AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
La Saga Sélène tome 1 sur 1
EAN : 9782374880068
224 pages
Anyway Éditions (02/03/2016)
3.2/5   10 notes
Résumé :
Après des générations de soumission, la résistance sélène s'organise. Son projet est de chasser les forces d'occupations et arriver enfin à l'autosuffisance, surtout en eau, car le bout de monde de ces descendants de mineurs, travailleurs forcés des mines de la Lune, est un désert stérile. La mission de Paul Fournier est de se procurer des explosifs en grande quantité afin de décrocher un morceau d'un de ces fabuleux icebergs de l'espace. Sauf que voilà, un jour, Pa... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,2

sur 10 notes
5
1 avis
4
3 avis
3
4 avis
2
1 avis
1
0 avis

Merci aux éditions Anyway pour ce roman, reçu dans le cadre d'une Masse critique Babelio.

Tout d'abord, une belle couverture et une impression confortable, c'est toujours un plus pour ce roman agréable, donc, de prime abord.

Pour les points positifs, notons une idée originale et une style qui se laisse lire simplement sans être simpliste. L'impression générale est donc plutôt bonne et je pense que ce roman, sans être forcément un coup de coeur, pourra se laisser lire par la majorité, même les non habitués à la SF.

Passons aux points qui fâchent: pour commencer, mais l'auteur n'y est pour rien, quelques coquilles et surtout plusieurs erreurs de mise en page (notamment au niveau de retraits en début de ligne et des tirets de dialogue). C'est sans gravité, mais un peu désagréable quand on tombe dessus. Ensuite, la structure du récit et le contenu. Il s'agit là d'éléments purement subjectif et de mon impression en tant que lectrice. L'histoire de la comète, le projet complètement aléatoire avec des conséquences potentiellement si importantes me paraît un point de départ de l'intrigue un peu douteux. le roman commence avec beaucoup d'explications sur la situation, au lieu de les disséminer au cours du, voire des tomes du roman, alors que tout n'est pas immédiatement nécessaire. Cela empêche de trouver un rythme dès le départ et surtout de s'attacher aux personnages (notamment au narrateur) qui ne fait guère que donner des explications sans qu'à côté de ça on sache grand chose sur lui. de fait, il ne commence à devenir intéressant qu'une fois la fin du tome fort proche. C'est dommage, même si ça peut suffire à s'intéresser à la suite. C'est pour moi le principal écueil de ce livre et qui m'a empêcher d'y adhérer vraiment.

Cela peut cependant ne pas gêner un lecteur qui préfère d'emblée tout savoir sur le monde où se passe la narration avant d'entrer dans le vif du sujet.

Commenter  J’apprécie          80

Merci aux éditions Anyway pour ce roman, reçu dans le cadre d'une Masse critique Babelio.

Ce ne sera pas un coup de coeur mais cette lecture m'aura beaucoup plus .

J'ai eut un peu de mal a rentrée dans le roman, peut être une surabondance d'information, sur les premier chapitre ce qui est parfois un défaut courant en sf et fantaisie : vouloir trop en dire pour permettre au lecteur de comprendre, au lieu de le laissé s'acclimater tranquillement . Cependant après m"être acclimaté à l'univers du roman la lecture fut plutot agrable, bien qu'a mon avis trop encombré par de longue description parasitant trop souvent l'action .

Il est appréciable que des thème assez classique de la sf tel que la pénurie de l'eau ou même la dystopie ne soit qu'une base pour un jeu complexe sur l'analyse de la nature humaine .

En effet, dans ce roman ou tout pourrait être manichéen, donne lieu a des choix que doivent faire les protagonistes entre engagement moral ou idéologique face a une réalité .

Commenter  J’apprécie          40

Je suis assez partagée concernant ce livre.

Tout d'abord, j'ai mis du temps avant d'entrer dans l'histoire. Pour être tout à fait honnête, j'aurai probablement abandonné la lecture si je n'avais pas reçu ce livre dans le cadre d'une masse critique. le style est un peu lourd, et l'auteur commence par nous abreuver d'information, qui ne sont pas forcément nécessaire au démarrage, et certains éléments n'ont pas beaucoup de sens, comme les raisons pour lesquelles Paris à brûler, avant d'avoir des informations complémentaire beaucoup plus loin dans le livre. Ce n'est que mon opinion bien sûr, mais je pense que ce livre pourrai bénéficier de quelques pages en moins...

Ceci étant dit, dans la deuxième moitié du roman, l'histoire prend un peu plus d'ampleur et devient plus intéressante. On y découvre les prémices d'une grande guerre, et les rouages d'une résistance sans merci.

Au final, il y a de l'idée, l'histoire est plutôt intéressante, mais le style d'écriture manque un peu de finesse. Je met ça sur le compte d'un premier roman, et je pense lire le second tome pour voir comment l'histoire se développe.

Commenter  J’apprécie          20

Lorsque j'ai eu ce titre en main, j'étais très contente. Il me permettait de découvrir une nouvelle maison d'édition, ce qui est toujours un moment un peu particulier : il s'agit tout de même du premier contact avec la ligne éditoriale – comprendre : l'univers – de la ME. Alors, forcément, ça passe ou ça casse. Malheureusement, mon avis est un peu mitigé sur ce titre en particulier, qui ne me permet pas de juger la maison. Et heureusement !

Il y a du bon et du moins bon dans ce roman. Commençons donc par le bon : le contexte du récit. Bien que des guerres spatiales aient déjà été vues et revues dans bon nombre de textes de science-fiction, j'ai trouvé ici que l'originalité était de mise. La guerre est liée au manque d'eau sur Terre (quoi ?! la planète bleue manque d'eau ?) et oppose les terriens aux sélènes, ex-terriens ayant investi la Lune.

La base était bonne, et l'auteur a su l'agrémenter de détails d'un réalisme intéressant, explorant chaque détail afin de nous prouver quasi-scientifiquement que son univers aurait pu exister dans la vraie vie. J'aime beaucoup cet aspect, car il tend à nous faire plonger dans l'histoire et doit nous intriguer. Ce fut le cas, et j'aurais complètement adhéré au roman s'il n'y avait pas eu ces deux petites choses qui m'ont fait tiquer…

Tout d'abord, le style. J'avoue que je ne suis pas très fan des gros paragraphes sans retour à la ligne, qui, outre le fait de n'être pas aérés, me donnent l'impression qu'il y a un manque de structure dans la réflexion du narrateur. Les paragraphes ne sont pas là pour faire jolis : une phrase, une idée. Un paragraphe, un ensemble d'idées représentant un concept. Un chapitre, un ensemble de concepts qui ont un lien entre eux, que ce soit au niveau temporel, ou au niveau des personnages. Là, des paragraphes faisant plus d'une page regroupaient parfois trop d'idées entremêlées, et j'avais tendance à perdre le fil. Aérer permet d'aider le lecteur à comprendre, mais aussi à le garder intéressé.

Ensuite, le problème se pose au niveau des personnages. Je ne me suis pas attachée à eux, car leur présentation m'a semblé un peu impersonnelle. C'est, je pense, un avis tout à fait subjectif correspondant à ma perception des choses, mais j'ai ressenti comme un côté un peu trop factuel m'empêchant de m'impliquer émotionnellement dans l'histoire. du coup, la fin ne m'a même pas trop perturbée. J'ai terminé ma lecture sans ressentir le besoin de lire la suite, et c'est dommage car je pense que cette histoire a du potentiel.

En bref, je suis mitigée par cette lecture. le titre a du potentiel et possède un vrai univers, chargé de détails et doté de réalisme. Mais le côté impersonnel des personnages et de leurs actions, et l'organisation des idées de l'auteur m'ont déroutée et ont un peu entaché ma lecture.


Lien : http://mes-reves-eveilles.bl..
Commenter  J’apprécie          00

Mon avis : A nouveau un énorme merci à Anyway Editions pour l'envoi de ce livre. Ca fait à présent plusieurs mois que nous collaborons et j'ai découvert plusieurs romans qui m'ont beaucoup plu mais La saga Selene a été un coup de coeur important de cette année et j'en suis ravie. Encore une histoire entre terriens et lunaires qui m'aura propulsée dans un moment de bonheur livresque.

La Terre a colonisé la Lune et la soumet à une dictature injuste puisque c'est une première génération de terriens qui est partie en exploration. Malheureusement, si à présent, l'énergie produite sur la lune a changé la vie sur terre, la rendant moi toxique, un accident impardonnable s'est produit : les Selene ou peuple de la lune a fait brûler la Tour Eiffel. Des décennies sont passées mais Paris n'a pas pardonné et le monde non plus. Pourtant, sur Terre, certains mènent une résistance afin que les Selenes retrouvent leur liberté. Ceux-ci voudraient vivre sur leur nouvelle terre avec l'eau qui leur est nécessaire. C'est la mission qui est secrètement préparée.

Paul Fournier né de la seconde génération est un mari et père de famille simple. Mais lorsqu'on lui propose de compléter ses connaissance afin de trouver sur Terre des explosifs pour faire exploser une comète, il accepte cette aventure. Sous un nom d'emprunt, il doit rejoindre le Canada et prendre la direction d'une entreprise puis détourner un certain nombre d'explosifs à destination de la Lune. Pendant ce temps, à Allambar, une cité militaire créée par les terriens, le gouvernement Selene s'organise et aide Paul à distance. Les terriens n'ayant conscience de rien, continuent à venir voyager à Allambar.

J'ai ouvert ce livre avec de la curiosité et en quelques lignes j'ai su qu'il serait trop court tellement il est bon. Yann Eon a une écriture qui me correspond totalement : tout coule. Il parle parfois en termes techniques et j'ai eu l'impression qu'il faisait cela avec une facilité déconcertante. J'ai même un peu eu l'impression que Paul Fournier, c'était lui, par moment. On sent une telle maîtrise de son texte, de comment il faut amener les choses que le temps file. Félicitation et j'espère pouvoir lire un prochain roman.

Paul m'a aussi beaucoup plu, il n'expose aucune haine et s'habitue même très bien à sa vie canadienne. Il n'a jamais connu la Terre et découvrir toutes ces étendues vertes, l'eau en abondance, les monuments mais aussi des terriens très attachants le déroute. Néanmoins, les ordres tombent par des intermédiaires et Paul doit se durcir, se créer un lieu de repli. A-t-il finalement si envie de quitter cette planète où a vécu son père ? Il sait pourtant que sa planète de naissance a droit à la liberté et que c'est ce combat qu'il mène. Mais est-il aussi noir et blanc qu'il le pensait au départ ?


Lien : http://www.lecturesenb.fr/20..
Commenter  J’apprécie          01


autres livres classés : science-fictionVoir plus




Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4275 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre