AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782824605814
384 pages
Éditeur : City Editions (04/03/2015)
3.19/5   16 notes
Résumé :
Blackåsen, au cœur de la Laponie. Seule une poignée d’âmes est capable de vivre sur cette terre hostile, aux hivers sans fin et aux nuits éternelles. Pourtant, une nouvelle famille vient, un jour, s’y installer. Le nouveau couple réalise immédiatement qu’il y a des choses étranges dans ce village glacé. Surtout lorsque leurs deux jeunes filles découvrent dans les bois le cadavre d’un homme atrocement mutilé. Ce drame ne semble pas émouvoir les villageois puisque la ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
lelivredapres
  26 août 2015
Originaire d'Ostrobotnie, une région suédophone de l'ouest de la Finlande, Maija arrive avec sa famille en Laponie suédoise en 1717 pour s'installer dans la ferme d'un oncle. En Finlande, son mari, Paavo, était pêcheur, un métier qu'il avait dû abandonner en raison de l'apparition d'une phobie de la mer. L'oncle Teppo leur avait alors proposé d'échanger le bateau de Paavo contre une terre fertile qu'il possédait dans les montagnes de Laponie suédoise.
Dès leur arrivée, Maija et ses deux filles, Fédérica et Dorotea, se rendent compte que la montagne Bläckåsen n'est pas la terre riche que leur oncle leur avait vantée. Bien au contraire, l'endroit est isolé, sombre, la maison et le terrain sont négligés. Après quelques jours, Maija envoie ses filles conduire les chèvres dans une clairière proche du sommet de la montagne, mais en chemin, les deux jeunes soeurs font une macabre découverte : le cadavre d'un homme éventré, en état de putréfaction.
Dès qu'elle est avertie, Maija se rend chez ses voisins, et apprend qu'il s'agit sans doute d'Eriksson, un habitant de la montagne. On évoque naturellement l'oeuvre d'une bête sauvage, ours ou loup. Maija, qui a peur pour ses filles, veut en savoir plus, afin de chasser l'animal qui rôderait dans la montagne. Mais les révélations étranges s'accumulent : la victime était absente depuis trois jours, et sa femme n'avait pourtant pas signalé sa disparition. Quant au frère d'Eriksson, il éclate de rire lorsqu'il apprend le décès. Enfin, il semble que des enfants aient disparu au cours des dernières années, mais qu'aucune recherche n'ait été menée…
Pour son premier roman, Cecilia Ekbäck, auteur suédoise aujourd'hui installée au Canada, retourne sur les terres de son enfance pour nous livrer un thriller très réussi qui a l'originalité d'être situé au début du XVIIIème siècle. On suit Maija, femme courageuse, qui refuse les superstitions de l'époque, y compris celles de l'église, mais qui va pourtant s'allier avec le prêtre du village dont dépend la montagne Bläckåsen, pour résoudre cette énigme. Elle traversera de nombreuses épreuves, seule avec ses filles, devant affronter la nature hostile pendant un hiver particulièrement rigoureux, mais aussi des familles peu compréhensives devant sa détermination.
J'ai beaucoup aimé ce polar qui emmène le lecteur dans un monde méconnu, celui de la Suède du XVIIIème siècle, épuisée par plusieurs décennies de guerres menées contre ses voisins. On y découvre les différentes composantes d'une population hétéroclite : Lapons aux traditions ancestrales, colons venus d'autres régions nordiques, membres du clergé et de l'aristocratie dont on se demande pourquoi ils ont été envoyés dans cette zone reculée. Parmi ceux-ci, Maija est une vraie héroïne : dotée d'un mari peureux et absent, elle se débrouille seule et relève toujours la tête face à l'adversité.
Les différents ingrédients d' « Hiver noir », suspens, rivalités entre habitants, histoire, nature, saupoudrés d'un peu de fantastique, forment un roman très prenant, servi par une belle écriture que je ne peux que vous recommander.


Lien : http://lelivredapres.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
domeva
  14 avril 2017
Ce roman avait tout pour me plaire lorsque j'ai lu sa présentation:auteure suédoise,Laponie,village isolé au coeur d'un froid extrème.Et puis l'histoire n'a pas vraiment fonctionné car je n'ai pas aimé la grande part de mystique,le côté mettant en avant les dons surnaturels de certains personnages.Je me suis tout de même intéressée à la vie des personnages principaux,mais la résolution des crimes divers ne m'a pas convaincue .Pas de coup de coeur.
Commenter  J’apprécie          70
Goupilpm
  02 mai 2019
Une famille finlandaise, dont le mari pêcheur a contracté une phobie de l'eau, vient s'installer dans une région quasi désertique de la Laponie suédoise. Alors qu'ils ne sont là que depuis peu les deux filles emmènent les chèvres dans une clairière, elles y découvrent le corps d'un membre de la petite communauté. L'évêque va charger le prêtre de mener l'enquête.
La première de couverture nous annonce un suspense puissant, hors à part la découverte du corps dans les tout premiers chapitres, il ne se passe quasiment rien ; il faut attendre près de trois sent pages pour que l'intrigue daigne se développer.
L'auteure s'attache surtout à nous faire découvrir la dure vie des personnages cernés par une nature hostile où la nuit dure plusieurs mois, et où la religion tente de s'imposer aux croyances ancestrales.
L'histoire qui se déroule au dix-huitième siècle, et balance entre polar, superstitions liées au chamanisme, et au paranormal. Il n'y a pas de frontières entre les morts et les vivants, et la nature qui semble engendrer mystère et cruauté.
Le postulat de départ s'avérait prometteur, mais la conduite du synopsis laisse à désirer. En effet des éléments essentiels au récit , comme les disparitions évoquées au début du roman ne réapparaissent qu'en toute fin de roman, tout comme certains personnages que l'on ne retrouve qu'au moment du dénouement. L'enquête qui est le point principal du récit n'est évoquée que de manière sporadique et le dénouement survient comme un cheveu dans la soupe sans qu'il y eu de véritables recherches tout au long de l'histoire.
La plume de l'auteure est bien adaptée au récit.
Un sentiment mitigé sur ce roman qui avait au départ du potentiel mais qui n'a pas su être exploité.
Lien : http://imaginaire-chronique...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
fdm
  09 août 2018
J'ai eu un peu de mal à me plonger dans ce roman, peut-être à cause de cet univers déroutant en Laponie où la nuit dure des mois et où les superstitions perdurent. Toutefois, l'histoire est intéressante et bien construite.
Commenter  J’apprécie          00
cathdb
  20 mai 2017
Encore un livre qui ne m'a pas plu. Il m'a paru terne, long, ce côté fantastique peu crédible et les personnages pas attachant.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (44) Voir plus Ajouter une citation
dido600dido600   26 septembre 2018
Parfois, quand une pensée s’insinue dans votre esprit, elle refuse de partir. Vous la rejetez, la repoussez pour vous rendre compte, peu après, qu’elle vous habite toujours. Elle peut prendre une forme, mais il n’y a pas d’erreur possible, c’est toujours la même.
Commenter  J’apprécie          40
dido600dido600   27 septembre 2018
maintenir le calme et l’ordre était vital. Dieu devait rappeler à ses fidèles qu’ils n’avaient rien d’autre à craindre que leur Créateur.
Commenter  J’apprécie          60
dido600dido600   28 septembre 2018
Cette année, la fin de l’automne colorait les canopées de pourpre, orange et jaune furieux. Les arbres se débattaient pour se libérer de leurs manteaux, se débarrasser de leurs vieilles feuilles, que les bourrasques emportaient avant même qu’elles touchent le sol. Des feuilles mortes roulaient dans la cour avec des craquements secs.
Commenter  J’apprécie          10
dido600dido600   10 octobre 2018
Aucun de nous n’est exempt de tout péché. Je suis persuadé que Dieu prend en considération les motivations de nos actes.
Commenter  J’apprécie          40
dido600dido600   28 septembre 2018
— Je ne suis pas sûr qu’on aurait dû accepter.
— Je ne suis pas sûre qu’on nous a demandé notre avis.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Cecilia Ekbäck (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cecilia Ekbäck
Cecilia Ekbäck - WOLF WINTER
autres livres classés : laponieVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2187 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre