AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782749932996
315 pages
Éditeur : Michel Lafon (12/10/2017)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 6 notes)
Résumé :


Arrêté à 16 ans et condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour le meurtre de deux enfants à Montigny-lès-Metz, Patrick Dils a été innocenté en juin 2002 après trois procès et quinze ans d’incarcération.

Comment a-t-il apprivoisé l’existence, la trentaine passée, lui qui ne connaissait rien de la vie hors les murs, ou si peu ? Comment a-t-il pansé ses plaies, réconforté ses parents et son frère, détruits par cette affaire ? De ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Fannybooks
  21 février 2020
Ce livre, c'est le témoignage de Patrick Dils, cet homme qui a injustement été condamné à l'âge de 16 ans à la prison à perpétuité pour les meurtres de deux enfants de huit ans : Alexandre Beckrich et Cyril Beining.
Ce double meurtre s'est déroulé le 28 septembre 1986 à Montigny-lès-Metz. Les deux enfants sont retrouvés massacrés. Pourquoi Patrick Dils est soupçonné ? Parce qu'il se trouvait à proximité du lieu du crime, il cherchait dans une benne des timbres pour sa collection... Voilà ce que les enquêteurs ont "contre" Patrick Dils. Ça va être le début du cauchemar pour cet homme, ses parents et son frère. Les enquêteurs et la justice vont s'acharner sur lui. Des aveux vont lui être extorqués alors que cet adolescent extrêmement timide n'y est absolument pour rien.
Monsieur Dils nous décrit ses années de prison : la violence qu'il y subit, les viols, la solitude,... Il devra supporté 15 années de prison avant de bénéficier d'un acquittement en juin 2002.
Il nous décrit également ses années après la prison, sa "construction" comme il le dit. Sa vie avec sa femme et leurs deux petites filles.
Ce témoignage m'a extrêmement touché. Ce qu'a vécu Monsieur Dils est un cauchemar dont on ne peut mesurer l'ampleur. J'ai découvert son histoire à travers un téléfilm diffusé il y a quelques temps à la télé. Et j'ai pu voir de nombreuses émissions consacrées à cette histoire. Mais ce n'est qu'à travers ce livre que j'ai compris à quel point la justice s'est acharné sur cet homme, comment les enquêteurs se sont comportés avec lui...
Aujourd'hui qu'est ce qu'il manque à Patrick Dils ? de savoir qui a tué ces deux enfants et qui lui a privé de quinze ans de sa vie.
Francis Heaulme, le routard du crime a été condamné pour ce double crime mais il certifie qu'il n'y est pour rien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
DODONONO
  26 juin 2018

le livre d'un homme simple, écrit avec des mots simples. Des mots qui partent du coeur du coeur de Patrick Dils à qui la justice Française a volé 16 années de vie.
16 années de vie passées derrière les barreaux d'une prison, loin de sa famille, loin, très loin de cette vie paisible et tranquille qu'il partageait avec ses parents et son frère Alain dans leur petite maison ouvrière de Montigny les Metz. Cette vie-là, c'était avant, avant d'être accusé d'un double crime horrible, commis le 28 septembre 1986 sur deux garçonnets de 8 ans ; Cyril Beining et Alexandre Beckrich à quelques pas de son domicile sur le talus SNCF devenu si tristement célèbre.
Dans ce livre Patrick Dils revient sur son arrestation, ses aveux extorqués, son procès, sa condamnation à la réclusion criminelle à perpétuité, ses longues années de détention loin des siens et son procès devant la cour de cassation ou il fut finalement et enfin acquitté. Grace à l'acharnement et la ténacité sans borne de sa mère qui un jour à découvert dans un article de journal que le tueur en série Francis Heaulme se trouvait à Montigny les Metz, et qu'il travaillait près des lieux du crime, les avocats de Patrick Dils ont obtenus gain de cause et sa requête en révision a été acceptée.
Patrick à tout connu pendant ses longues années de privation de liberté : les coups, les viols, les parloirs ou il pouvait enfin revoir brièvement ses parents et son frère, le travail qu'il accomplissait avec sérieux et même des instants de joies partagés avec d'autres détenus dont certains sont devenus des copains.
de ces années de jeunesse volées et irremplaçables, de tout ce temps perdu à tout jamais, de toute l'insouciance de cette adolescence qu'il n'aura jamais connu, est né un homme plus fort qui a su construire une vie nouvelle. Mais il lui a fallu du temps pour apprivoiser cette liberté retrouvée, pour jouir pleinement des plaisirs les plus simples et tout simplement pour vivre, enfin vivre.
Patrick Dils a souffert pendant sa longue détention, mais, en retrouvant les siens, il a compris que ses parents et surtout son petit frère n'avaient pas traversé ces 16 années sans avoir gardés de profondes blessures.
Aujourd'hui marié et heureux papa de deux petites filles, il doit encore et encore affronter ceux qui le croient encore coupable du meurtre de Cyril et Alexandre. Car, même définitivement acquitté par une cour d'assise, il a été cité comme témoin au procès de Francis Heaulme qui comparaissait pour le double meurtre de Montigny les Metz. Et ce jour-là, il a subit de la part des avocats de Heaume un véritable interrogatoire comme si on le désignait encore comme le coupable et que l'on voulait refaire son propre procès.
Patrick Dils a été profondément ébranlé et blessé par cette journée qui a résonnée comme un effroyable retour vers le passé. Francis Heaulme a été condamné pour ce double meurtre, sans toutefois n'avoir jamais avoué. Mais la personnalité extrêmement complexe de celui qui est appelé « le routard du crime » peut expliquer cela. Et, ayant fait appel de cette condamnation, il est aujourd'hui selon la formule consacrée présumé innocent.
Aujourd'hui, « il ne manque qu'une chose à Patrick Dils, connaître enfin le vrai coupable du meurtre de ces deux adorables et innocents gamins. Car si lui et sa famille ont souffert de ses années de prison pour rien, il est bien conscient et bouleversé que les familles des petites victimes souffrent encore elle aussi de ne pouvoir mettre un nom sur le monstre qui leur a tué leurs enfants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
StephG54
  04 mai 2018
Etant de la région de Lorraine , résidant pas trop loin de Metz , j'ai toujours entendu parler de l'affaire de Montigny - les -Metz et de Patrick Dils .
Dans ce livre , il nous raconte son histoire , arrêté à 16 ans pour le meurtre de deux enfants, condamné à la réclusion criminelle à perpétuité , le moment où il est enfin innocenté en 2002 après trois procès et quinze ans d'incarcération et sa vie d'après.
Certains passages sont émouvants surtout quand il nous parle de la prison, de ses années de jeunesse perdues, de la rencontre avec sa femme et de la naissance de ses deux filles.
J'aime sa philosophie car il a tout fait pour tourner la page , pardonner , oublier et vivre .Mais ce qui lui manque comme aux parents des petites victimes , c'est de connaître le nom de l'assassin!
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
FannybooksFannybooks   17 février 2020
Combien de fois ai-je pleuré à l'issue d'un parloir ! C'est à la fois merveilleux et frustrant, les parloirs. On est comme paralysé par le bonheur douloureux de se voir. C'est si fort qu'on se dit peu de choses. Des banalités. On se raconte la vie quotidienne - la mienne était toujours la même -, les nouvelles importantes - une naissance, un décès. Mais on n'a pas le coeur à parler de tout le reste, de tout ce qui fait le sel de la vie. Et quand il faut se quitter, la peine est immense.
Mes parents n'ont jamais manqué un parloir, et je suis sûr que si la roue de mon destin ne s'était pas bloquée, soudain, puis remise à tourner dans le bon sens, ils n'en n'auraient manqué aucun jusqu'à la fin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
FannybooksFannybooks   14 février 2020
Je ne suis ni aigri ni en colère. Je m'y refuse. L'aigreur et la colère rongent les hommes. Cela en surprendra sans doute certains, mais la condamnation à perpétuité de Francis Heaulme pour le meurtre d'Alexandre et de Cyril ne change rien pour moi. Je n'ai jamais eu de désir de revanche. Ma revanche envers ceux qui ont pris une partie de ma vie, c'est ce que je suis devenu aujourd'hui : un homme apaisé, autant que possible, et fier de s'appeler Patrick Dils
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
FannybooksFannybooks   16 février 2020
Je préfère témoigner , encore et encore. Continuer à raconter mon histoire, pour que chacun comprenne que l'injustice s'est abattue sur un pauvre garçon comme des millions d'autres ; pour que ceux qui sont chargés de traquer les criminels n'oublient jamais que de leurs "intuitions" dépendent des vies entières ; et pour que ceux qui doivent faire appliquer la justice sachent à quoi ressemble l'injustice.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
FannybooksFannybooks   20 février 2020
La liberté, quand on y est brusquement jeté, est si vaste qu'on s'y sent perdu.
Commenter  J’apprécie          60
Virginie10Virginie10   31 mai 2018
"La justice a rendu sa liberté à Patrick. Mais quand sera-t-il totalement libéré de ce cauchemar ?"
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : témoignageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
152 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre