AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782491770266
256 pages
Igb Editions (12/11/2021)
4.72/5   9 notes
Résumé :
1994 ! Souvenez-vous. À cette époque, le monde oscille entre espoir, comédie et barbarie. L’Afrique du Sud sort de l’apartheid, Forest Gump cartonne au box office et bientôt au Rwanda, le sang des Tutsis rougeoiera les eaux infestées de crocodiles du fleuve Nyabarango.

Mais cette année-là en Bosnie-Herzégovine, un génocide effroyable est perpétué à deux heures de Paris. Grand-reporter de guerre, j’en ai été le témoin. Fortement marqué par la folie des... >Voir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten
Que lire après Une ombre dans la tourVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Livre à mi-chemin entre le reportage de guerre et le roman. Si j'avais un esprit chafouin (ce qui n'est pas le cas...) je dirais que cela parle des attentats "false flag", c'est à dire sous faux drapeau. Autrement dit, lorsque des services, ou une partie des services, organisent ou permettent en fermant les yeux, que des attentats se perpétuent. Attentats qui serviront ensuite de prétexte qui à une frappe de représailles, un bombardement, une entrée en guerre...
Or, croire, supposer que cela peut être fait par nous même (au sens de notre état) cela s'appelle du complotisme. Mais si c'est un méchant (ici un nationaliste Serbe) alors là c'est de l'histoire. Surtout à Sarajevo !
Donc c'est la trame de fond de ce roman dont l'intérêt est une description assez intéressante des interactions entre les protagonistes de ce conflit qui a secoué les Balkans à la fin du siècle dernier. Armée, journalistes, trafiquants en tous genres se côtoient, s'utilisent, se bernent et se font berner...
Cet aspect est bien rendu.
Commenter  J’apprécie          463
Alain Dubat est grand reporter en France. Il a 40 ans d'expérience en tant que journaliste de guerre, de conflits meurtriers.

A travers ce premier livre, il nous emmène avec lui en Bosnie-Herzégovine.
Nous sommes en 1994 et immédiatement immergés en plein génocide.

Le décor est affreux, dangereux, mortel,…
Il nous raconte son voyage, ses journées et ses nuits à travers cet univers féroce et hostile.
Le ciel est souvent rempli d'éclairs… non, pas d'orage, de tirs, de bombes,…

Un journaliste de guerre est constamment en alerte, sur le qui-vive… à chaque instant la mort peut surgir.

Mais il n'y a pas que des journalistes, pas que des soldats, pas que des indigents,… il y a aussi des femmes, des personnes qui tentent de vivre (ou survivre) dans leur pays en guerre.

Alain nous raconte ses rencontres, les personnes qui l'ont aidé à passer les barrages, lui donner des accès et accréditations que tout un chacun ne sait avoir.

Une rencontre va changer la donne, une info inestimable aux yeux des chaînes télévisées.
Voir de l'intérieur!
Une personne qui va lui livrer ses secrets, son leitmotiv.

Cette ombre dans la tour, cette furieuse envie de braver le danger a tout prix pour faire son job, montrer la vérité et ouvrir les yeux de tous.

Oserez vous parcourir cette aventure avec lui ?

Quand j'ai reçu ce livre, j'étais déçue… je n'aime pas du tout l'univers des guerres, des reporters ni du côté historique.
Honte à moi, car j'ai adoré ce livre! Je l'ai lu en 3 fois, avalé, dévoré!

Une fois immergée dans la vie réelle de reporter sur le terrain, je me suis rendue compte que ce métier était toute une vie de passion.
Affreux de penser qu'à chaque avancée une bombe ou un sniper peut vous tuer.
Mettre sa vie en danger « juste » pour informer le monde.

Ce récit m'a donné une claque! On y parle de soldats, de génocide, d'horreur pure et dure, mais on y découvre des moments humains, des moments de tendresse, de vraies histoires d'amour.

Ces souvenirs sont incroyables ! On se représente mieux ce qu'il se passe de l'autre côté des caméras de nos journalistes.

Mille mercis !!!
Commenter  J’apprécie          42
Comment rester de marbre en lisant cette histoire? je découvre la dure réalité des reporter de guerre. Dans son roman. Alain Dubat, nous emmène avec lui en Bosnie-Herzégovine.
Nous revenons en 1994 et immédiatement immergés en plein
génocide.
c'est affreux, dangereux, mortel, et en même temps plein de passion, de tendresse et d'amour.
Alain Dubat, journaliste grand-reporter, nous raconte son voyage, ses journées de correspondant de guerre à travers cet univers dangereux .
Dans son roman. Une ombre dans la tour. Il n'y a pas que des journalistes, pas que des soldats, il y a aussi des femmes, des rencontres, des gens qui tentent de survivre dans leur pays en guerre. Et puis Il y a aussi cette incroyable et superbe histoire d'amour.
En parcourant ce livre, j'ai eu peur, j'ai rigolé, j'ai pleuré, j'ai ressenti toutes les émotions. Difficile de fermer le livre tellement ce dernier est bien construit, comme une série télévisée dont on ne peut pas se détacher.
J'ai adoré une ombre dans la tour, j'attends avec impatience la saison 2.
Commenter  J’apprécie          10
J'ai acheté ce livre par curiosité je voulais en savoir plus sur ce métier dont on parle beaucoup en ce moment. Je me suis régalé c'est écrit comme une fiction et pourtant l'histoire a été vécue, par curiosité j'ai cherché le nom de 'Alain de Dubat sur Ggogle, j'ai été étonné par le passé professionnel de cet auteur. J'ai découvert qu'en plus d'être un grand journaliste connu et reconnu dans cette profession il est aussi un grand auteur. S on histoire m'a captivé, impossible de s'arracher à cette lecture j'ai lu le livre en deux jours.
J'ai vu à la fin qu'il n'était pas écrit fin mais à suivre, je suis très impatient de découvrir son prochain roman.
Commenter  J’apprécie          20
🌺Une ombre dans la tour🌺 Alain Dubat
- 17,90€.- 246 pages

À travers ce récit, l'auteur nous partage ses mémoires de reporter de guerre.

Ce qu'il vit au quotidien, les scènes atroces sous ses yeux et le danger de mourir chaque jour.

1994, Sarajevo, les villages dévastés, les génocides, les gens qui se tirent déçus alors qu'ils ont toujours vécus et entretenus de bonnes relations entre voisins.

Nous ne sommes pas dans un film mais dans une réalité où il y a des héros, où la femme peut aussi faire justice tellement elle est remplie de haine contre les assassins.

Un torrent de haine circule mais heureusement l'amour subsiste et peut arriver dans ces périodes néfastes.

J'ai adoré Leijla et Irina, 2 femmes courageuses.

Et dire qu'aujourd'hui, les guerres sont aussi d'actualité ❗
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
— Nous… les Serbes… ignorions que les Bosniaques avaient pris position dans l’immeuble d’en face et que dans la matinée, ils nous déclareraient la guerre. Mon fils a été assassiné le jour de ses quatre ans… mon mari n’a pas survécu au second tir… Personne ne le sait, mais Amir et Mehmet ont été les premières victimes à Sarajevo ! Mais évidemment les médias ont préféré se concentrer sur le tir de représailles qui a touché une étudiante en médecine de vingt-quatre ans.
Commenter  J’apprécie          170
A recommander vivement
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : reporter de guerreVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs (20) Voir plus



Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
3169 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..