qui décide de venger son tuteur envers et contre tous. Jana jeune fille de 16 ans qui en 1600 n'avait pas sa place dans la société à part soit belle et tais toi. Sauf que Jana pense et réfléchit bien et va braver tous les dangers pour retrouver des amis de René Descartes et va se découvrir.
Donc concernant Jana, j'ai adoré la manière donc Charlotte Bousquet l'a fait réfléchir et prendre des décisions. Elle utilise avec brio les pensées de Descartes dans la recherche de Jana. Elle se dévoile pour notre plus grand plaisir et aussi elle arrive à nous interpeller sous un fait que je n'aurais pas cru qu'une femme puisse faire. Je vous laisse découvrir.
Mais pourquoi je n'ai pas mise une super note, ce sont que les premières pages ont été difficiles à digérer. Je ne comprenais pas tout et je ne savais pas du tout comment m'y prendre. Heureusement l'histoire prend de l'ampleur et on comprend mieux le début du roman. Mais pour cela il a fallu que je relise certains passages que j'avais zappé ou passé à côté. Alors je me suis j'ai 35 ans et j'ai du mal mais comment un enfant de 13 ans peut-il s'y prendre. Il pourrait vite se lasser et abandonner. Un roman pour moi adapté plus pour un public très littéraire en jeunesse et qui se passionne des classiques. Long au début pour la mise en place et après c'est effet boule de neige.
Heureusement le roman est court et Charlotte Bousquet nous explique le pourquoi du roman en utilisant une des 4 suppositions de la mort de Descartes. Par contre je vais me permettre de lui envoyer un mail personnel car je veux savoir si les mémoires de Jana comme elle le sous-entend ont vraiment existé.
C'est quand même avec beaucoup de plaisir que j'ai appris un peu plus sur la biographie de René Descartes. Je ne resterais plus bloquée sur « Je pense donc je suis ». Je vais me penchais un peu plus sur cette auteure/philosophe pour voir ce qu'elle propose d'autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
cyan
  19 septembre 2015
L'auteure nous plonge dans le 17e siècle et son Histoire, ses personnages (nous rencontrons entre autres Cyrano de Bergerac et Mazarin), sa philosophie, à travers les aventures de son héroïne. Les protagonistes sont sympathiques, quoique pas assez fouillés à mon goût pour certains, et nous suivons leur périple avec impatience. Les pages se tournent vite, c'est bourré d'action et de rebondissements, on ne s'ennuie pas une minute.

Le style est agréable et très vivant. Les descriptions nous font voyager avec les personnages, au coeur de cette époque mouvementée et passionnante. L'histoire est racontée à la première personne, ce n'est pas ce que je préfère, mais la plume de l'auteure est suffisamment agréable pour que ça passe sans problème.

Pour ce qui est des défauts, on notera quelques facilités et situations peu réalistes, mais rien qui entrave la lecture. Assez déçue malgré tout que l'auteur évite un cliché à son héroïne pour tomber dans un autre (je ne vous dis pas de quoi il s'agit pour ne pas trop en dévoiler sur l'intrigue). Pour finir, la relation Jana/Conrad aurait gagné à être plus développée.

Dans l'ensemble, une excellente surprise qui m'a permis de découvrir la plume très agréable de Charlotte Bousquet. L'histoire est distrayante et sympathique, le livre se lit très rapidement et avec plaisir.
Lien : https://bienvenueducotedeche..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
psycheinhell
  16 juin 2012
Venenum : enquête policière sur fond historique de conspirations européennes et de troubles de la Fronde, récit de capes et d'épées – et plus encore, de masques et d'épées, car les passes de lames et parades de langues y sont tendues en souterrain par la quête d'identité de l'héroïne, la jeune Jana, pupille de Descartes jadis tirée des bas-fonds, et somme toute peu attirée par les étiquettes de bienséances convenant à son rang nouveau comme à son sexe qu'il lui arrive de travestir sans regret (mais non sans interrogations).
Parsemé de perles culturelles (telle celle de la jeune fille de Johannes), jouant avec bonheur avec les styles et genres littéraires de l'époque, de la philosophie au théâtre en passant par la fière et grande gueule de Cyrano de Bergerac, ce roman mené au train de l'aventure dépoussière la figure du philosophe pour mettre au jour ses autres facettes en miroir des tumultes du monde, et lance à sa stimulante manière une invitation aux jeunes esprits à mettre en branle un questionnement selon les méthodes cartésiennes – tout en leur offrant démonstration de panache.

(Cerise sur mon gâteau vegan, l'auteure s'est saisie de l'occasion pour, donnant procuration à la protégée du philosophe, croiser le fer autour de la fameuse question de l'animal-machine. On appréciera également, à ce sujet, le piquant d'une intrigue tournant autour d'un mystérieux traité sur le thème de la machine humaine...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
betweenthebooks
  12 septembre 2017
En 1650, le philosophe et mathématicien Descartes meurt officiellement d'une pleurésie. Cependant Jana, sa pupille connaît la vérité: il a été empoisonné mais elle ne sait ni par qui ni pourquoi. Escortée par Conrad van Vries, s'engage pour Jana une quête effrénée pour faire la lumière sur la mort du philosophe.

Voici un roman sombre, haletant où l'auteure réussit à rendre compte de l'atmosphère à la perfection. On a froid avec Jana, on est trempé par la pluie, on a peur, on palpite. Alors évidemment, cela reste un roman jeunesse donc il faut relativiser mes propos mais j'ai vraiment trouvé le rythme enlevé et le récit prenant.

Le contexte historique m'a fait pensé au roman Les Trois Mousquetaires mais en plus nordique, en sombre et en un peu plus simple. Vous y trouverez des duels à l'épée, des courses-poursuites à cheval, des mercenaires, des auberges... Vous voyez?

Pour moi, le point fort et original du roman réside dans le personnage de Jana. Non seulement c'est une adolescente dégourdie, effrontée et courageuse mais surtout elle refuse de rester à sa place de femme. Elle revêt une identité masculine pour se protéger mais aussi parce que cette identité lui convient mieux. Ce ne sera pas sans conséquences sur ses relations avec les différents personnages qu'elle croise. J'ai d'ailleurs été particulièrement frappée par la scène finale avec Gabrielle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Esorlecram
  11 mars 2015
Roman original, qui pourrait s'intituler "Qui a tué René Descartes?" A la mort du philosophe, sa pupille Jana, convaincue qu'il n'est pas mort d'une pleurésie comme le dit la version officielle, va faire son enquête tout en remplissant une mission que lui avait confiée son protecteur. C'est l'occasion de bien des voyages (Suède, Hollande, France) qui lui fera rencontrer Mazarin dans le Paris nauséabond et dangereux de 1650. C'est l'occasion aussi de (trop) nombreuses descriptions de duels à l'épée pour écarter les ennemis de Descartes et tenter de sauver sa vie.
le roman manque parfois de continuité, mais c'est là son seul défaut. Entièrement basé sur des faits ou des interrogations historiques, il éclaire différemment le personnage de Descartes et le contexte politico-religieux de sa fin de vie. En amusant le lecteur!
Commenter  J’apprécie          20
JoyeuxDrille
  21 avril 2015
Décidément, Charlotte Bousquet est une romancière éclectique ! La voilà s'attaquant au roman de cape et d'épée et ça marche. Une super idée de départ, l'assassinat de Descartes alors que la Fronde fait rage. Seule frustration : ça aurait pu être un roman-fleuve, mais, 225 pages, c'est trop court !
Commenter  J’apprécie          10
Pays_des_contes
  22 mai 2012
Charlotte BOUSQUET propose à son lecteur un roman tout à fait passionnant, où histoire, littérature et philosophie se mêlent sans jamais lasser ou être pesantes. L'héroïne présente a priori toutes les caractéristiques du rôle :(...)
Lien : http://siletaitencoreunefois..
Commenter  J’apprécie          10
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le dernier ours

Qui est le personnage humain principal ?

Anuri
Karen Avike
Svendsen
Kiviuq

12 questions
10 lecteurs ont répondu
Thème : Le dernier ours de Charlotte BousquetCréer un quiz sur ce livre