AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782818936177
68 pages
Éditeur : Bamboo Edition (01/06/2016)

Note moyenne : 2.82/5 (sur 42 notes)
Résumé :
Quelques jours avant Noël, Léa et Florent, la quarantaine, reçoivent un couple d'amis, qui annoncent durant le dîner être en procédure de divorce. Quand sous la table, Léa pose la main sur la jambe de Florent et découvre que, face à cette amie soudainement célibataire, il a une érection, la nuit va progressivement basculer dans une suite de situations pour le moins inattendues, où toutes les vérités éclateront…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  29 janvier 2017
C'est bientôt Noël, Paris a revêtu ses plus belles lumières. Dans leur appartement bourgeois, Léa et Florent, en couple depuis plus de 20 ans, se préparent. Tandis qu'elle est un brin nostalgique de sa jeunesse, lui, plus terre à terre, lui demande son avis pour savoir quelle chemise il doit mettre. le couple reçoit Jean-Fab et Alexandra, leurs amis, à dîner pour l'anniversaire de Léa. Comme d'habitude, ils arriveront en retard. Pendant l'apéro, déballage de cadeaux pour Léa. Faux pas de la part de Florent qui aura confondu avec un paquet destiné à sa mère. Ensuite, le repas se passe en toute convivialité. À la toute fin du repas, Alex et Jean-Fab, quelque peu détachés, leur annoncent de but en blanc leur séparation. Une nouvelle pour le moins inattendue qui surprend Léa et Florent. Au moment de débarrasser la table, Léa se rend compte que Florent bande. Une érection qui va chambouler le couple jusqu'ici certain d'être uni...
Dans ce huis-clos, se confrontent Léa et Florent, en couple depuis 25 ans et ayant 2 enfants. Lors de cette soirée d'anniversaire, tout va déraper entre eux à cause de l'érection de Florent. Léa, certaine que son homme bandait pour son amie Alexandra, est furieuse, se sent trahie, presque trompée. Et elle le sera encore plus lorsqu'elle apprendra que Florent a pris du viagra. Jim décortique, dans ce premier volet les relations amoureuses, le désir, le poids du quotidien, la routine, le doute... Dans cet appartement parisien, l'on suit l'échange entre Florent et Léa. Un échange parfois houleux où les reproches et les regrets fusent. Les dialogues font mouche et l'on a affaire à des personnages hauts en couleurs, notamment Léa et sa crise de la presque cinquantaine. Une mise en scène parfaitement orchestrée par Lounis Chabane dont le trait délicat et détaillé est du plus bel effet. Les couleurs sur les tons bleus nous plongent dans une ambiance feutrée et romantique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          574
tchouk-tchouk-nougat
  11 juillet 2016
Nous retrouvons dans cette nouvelle série de Jim ses marottes. Nous avons donc notre couple de quarantenaire, ici Léa et Florent. Tout semble aller pour le mieux et pourtant un rien fait partir leur couple en vrille. Ce rien c'est une petite pilule bleue célèbre, le viagra. Ben oui Florent il voulait faire une super surprise à sa femme pour son anniversaire, sauf qu'elle le prend vraiment mal.
Nous avons là un huit clos assez surprenant en BD car le décor ne varie pas. Toute l'histoire de ce premier tome ce déroule dans l'appartement de notre couple. Nous avons un peu là les codes du théâtre. Exercice difficile en BD car pour ne pas ennuyer le lecteur faut redoubler d'astuce. le dessinateur pour cela tente de varier cadrage et prise de vue de cet appartement bourgeois de Paris où ce passe la scène.
Tout ce premier tome est donc centré et uniquement dédié à la dispute entre Léa et Florent. Je trouve que ça tourne vite en rond et on aimerait bien au bout d'un moment qu'il se passe autre chose. Dispute violente, Léa se sent trahit, non désirée, vieille... tout ça pour une pauvre érection médicalement assisté qui partait d'une bonne intention. Bref Léa est un peu hystérique et il aurait fallu que ça amène autre chose pour que ça soit vraiment intéressant. Après ça sera peut être pour le deuxième tome, qui j'espère ne sera pas tout un volume de dispute...
Certains dialogues sont efficaces, d'autres légèrement vulgaires. Dans l'ensemble c'est plutôt drôle mais ça manque d'une histoire plus palpitante qu'une simple dispute de quarantenaire en pleine crise.
Le dessin est pas mal, les couleurs sympathiques, et les personnages expressifs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
missmolko1
  07 janvier 2017
Avec ce premier tome de l'Erection, je m'attendais a une BD drôle or, ici, malgré les 70 pages, je me suis un peu ennuyée. Au final, on assiste juste a une dispute entre un couple....
On fait la connaissance de Léa et Florent, en couple depuis 25 ans. Ce soir, ils ont des invités à dîner pour célébrer le 48eme anniversaire de Léa. Florent décide de faire une surprise à sa femme en prenant une pilule de viagra. Seulement premier faux pas, il prend le comprimé trop tôt et se retrouve avec une érection pendant le repas. S'en suit une série de quiproquos.....
Comme je le disais plus haut, je m'attendais à beaucoup plus d'humour, or ici, il ne s'agit que d'une dispute de couple. Léa m'a vraiment semblé complètement hystérique tandis que Florent, lui n'a aucune réaction (a croire que tout son sang c'est déplacé au niveau de l'entrejambe et donc que le cerveau fonctionne au ralenti...). Bref, j'ai survolé cette bande dessinée sans réussir à m'attacher aux personnages ou a trouvé un quelconque intérêt.
Lien : http://missmolko1.blogspot.i..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
trust_me
  03 juin 2016
Ça commence comme une soirée tranquille entre amis. Florent et Léa se préparent à accueillir Alexandra et Jean-Fabrice pour le dîner. Léa fête ses 48 ans et accepte difficilement de vieillir. le repas se passe bien mais au moment de se dire au revoir, La maîtresse de maison constate que son homme « bande comme un gros malade ». Elle en déduit, à tort, que « cette pute d'Alexandra », sa mini-jupe et son physique avantageux lui ont fait de l'effet. Commence alors une engueulade carabinée où les masques vont tomber et révéler un profond mal-être.

Une histoire de couple, donc. Un peu l'obsession de Jim, il faut dire. Ici, il détourne les codes du théâtre, installe ses « acteurs » dans un huis clos où un malentendu déclenche une réaction en chaîne aussi surprenante qu'incontrôlable. On a vraiment l'impression d'être dans une pièce de boulevard, avec ce décor d'appartement bourgeois, les portes qui claquent et le découpage en actes.
C'est drôle mais pas que. On déconstruit l'intimité d'un ménage où l'ambiance n'est pas au beau fixe malgré les apparences. On gratte des fêlures qui semblent s'approfondir à chaque page. Vingt-cinq ans que Florent et Léa sont ensemble. A l'approche de la cinquantaine, cette dernière s'interroge. Sur son pouvoir de séduction, sur le regard que porte sur elle son homme. Et elle s'agace, un peu trop rapidement sans doute. Florent encaisse, se défend et argumente. Mais rien ne semble y faire. Et la dernière page laisse augurer une suite « pimentée »…
Pas simple pour un dessinateur de réaliser 70 planches dans un seul et même décor avec les mêmes personnages, surtout quand l'intrigue tient davantage grâce aux dialogues qu'aux images. Lounis Chabane s'en sort avec brio, multipliant les mouvements de caméra, variant au maximum les postures et l'intensité des regards. Il joue aussi beaucoup sur les silences pour souligner les non-dits et la tension qui ne cesse de monter.
Étrange de « voir » du théâtre en BD. L'exercice est difficile. Mais la lecture se révèle particulièrement fluide, dynamique, vivante. Et la mise en scène tient la route du début à la fin. du moins jusqu'au terme de ce premier tome. Pour la suite, il faudra attendre un peu. En espérant que l'entracte entre les deux albums ne durera pas trop longtemps.

Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
cilijoya
  26 juillet 2016
Léa et Florent vivent depuis 25 ans ensemble. 25 ans, c'est beaucoup et avec les années qui passent, certaines questions, certaines peurs se font sentir. Léa n'aime pas l'idée de vieillir. Elle fête, ce soir-là, ses 48 ans avec son compagnon et un couple d'amis. Et ô surprise, en fin de soirée, elle découvre que Florent bande comme un dingue. D'emblée, elle pense qu'il est excité par leur amie Alexandra, sorte de bombasse fringuée avec le moins de tissu possible et qui plus est qui vient de leur annoncer sa séparation d'avec Jean-Fab (oui elle a un look de pétasse et oscille entre le vulgaire et le snob). Scène de ménage en vue ! Florent lui avoue alors qu'il a pris du viagra...et là, re-scène de ménage en mode panique "je ne t'excite plus".
Honnêtement, je n'ai pas du tout aimé cette histoire. Les questions posées sont intéressantes : l'érosion du désir dans un couple, la peur de vieillir. Mais, à aucun moment ça n'est vraiment creusé. Tout reste sur le mode de la colère de Léa, avec toujours les mêmes remarques qui reviennent et qui tournent en rond (je vieillis, je ne t'excite plus, tromperie pharmaceutique mais non chérie je t'aime, mais alors pourquoi le viagra, je ne t'excite plus je vieillis, mais non chérie...). Les personnages ne sont pas très attachants, Léa est hystérique, Florent est transparent, Alexandra frise le vulgaire.
Quelques points positifs quand même. le dessin est vraiment beau, les expressions de colère de Léa sont très réussies. Ce n'est pas facile de réussir un dessin qui ne soit pas lassant et qui sorte du lot sachant que l'histoire se déroule en huis clos sur quelques heures. On est donc toujours dans le même décor, avec quasiment la même luminosité, et du coup, on en oubli le décor pour se concentrer sur les dialogues et le scénario, aussi décevants soient-ils. Donc oui, coup de chapeau à Lounis Chabane, particulièrement pour les visages des personnages. Autre point positif, la fin surprenante qui laisse entendre une suite qui pourrait être pimentée.
Bref, une grosse déception pour ce nouvel album de Jim, un peu atténuée par le dessin de Lounis Chabane.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (3)
BoDoi   27 juin 2016
Des personnages épais, dont les états d’âme — et engueulades — traînent en longueur, et flirtent souvent avec la vulgarité.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BulledEncre   24 juin 2016
Premier tome d’un diptyque nous plongeant dans les questionnements d’un couple : théâtral et savoureux !
Lire la critique sur le site : BulledEncre
ActuaBD   15 juin 2016
Comme au théâtre, c’est le dialogue entre les personnages qui fait avancer ce récit aux allures de mélodrame sexy.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
AcounAcoun   18 juillet 2016
Vingt-cinq ans de complicité... C'est vingt-cinq ans d'érection, tu te rends compte ? Un quart de siècle à ta gloire ! Et à raison de quoi ? Trois fois par semaine, c'est...
Attends, ça se calcule, ça ! Je vais te dire très exactement, fonction calculatrice !... Alors... BIP BIP ! BIP BIP BIP !
Multiplié par 52 semaines par an, et ce sur 25 ans... Ca nous fait grosso modo...
Ah, la vache !
... A vue de nez, j'ai eu 3900 érections pour toi ! Non mais c'est pas beau, ça ? 3900 ! Hein franchement, Léa ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   11 juillet 2016
-Tu trouves que je fais plus jeune ou plus vieille qu'Alexandra?
-Qu'Alexandra? Ah ben, tu ne peux pas comparer, elle est plus jeune, Alexandra...
-Ah, mais pas du tout! Elle a quarante huit ans, j'ai quarante huit ans!
-Ah oui?
-Ah oui! Et donc? ...
-Ah mais donc, euh... eh bien... Vous faites plus jeunes toutes les deux alors!
-M'ouaiiis. Tu t'en sors bien!
Commenter  J’apprécie          120
marina53marina53   29 janvier 2017
"Deux époux doivent se garder de se quereller quand ils ne s'aiment plus assez pour les réconciliations... " 
Jean Rostand
Commenter  J’apprécie          251
marina53marina53   29 janvier 2017
"C'est un ménage à quatre : lui, elle, l'idée qu'elle se fait de lui, l'idée qu'il se fait d'elle... "
Claude Roy
Commenter  J’apprécie          240
LucilliusLucillius   03 mai 2017
Tu ne simules pas, donc, à la différence de bien des femmes ! Toi, tu stimules ?
Commenter  J’apprécie          60

Lire un extrait
Video de Lounis Chabane (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lounis Chabane
Lounis Chabane en interview pour planetebd.com .
autres livres classés : VieillissementVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz Harry Potter (difficile:1-7)

De quoi la famille Dursley a-t'elle le plus peur?

des voisins curieux
des hiboux
de Harry
de tout ce qui peut les faire paraître étranges

20 questions
3067 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre