AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782701147628
320 pages
Éditeur : Editions Belin (09/10/2013)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Quand la guerre commence, en août 1914, personne n'imagine laisser les combattants rentrer chez eux avant la victoire. Avec le prolongement du conflit, moral et certitudes vacillent : la question de l'endurance des populations se pose avec force dans une guerre qui devient totale. À partir de 1915, quelques jours de permission à l'arrière permettent aux combattants d'échapper aux tranchées et aux horreurs de la guerre. Moment d'émotion familiale et de retrouvailles ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
MFF
  13 janvier 2021
Pour dire la vérité, je n'ai pas "lu" le livre de Mme Cronier, mais j'ai parcouru sa thèse à la recherche de sources pour un livre que je suis en train d'écrire.
Point de détail : sa thèse a pour titre "l'échappée belle : permissions et permissionnaires du front à Paris pendant la Première Guerre Mondiale"
Le titre résume tout. Les permissionnaires profitent souvent des circonstances pour se faire la belle et faire la fête à Paris.
Je ne doute pas que de tels cas se soient produits ; ce dont je doute c"est qu'ils soient nombreux (il suffit pour cela d'avoir à l'esprit le nombre de morts et de blessés à l'issue de la guerre.
Mais, moi qui travaille sur le Front d'Orient, je reste estomaquée par l'écriture de Mme Cronier : on est tout à fait dans "les jardiniers de Salonique" qui finalement peuvent prendre des vacances définitives après 18 mois de front .... Mon grand-père est dans les premiers arrivés français (175è RI) il n'a pas eu 1 seul jour de permission et il est rentré en France en mars 1919 , tuberculeux à 100%; raison de sa démobilisation précoce (!!). Il est mort le 7 septembre 1920.
Je conviens que parmi les soldats français de Salonique, il y avait les privilégiés qui faisaient la nouba près de la tour Blanche. et prenaient sans doute des permissions comme mentionnées dans la thèse. Mais pendant ce temps, les troupes mourraient d'épuisement, de maladie et des combats.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


Video de Emmanuelle Cronier (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emmanuelle Cronier
A l'occasion du Salon du Livre de Paris 2014, Emmanuelle Cronier vous présente son ouvrage "Permissionnaires dans la Grande Guerre" aux éditions Belin.
autres livres classés : mobilisationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
972 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre