AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 978B006QXDXUO
Éditeur : EDITIONS DU SQUARE / BOUQUINS CHARLIE (01/01/1973)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Comme dans « La Révolte des ratés », où la sympathie de l’auteur se tourne vers ceux dont les imperfections semblent plus humaines, il n’a de cesse de créer, ainsi, de nombreuses créatures monstrueuses : cette fascination pour les monstres s’accompagnant toujours d’une description et d’effets visuels correspondant à une recherche sur l’âme humaine ; un peu comme dans les peintures de Francisco de Goya, les romans de Franz Kafka ou les films de Federico Fellini, créa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
svecs
  01 février 2019
Dans un monde qui ressemble à une fantaisie antique, le monde est clairement divisé entre les "beaux" qui règne sur la surface, et les "laids" qui triment dans les mines pour extraire le sel et autres substances précieuses pour le compte des "beaux". Et lorsque 2 clans de "beaux" se déclarent la guerre, l'affrontement se fait par "laids" interposés, enrôlés et exhortés à laver l'affront dans le sang. Certains "laids" ont la chance de cotoyer les "beaux", soit comme animaux de compagnie, soit comme bouffon. C'est le rôle de Spartak, qui préfère de loin être bouffon chez les "beaux" que de vivre dans la fande des laids.
Evidemment, derrière l'extravagance de cette histoire se dissimule une fable politique acide et cruelle. Comme à son habitude, Buzzelli prête ses traits, et sans doute un peu plus, à son personnage principal. Il met en scène une galerie de personnages grotesques et ridicules, renvoyant à toute une tradition du théatre mais aussi du cinéma italien des années 60 et 70. On pense aux films de Dino Risi comme "Les Monstres" ou à "Affreux, sales, bêtes et méchants", à la démesure d'un Fellini. Cette révolte des ratés, devenue "révolte des laids" dans la nouvelle traduction incluse dans le tome 2 de l'anthologie consacrée à ce génie méconnu de la bande dessinée italienne, reste d'une acuité étonnante. Il est difficile de ne pas voir pointer un constat terriblement désanchanté derrière une caricature bouffonne. Puis il y a le graphisme de Buzzelli, excellent dessinateur qui rêvait de peinture à une époque ou le figuratif était moqué et méprisé. la bande dessinée était le seul endroit où il pouvait dessiner comme bon lui semblait, croquer des trognes incroyable, mettre en scène les corps avec un impessable sens du mouvement. Mais on sent qu'il reste chez Buzzelli une forme de frustration, d'avoir dû renoncer à la peinture pour faire de la bande dessinée. Même s'il l'a fait avec un talent fou (et bien trop peu remarqué), il n'est pas étonnant qu'il ait sans cesse représenter des parias, des personnages qui se retrouvent en décalage avec la société, condamnés à s'adapter de mauvaise grâce ou se soumettre faute de mieux ou pour éviter au pire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
lehibook
  10 mai 2020
C'est loin d'être un divertissement innocent cette BD ! Il s'agit en fait d'une fable politique amère et au final désespérée (Il faut que tout change pour que rien ne change...) . Ce monde en deux royaumes ,celui des ratés et celui des parfaits c'est le nôtre ... Et quel dessin remarquable qui colle au discours .
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
gavarneurgavarneur   18 décembre 2018
La révolution, la révolution ! Pas toujours. Quoi ! On ne peut pas me reprocher de profiter un peu de la vie, non ?
Commenter  J’apprécie          130
lehibooklehibook   10 mai 2020
Quant aux ratés ,disent toujours les chroniques ,eux aussi étaient heureux et se tenaient tranquilles .pourquoi? La drogue , bien sûr!Qui fait oublier qu'on est un raté jusqu'à la mort.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : fable politiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3812 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre