AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2757856227
Éditeur : Points (19/11/2015)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Le pape Alexandre VI Borgia a décidé de se débarrasser du moine Savonarole, qui dénonce la corruption du Vatican. Il missionne un jeune novice, Stefano Arezzi, dont la foi frise le fanatisme. Mais Stefano découvre Florence, ses charmes, ses moeurs et ses complots. Il y rencontrera la belle et influente Antonella, le jeune Machiavel, et Savonarole lui-même dont le charisme le fera douter de ses certitudes.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
GerardDelteil
  10 décembre 2015
Critique de Yann Plougastel dans le blog polar du Monde :
Sexe, mensonge et religion à Florence du temps de Savonarole
inShare
De Savonarole, moine dominicain intransigeant, l'Histoire a surtout retenu qu'il fit dresser en 1497 un « bûcher des vanités », sur la principale place de Florence, où il ordonna de brûler livres et oeuvres d'art jugés trop frivoles. Depuis, son nom symbolise, à lui seul, dérive intégriste et raidissement dogmatique… Pourtant, l'image mériterait d'être plus nuancée. Prieur du couvent de San Marco à Florence, pendant la Renaissance, Jérôme Savonarole (1452-1498) s'opposa très tôt à la corruption régnant dans la ville des Médicis et au Vatican où il dénonça l'attitude fort opposée aux principes de l'Evangile d'Alexandre VI Borgia. Ce qui lui valut d'être excommunié, livré à l'Inquisition et pendu haut et court. Pour certains, Savonarole, en dépit de ses excès, annonçait simplement la Réforme chère à Calvin et Luther. Gérard Delteil, auteur d'une cinquantaine de romans allant du polar (« Riot gun », 1989) au thriller (« Speculator », 2010), a eu l'excellente idée de ressusciter cette figure controversée dans « La conjuration florentine », une fiction historique, où sont retracés avec un grand sens du détail tous les termes du débat. À travers les yeux de Stefano Arezzi, un jeune novice fanatique chargé par le pape d'éliminer Savonarole, mais, qui, à son contact, change d'opinion, on croise les conseillers occultes des Borgia, ainsi qu'un certain Machiavel et quelques florentines peu farouches… Delteil, avec une belle subtilité, restitue une époque, pas si éloignée que ça de la nôtre, où l'on se déchirait pour une certaine conception de la religion et des tenues jugées indécentes, mais où remettre en cause l'ordre social signifiait à coup sûr un arrêt de mort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
casscrouton
  28 décembre 2015
J'ai beaucoup apprécié ce thriller historique de Gérard Delteil !
L'histoire se déroule durant la Renaissance, en Italie. Nous suivons les péripéties de Stefano Arezzi, missionné par le Pape Alexandre VI Borgia et l'évêque Adriano Castellesi d'abattre leur ennemi n°1, l'hérétique Jérôme Savonarole. Stefano, jeune étudiant très pieu se retrouve alors enlisé dans un monde de complots, de guerre de familles où les tentations sont multiples. Difficile pour notre protagoniste de ne pas remettre ses certitudes en question…
J'ai été ravie de lire cet ouvrage, qui, il faut le préciser, est un inédit. C'est la première fois que je lis un récit portant sur cette époque en Italie et j'ai adoré la découvrir de cette manière. L'écriture de Gérard Delteil est fluide et va directement au but sans tergiverser sur des broutilles de moindre importance. Il n'en oublie pas pour autant d'instaurer une atmosphère conspirationniste et des décors majestueux avec adresse, sans perdre le lecteur par l'ennui.
Cette époque est fascinante et découvrir tous ces personnages historiques dans cette intrigue l'est tout autant. Si certains chapitres m'ont semblé traîner un peu en longueur, la majeure partie du roman est riche en actions et rebondissements. Il est intéressant de constater la séparation de la population en différents partis, les Bigi, les Compagnacci et les Piagnoni. Les guerres d'idéologies sont légions et chacun entend imposer la sienne comme doctrine majeure. En plus du contexte particulièrement bien dessiné, l'auteur réussit à rendre concrète son histoire par la reconstitution ou l'invention de personnages complexes et crédibles.
Stefano est un personnage ambivalent particulièrement intéressant. Ses interrogations à propos du monde qui l'entoure et des différentes possibilités qui s'offrent à lui rendent toute cette situation particulièrement réelle et incite le lecteur à se mettre à sa place et s'immerger dans cet univers. J'ai particulièrement aimé le personnage du Pape également, qui parait véritablement retors, intelligent et implacable dans ses décisions, prêt à tout pour parvenir à ses fins. Tous les personnages de ce récit sont intéressants d'un certain point de vue, que ce soit Antonella pour son charme sensuel ou Machiavel pour son érudition par exemple.
Il me semble que La conjuration florentine est un très bon ouvrage pour quiconque s'intéresse à la Renaissance italienne et ses intrigues politico-religieuses. Un bon moyen de faire connaissance avec de passionnantes personnalités historiques sans s'ennuyer !
Lien : http://www.casscrouton.fr/la..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
fifloche
  30 juin 2018
J'ai trouvé que c'était une bonne idée de lire ce livre avant mon séjour à Florence. J'avoue qu'il ne m'a pas beaucoup servi une fois sur place, exception faite des personnages historiques qu'il m'a permis de mieux resituer dans leur contexte. Mais j'ai beaucoup aimé cette fresque historique qui décrit la Florence du 15e siècle, et qui met en scène Savonarole, le jeune Machiavel et surtout, ce jeune prêtre un peu perdu qui devient espion, sans grand talent certes, mais qui nous fait pénétrer dans toutes les couches de la société, et découvrir les relations sociales, les enjeux, revendications de l'époque et leurs conséquences historiques. C'est très agréable à lire, on apprend beaucoup (sur l'histoire, la politique...), bref, j'ai passé un excellent moment avec cette conjuration !
Commenter  J’apprécie          10
cyba
  30 décembre 2015
Florence, 1497. le pape Alexandre VI Borgia a décidé de se débarrasser du moine Savonarole, qui dénonce la corruption du Vatican. Il missionne un jeune novice, Stefano Arezzi, qui très vite tombe dans le charme de la ville, de la belle Antonella et du moine.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Gérard Delteil (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gérard Delteil
La chronique de Jean-Edgar Casel - Les années rouge et noir
autres livres classés : florenceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1634 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre