AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Anath Riveline (Traducteur)
EAN : 9791036325342
448 pages
Bayard Jeunesse (19/01/2022)
3.85/5   99 notes
Résumé :
Avant la tempête
Sept amis. Mason, Chloé, Henry, Tom, Raf, Rina et Sabeen se sont trouvés. Ils se savent liés à jamais et ne se cachent rien. Leurs vies ne sont pas toujours faciles mais ils restent ensemble, malgré les épreuves.
Lorsqu'une nuit, l'orage éclate.

Maintenant

Henry a disparu. Fugue ? Enlèvement ? Meurtre ?
Tout le monde le cherche, tout le monde se méfie, tout le monde est suspect. Chacun a des secret... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (56) Voir plus Ajouter une critique
3,85

sur 99 notes
5
13 avis
4
35 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
1 avis

Ils sont sept amis d'enfance, ou plutôt, ils étaient sept...

Sept avant que les parents de Chloë ne divorcent et que sa mère l'emmène à Sydney,

Et surtout, sept avant qu'au cours d'une tempête, Henry se volatilise..

Henry , c'était le plus jeune de la bande, le petit frère de Mason. Ils n'ont pas tous le même âge, mais dans cette minuscule ville des Shallows, ça n'a aucune importance, ils ne sont pas assez nombreux pour avoir le choix. Ils sont amis depuis leur plus jeune âge et connaissent presque tout les uns sur les autres .

Ils savent que chez Henry et Mason, c'est l'enfer. Ils savent que la mère, alcoolique et mauvaise, ne se comporte pas du tout comme une mère . Aussi, quelques membres de la communauté éssaient de palier aux manques de ces garçons, comme Chloë qui se comporte plus comme la grande soeur d'Henry que comme une amie, comme son père qui offre une des chambres de son môtel à Mason en cas de problème. Oui, les gens des Shallows sont des gens bien, mais Henry a tout de même disparu...

Et Chloê de retour pour les vacances, a décidé d'enquêter, afin

d'avoir des réponses , d'autant que le flic du coin n'a pas l'air de se bouger.

Et Chloë se rendra compte qu'on ne connaît jamais vraiment ses proches, car avec l'âge les gens changent.

Dans les thrillers pour adolescents, le suspens est toujours moins grand, moins anxyogéne que dans ceux pour adultes, et pourtant Sarah Epstein m'a embarquée... Cette petite ville en Australie, ce petit cercle autour de Chloë, si restreint, les secrets, un à un qui sautent, et la vérité, affreuse, évitable, qui apparait à la fin.

Je verrais bien ce roman adapté en série télévisée, le format apporterait plus de souffle, de descriptions de paysages.

Il en a le profil : disparition, sous fond d'amour et d'amitié , une bande d'ados dans lesquels chacun pourrait s'identifier tellement les profils sont différents - les adultes, en tant que figures d'autorité sont si peu présents ( le père de Chloë est débordé de travail, la mère à Sydney, le flic est assez distant, ..) - l'homosexualité délicatement découverte par un des personnages, et celle banalisée puisque deux personnages ont deux mamans, et enfin LE problème n°1, en dehors de l'enquête : la maltraitance à enfant.

Un roman qui sous couvert de genre policier aborde bien des sujets ( graves ) avec sensibilité et justesse.

Un chouette moment de lecture .

Le titre en anglais Deep water (eau profonde) fait référence à deux passages du livre et traduit parfaitement la détresse psychologique de certains personnages du roman ...

Merci aux éditions Bayard ainsi qu'à Babelio pour cette descente en apnée :-)

Commenter  J’apprécie          542

Ils sont sept, sept ados australiens de 12 à 18 ans, amis depuis toujours dans la petite ville perdue du sud où ils habitent. Ils sont sept ou plutôt ils étaient sept car depuis la nuit de la tempête, Henry, le plus jeune de la bande a disparu. Chloé, sa meilleure amie, n'accepte pas de laisser ce mystère irrésolu et décide de mener l'enquête à sa façon. Mais dans la bande les liens se sont distendus petit à petit, à coup de disputes, de jalousie ou de relations amoureuses qui se sont mal terminées et Chloé aura du mal à faire apparaître la vérité parmi les secrets des uns et des autres.

Ce thriller australien pour adolescents raconte une histoire plutôt sympathique et bien amenée à partir d'un point de départ assez classique (une bande d'amis, des trahisons et des rancoeurs, une disparition). L'auteure intercale le récit de l'histoire de la bande d'amis (avant la tempête) et celui de l'enquête de Chloé après ce jour fatidique, tout en donnant alternativement la parole à plusieurs personnages. C'est rythmé, plutôt bien écrit et efficace et on se laisse vite prendre au mystère. J'ai trouvé que les caractères des sept amis étaient bien décrits et cohérents, on y croit vraiment et on partage les émotions des personnages, d'autant que la vie les a pas mal malmenés. L'histoire de Mason, le grand frère d'Henri, qui gère depuis sa plus tendre enfance sa mère alcoolique, violente et maltraitante (au moins en paroles) m'a parue particulièrement émouvante.

Le seul point que je reprocherais à ce roman est peut être de ne pas très bien cibler l'âge de son lectorat et aussi de ses personnages. Je me suis demandée pendant tout le début du roman si ceux-ci avaient plutôt 13-14 ans (on est dans des intrigues classiques de la romance ado où le premier baiser tant attendu semble avoir une importance capitale) ou 17-18 ans (Tom a déjà quitté la ville pour étudier à l'université). On comprend finalement que les personnages n'ont pas tous le même âge, ce qui peut expliquer ce décalage dans leurs comportements, mais j'ai quand même trouvé que certaines fois ce n'était pas très cohérent. Idem pour l'enquête de Chloé qui a un petit côté "Club des 5" qui m'a parfois donné l'impression que ce livre s'adressait plus à de jeunes adolescents qu'à une cible "young adult" classique. Je n'ai pas trouvé très crédible cette adolescente qui est toujours au bon moment au bon endroit, trouve un tas d'indices totalement ignorés par la police et mène sa petite enquête façon Sherlock Holmes en étant beaucoup plus futée que les adultes. Comme le reste du roman est très réaliste avec de belles scènes de vie ancrées dans le quotidien et notre époque, j'ai trouvé ce côté "jouons au détective" un peu en décalage avec le reste.

Ce petit bémol mis à part c'est une lecture que j'ai appréciée et à laquelle je me suis laissée prendre. Les pages se tournent facilement, la résolution de l'intrigue est pour le coup très réaliste et bien amenée sans facilité ou grosses ficelles et j'ai trouvé cette enquête / analyse d'une bande d'amis très réussie. Un chouette livre qui plaira sans doute aux adolescents avec en bonus le petit côté dépaysant d'une intrigue qui se passe en Australie !

Merci à Babélio pour cette Masse Critique privilégiée qui m'a permis de découvrir ce roman et à l'éditeur Bayard pour ce cadeau.

Commenter  J’apprécie          250

Thriller avec comme protagonistes de jeunes adolescents, Deep Water est un roman vraiment addictif et qui traite de façon plutôt juste des thématiques plutôt difficiles, mais importantes. Reçu dans le cadre d'une Masse Critique, je remercie Babelio et les éditions Bayard pour l'envoi de ce roman happant.

La petite ville australienne de Shadows va subir une tempête dévastatrice qui aura de nombreuses conséquences et pas seulement matérielles… En effet, depuis ce soir-là, Henry, treize ans, est porté disparu. Dans une si petite ville, tout le monde se connaît et tente de cacher ses secrets. Tous les alibis semblent faux et le mensonge est omniprésent. La petite bande d'ados, à laquelle Henri était attachée, qui paraissait soudée semble être au centre de l'affaire.

Sarah Epstein nous embarque dans un roman vraiment addictif. La disparition d'Henry soulève beaucoup de questions : est-ce une simple fugue due aux conditions difficiles qu'il subit au quotidien chez lui ou est-ce un meurtre ? Je trouve d'ailleurs dommage que le terme « criminel » soit utilisé sur la couverture et qui casse un peu le suspense de l'histoire et gâche totalement une des premières pistes sur laquelle nous emmène au début l'autrice. le récit n'en reste pas moins réussi et plein de tension. Nous naviguons entre différents points de vue et alternons les chapitres qui se passent dans le présent et bien avant la tempête. le tout offre vraiment du rythme et il est très difficile de reposer le roman !

Le roman se concentre essentiellement sur le groupe d'amis du grand frère d'Henri, Mason. Sarah Epstein nous propose une palette de personnages aux multiples facettes et où chacun cache des secrets. L'autrice se penche sur les difficultés d'une vie d'adolescent dans une petite ville, mais également sur des thématiques plus complexes comme la maltraitance ou encore la découverte de sa sexualité.

Deep Water fut donc, pour moi, un roman intéressant L'intrigue est happante et les personnages sont crédibles dans leur actions et dans les messages qu'ils délivrent ! Une très bonne lecture !

Commenter  J’apprécie          270

Henry a disparu le soir de la grande tempête. Quelques mois plus tard, ses amis ne savent toujours pas ce qu'il s'est passé cette nuit-là. Chloé est bien décidée à retrouver son meilleur ami, et pour cela, elle devra déterrer quelques secrets.

J'ai eu l'impression d'être dans une série télé tout au long de ma lecture. Sarah Epstein est parvenue à vraiment bien poser l'ambiance qui règne dans une bande d'amis australiens, surtout à ce moment charnière où l'on se rend compte que chacun vit avec ses secrets.

Au-delà de l'enquête que mène Chloé pour retrouver Henry, c'est toute la question du "jusqu'où connait-on vraiment les gens avec qui on passe la majorité de son temps?" qui est posée. de même, l'intrigue accorde une belle part à la violence intra-familiale, soutenue par l'alcoolisme d'un des parents. Et en corollaire, elle effleure sans creuser la question de l'hérédité dans les travers comportementaux.

Le roman se lit très vite car l'autrice a habilement mêlé les chapitres dans les pas de Chloé en recherche de vérité et les moments avant la tempête où certaines choses se sont jouées chez les protagonistes. Cette alternance donne un rythme trépidant à l'intrigue et transforme ce livre jeunesse en page turner.

Les personnages sont construits de manière assez inégale, en fonction de leur implication dans l'intrigue. L'autrice s'est particulièrement plus penchée sur Mason, le frère aîné d'Henry, qui vit l'enfer au quotidien en compagnie de sa mère, alcoolique et violente. J'ai éprouvé beaucoup de tendresse pour ce garçon perdu, même si tout le long, je me suis posé des questions sur son implication dans la disparition de son frère.

J'ai trouvé que la fin était bien amenée et que l'ensemble était assez réaliste en ce qui concerne les relations entre les jeunes gens. Côté enquête, j'espère bien que la police australienne est plus efficace qu'une jeune fille de 16 ans dans les histoires de disparition...

Commenter  J’apprécie          260

Enquête en eau profonde

Je tiens à remercier le site Booknode et les éditions Fayard pour l'envoi de ce roman.

Sept amis. Mason, Chloé, Henry, Tom, Raf, Rina et Sabeen vivent dans une petite ville des Etats-Unis, dans la région des Shallows (les bas-fonds).

Ils sont liés depuis de nombreuses années. Leurs vies ne sont pas toujours faciles mais ils restent ensemble, malgré les épreuves : prison, départ, divorces, violences, secrets...

Lorsqu'une nuit, l'orage éclate et le plus jeune, Henry, disparait !

Fugue ? Enlèvement ? Meurtre ?

Tous les amis, malgré leurs difficultés familiales cherchent à comprendre et cherchent le jeune garçon.

Ils trouveront plus sur les secrets des autres, leur famille, leurs propres sentiments lors de ces recherches.

Un thriller de la littérature jeunesse addictif et bien conçu, malgré un style assez répétitif et assez pauvre.

Chaque personnage fait l'objet d'un chapitre à tour de rôle, on alterne entre le passé et le présent. J'y ai trouvé l'écriture limpide et les ficelles d'une intrigue à la Joël Dicker (alternance des personnages, du temps ; à la fin de quelques chapitres on croit toucher du doigt la vérité et l'auteur, dans les chapitres suivants nous démontre que nous avons tort !) Délicieux.

Un premier roman très original !

Commenter  J’apprécie          210


critiques presse (1)
Ricochet
17 mars 2022
Un thriller psychologique pour public averti (certaines scènes liées à la violence d'une mère alcoolique à l'égard de ses deux fils peuvent choquer), sorte de huit clos oppressant dans un petit village australien où tout le monde se connaît. Sarah Epstein tisse la toile, l’autrice australienne égare son lectorat, brouille les pistes pour ménager le suspense. Un récit addictif à l’écriture fluide qui pointe avec intelligence la complexité des relations humaines
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (43) Voir plus Ajouter une citation

_ Et donc ? je dois arrêter de chercher Henry ?

- Ce n'est pas ce que j'ai dit.

- Mais tu as dit...

- De ne pas faire de vagues. Les vagues, ça se voit de loin quand ça se brise sur les falaises. Contente-toi de petites ondes, déclare-t-il avec un clin d'oeil complice. Elles font quand même bouger l'eau.

Commenter  J’apprécie          180

je vois l’état de la cave, envahie de cartons ouverts partout, de tas de papiers, de bibelots kitsch et de meubles en trop mauvais état pour être vendus. […]

- Ne fait pas cette tête, me prévient Sabeen. Faut toujours que ça passe par une phase de bazar absolu avant que ça s'améliore.

Commenter  J’apprécie          70

[…] je mesure à la fois l’incroyable générosité et la tristesse déchirante contenues dans l’attachement dont un enfant est capable pour ses parents, malgré tout ce qu’ils ont pu lui faire subir.

Commenter  J’apprécie          80

Mais tous les meurtriers ont des amis d'enfance, dis-je. Ils ont tous été des voisins, des camarades de classe, des copains.

Commenter  J’apprécie          130

C'est impossible. Je ne veux pas y croire . Mais dans ma tête, j'entends les mots d'un des postcasts sur les enquêtes policières : Dés que la vérité éclate, tous les indices s'emboîtent.

Commenter  J’apprécie          60

autres livres classés : disparitionVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2503 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre