AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Sidonie Van Den Dries (Traducteur)
EAN : 9791036330377
480 pages
Bayard Jeunesse (22/03/2023)
3.86/5   52 notes
Résumé :
États-Unis, XIXe siècle.
Clover Elkin, treize ans, a toujours été fascinée par les "curiosités", ces étranges objets aux propriétés magiques qui peuplent le monde. Sa passion n'est pas du goût de son père, qui les tient pour responsables de la mort de sa femme.
Juste avant de se faire assassiner, pourtant, il avoue à sa fille avoir conservé une curiosité, et l'enjoint de la protéger. Avec pour seul indice les mystérieuses dernières paroles de son père,... >Voir plus
Que lire après L'étrange voyage de Clover ElkinVoir plus
Furia Perfax, tome 1 : Maudite par Castell

Furia Perfax

Sebastien de Castell

3.65★ (145)

2 tomes

Le Clackity, tome 1 : Les chroniques de Port-la-Rouille par Senf

Le Clackity

Lora Senf

3.96★ (41)

2 tomes

Crookhaven, tome 1 : L'Ecole des voleurs par Arcanjo

Crookhaven

J.J. Arcanjo

4.50★ (220)

2 tomes

Critiques, Analyses et Avis (38) Voir plus Ajouter une critique
3,86

sur 52 notes
5
10 avis
4
20 avis
3
4 avis
2
1 avis
1
0 avis
Avec sa magnifique couverture, ce roman m'a tout de suite fait penser à la série Blackwater que j'ai tant aimée l'année dernière, je suis très reconnaissante à Babélio pour cette Masse critique privilégiée qui m'a fait voyager dans l'Amérique de 1822, mais pas tout à fait celle que nous connaissons.

Clover Elkin a treize ans et son père veut en faire un médecin comme lui, il l'initie à l'art de soigner les autres. Surtout il veut la détourner des curiosités, ces objets plus ou moins magiques dont les propriétés sont connues ou pas, sa femme Miniver les collectionnait et il y voit la cause de sa mort. Clover ne se souvient pas de sa mère et son père refuse de répondre à ses questions. Un jour elle trouve une curiosité, le Crochet à glace et le cache dans son sac, mais son père finit par s'en rendre compte et Clover le jette dans le lac près de son village. Peu après, le médecin se fait assassiner par une bande de braconniers et Clover doit s'enfuir. C'est le début d'un étrange voyage dans un pays marqué par une guerre vingt ans auparavant, mais le sénateur Auburn est bien décidé à reprendre les hostilités contre les troupes françaises de Bonaparte. Clover rencontrera de nombreuses personnes sur son chemin, parfois des amis, mais le plus souvent des ennemis. Heureusement elle peut compter sur Susanna, une poupée bien particulière.

On est dans un univers fantasy assez particulier et très bien conçu, un peu steampunk. Les Français possèdent toujours la Louisiane et les Etat-unifiés veulent s'en emparer, mais derrière cette guerre il y a surtout des enjeux économiques. Les curiosités peuvent influer sur l'issue des combats et les deux camps essaient de les accumuler. Certaines sont utiles ou dangereuses, certaines ne servent à rien, mais surtout elles mèneront Clover sur la piste de sa mère. On est loin de l'univers fantasy jeunesse classique de type médiéval et j'ai beaucoup aimé le côté loufoque et décalé de ce roman. Certaines curiosités n'ont aucun sens comme la théière qui verse de la camomille sans fin, alors que d'autres sont des armes très dangereuses. Les personnages sont tous intéressants et bien travaillés, ils ont de la profondeur. J'ai aimé leurs nuances, ils ne sont pas tout blancs ou tout noirs, Nessa trahit Clover, mais elle lui sauve aussi la vie à plusieurs reprises.

Le style est agréable et fluide, le livre se lit facilement et on se sent immergé dans cet univers vraiment étrange. J'ai aussi beaucoup aimé le fait que Clover n'est pas une super woman, bien loin de là. C'est un personnage très humain, qui doute, qui fait de mauvais choix parfois, qui se laisse tenter par la facilité, mais finit toujours par retrouver la bonne voie. Elle essaie de réparer ses erreurs et fait preuve de résilience, elle est très attachante, tout comme Susanna et Nessa. Clover saura surtout se réconcilier avec ses origines et comprendre les secrets que son père ne voulait pas lui révéler. Etant en paix avec elle-même, elle pourra retourner dans son village.

C'est un excellent roman qui plaira autant aux jeunes lecteurs visés qu'aux adultes grâce à cet univers peu commun et une intrigue très bien ficelée. Un grand merci à Babélio et aux Editions Bayard pour cette belle découverte.
Lien : https://patpolar48361071.wor..
Commenter  J’apprécie          230
Le père de Clover Elkin n'était plus et elle devait absolument cheminer, éviter les bandits, trouver le certain M.Agate, se placer sous sa protection.
Ça en promettait déja, forcément, non?
" L'étrange voyage de Clover Elkin".
Le mystère restera entier au début de la lecture et même au milieu mais l'auteur Eli Brown saura nous ferrer avec des détails mystérieux tout au long de l'itinéraire des Elkin. de l'insolite amusant dans ce paysage somme toute banal, de campagne un peu désolée.

Nous nous attacherons rapidement aux personnages, le père, très volontaire, Nessa la ronde colporteuse d'Elixirs miracles et son bagou, le Colonel Furlong et ses excès d'humeur...
Des gens simples, valeureux dans des actes de générosité, de patience, les survivants soumis au dénuement imposé par une crise du pays à découvrir.
Oh, oui. Il faudra survivre. À la pauvreté, aux maladies, à la guerre, aux soldats devenus pilleurs, déja.
Tandis que Nessa vendra sa camelote en roulotte de ville en ville pour joindre les deux bouts à la mort de son oncle, Clover et son père se feront payer en nature pour vivre des soins, cochons, bocaux, bouteilles de vin artisanales...
Ce n'est pas l'image de la bonne fortune.
Il faudra espérer des joirs meilleurs.

Enchanté, Clover.
12 ans et apprenti infirmière?
Dont on devinera rapidement qu'elle n'aura pas le choix.
Le contexte de départ nous installera dans une démarche d'assistance médicale nomade avec Constantine, le père de Clover Elkin, médecin dévoué de campagne qui se sentira le devoir de proposer ses services de façon itinérante quasiment pour rien, comme dans un effort de guerre exigé à ceux qui peuvent aider.
Le fameux serment d'Hippocrate sans doute.

Le docteur Constantine usera de cataplasmes à la moutarde pour décongestionner. Pas très moderne, n'est-ce pas?
Et on n'évoquera pas de médicaments, seulement de quoi pallier à leurs absences avec des trouvailles bienfaisantes de la nature?
L'auteur nous embrouillera un peu dans les lieux, les repères chronologiques, il faudra s'intéresser et peut être se montrer curieux en dehors du récit, parlant de guerres, de Napoléon Bonaparte, de France et de lieux américains que nous connaissons aujourd'hui...
Clover croisera la route d'un Général d'ailleurs, un héros de guerre, qui aura affronté Bonaparte et ses troupes.

C'est la Lousiane, oui, selon les conversations entre les personnages, mais attention, pas la Louisiane de notre connaissance (on a cherché sur Wiki).
Stop!
Une pause s'imposera, chers jeunes lecteurs, avant de s'aventurer plus avant pour vous permettre d'y voir plus clair.
Quelle est donc cette Louisiane décrite bien plus au nord de celle de nos cartes géographiques d'Amérique?
Allo Wiki?
C'était une colonie française de Bonaparte à son époque.
Sachez le, Bonaparte pour financer le reste de ses conquêtes et ses batailles, revendra aux américains cette colonie [la Louisiane], partie d'Amérique acquise par la France.
"... Ce territoire représente 22,3 % de la superficie actuelle des États-Unis.
En effet, la colonie française de Louisiane comprend beaucoup plus de territoires que l'État actuel de Louisiane.

Les territoires vendus incluent des parties situées à l'ouest du fleuve Mississippi dans l'Arkansas, le Missouri, l'Iowa, et le Minnesota actuels, des parties du Dakota du Nord, le Dakota du Sud, le Nebraska, des parties du Nouveau-Mexique, du Nord du Texas, l'Oklahoma, le Kansas, des portions du Montana, du Wyoming, et la partie du Colorado située à l'est des montagnes Rocheuses, des portions au sud des provinces canadiennes actuelles du Manitoba, du Saskatchewan et de l'Alberta situées dans le bassin fluvial de la rivière Missouri, et la Louisiane actuelle de part et d'autre du Mississippi, incluant la ville de La Nouvelle-Orléans.
C'est un événement important de l'histoire des États-Unis puisqu'il marque le début de la conquête de l'Ouest.
Sa population totale, hors Amérindiens, est alors d'environ 60 000 habitants, dont la moitié de Noirs..."

Et oui, donc cette Amérique, envahie par les conquérants espagnols, les immigrés anglais protestants du bateau Mayflower, aura aussi connu son annexion française.
Selon le Colonel Hannibal Furlong, qui se proposera d'accompagner Clover sur les routes pour l'escorter (une jeune fille de 12 ans ne peut pas rester seule sur les routes), ce fut un terrible moment de batailles et de lourdes pertes.
Tout le monde respectera le point de vue et le nom d'Hannibal Furlong, il aura mené courageusement les troupes contre l'envahisseur, dira t-on, même si ... c'est un coq.
Oui, vous avez bien lu.
Et voici un des éléments qui fera de la quête de Clover un récit un peu plus bizarre et décalé pour nous: certains animaux parleront.
Il faudra un peu en sourire car Hannibal est un " coq" autoritaire.

Quel drôle d'univers et de voyage sans son père, escorté par un coq militaire et une vendeuse ambulante de pisse de cheval (la petite recette de famille secrète du bon Tonique de Nessa) .
La bizarrerie sera entretenue tout du long, venant contrebalancer l'heure grave avec des tous petits moments irrésistibles d'humour pince-sans-rire.

Clover, chasseuse de phénomènes.
Nous aurons un orteil dans le fantastique avec la révélation d'éléments naturellement bizarres ou magiques comme ce coq ou un pic à glace qui génèrera du froid, éparpillés un peu partout dans le pays.
Bénédictions ou malédictions?
Nous vous disions plus haut avec Wiki que nous abordions la période de la conquête de l'Ouest.
Et bien ici, l'or précieux et rare sera verra un peu remplacé, on le devine pour Clover, par ces d'objets ou animaux uniques, doués d'une capacité trop curieuse pour l'objet ou l'animal.
Comme beaucoup, Clover rêverera de tomber sur une "pépite", sur un de ses éléments insolites.
"L'existence de ses objets rendra les gens déraisonnables et fera tourner les têtes...", disait le père et il n'hésitera pas à lui interdire la chasse et la collection de ces choses au lieu de faire quelque chose d'utile de son avenir en prenant son relais de médecin.
Sa mère en sera morte (à découvrir er vérifier, jeunes lecteurs).
Clover sera donc une adolescente qui voyagera tout le temps et qui apprendra l'art de soigner aux côtés de son père, perspective d'une vie utile, pleine d'urgence mais sans fantaisies.

Quelle frustration!
Ces éléments, n'existent t-ils pas aussi un peu pour qu'on les trouve?
N'est-ce pas un peu contre-nature de leur tourner le dos?
Quel avenir!
N'existera t-il donc pas non plus autre chose que la désolation, la maladie, les blessés, les repas chiches, sur les chemins de cette aventure, devinerait-on dans les espoirs de Clover?
La beauté, la grâce, la rêverie, sont-ils un luxe trop au dessus de leurs moyens dans leurs zones sinistrés.
N'y aura t-il vraiment rien d'autres qui les attend de surprenant?
De là, Clover continuera de rêver, impatiente de pimenter un peu par inadvertence son quotidien bien plat et trop sérieux pour une ado, en tentant de trouver tout de même sur les bords des chemins elle aussi un des objets qui pourrait lui donner le petit pouvoir de changer sa banale réalité.

Vers quelle véritable quête le roman nous guidera?
Outch.
Du petit frisson, un peu de violence ordinaire, de l'étrange, aussi, de bons moments d'amitiés inattendus néanmoins.
Tombée sur des détrousseurs de grands chemins qui auront aussi volé la vie de son père sous ses yeux ( et oui), Clover sera convaincue d'avoir attiré le mauvais oeil et poussée son père à sa perte.
Avant d'expirer son dernier souffle, son père lui confiera l'importante mission de se réfugier chez un personnage que nous découvrirons et de lui apporter un objet secret dans sa besace de médecin.
Un objet spécial?
Son père était-il un menteur?
Clover devra aller trouver ce quelqu'un qui se trouve être un collectionneur "d'objets" insolites.
Et l'objet que Clover n'arrivera pas à identifier dans le contenu de la besace (c'est l'ennui quand les défunts partent trop tôt avec leurs révélations) est selon feu son père, porteur d'espoir.
Mais lequel est-ce?

Cette mission semblera deux fois plus lourde et importante que de servir d'infirmière.
Il s'agira d'honorer la mémoire...
Un roman jeunesse étonnant.
Commenter  J’apprécie          51
J'avoue, quand j'ai reçu le mail de Babelio me proposant de recevoir ce livre pour une Masse Critique spéciale, j'ai un peu hésité ; je craignais de tomber encore sur de la fantasy jeunesse vue et revue qui n'apporte rien de plus à la fantasy jeunesse déjà existante. Pour une fois, je suis contente de ne pas m'être écoutée, parce que j'ai adoré cette lecture !
J'ai beaucoup aimé le ton, clairement jeunesse mais pas pour autant simpliste ou niais comme c'est malheureusement souvent le cas. le style est simple et fluide mais travaillé et bien maîtrisé.
J'ai apprécié également la manière dont l'auteur parvient à intégrer des éléments loufoques, parfois un peu sortis du chapeau, de manière tout à fait naturelle et vraiment cohérente avec tout le reste. J'ai souvent lu des romans qui se voulaient un peu décalés, un peu wtf, mais ça sonnait la plupart du temps forcé, ça manquait cruellement de naturel et de fluidité et ça finissait par partir dans tous les sens et donner une histoire sans queue ni tête, et surtout sans grand intérêt… Là, tout fonctionne, les éléments et événements farfelus s'insèrent parfaitement dans l'histoire et forment un tout vraiment bien pensé et parfaitement maîtrisé.
Pour ce qui est du fond, j'ai trouvé super sympa le thème des curiosités, ces objets rendus magiques on ne sait trop comment et dont l'utilité peut aller de certaine à discutable. Je ne veux pas trop en dire mais ce sont ces curiosités qui, je trouve, font l'essentiel de l'originalité et de la force de ce roman.
Mais en dehors de ça, j'ai aussi beaucoup aimé suivre Clover, jeune orpheline attachante mais combative, dans ses aventures. Elle n'est pas parfaite, elle ne prend pas toujours les bonnes décisions, mais elle va de l'avant et fait de son mieux, et c'est un personnage humain et résilient comme j'aimerais en voir plus dans la littérature.
Chaque personnage est bien campé, chaque détail revêt son utilité, chaque situation s'insère dans un tout bien mené et très fluide. L'ambiance 19e un peu glauque et l'atmosphère un peu lourde et humide qui se dégagent de ce texte n'en rendent l'immersion que plus facile et j'ai trouvé les décors bien plantés, comme si j'y étais !
Bref, un sans faute que je suis vraiment contente de ne pas avoir manqué !
Commenter  J’apprécie          110
Clover Elkin est fille de médecin et passionnée de curiosités. A la suite d'un évènement tragique, la protagoniste prend la fuite. C'est le point de départ d'une épopée fantastique dans tous les sens du terme qui fait voyager le lecteur à travers les États-Unis du XIXème siècle "repensés".

Attirée par la promesse d'un roman ado dynamique mêlant histoire et fantasy avec une héroïne comme personnage principale, je n'ai pas hésité longtemps avant de me lancer dans cette lecture. A l'issue de cette lecture, je dirai que mon avis est peut-être moins enthousiaste qu'il ne l'était au départ.

L'univers est assez riche et original, c'est d'ailleurs ce qui constitue le point fort du roman à mon sens. L'écriture dynamique et le schéma narratif très (peut-être trop typique) des romans pour ado facilitent beaucoup la lecture, mais il m'a manqué des éléments de surprise. J'ai trouvé les ficelles du récit un peu trop grosses et prévisibles.
Peut-être est-ce la cible visée qui contraint à cela ? Il est vrai qu'il y a longtemps que je ne me suis pas fait cette remarque à la lecture d'un roman ado. Après tout, il en faut pour tous les publics.

Je remercie donc les éditions Bayard et Babelio pour ce partenariat Masse Critique.
Commenter  J’apprécie          130

L'étrange voyage de Clover Elkin est un roman dépaysant, dans un décor de western, bercé de merveilleux et d'étrange.

Original, l'étrange voyage de Clover Elkin l'est sans conteste. Nous sommes au début du 19e sicèle , dans un sorte de monde alternatif dans lequel la magie existe, et Napoléon combat les Américains au lieu de leur vendre la Louisiane.

Clover est une jeune adolescente curieuse que son père forme au métier de médecin qu'il exerce.
Mais la jeune fille, elle, aimerait en savoir plus sur sa mère, Miniver, qui a péri lorsqu'elle était toute jeune, et sur les "curiosités" - des objets magiques - qu'elle collectionnait. Elle découvre un jour un corchet glacé, mais son père, la surprenant avec, lui ordonne de s'en débarasser. C'est peu après qu'il est assassiné par une bande de truands, ordonnant à sa fille de fuir, en protégeant sa sacoche...

***

Un zeste d'uchronie, de l'aventure, une quête de soi, des secrets de famille, des conflits larvés, c'est un ouvrage très original que nous avons là. Très original, et qui en même temps aborde des thématiques classiques et intemporels. Notre héroïne part en quête de son passé, de vérité, elle fait des rencontres qui vont l'aider à trouver cette dernière, et à se trouver au passage. Classique, mais efficace. Et le décor change tellement de ce que j'ai pu lire que je suis ravie de l'avoir lu !

Il y a un aspect absurde assez pregnant dans le roman. L'absurdité de la guerre, pour ne parler que d'elle par exemple, absurdité de cette course à l'« armement » avec la recherche des curiosités. Des touches d'éléments farfelus aussi avec ces curiosités justement, dont la fameuse théière qui verse autant de camomille qu'on le souhaite. Et je ne parle pas d'Hannibal, le coq parlant, militaire convaincu, héros de guerre un peu caricatural. J'adore par contre Susanna, la petite poupée qui cache bien son jeu.

Un roman ado surprenant, une lecture agréable, même s'il a souffert de la comparaison avec Pony que je venais tout juste de lire.

Commenter  J’apprécie          80


critiques presse (1)
Ricochet
22 septembre 2023
La plume d’Eli Brown les aborde avec brio et parvient à nous captiver à travers de multiples rebondissements qui donnent un rythme particulier au roman, en nous ramenant finalement à la question fondamentale de la différence entre le bien et le mal.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
— Nous allons devoir vendre ces outils, déclara le Coq.
— Vous finirez dans une marmite avant que je me sépare d'un seul de ces instruments, répliqua Clover.
— N'oubliez pas que vous parlez à un colonel décoré !
— Vous finirez dans une marmite, mon colonel.
Commenter  J’apprécie          80
𝕊𝕚 𝕛𝕖 𝕟𝕖 𝕤𝕒𝕚𝕤 𝕡𝕒𝕤 𝕕'𝕠ù 𝕛𝕖 𝕧𝕚𝕖𝕟𝕤, 𝕔𝕠𝕞��𝕖 𝕟𝕥 𝕡𝕠𝕦𝕣𝕣𝕒𝕚𝕤-𝕛𝕖 𝕤𝕒𝕧𝕠𝕚𝕣 𝕠ù 𝕛𝕖 𝕤𝕦𝕚𝕤 𝕔𝕖𝕟𝕤é 𝕖 𝕒𝕝𝕝𝕖𝕣, 𝕔𝕖 𝕢𝕦𝕖 𝕛𝕖 𝕤𝕦𝕚𝕤 𝕔𝕖𝕟𝕤é𝕖𝕤 𝕔𝕖𝕟𝕤é𝕖 ê𝕥𝕣𝕖 ?
Commenter  J’apprécie          00
- Je trouverai un moyen de te venger.
- La vengeance est un jeu de lâches, dit-il en s'asseyant auprès de sa fille.
Commenter  J’apprécie          10
 Toute sa vie avait brusquement volé en éclats, et les ennuis étaient loin d’être terminés. Elle avait l’impression que les fragments de sa vie passée étaient encore suspendus dans l’air, cherchant un endroit où atterrir. 
Commenter  J’apprécie          00
Elle était façonnée par les flammes, mais aussi par les ombres et les secrets, par l’espoir et l’amour.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : magieVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus

Lecteurs (164) Voir plus



Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
2478 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..