AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2895853347
Éditeur : Les Editeurs Réunis (06/11/2012)

Note moyenne : 3.79/5 (sur 107 notes)
Résumé :
Trois jeunes enseignantes vers les plages de Cancùn, au Mexique, profitant d'un forfait de type "tout inclus". Caroline rêve de lecture tranquille sous un palmier; Vicky, de séances de yoga au lever du soleil; et Katia, d'une liaison passionnée avec un homme sans histoire... Résultat: échec sur toute la ligne!

Les excès de margaritas, les rencontres troublantes et les lendemains de veille qui déchantent meubleront plutôt ces sept jours qui fileront à... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
iarsenea
  31 mars 2015
Il y a quelques mois, on m'a chaudement recommandé les romans d'Amélie Dubois. Quand est arrivée cette journée de septembre où on nous recommandait d'acheter un livre québécois, j'ai donc jeté mon dévolu sur Ce qui se passe au Mexique reste au Mexique ! étant donné que je suis une fan inconditionnelle de voyages (mais pas de tout-inclus, je me sens bizarrement obligée de le préciser). Quand j'ai dit à l'amie qui m'avait recommandé Amélie Dubois que j'avais acheté ce roman, elle a fait... «Ah... Tu as choisi le seul que j'ai trouvé plate». du coup, ça m'a passé l'envie et je l'ai relégué aux oubliettes pendant quelques mois. C'est parce que je suis complètement brûlée ces temps-ci et que tous les livres que je lisais me paraissaient trop compliqué que j'ai finalement ressorti ce roman. Même si j'ai somme toute passé un bon moment, (occasionnellement, je pouffais même) et que les pages défilaient (extrêmement) vite, je ne peux malheureusement pas dire que ce soit un bon livre. Je n'ai rien contre les personnages superflus et caricaturaux dans les Chick-Lit (c'est tout de même une caractéristique du genre), on dirait que ça ne passe pas lorsque les personnages en question sont des enseignantes. Bordel, pourquoi toujours vouloir faire paraître les enseignants pour des têtes de linottes sans jugement ? Déjà que la population a piètre opinion de nous et que notre image a grandement besoin d'être redorée... Et que dire des Québécois ? Ils passent pour des méchants morrons dans le roman. Quoique il est malheureusement vrai qu'on rencontre toutes sortes de gens dans les tout-inclus... En tout cas. Ces deux faits ont demeurés dans mon arrière-pensée tout au long de ma lecture, la gâchant un peu trop. Malgré tout, ce livre a le mérite d'être le seul à ne pas m'être tombé des mains, il ne doit donc pas être si mauvais... À vous d'en juger.
Lien : http://lecturesdisabelle.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
marielitenpyjama
  12 septembre 2014
L'histoire
Caroline est une intello en couple très (trop?) sérieuse, Vicky est la championne du zen et du bio et Katia aime sortir avec tout ce qui bouge. Quand les trois copines québécoises décident de partir au Mexique faire la fiesta à grands coups de Margaritas et de sombres inconnus latinos pendant une semaine, ça promet d'être gratiné.
Mon avis
Je suis très partagée sur ce roman. L'histoire me tentait bien, j'avais envie de le lire, j'ai trouvé ça plutôt drôle, mais dans l'ensemble, je n'ai pas vraiment aimé. C'est écrit quasiment exclusivement en dialogues, et ça se lit un peu comme une série de sketchs, où des personnages assez plats ne sont finalement qu'une excuse pour s'échanger des blagues, pour le coup souvent drôles. Il n'y a donc pas vraiment d'intrigue ou d'évolution des personnages, mais simplement une série de gags.
Voilà, je vous ai donné mon avis après vous faites comme vous voulez, je serais curieuse d'avoir d'autres opinions…
Petit détail : il n'existe qu'en version numérique en France.
Plus d'infos sur le blog
Lien : http://fan-de-chicklit.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Cranberries
  01 octobre 2015
Et oui, de nouveau je viens vous parler d'une publication de chez Kennes éditions. Ce n'est quand même pas de ma faute s'ils publient autant de bonnes choses dans mes goûts littéraires.
Dans ce roman nous faisons la connaissance de trois copines instit québécoises qui décident de partir une semaine en vacances au Mexique. Entre Caroline qui est ultra préparée et veut du culturel, Katia qui part essentiellement pour boire et draguer et Vicky qui a envie de détente, nos trois copines ne vont pas s'ennuyer une seule seconde, et le lecteur non plus !
L'originalité du roman vient avant tout de la narration. Quand on commence ce livre, on découvre nos trois amies sur leur retour de vacances (dans l'avion) en pleine évocation de leurs souvenirs. On jongle donc tout au long du roman entre deux périodes: les vacances proprement dites et le trajet de retour.
Ce roman a un petit côté chickt-lit qui n'est pas pour me déplaire. J'entends pas là qu'on y retrouve assez bien d'aspects de ce style de roman, avec le côté girly et humoristique, mais sans le côté romance. Alors évidemment nos amies vont avoir des aventures amoureuses durant leur séjour, mais on ne met pas réellement l'accent dessus. Cela fait un peu partie de leur périple dira-t-on.
Ainsi donc nos amies s'attendent à des vacances de rêves dans un palace, mais elles devront tout de même essuyer quelques tempêtes. Entre coups de soleil, chambre insalubres, et attrapes-touristes, les trois copines vont avoir fort à faire pendant leur semaine de relâche. Attendez-vous à quelques fou-rire durant votre lecture.
Mais ce qui m'a le plus fait apprécier ce roman, ce sont les révélations qui sont faites à la fin du roman. Vraiment il y a des choses que je n'avais pas vu venir ! J'avais des doutes sur certaines choses, mais Amélie Dubois maîtrise parfaitement ce roman, si bien que ce n'est qu'à la fin qu'on se rend compte que certains événements se recoupent. Et c'est ce qui rend ce roman encore plus drôle.
Une fois de plus, ce roman de chez Kennes est une véritable mine d'or de vocabulaire québécois. Énormément d'expression typiques sont au rendez-vous pour notre plus grand plaisir. En fait je pense qu'à force de lire des romans de chez eux, je vais pouvoir m'expatrier au pays du sirop d'érable sans trop de difficultés - du côté francophone évidemment.
En conclusion, encore une très chouette publication de cette maison d'édition. Ce livre est un incontournable à emporter avec vous en vacances : vous serez tout de suite dans l'ambiance !
Lien : http://cranberriesaddict.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Livrira
  13 février 2018
Je ne m'attendais pas à ça... Une petite déception.
Reprenons le contexte d'achat :
En panne de lecture, je me balade dans une grande enseigne de magasin de déstockage d'articles en tout genre. Au détour d'une table, je tombe nez à nez avec toute la série des "ce qui se passe à... reste à ...". le logo présent en haut de la couverture m'indique un livre assez bien vendu, je lis le synopsis vite fait, je regarde le prix (2€99 au lieu de 19.95€ il me semble), j'emporte la série.
Fière de moi, j'entame. Et là, belle déception.
Moi qui me voyait avec un roman présentant un peu d'intrigue, je me retrouve dans un remake de plage de Very Bad Trip écrit presque exclusivement en dialogue.
Bon soit, je continue.
Les personnages sont attachants, le québécois qui traîne au fil des pages me permet d'apprendre quelques nouveaux mots et expressions... mais l'histoire reste fade.
Des scénarios humoristiques pas très recherchés à mon sens, mais ayant la série, et une énième panne de lecture à consommer, j'ai entamé le deuxième tome.
Peut être que, dans le cadre d'une autre promotion interessante, je lirai d'autres livres de l'auteur qu me plairons mieux... L'espoir fait vivre !
En résumé : c'est une bonne histoire de plage si on ne cherche pas la réflexion ni une intrigue poussée ou un roman bien écrit. Par contre: 19€95 pour cela ? Je ne les aurais jamais mis si ce livre ne c'était pas trouvé en promotion sous mon nez...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
__Troubles__
  25 juillet 2015
J'ai longtemps été fan de chicklit puis avec les années et la qualité en déclin cela m'est peu à peu passé, mais un jour en passant avec ma girl à la Fnac elle est tombée sur ce roman qu'elle s'est empressée d'acheter. Elle l'a d'abord lu, puis ce fut mon tour.
Tout d'abord parlons de l'objet en lui-même, le livre est juste magnifique dans sa simplicité, pas de relief, pas de couleurs métallisées, des personnages dessinés qui sont très représentatifs de l'histoire, le papier est d'un blanc immaculé et son toucher est agréable. le travail éditorial est remarquable, il y a des inserts ressemblants à des articles de journaux et les "chapitres" sont indiqués avec des panneaux indiquant les jours du séjour.
L'histoire est simple, des amies qui partent en voyage au Mexique en hôtel club et dont les projets vont être bouleversés. Il s'agit d'une succession de mésaventures qui donne un rythme inédit au récit; récit est un bien grand mot car le roman repose essentiellement sur les dialogues, cela casse les habitudes du lecteur et peut en décontenancer plus d'un.
Le roman n'a pas été francisé, le langage est bien celui de nos cousins québecois et il nous faut un temps d'adaptation pour comprendre certains mots et quelques tournures de phrases. Après une soixantaine de pages le vocabulaire n'est plus une barrière et on se prend au jeu de ces vacances rocambolesques !
Je ne peux pas dire que je me sois attachée aux trois filles mais je me suis retrouvée dans certaines actions; mais chut, ce qui se passe en vacances, reste en vacances ;)
La plume d'Amélie Dubois est très agréable et elle donne envie de tourner les pages pour savoir ce que le sort réserve aux trois héroïnes, c'est un style nouveau qui rafraichi le genre. le fait qu'il existe une suite à ce roman (Ce qui se passe au congrès, reste au congrès) dont la sortie en France est prévue en décembre, fait espérer un développement plus approfondi des personnages.
Une adaptation cinématographique doit voir le jour et un troisième volume (Ce qui se passe à Cuba, reste à Cuba) doit paraitre le 04 novembre prochain au Canada.
Si vous souhaitez passer un bon moment de lecture, sans prise de tête, je ne saurai que trop vous recommander de lire cette histoire.
Lien : http://taste.for.troubles.ov..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
MissDupontMissDupont   01 février 2013
- Sérieusement, Caro, sors vite de la salle de bain, je feel vraiment mal MAINTENANT! gémit Katia en frappant la porte de son poing, son autre main prenant appui sur le mur.

À peine la porte entrouverte, Katia bouscule son amie pour vomir dans la cuvette. Pour sa part, Caroline, qui se prend le ventre à deux mains, s'assoit doucement au pied du lit de Katia, après s'y être déplacée à pas de tortue. Elle soupire de douleur.

- Je me sens tellement mal! se plaint-elle en se tournant vers Vicky.

Étendue en étoile sur son lit, celle-ci soupire bruyamment à travers la débarbouillette mouillée qui lui recouvre le visage.

- J'ai chaud! L'air conditionné fonctionne vraiment au maximum? s'informe-t-elle, en se dégageant un oeil pour lui permettre de voir son amie.

- C'est parce que t'es trop brûlée; il ne fait pas si chaud que ça ici, lui explique Caroline, qui s'étale finalement sur le lit en laissant sa colonne vertébrale se dérouler vertèbre par vertèbre.

- J'ai comme chaud en dehors de mon corps, mais froid en dedans...

- En tout cas, t'as râté ton yoga ce matin. Dire qu'on a choisi cet hôtel-là en fonction de cette "discipline spirituelle et corporelle qui vise à libérer l'esprit par la parfaite maîtrise de son corps", souligne Caroline dans un jagon scientifique pour taquiner son amie.

- Câline, c'est plate, hein! Il a mal, mon corps, en tout cas, ce matin.

- "Pas besoin de crème, voyons! J'ai le teint foncé..." l'imite Caroline en fixant toujours le plafond.

- OK! Madam la comique qui boit n'importe quoi dans des noix de coco!

Avec un bruit de fond désagréable, mettant en vedette Katia qui vomit toujours penchée au-dessus de la cuvette, les filles examinent le plafonnier en silence. Caro se redresse soudainement.

- Hish... Vite, Kat, il faut que tu sortes MAINTENANT, j'ai encore envie.

Elle s'élance vers la salle de bain et pousse la porte. Entre deux vomissements, Katia affiche une expression que son amie comprend d'emblée: elle ne peut pas lui céder la place maintenant.

- VITE! VITE! crie tout de même Caro, qui se tient l'arrière-train à deux mains.

Sachant bien évidemment qu'il n'y a pas de place pour deux sur la cuvette, elle enjambe la baignoire en tirant à peine le rideau. Les bruits qui s'ensuivent ne laissent aucun doute sur ce qui s'y passe.

- Voyons donc! crie-t-elle, en constatant l'absurdité de la situation.

- NON! Tu ne l'as pas fait dans le bain? s'écrit Vicky de son lit, après avoir soulevé sa débarbouillette de façon à bien se faire entendre.

Étourdie, voire en sueur, Caroline n'infirme rien. Katia trop occupée à gérer son propre malaise, ne réagit pas non plus. Après avoir lâché quelques soupirs en rafale, Katia se relève péniblement en s'accotant sur la lunette du bol de toilette et tire la chasse d'eau. Elle quitte la salle de bain après s'être abondamment rincé la bouche. Caroline profite de ce moment de "solitude" pour nettoyer ses dégâts.

- Eh bien, on aura tout vu! Madame vient de déféquer tout bonnement dans notre baignoire! déclare Vicky, fière de lui remettre la monnaie de sa pièce.

(...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
BillyJaneBillyJane   12 octobre 2015
« Les trois enseignantes, devenues de grandes amies depuis longtemps déjà, s’accordent plusieurs fois par semaine ce « moment matinal » autour d’un délicieux café, tout en papotant avant la rentrée des élèves. »
Commenter  J’apprécie          40
ManonCCManonCC   22 juillet 2018
-- Ils voient débarquer des milliers de touristes qui viennent boire comme des trous dans leur pays pendant une semaine, en faisant plein de niaiseries; ils peuvent bien penser qu'on est des épais !
Commenter  J’apprécie          10
mmemimiemmemimie   07 juin 2013
-Bon, c'est l'heure de ma tournée!? C'est moi qui paie! plaisante l'homme, qui rit à gorge déployée en donnant de légers coups de coude à sa femme. "! Tres pina canada, por favor!
Commenter  J’apprécie          00
ManonCCManonCC   22 juillet 2018
-- Euh ! Je ne danse pas, moi ! Désolé.
-- Oui, oui, oui, tu danses ! Tu ne le sais juste pas encore !
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Amélie Dubois (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Amélie Dubois
Vidéo de Amélie Dubois
autres livres classés : mexiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14954 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre
.. ..