AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Boudicca (93)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
MDWI
  04 septembre 2020
Sans surprise, ce roman de Jean-Laurent del Socorro raconte la vie de la célèbre reine des Celtes.
Un roman un peu différent de "royaume de vent et de colère" que j'ai lu quelques jours avant puisqu'il n'y a qu'un seul narrateur ici.
Toujours un beau style, un pan d'histoire que je ne connaissais pas, une touche de fantastique (à peine), mais j'ai personnellement moins aimé que le premier de l'auteur, peut-être parce que le personnage principal m'a paru moins sympathique.
Néanmoins une très chouette lecture.
Commenter  J’apprécie          20
SofyaSnf
  19 août 2020
Boudicca, reine guerrière♟

Après Circé, je me suis dit que Boudicca serait pas mal. Et j'ai bien fait! J'aime tellement suivre le destin de ces femmes (réelles ou imaginaires) qui se forgent avec des forces mais aussi des faiblesses.

Boudicca est la fille d'Antedios et des deux Andraste, l'une mère et l'autre divinité. Sa mère morte en couche, elle sera seule face à son père pour tenter de se construire en que future reine. Mais que faire faire face à un homme brisé qui vous rejette et vous méprise de tant ressembler à celle qu'il a tant aimé?
Elle cherchera son attention à travers l'art de la guerre. Elle s'entraînera avec les meilleurs pour devenir forte et aimée de ce père resté coincé dans le passé. Elle deviendra impatiente quand les premiers veritables envahisseurs apparaîtront puis effrayée face à leur puissance. Elle gardera sa fureur pour protéger son peuple. Enfin, elle laissera exprimer sa rage et sa puissance, quand viendra le moment de la révolution.

Boudicca est avant tout une femme pleine de colère face à l'injustice qu'elle perçoit. C'est un lion en cage qui fini par briser ses chaînes afin de vivre pleinement selon ses convictions. Elle marquera l'esprit de son peuple, de ses alliés mais aussi de ses ennemis. Elle mourra en déesse guerrière.

J'ai été embarquée très rapidement dans ce récit. J'ai suivi les premiers pas de la jeune princesse avec attention. J'ai aimé la voir évoluer dans cet environnement tantôt protecteur tantôt hostile. Je ne peux que vous recommander cette lecture.

Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SteeliX
  29 juillet 2020
Première expérience dans cette catégorie et ce genre un peu "historique".
Je ne suis pas déçu du résultat mais je ne chanterai pas les louange de cet oeuvre.
Le récit est fluide, l'histoire se déroule rapidement, peut être un peu trop rapidement.
Je me doute que ce livre est construit sur un empilage de certaines oeuvres mais on aurait apprécié quelques anecdotes en plus pour combler les chapitres.

Quoiqu'il en soit, l'aspect "guerrier" est quelque chose que j'adore. Il flotte un petit air de la série "viking" à quelques moments.

Plutôt pas mal mais je ne pense pas retenter de si tôt.
Commenter  J’apprécie          10
ghislainemota
  24 juillet 2020
Boudicca, une forte tête qui combat l'oppresseur romain.
La Vercingétorix anglaise!
Commenter  J’apprécie          10
Yoda_Bor
  04 juillet 2020
Boudicca est un joli personnage ayant réellement existé. Une chef de clan sur le territoire de ce qui deviendra l'Angleterre, à une période où les Romains débarquent et entendent bien en prendre possession.
On la suit à différents moments de sa vie, depuis sa naissance jusqu'à ce qu'elle bascule dans la légende.
Les sauts temporels empêchent un peu de s'impliquer avec le personnage et c'est d'ailleurs ce que je reproche le plus à ce livre. J'avais envie de vivre une aventure avec elle, de découvrir ce qu'elle a vécu, et si c'est historiquement très précis, je n'ai en revanche pas ressenti d'émotions. Et c'est fort dommage au vu du parcours du personnage justement.
Il y a des passages tout à fait charmants, dans sa jeunesse ou avec ses filles notamment, mais malgré un récit à la première personnage, je suis restée assez hermétique à Boudicca.

En revanche, rien à redire sur le style de l'auteur qui est ici très percutant, vraiment adapté à ce récit de guerre et de petites batailles contre l'ennemi, avec des chapitres très nerveux qui permettent d'enchaîner à toute allure.
Il y a une certaine mélancolie aussi qui se dégage de ce roman, le souvenir d'une époque oubliée qui est parfaitement retranscrite avec énormément de recherches historiques et une petite pointe de mysticisme parfaitement intégrée.
On est dans une histoire dramatique, une période qui marque une charnière dans l'Histoire qui va basculer juste après.
Jean-Laurent del Socorro prend pourtant le parti de s'interrompre juste avant. Je trouve que c'est un choix osé mais qui permet de laisser à Boudicca sa part de secrets et d'en faire un personnage qui reste encore aujourd'hui bien mystérieux.
Lien : https://yodabor.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Elvynaa
  10 mai 2020
Un roman qui m'a beaucoup partagé. Est-ce bien français comme réflexion ?!

L'idée d'écrire la biographie onirique de Boadiccé part d'une très bonne idée. Les Celtes, les gaulois, l'empire romain, la guerre, les druides, c'est divertissant mais c'est d'une platitude. Que je suis déçue. Pourquoi en faire un roman si court, si peu profond, si peu creusé. On reste en permanence en surface avec un discours manichéen à souhait.

C'est dur pour l'auteur je sais. Et pourtant, j'ai dévoré son récit. J'adore la plume de JLDS. Déjà avec son voyage à Marseille j'étais conquise. Mais pourquoi diable faire un écrit aussi creux ?
Il y a certes si peu d'archive sur cette figure malgré elle de la rébellion. Car oui, Boudicca et cette célèbre peinture avec la lance levée est bien réelle. Elle a été choisie comme égérie un peu entre le fromage et le dessert.

Bref, ça aurait été très passionnant d'avoir un récit bien plus travaillé sur l'environnement, le mode de vie des Celtes, leurs coutumes funéraires, religion, art de la guerre, l'agriculture. Vous allez me dire.. eh bien tu n'as qu'à lire un livre d'histoire. Ha mais c'est déjà fait sur ce sujet 😂 un roman c'était justement une bien bonne façon de voir appliqué cet enseignement !

Merci en tout cas pour ce récit qui m'a fait frissonner, voyager dans le temps, aimer les femmes et les hommes, prendre les armes aux côtés de nos ancêtres outre Manche : Brittania indépendante !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Amelire_enrouge
  07 mai 2020
Un magnifique roman sur le prix que l'on est prêt à donner pour la liberté, mené par le magnifique style de Jean-Laurent del Socorro. L'auteur nous entraîne avec un grand talent de conteur dans les traditions des peuples disparus et à la rencontre d'une figure historique passionnante, Boudicca.
Lien : https://amelireenrouge.wordp..
Commenter  J’apprécie          20
MinaSpirit
  07 avril 2020
Boudicca est un personnage historique réel mais étonnamment peu exploité dans le monde de l'imaginaire. Il faut dire que peu d'informations, dont la fiabilité est en plus à questionner, sont parvenues jusqu'à nous. L'auteur les tisse et les transforme en une fiction épique et surtout, empreinte d'humanité.

Destinée à être reine, vouée à être guerrière, Boudicca ne peut laisser son monde être englouti et piétiné par les sandales romaines. Toutes les facettes de la femme seront mises à l'épreuve. Sa vie ne sera que bataille, de son premier souffle matricide en temps de guerre de clans jusqu'à son dernier poussé suite à un ultime combat avec l'aigle envahisseur.

J'ai été vachement emballée.
Au delà de l'écriture sans fioritures que j'ai apprécié, ce sont deux sentiments qui ont grandis et bataillés en moi pendant ma lecture qui en ont fait toute la richesse. La colère d'abord, ainsi que la vulnérabilité. Mais la colère surtout ! Boudicca en est une allégorie parfaite, la vivant à travers toutes ses nuances, toutes ses couleurs.
Certains moments sont très forts. La petite fille bataillant pour sortir de l'ombre de sa mère. La mère brisée face à son impuissante. La femme qui prend les armes, aveuglée de vengeance. La reine qui couronne une enfant, montrant ainsi à tous que c'est pour l'avenir qu'il faut se battre. L'émergence d'un symbole de rébellion et d'espoir. Ainsi que son inévitable destruction.

Un seul regret, pure question de goût, une fin qui paradoxalement me semble adoucie par son traitement. J'aurais aimé un Londres complètement et épiquement ravagé comme cela a été historiquement le cas. J'aurais souhaité une défaite grandiose, violente et vibrante !
Mais peut être que si ça avait bien été le cas, il m'aurait fallu un certain temps pour ré émerger...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Nympha86
  03 avril 2020
Si j'avais adoré Royaume de vent et de colères, j'ai un peu moins aimé Boudicca.
Je crois que ce qui m'a un peu gênée est mon manque d'empathie avec le personnage principal. Je n'irais pas jusqu'à dire qu'il n'est pas crédible, mais en tous cas, j'ai eu beaucoup de mal à rentrer en résonance avec le récit à cause du caractère assez austère et distant de Boudicca. On reste à la surface du personnage, alors qu'on est dans un récit à la première personne. du coup, si il est fascinant de suivre le parcours de cette reine (pour le coup je ne suis pas du tout familière du personnage, à part que c'était une celte qui s'est battue contre Rome j'en savais pas plus^^) qui se bat pour sa liberté et celle de son peuple, et qui doute, et parfois perd, bah... il m'a manqué le petit quelque chose qui fait que je me suis attachée à elle. Et la fin, qui aurait pu monter crescendo et me faire revoir mes jugements (c'est un peu ce que j'attendais : une apothéose qui me fait me dire "ah ouais finalement elle est trop cool cette Boudicca") est beaucoup trop abrupte.

Néanmoins, j'adore le style de l'auteur : le dynamisme de ses chapitres courts, l'onirisme dont il empreint son récit qui est du coup loin d'un "simple" roman historique pour y ajouter une dimension supplémentaire, la fluidité des actions... J'accroche énormément ! Et le récit est clairement documenté et on sent à quel point le sujet est fort. du coup, même sans être touchée par le personnage, j'ai tourné les pages avec plaisir et intérêt.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Srafina
  22 mars 2020
Boudicca qu'on appelle aussi Boadicée est une reine guerrière du Ier siècle, qui dirigea la grande révolte des Bretons contre l'occupant romain. Elle est née vers 30 et morte en 61. Reine des Icenis dans la région qui est aujourd'hui le Norfolk au Nord-Est de la province romaine de Bretagne (source Wikipédia).
Les historiens Tacite et Dion Cassius ont en dressé un portrait terrifiant, avec Jean-Laurent del Socorro c'est un portrait de femme de son enfance à sa mort. Il nous offre une version très poétique et onirique de l'enfant (fille d'Antedios et des deux Andraste, reine des Icènes et déesse de la guerre) en manque d'amour et de reconnaissance de son père, à son initiation guerrière par sa protectrice Ysbal (une ancienne guerrière) à son éducation par le druide Prydain (le grand druide) qui lui apprend toutes les subtilités de la nature et des hommes. La jeune fille est une rebelle qui aime son peuple. Elle se bat pour lui avec amour et passion.
Pour lui elle devient une chef courageuse, respectée pleine de ressources et déclare la guerre à l'ennemi romain. Elle est femme, elle est reine, elle est mère. Tout cela del Socorro nous le raconte dans un livre relativement court mais bien condensé et plein d'émotions, on a l'impression d'être dans un monde de héros mythiques de légendes mais en fait ce fut une réalité.
Une femme forte et en manque de beaucoup de repères mais qui sait les dépasser. Une reine dans un monde d'hommes, les siens la reconnaissent comme telle, les Romains la sous-estiment, ils en paieront le prix fort. Mais l'Aigle est plus fort que le Lièvre… malheureusement pour Boudicca.
Très beau roman que j'ai adoré. J'aime l'écriture de del Socorro que j'ai déjà découvert Dans royaume de vents et de colère.
Cerise sur le gâteau, la couverture du livre est vraiment magnifique. La femme représentée couverte de peintures de guerre dans cette couleur bleue vive a tout de la guerrière des temps anciens. Ce livre donne envie d'en découvrir un peu plus sur cette femme hors norme qui est devenue une légende pour son peuple.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          385


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1572 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre