AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782361561178
Éditeur : Les petits polars du monde (01/05/2013)

Note moyenne : 3/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Bungalow les pieds dans l'eau, bouteille de kava, thon mi-cuit....
La vie pourrait ressembler au paradis, dans ce comptoir d'Océanie où Michel a trouvé refuge après quelques soucis du côté de Paris. Mais, pour les beaux yeux de Louise et son corps de rêve, le voilà prêt à larguer les amarres. Une fois de trop. Et de se retrouver au milieu de nulle part....dans un océan d'ordures. Décidément pour les ennuis, cherchez la femme.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
cicou45
  30 octobre 2013
Michel, dont on ignore presque tout sur à part le fait qu'il ait fui la vie parisienne pour se réfugier à l'autre bout du monde sur une petite île d'Océanie où il travaille en tant que guide touristique afin de pouvoir gagner sa vie.
C'est d'abord sur l'une des plages paradisiaques de ce lieu rêvé pour finir le reste de ses jours que Michel fit la connaissance de Louise qu'il va après cela, revoir dans un bar où il a ses habitudes et les rares connaissances qu'il s'est faites là-bas.
Cette dernière l'intrigue, non pas seulement par sa beauté mais également par sa franchise et sa façon de ne reculer devant rien. En effet, alors qu'ils ne se connaissent que depuis un ou deux jours seulement, elle va proposer et réussi à convaincre Michel de l'accompagner dans un soit-disant tour du monde grâce au bateau qu'elle a loué. C'est ainsi que tous deux s'embarquent à bord de L'Isolella. Pour Michel : Direction inconnue. But de e voyage : non explicite si ce n'est qu'ils devaient revenir avec assez d'argent pour pouvoir s'offrir L'Isolella et bien plus encore. Mais, encore faut-il qu'ils reviennent...ou du moins, qu'ils reviennent tous les deux..
Je n'ai pas particulièrement accroché avec cette lecture car la fin, du moins toute l'intrigue qui est dévoilée dans les toutes dernières lignes est bien trop prévisible à mon goût. Certes, l'écriture est fluide et cet ouvrage se lit très facilement et très rapidement mais...sans plus, du moins pour moi. Pour les curieux, à découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Epictete
  21 janvier 2014
Voilà une idée de départ qui pourrait s'avérer originale, mais qui va vite se liquéfier au fur et à mesure de la lecture. On aurait envie au début, d'être solidaire avec le héros concerné, et on finit par se dire " Mon pauvre..." (Et je reste poli...)
Bref, j'ai eu du mal à adhérer. Heureusement, cela se lit vite et quand on referme l'opuscule (50 pages) on cherche déjà à repérer ce que l'on va lire d'autre pour se nourrir un peu plus.
Commenter  J’apprécie          50
christinebeausson
  02 juillet 2013
Mais que se passe t'il ?
Pour une fois, je suis déçue par un de mes auteurs préféré.....
Un petit peu bâclée cette nouvelle....vite faite.....avec un alibi écolo vraiment poussif, une référence à l'actualité qui n'apporte pas grand chose!
L'idée de départ c'est quoi?
Un reportage télévisuel sur l'océan d'ordures....alors on en fait quoi de ce spectacle?
Ce n'est pas ça qui va changer le monde!
De plus, la quatrième de couverture est d'une nullité rarement égalée pour cette collection!
Pourquoi présenter le décor final dans le résumé?
Ou est le suspens?
Et en bouquet final le commentaire dont je vous laisse juge :
"Décidément, pour les ennuis, chercher la femme."
Ça ce n'est pas du Daenincks, ou alors il était malade!
Et ça ce n'est pas digne du Monde, ou alors le Monde devient une poubelle!
Commenter  J’apprécie          20
Rodin_Marcel
  31 janvier 2019
Daeninckx Didier (1947-), Loustal (illustration) – "Voiles de mort" – Soc. éd. du Monde, 2014 (ISBN 978-2-36156-117-8)
– inclus dans l'emboîtage "Les petits polars du Monde - SNCF" (ISBN 978-2-36156-115-4)

le thème était plutôt bien vu, malheureusement l'auteur ralentit l'intrigue par des considérations touristico-exotiques sans intérêt, l'auteur n'est pas au mieux de sa forme habituelle - dommage

NB : L'un des treize fascicules vendus sous emboîtage par "Le Monde" sous l'ISBN 978-2-36156-115-4 et l'intitulé "Les petits polars du Monde - SNCF", réunissant treize "nouvelles noires inédites" plus ou moins policières écrites par des auteurs sélectionnés d'après ce que "Le Monde" pense être les meilleurs dans le genre (i.e. respectant les normes de la bien-pensance prêchée par ce quotidien bo-bo, qui s'abstient d'indiquer la date de naissance des auteurs de sexe féminin).
Le texte est précédé d'une préface (qui est la même pour tous les fascicules), entrelardé d'illustrations, et suivi d'une courte biographie de l'auteur et du dessinateur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Zernette
  31 mai 2020
Tous les ingrédients d'une vie fantasmée sont intégrés dans ce livre.
Le paysage lointain, le soleil, la mer turquoise et bien évidemment une sirène envoutante.
Notre "expat volontaire" sur son île a tout pour être heureux entre ses virées au bar local et ses petits boulots. Tout se passe bien pour lui jusqu'au jour où il rencontre "sa sirène".
Vous pensez certainement que toutes les sirènes sont merveilleuses, gentilles et que l'histoire va se terminer comme un conte de fée.
Cette descendante des sirènes d'Ulysse est elle vraiment celle que l'on croit ?
A vous de le découvrir en plongeant dans cet océan de phrases mais faites attention aux récifs !
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
cicou45cicou45   29 octobre 2013
"L'avenir, ça ne résout pas les problèmes du présent."
Commenter  J’apprécie          190
EpicteteEpictete   21 janvier 2014
Comme tous les soirs, mes pas me conduisent vers la terrasse du Rossi, sur la Kuimul Hightway. C'est là que l'on apprivoise les ténèbres.
Commenter  J’apprécie          20
EpicteteEpictete   21 janvier 2014
Ici le soleil ne se couche pas, il tombe; La nuit ne laisse pas le temps à la pénombre de s'installer.
Commenter  J’apprécie          30
cicou45cicou45   29 octobre 2013
"La chance, ça la fait fuir quand on en parle..."
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Didier Daeninckx (41) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Didier Daeninckx
À quelques jours des municipales, le réel d'abord : Didier Daeninckx ouvre son tract Gallimard sur son déménagement : il quitte la Seine-Saint-Denis (93) pour s'installer dans le Val de Marne (94). Porteur de la mémoire de ces espaces, il revient sur les nombreux bénéfices dont ont bénéficié les mairies et les associations communistes à Aubervilliers, et plus généralement dans les banlieues rouges. L'écrivain, pour qui l'écriture reste un lieu de résistance, explore le roman fiction dans trois livres, publiés dans la collection Tracts chez Gallimard intitulé "Municipales : Banlieue naufragée" (2020), "Le roman noir de l'Histoire" (Verdier, 2019) et, paru en mars en folio Gallimard, "Artana ! Artana !". Il est l'invité de la Grande table aujourd'hui.
La Grande table Culture d'Olivia Gesbert – émission du 11 mars 2020 À retrouver ici : https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-1ere-partie/saison-26-08-2019-29-06-2020
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤21De l'¤££¤11Facebook6khzewww2g/?sub_confirmation=1
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
autres livres classés : écologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La mort n'oublie personne

En quelle année se passe l’histoire ?

1963
1953
1958

9 questions
97 lecteurs ont répondu
Thème : La mort n'oublie personne de Didier DaeninckxCréer un quiz sur ce livre