AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782842655648
238 pages
Éditeur : La Decouvrance (07/07/2008)
3.43/5   7 notes
Résumé :


Le célèbre navigateur et explorateur britannique, James Cook (1728-1779), a réunit dans cet ouvrage quelques extras de ses journaux de bord tenus durant ses trois voyages successifs autour du monde : 1768-1771, 1772-1775 et 1776-1780.

C'est au cours du dernier voyage qu'il disparut en défendant ses hommes lors d'une émeute aux îles Sandwich (Hawaï). Il a parcouru l'océan Pacifique, de l'océan Antarctique au détroit de Béring, des côte... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Nadrouge
  05 février 2021
Je ne connais rien à la navigation, ne sais pas grand chose des grands explorateurs, si ce n'est ce que j'ai appris en cours et ça remonte à... loin ! Mais nous n'en avons pas besoin ici. C'est le journal de bord du Capitaine Cook, narrant ses voyages autour du monde, et principalement en Océanie (Tahiti, Nouvelle Zélande, îles Marquises, Sandwich, et îles Cook) . Cook n'est pas un écrivain, et cela se ressent, ça manque de... liant. Il relate essentiellement et factuellement ses rencontres avec les naturels, leurs découvertes de la faune et la flore, les us et coutumes de ces peuples, pas toujours accueillants, voire même quelques fois cannibales. On découvre également de belles illustrations, des portraits d'indigènes, des paysages, des outils... de ces écrits ressort le respect que le Capitaine Cook avait envers son équipage et toutes les personnes rencontrées. Il essayait toujours de parlementer. A chaque escale des trocs se font avec les autochtones, échanges de nourriture principalement, contre des clous, des armes etc.
Le Capitaine King prend le relais pour la dernière partie du récit, suite à la mort du Capitaine Cook dans de tragiques circonstances.
Quelles vies ont eu ces hommes, ces grands découvreurs, j'admire leur courage.
Je tenterais certainement une biographie qui sera, je n'en doute pas, passionnante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
JCLDLGR
  01 décembre 2019
Ce livre est tiré directement du journal de James Cook, c'est du direct, et comme il n'y a pas de notes pour contextualiser le récit, on a du mal à comprendre qui est qui parmi les voyageurs et même où on est, avec le peu d'informations que nous livre Cook. Ça manque de cartes aussi.
C'est très intéressant, mais il faut soi-même faire l'effort de replacer le récit dans son contexte historique, faire des recherches sur internet (C'est l'occasion de voir les magnifiques illustrations auxquelles on a échappé).
Cela dit, quand on a fait cet effort, c'est un livre marquant, qui reste en mémoire et qui nous laisse cette impression d'avoir fait le voyage avec lui.
Le premier récit passe par Tahiti et les iles de polynésie, jusqu'à la Nouvelle Zelande et le voyage, émaillé de rencontres et de difficultés de communication nous fait mesurer le courage de ces pionniers de l'exploration, qui risquaient leur vie à chaque accostage, face à des "naturels" au mieux méfiants, au pire hostiles, rarement amicaux. Finalement c'est la maladie qui va décimer le tiers de l'équipage lors de leur retour !
Le deuxième est beaucoup mieux écrit, et il nous fait part de ses sentiments, de ses sensations de manière beaucoup plus fluide, l'écriture étant plus travaillée. Il pousse jusqu'aux glaces du grand sud.
Le troisième est émouvant parce que terminé par le capitaine King, dans une confusion fatale dont le capitaine Cook, si habile jusqu'alors, n'a pu se sortir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Cronos
  24 mai 2020
C'est fou ce qu'on peut trouver sur le site Gallica ! Ici un bouquin écrit en vieux français et traduit de l'anglois relatant les voyages d'un type qui n'avait pas froid aux yeux.
J'adore les récits de marins, d'exploration mais là c'est un peu brut, il n'y a pas de contexte, le carnet de bord est toutefois intéressant. Sa découverte de îles des Amis (actuel Tonga), Ulitea (Raiatea en Polynésie française), et en Nouvelle-Zélande, notamment sur les îles Cook qui portent encore son nom.
Il y a des croquis des îles, des descriptions détaillées des passages que son navire emprunte et des côtes qu'il aborde. Quand je lis qu'il a reprit la route vers 16h avec un vent très frais, j'ai des étoiles dans les yeux, c'est une passion étrange que j'ai depuis ma jeunesse, pourtant j'ai le mal de mer, j'ai peur quand je ne vois pas mes pieds dans l'eau et je n'aime pas le poisson mais les bateaux et les explorations… j'aurais pris le risque si j'avais vécu à cette époque.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
JCLDLGRJCLDLGR   29 novembre 2019
Nous nous entretinmes par signes avec ces deux guerriers pendant environ un quart d'heure, et afin de gagner leur bienveillance, je leur jetai des clous, des verroteries, et d'autres bagatelles qu'ils acceptèrent et dont ils parurent fort contents, je leur fis signe que nous avions besoin d'eau et je tâchai de les convaincre, par tous les moyens que je pus imaginer, que nous ne voulions leur faire aucun mal. Ils nous répondirent par quelques gestes que je pris pour une invitation à débarquer ; mais lorsque le bateau s'avança, ils parurent de nouveau déterminés à s'y opposer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
NadrougeNadrouge   05 février 2021
Ceux qui connaissent la nature humaine ne seront pas étonnés que la douleur que devaient ressentir ces jeunes sauvages, qui venaient de voir périr leurs parents sous leurs yeux, ait tout à coup fait place à la joie extrême qu'ils éprouvèrent en se voyant délivrés des terreurs d'une mort qu'ils croyaient certaine, et traités avec bonté par les mêmes hommes qu'ils regardaient comme leurs bourreaux; leur joie se peignit sur leurs visages et dans tous leurs mouvements.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
swordsword   02 janvier 2013
les indiens hesiterent pendant quelques temps, puis ils s'avancérent sous la poupe du bateau, et reçurent d'un air de satisfaction les clous qu'on leur offrait. mais tout à coup ils parurent avoir conçu le dessein d'aborder notre bâtiment et de s'en emparer.
Commenter  J’apprécie          80
NadrougeNadrouge   05 février 2021
Dans l'île, on ne donne point de viande aux chiens qu'on nourrit pour la table, mais seulement des fruits à pain, des noix de coco, des ignames et d'autres végétaux. Les Taïtiens
apprêtent de la même manière toutes les chairs et tous les poissons qu'ils mangent.
Commenter  J’apprécie          30
JCLDLGRJCLDLGR   01 décembre 2019
Ici finit le journal de Cook
La suite du voyage est écrite par le capitaine King (page 261, 17 décembre 1779)
Commenter  J’apprécie          40

Video de James Cook (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de James Cook

Les grands explorateurs
Le film Les explorateurs suit les aventures fascinantes d'illustres marins : Amerigo Vespucci, Magellan, Bougainville, Lapérouse et James Cook. Ces cinq découvreurs ont tracé, à leurs...
autres livres classés : journal de bordVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
515 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre