AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : SIE349472_310
Éditeur : Stock (30/11/-1)
3.25/5   2 notes
Résumé :
Les machinations politiques entourant la célèbre cause d’État de l’Affaire Dreyfus sont bien connues. Elles ont été relatées dans divers média, notamment dans J’accuse, la célèbre lettre ouverte adressée par Émile Zola au président de la République. Les lettres que le capitaine Dreyfus a écrites depuis sa cellule de prison à Lucie, sa chère épouse, beaucoup moins dramatiques que tout ça, par contre, ne font qu’exposer les états d’âme du capitaine d’artillerie injust... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Floom2Floom2   11 mars 2017
Ma chère Lucie,
Enfin je puis t’écrire un mot, on vient de me signi­fier ma mise en jugement pour le 19 de ce mois. On me refuse le droit de te voir.
Je ne veux pas te décrire tout ce que j’ai souffert, il n’y a pas au monde de termes assez saisissants pour cela.
Te rappelles-tu quand je te disais combien nous étions heureux ? Tout nous souriait dans la vie. Puis tout à coup un coup de foudre épouvantable, dont mon cerveau est encore ébranlé. Moi, accusé du crime le plus monstrueux qu’un soldat puisse com­mettre ! Encore aujourd’hui je me crois le jouet d’un cauchemar épouvantable.
Mais j’espère en Dieu et en la justice, la vérité finira bien par se faire jour. Ma conscience est calme et tranquille, elle ne me reproche rien. J’ai toujours fait mon devoir, jamais je n’ai fléchi la tête. J’ai été accablé, atterré dans ma prison sombre, en tête à tête avec mon cerveau ; j’ai eu des moments de folie farouche, j’ai même divagué, mais ma conscience veillait. Elle me disait : « Haut la tête et regarde le monde en face ! Fort de ta conscience, marche droit et relève-toi ! C’est une épreuve épouvantable, mais il faut la subir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
proudwitchproudwitch   05 août 2018
Shakespeare, dans Othello, que j'ai retrouvé dans un de mes livres d'Anglais [...] : Celui qui me vole ma bourse, me vole une Bagatelle, c'est quelque chose mais ce n'est rien. Elle était à moi, elle est à lui et a été l'esclave de mille autres. Mais celui qui me vole ma bonne renommée, me vole une chose qui ne l'enrichit pas, et qui me rend vraiment pauvre.
Commenter  J’apprécie          00
proudwitchproudwitch   05 août 2018
La justice peut se tromper, nous dit-on ; mais il ne suffit pas d'une possibilité d'erreur pour revenir sur la chose jugée.
Commenter  J’apprécie          10
proudwitchproudwitch   05 août 2018
Bientôt on n'en conserva qu'un seul : celui qui émanait du seul juif de la maison.
Commenter  J’apprécie          10
proudwitchproudwitch   05 août 2018
...un innocent n'a jamais le droit de désespérer.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Alfred Dreyfus (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alfred Dreyfus
L’affaire Dreyfus : Analyse spectrale de l’Occident (1967 / France Culture). Diffusion sur France Culture le 2 décembre 1967. Illustration : La dégradation d'Alfred Dreyfus en couverture du supplément illustré du Petit Journal du 13 janvier 1895 © Getty / Print Collector. Par Pierre Sipriot. Réalisation de Marie-Andrée Armynot. Avec Emmanuel Berl, Pierre Sorlin, Marcel Thomas et Henry Contamine. Lectures par Jean Topart. L'affaire Dreyfus est une affaire d'État devenue par la suite un conflit social et politique majeur de la Troisième République, survenu en France à la fin du XIXe siècle autour de l'accusation de trahison faite au capitaine Alfred Dreyfus, qui est finalement innocenté. Elle bouleverse la société française pendant douze ans, de 1894 à 1906, la divisant profondément et durablement en deux camps opposés : les « dreyfusards », partisans de l'innocence de Dreyfus, et les « antidreyfusards », partisans de sa culpabilité. La condamnation fin 1894 du capitaine Dreyfus — pour avoir prétendument livré des documents secrets français à l'Empire allemand — est une erreur judiciaire voire un complot judiciaire sur fond d'espionnage, dans un contexte social particulièrement propice à l'antisémitisme et à la haine de l'Allemagne (revanchisme) après son annexion de l'Alsace-Lorraine (Alsace-Moselle) en 1871. L'affaire rencontre au départ un écho limité, avant qu'en 1898 l'acquittement du véritable coupable et la publication d'un pamphlet dreyfusard par Émile Zola, « J'accuse… ! », ne provoquent une succession de crises politiques et sociales. À son paroxysme en 1899, l'affaire révèle les clivages de la France de la Troisième République, où l'opposition entre les camps dreyfusard et antidreyfusard suscite de très violentes polémiques nationalisteset antisémites, diffusées par une presse influente. Elle s'achève en 1906, par un arrêt de la Cour de cassation qui innocente et réhabilite définitivement Dreyfus. Cette affaire est souvent considérée comme le symbole moderne et universel de l'iniquité au nom de la raison d'État, et reste l'un des exemples les plus marquants d'une erreur judiciaire difficilement réparée, avec un rôle majeur joué par la presse et l'opinion publique.
Sources : France Culture et Wikipedia
+ Lire la suite
autres livres classés : procèsVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Harry Potter à l'école des sorciers (très difficile)

Quel était le coffre où se trouvait la pierre philosophale ?

913
813
713
613

10 questions
3002 lecteurs ont répondu
Thème : Harry Potter, tome 1 : Harry Potter à l'Ecole des Sorciers de J. K. RowlingCréer un quiz sur ce livre