AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2953344497
Éditeur : Editions hackoeurs (20/03/2015)

Note moyenne : 2.17/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Vous pensez que les rencontres amoureuses sur internet c'est :

- débile
- dangereux
- à tenter
- vous vous en fichez

Ouvrez ce livre, vous allez changer d'avis.

Dans ce recueil,

Les pirates écument les mers des amours virtuelles.
Les faux profils vous guettent.
Une intelligence artificielle vous parle.
Le coup de foudre est à portée de clics.
Ou pre... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Mladoria
22 avril 2015
Voilà un recueil plus qu'original.
Sous diverses formes : poésie, conversation électronique, journal intime, dystopie cybernétique, réécriture de mythe...
L'amour 2.0 dans tout ce qu'il a de réel et d'effrayant. Un petit clin d'oeil cinématographique, peu importe la pilule tant qu'on est l'ivresse de la lecture ?
On espionne, on se languit, on court, on se stresse, on aime, on déteste dans ces récits disparates.
Les textes poétiques m'ont rappelé une chanson de la Ruda Salska "L'Odyssée du réel". Les récits de vie ont fait ressurgir les textes qu'on écrit à la va-vite, debout, chahutée, au fond d'un bus en marche, les années de fac, le nez plongé dans un livre avec un radar pour éviter les passants...
Ce livre c'est tout ça avec une bonne dose de cynisme, de réalisme, de préscience de l'avenir des relations humaines hyperconnectées.
Merci à Babelio et aux éditions Hackoeurs pour cet ouvrage qui secoue les idées reçues sur leurs bases.A lire par tous les amoureux, les pirates, les voyeurs, les sans-coeur, les jaloux, les bien intentionnés, les machiavéliques, les hypocrites ; en bref à tous les habitants de la toile 2.0. En espérant que les prémonitions des auteurs ne se réaliseront pas telles quelles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
casscrouton
30 avril 2015
Je suis très mitigée quant à ce recueil que j'ai obtenu en version numérique grâce à Babelio (que je remercie!). Il comporte un certain nombre de textes qui ne m'ont pas tous convaincue malheureusement.
Certains textes relèvent de la poésie, d'autres de la nouvelle. Les illustrations sont agréables lorsque l'on lit un livre sur une liseuse et j'ai apprécié cela. de plus j'ai aimé le fait que l'on nous balade allègrement avec des petits liens entre chaque texte. Par exemple, il faut à un moment choisir entre la pilule rouge et la pilule bleue et c'est très sympa.
En revanche, et cela n'altère en rien la qualité des textes, je n'ai pas été sensible à la manière dont a été amené le thème de l'amour 2.0. En réalité, j'ai trouvé dans l'ensemble que tous les récits étaient très bien écrits, avec une vraie qualité d'auteur, de belles phrases bien formulées qui impactent de manière directe. C'est seulement le côté un peu trop sombre, cynique qui m'a mise mal à l'aise tout au long de ma lecture. J'avoue avoir été effrayée par certains textes, notamment ceux où le monde virtuel (jeu vidéo) et le monde réel se mélangent ou alors, ceux où le personnage espionne sa « conquête » à travers ses données qu'ils piratent. Ce genre de choses provoque en moi un embarras que je ne saurais expliquer. Je pense tout simplement ne pas être la cible pour ce genre de lecture.
En revanche, les textes poétiques m'ont parus forts comme l'Anarchiste. Un certain nombre de nouvelles étaient également pourvues de beaucoup d'humour comme Wastenotime.com. J'ai beaucoup aimé Serial Shopper qui regorge de jeux de mots, Eva qui m'a bien perturbée mais que j'ai adoré et tous les épisodes de Craquage, parce que j'ai aimé les personnages de la narratrice et Margot. Je dois également dire que j'ai bien apprécié @bô qui m'a relativement fait penser au film Her de Spike Jonze avec Joaquin Phoenix qui tombe amoureux de son programme.
Hackoeurs est un recueil très intéressant qui prend le thème de l'amour sous un angle très original mais qui a un côté un peu trop cynique, un peu trop sombre à mon goût.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Lechodesmots
20 mai 2015
J'ai obtenu ce recueil en format numérique par Babelio, que je remercie.
Je sort très mitigée de cette lecture, certains points m'ont convaincus, d'autres beaucoup moins.
Tout d'abord, je ne lis pas souvent en format numérique, je préfère le papier, mais je trouve que cela se lit facilement à condition que la mise en page soit bonne mais, là je n'ai pas tellement aimé. Peut être que cela vient de mon application mais j'ai trouvé la lecture bien moins fluide que d'autres formats epub. Je n'ai donc pas tellement adhéré à la mise en page. Toutefois, j'ai trouvé intéressant qu'on nous propose un façon différente de lire le livre, en insérant à la fin d'un texte un lien vers un autre. C'est donc plutôt sympa de lire d'une autre façon que linéaire. Après ça a aussi ses inconvénients puisque j'avais peur de louper une page. On a donc un format interactif plutôt intéressant mais une mise en page qui laisse un peu à désirer.
Pour ce qui est du contenu ensuite en lui-même, j'étais vraiment contente d'avoir été retenue par Babelio pour cet ouvrage car tout d'abord le thème me plaisait énormément, ce n'est pas tous les jours que l'on rencontre le thème de l'amour version 2.0 ! Et finalement je suis un petit peu déçu de l'exploitation de ce thème. Je pensais que ce serais plus gai, alors que la plupart des écrits traitent de l'aspect négatif des rencontres par internet, etc.
Toutefois, je tiens tout de même à dire que l'écriture est tout de même en général très bonne. Peu importe que ce soit des nouvelles, des poèmes, il y a toujours un certain niveau d'écriture des auteurs. Et j'ai d'ailleurs été touchée quelques fois par certains des textes et notamment les poèmes, moi qui n'en suis pourtant pas tellement fan.
Il s'agit donc selon moi d'un ouvrage qui aurait pu être intéressant mais qui n'a pas réussi à me convaincre. Il comporte plus de points négatifs que positifs pour que je puisse le recommander vivement. Ce n'était toutefois pas une lecture forcément désagréable mais pas au niveau de ce à quoi je m'attendais
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
QueLire
23 mars 2015
Je me baladais dans les allées du Salon du Livre de Paris, quand une couverture attira mon attention. Parsemée de petits carrés représentants des pixels roses, on ne voyait qu'elle, je n'avais pas d'autre choix que de m'arrêter. Quelques secondes plus tard, je tiens entre les mains « Hackoeurs », titre de ce recueil, mais aussi titre de la maison d'édition, inconnue au bataillon.
Un littéraire qui aurait pu faire Sup de Co
« Vous pouvez feuilleter », me dit un jeune homme au look savamment étudié, lunettes vissées sur le nez. Je l(e) » (é) feuille (t) ais déjà (l'exemplaire, pas le jeune homme), donc continuant l'examen minutieux que je faisais passer à l'exemplaire, j'écoutais d'une oreille attentive le laïus de celui qui aurait du se voir attribuer le prix du commercial du jour. Nous sommes étudiants à la Sorbonne et devions créer un livre. Celui de cette année a pour thème « le coup de foudre 2.0 n'existe pas », nous avons lancé un appel à textes et à toutes choses artistiques traitant du sujet et voilà le résultat. Je ne me contente pas de feuilleter, je lis aussi quelques passages, entre autres, une partie de l'histoire de Zoé et Mélusine présentée façon chat, écrite par Dame Licorne et les premières lignes de « Serial Shopper » de Marion Gourdin. Je suis convaincue, les mots sont justes, les situations cocasses, les différents styles modernes, le contenu varié. L'idéal pour ne pas m'ennuyer dans le TGV. Heureuse, je me déleste de 17 €, achète mon exemplaire et repars sous le bras avec ce qui sera « Ma trouvaille du Salon ».
Impossible d'attendre
Il est 14 h, j'ai faim, je m'installe à la cafétéria et commence ma lecture, une heure et cent pages plus tard, je retourne au stand pour interviewer une étudiante qui m'explique le projet plus en détail.
La suite sur ...

Lien : http://que-lire.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          52
Thrr-Gilag
15 mai 2015
Pour commencer, j'ai obtenu ce recueil en version numérique grâce à Babelio, que je remercie donc.
Concernant l'ouvrage en tant que tel, je n'ai clairement pas été convaincu.
Sur la forme :
Pour commencer, c'est peut être un détail, mais quand la mise en page se fait à "l'anglosaxone" (pas d'espace avant les ":", etc.), je trouve que c'est dommage car ça gêne à la lecture et ça ne fait pas "pro".
C'est peut être un parti pris, mais comme je n'ai pas vu en quoi dans le reste du recueil, j'en doute.
Côté numérique, certaines histoires sont liées. Des liens sont mis en place en fin de nouvelles pour faire des liens. Autant en lecture sur PC ça marche bien, autant sur une liseuse, c'est une horreur. Dommage donc.
Côté fond, je n'ai pas été convaincu.
J'ai trouvé l'ensemble des textes très inégaux. La pluspart m'ont laissé froid comme du marbre.
Certains on su m'amuser et un ou deux ont vraiment réussi à me les faire apprécier.
D'un point de vue stylistique tout se mélange : poésie, nouvelles, journal ntime, correspondance épistolaire. Ce n'est pas surprenant en soi, mais du coup, difficile pour l'ensemble des textes de plaire à un même lectorat tant l'écart est grand entre les différents styles.
Concernant le thème du recueil (Amour et technologie), il est traité de manière assez complète (je trouve), bien que sur un ton très sombre la plupart du temps.
Il est clair que pour les différents auteurs, que la technologie ne mène pas vers de véritables "happy ending".
Et je n'ai personnellement pas trouvé ce que je pensais y trouver. On est plus sur des essais des conséquences de la technologie sur l'amour que véritablement l'amour au temps de l'informatique.
Au final, je n'ai pas accroché à ce recueil, tant par les styles différents que par l'écriture en elle-même ni par le thème réellement traité.
Cela étant l'écriture est plutôt de qualité au delà de l'aspect "avoir aimé ou non".
Je ne recommande donc pas cette lecture (par trop disparate), mais je ne vous dis pas non plus de la fuir non plus. Toutefois ne vous attendez pas à lire des nouvelles sur l'amour mais plutôt des essais sur les conséquences du numérique (actuel ou futur) sur les relations sociales et amoureuses de l'homme.

Lien : http://plume-etoiles.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations & extraits (3) Ajouter une citation
MladoriaMladoria22 avril 2015
- Ils m'ont remplacé...
- QUOI ?
Cupidon soupira.
- Tu es mon ami. J'ai toujours pu me fier à toi. Jure-moi de n'en parler à personne. Bon, moi aussi j'ai trouvé ça bizarre qu'ils puissent se passer d'amour et tout ça. Alors j'ai mené mon enquête. Tu ne devineras jamais... Ils ont créé des interfaces ! Des "sites Web" qui leur permettent de trouver l'âme soeur.
Un frisson d'horreur accompagna ces derniers mots.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MladoriaMladoria22 avril 2015
L'amour ce n'est pas un steak qu'on avale en pilule. [...] Mon amour, moi, je l'ai aimé, je l'ai construit et je l'aime encore comme quelque chose qui m'appartient, qui nous appartient.
Commenter  J’apprécie          10
MladoriaMladoria22 avril 2015
Le cheval de Troie est mon destrier ! L'informatique est mon arme ! L'immensité digitale est mon royaume ! Maintenant, le coup de foudre 2.0 existe parce que Cupid is everywhere !
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Collectif (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Collectif
Catherine Wihtol de Wenden - Europa, notre histoire
autres livres classés : piratage informatiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

La danse

Comment s'appelle la danse que l'on danse durant les soirées royales ?

le tango
la valse
le hip hop
la salsa

4 questions
80 lecteurs ont répondu
Thème : Les 15 plus belles histoires pour les petites filles de CollectifCréer un quiz sur ce livre