AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2234071984
Éditeur : Stock (09/10/2013)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 4.06/5 (sur 961 notes)
Résumé :
Après avoir connu les horreurs de la Grande Guerre, Tom Sherbourne revient en Australie. Aspirant à la tranquillité, il accepte un poste de gardien de phare sur l'île de Janus, un bout de terre sauvage et reculé. Là, il coule des jours heureux avec sa femme, Isabel. Un bonheur peu à peu contrarié par leurs échecs répétés pour avoir un enfant. Jusqu'au jour où un canot vient s'échouer sur le rivage. À son bord, le cadavre d'un homme, ainsi qu'un bébé, sain et sauf. P... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (292) Voir plus Ajouter une critique
andman
  03 février 2015
Sa grandeur d'âme et son abnégation aussi conséquentes soient-elles, l'homme n'est jamais tout à fait maître de son destin. Une faiblesse passagère suffit parfois à ternir durablement un parcours de vie empreint jusque-là d'une droiture exemplaire.
Le Commonwealth d'Australie a participé activement aux côtés des Alliés à la Première Guerre mondiale, envoyant un important contingent de soldats se battre sur les champs de batailles européens.
Tom Sherbourne est l'un d'entre eux. Décoré pour ses actes de bravoure il est revenu physiquement intact au pays mais perturbé par les scènes d'horreur vécues à l'autre bout du monde où restèrent à jamais bon nombre de ses copains de régiment.
Le métier de gardien de phare n'est psychologiquement pas à la portée du premier venu et les anciens soldats, dont la fiabilité n'est plus à démontrer, ont la faveur des autorités au niveau du recrutement. Tom enchaîne les contrats de trois ans sur un minuscule îlot, Janus Rock, situé au point de confluence des océans Austral et Indien.
La vie de ce Robinson australien est quand même moins pénible depuis son récent mariage avec Isabel qui avec enthousiasme est venue vivre à ses côtés.
En ce jour d'avril 1926, Janus Rock, est le théâtre d'un petit miracle. Alors qu'Isabel se recueille devant la croix de bois sous laquelle repose depuis deux semaines leur enfant mort-né, Tom aperçoit dans ses jumelles un canot échoué sur le rivage. A son bord le corps sans vie d'un jeune homme et, emmitouflé dans un vêtement féminin, un bébé hurlant tant qu'il peut.
Profondément croyants, Isabel et Tom recueillent cette petite fille sauvée des eaux qu'ils considèrent comme un cadeau céleste. Par amour pour Isabel en manque cruel de maternité mais en dépit du bon sens, Tom omet de signaler leur incroyable découverte et enterre le cadavre de l'inconnu.
Commence pour les amoureux la période la plus merveilleuse de leur existence avec la petite Lucy s'éveillant à la vie au pied du phare si grand, si grand.
Mais en ce bas monde, où la roue tourne au moment où l'on s'y attend le moins, les moments d'égarement se paient un jour ou l'autre au prix fort !
Une vie entre deux océans”, le premier roman de l'australienne M.L. Stedman, fait couler depuis 2012 les larmes des lecteurs du monde entier.
Les personnages principaux sont entiers et attachants. Leurs comportements parfois discutables sont toujours étayés d'une approche psychologique finement introduite si bien que le lecteur jamais ne s'en désolidarise.
Le style narratif est tout simplement magnifique, coulant de source et sans longueur aucune. le dénouement, où se conjuguent tristesse infinie et humanité, est bouleversant.
Tout imprégné de cette multitude d'images passionnelles, je referme enfin apaisé ce chef-d'oeuvre débordant de l'atmosphère tempétueuse des mers du Sud.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1217
Crossroads
  22 mars 2015
Un phare en première de couv', la promesse est là. Qu'il soit nature, aux pruneaux, aux raisins ou bien encore au chouchenn agrémenté d'une légère pointe de beurre - attention à la ligne tout d'même -, il est déjà le gage d'un excellent moment de boullotage intense. Ça commence pas mal.
Mais foin de considérations gastro, puisque de nourriture, il y est finalement peu question exceptées celles de la culpabilité et du ressentiment.
Lorsque Tom Sherbourne et sa femme Isabel s'approprient l'île de Janus, leur bonheur ne saurait être plus intense. Isolés du monde et de son chaos d'après-guerre, ce boulot de gardien de phare échu à Tom est certainement précurseur d'une trajectoire de vie commune idéale. Ils s'aiment comme des fous, comme des rois, comme des stars de...merci Lara !
Seule ombre au tableau, cette incapacité à mettre au monde un, un, un n'infint viable...merci Céline !
Qu'à cela ne tienne, le destin y pourvoira. Une barcasse échouée et la présence miraculeuse d'un cadavre et d'un bébé à son bord plus tard, la chose est entendue, les voilà désormais heureux parents, sonnez clairons, résonnez trompettes.
L'oeuvre de Dieu pour Isabel, la part du Diable pour Tom. Et un cas de conscience, pour ce dernier, quant à leur légitimité parentale susceptible de dessouder un couple qui avait enfin toutes les cartes en main...
Bouleversifiant et pis c'est tout !
Je n'en attendais absolument rien, au pire une énième historiette parfumée à l'eau de rose. Gravissime préjugé, sublimissime surprise.
Un roman à l'impact psychologique peu commun.
Si madame nage en plein bonheur, qu'il est bon d'assister à la descente aux enfers d'un Tom aux proies aux pires tourments. L'amour rend aveugle, soit, et excessivement stupide, c'est désormais chose acquise.
Il y a du Raskolnikov en ce brave gardien de phare épargné par la guerre et qui ne le sera paradoxalement pas sur cette île initialement considérée comme véritable havre de paix et d'amour.
Une descente aux enfers relatée avec une intelligence peu commune, un tiraillement incessant laissant augurer du pire quant à la santé mentale de sa chère et tendre.
Une vie entre deux océans me rappelle ces rares baignades estivales. On y entre timidement, après avoir bien pris soin de mater l'éventuelle ombre alarmante d'un vague aileron à l'horizon, merci Spielberg, pour ne jamais plus vouloir en sortir tant la béatitude du moment ne saurait être égalée, de retour sur la terre ferme.
D'une écriture magnétique, M.L. Stedman nous fait don d'un premier roman hallucinant de justesse, de maîtrise et d'émotion. Eblouissant - pour un gardien de phare, c'est un minimum - mais pas que, ce récit entremêle la folie, la flétrissure et le pardon avec un égal bonheur. Qu'elle en soit largement remerciée, je ne m'attendais pas à un tel festin de roi...
4,5/5
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1005
sandrine57
  02 octobre 2013
Quand il revient en Australie, Tom Sherbourne veut oublier la boue et le sang des tranchées de la première guerre mondiale. le calme auquel il aspire, il le trouve dans le métier de gardien de phare qu'il va exercer sur l'île de Janus, petit bout de terre, ballotté par deux océans. Avant de se retrouver seul et isolé pour les six prochains mois, il arrive à Pointe Partageuse où il fait la connaissance de la jeune et fougueuse Isabel. Ils s'écrivent, s'aiment et finissent par se marier. C'est pleine d'allégresse et d'optimisme qu'Isabel suit son mari sur la petite île si loin de tout. Si leurs sentiments ne connaissent aucune ombre, leur bonheur est cependant terni par l'absence d'enfant. Après deux fausses couches et un enfant mort-né, Isabel est au bord du gouffre. Alors quand un petit bateau échoue sur leur rivage avec à son bord un homme mort et un bébé en pleine santé, elle n'a aucun doute : c'est Dieu qui lui envoie ce cadeau pour lui faire oublier les épreuves passées. Tom voudrait signaler l'évènement aux autorités mais le sourire retrouvé de son épouse adorée le dissuade, et tous les deux élèvent la petite Lucy comme si elle était issue de leurs sangs. Mais toute cette joie, tout ce bonheur sont compromis quand, lors de leur congé à Pointe Partageuse, il découvre une terrible réalité : Lucy a une mère qui espère son retour depuis quatre ans, une mère qui se désespère et meurt lentement de cette absence. Isabel fait fi de ses scrupules et décide de se taire quand Tom, rongé par la culpabilité, ne supporte pas de garder le secret.

Janus, deux cents hectares de terre aride et balayée par les vents, battue par deux océans, à 150 kilomètres du continent, deux arbres, un phare, une petite maison de bois, pas exactement l'idée que l'on se fait du paradis et pourtant c'est bien là qu'Isabel et Tom vont connaitre leurs plus grands bonheurs, grâce à la lumière, non pas celle du phare mais celle de Lucy, le miracle, le trésor, apporté par la mer. En même temps qu'ils vont apprendre à devenir parents, à s'attacher à un enfant et l'aimer au-delà de tout, ils vont découvrir les liens du coeur, les liens du sang, le bien, le mal, le mensonge, la vérité. Dans une nature hostile et tourmentée, ils vont connaitre eux aussi les pires tumultes de la nature humaine : l'amour, la trahison, la culpabilité, le pardon. une vie entre deux océans, entre deux mers, entre de mères pour la petite Lucy née Grâce, enfant chérie par deux familles, victimes des choix, des décisions d'adultes aux jugements obscurcis par les sentiments.
Des hommes, des femmes, bousculés, trahis par la vie, des peines, des chagrins, mais aussi des moments de joie pure, sur une terre perdue tout au bout de l'Australie...Un roman qui emporte, qui dévaste, qui ballotte son lecteur entre empathie, condamnation, compréhension, un très très grand moment de lecture qui laisse un goût de sel...celui de l'océan ou des larmes. Un énorme coup de coeur !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          808
TheWind
  20 août 2015
Cela faisait longtemps que je n'avais pas autant pleurer pour un livre.
De suite envoûtée par ce phare australien, le phare de Janus, se dressant au milieu de deux océans, je suis rentrée dans ce roman comme dans un rêve.
Une île, les falaises abruptes, les vagues qui se fracassent contre les rochers, la plage et le lagon.
Un escalier étroit qui monte, qui monte vers le ciel.
Quelques chèvres, les mouettes, le silence de la solitude.
Et puis l'Amour.
Cet Amour soudain qui vous étreint et et dans lequel vous vous réfugiez pour l'Eternité.
Mais ce n'était qu'un rêve. Les rêves sont comme l'océan. Ils ne gardent jamais leur plénitude bien longtemps.
Lorsque de façon inopinée, l'angoisse vrille vos entrailles, lorsqu'une fine sueur froide perle sur votre front, lorsque vos membres commencent à s'agiter confusément, c'est que le rêve déjà se transforme.
Le remords commence à tisser sa toile.
Le vent se lève, souffle bientôt sa furie, emporte tout avec lui...l'Amour, les rires d'une enfant, l'Espoir...
Et vous avez beau tourner les pages. L'étau se resserre plus que jamais.
Les lames violentes de l'Océan tempétueux vous submergent, vous entraînent encore plus loin, vous empêchent de rejoindre le rivage.
T'as le visage noyé. T'as le visage en larmes.
Et tu trembles pour lui, Tom, le gardien de phare.
Et tu hurles avec elle, Isabel, cette mère meurtrie.
Et tu pleures pour elle, Lucy, la petite.

Oucchh ! Quelle histoire bouleversante !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          8021
cicou45
  22 février 2014
Ouawh, quelle claque ! Bien sûr, en lisant la quatrième de couverture lors de mes nombreuses sélections dans la librairie dans laquelle mon mari m'avait emmenée pour mon anniversaire, je ne pouvais pas m'attendre à quelque chose de bien joyeux et pourtant, j'ai espéré jusqu'au bout. Espéré que la vie laisserait une chance à Isabel mais cette chance, elle ne l'a eu que quatre courtes (trop courtes pour toute une vie) années. Mais pour cela, il faut d'abord que je remonte quelque peu dans le temps pour vous expliquer un peu le pourquoi du comment. Et pour ce faire, je vais d'abord vous parler d'une autre personne, et non pas la moindre puisqu'il s'agit du protagoniste de ce prodigieux roman.
Thomas Sherbourne (appelé Tom pour les intimes) fait parti de ces privilégiés qui sont revenus indemnes de ces quatre années de guerre que fut la Première Guerre mondiale, celle que tous ont baptisé la der des der et qui pourtant ne la fut pas (pas besoin de vous en dire plus sur le sujet puisque vous connaissez tous L Histoire). Lorsque je dis indemne, je parle seulement sur le plan physique puisque tous ceux qui en sont revenus vivants ont gardé de profondes cicatrices (moins visibles certes mais qui sont tout autant importantes puisqu'il s'agit de cicatrices psychologiques et celles-ci sont les plus lentes à cicatriser...pour un peu qu'elles guérissent complètement un jour). Alors qu'il avait perdu tout espoir en la vie, il fit la connaissance d'une jeune femme, Isabel qui devint par la suite son épouse et comme l'on dit dans ces moments-là, pour le meilleur comme pour le pire et ces deux-là, bien qu'ayant eu leur part de bonheur, ont surtout connu le pire. Ayant accepté un poste de gardien de phare à Jamus Rock en Australie, Isabel accepte sans hésitation de le suivre, tout en sachant qu'elle vivrait désormais coupée du monde. L'amour étant plus fort que tout, elle s'accoutume rapidement au fait de ne rencontrer qu'une fois l'an ses proches ou encore de n'avoir des nouvelles du continent que tous les trois mois lorsque le bateau de ravitaillement.
Après trois fausses couches, Isabel désespérait de ne jamais avoir un enfant lorsque le Destin ou la Fortune appelez cela comme vous voulez mais sachez que le mot importe peu puisque cela fut aussi leur plus grand malheur - leur amena un soir une petite fille qui était dans les bras d'un homme, mort, et dont le radeau venait de s'échouer sur la rive. le bon sens aurait voulu que Tom déclare immédiatement aux autorités de la ville de Partageuse cet effroyable accident mais Isabel, que Tom surnommait Izzy, l'en dissuadât. Grave erreur, certes, mais cela leur a permis (surtout à Izzy) de retrouver foi en la vie et d'en apprécier toute la saveur. Alors que Tom ne pouvait s'empêcher d'avoir des remords, il ne pouvait non plus ne pas s'attacher à celle qu'ils ont prénommée Lucy. Cependant, quatre ans plus tard, ils apprirent l'existence de celle qui n'existait que dans leurs pires cauchemars : la véritable mère de Lucy, une certaine Hannah Roennfelgt...
Que faire alors ? Parler ? Se taire ? Tel est le cruel dilemme qui s'impose à eux. Alors que l'opinion d'Izzy soit claire sur ce point (elle refuse de ses séparer de sa fille chérie et adorée bien que cette dernière ne soit pas la chair de sa chair), Tom, lui, est complètement désemparé.
Bon, j'en ai assez dit (peu être trop, je ne l'espère pas) sur l'intrigue et je conclurai simplement en vous disant que ce livre est d'une qualité rare. Autant au point de vue de l'écriture que du dénouement, le lecteur ne peut pas s'empêcher de vouloir continuer sa lecture à tout prix tant celle-ci l'envoûte. Une pure merveille (eh oui, même les merveilles peuvent être tristes ou alors c'est moi qui suis maso, à vous de me le dire). Inutile de vous dire (mais je vous le dis quand même) que je vous recommande vivement la lecture de cet ouvrage que j'ai vraiment trouvé fabuleux !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          680
Citations & extraits (219) Voir plus Ajouter une citation
JuliettePetitePlumeJuliettePetitePlume   10 octobre 2017
On pouvait tuer un gars, avec toutes ces règles. Tom le savait. Et pourtant, parfois, elles étaient tout ce qui séparait l’homme de la barbarie, l’homme des monstres. Ces règles qui imposaient qu’on fasse prisonnier un soldat ennemi désarmé plutôt que de le tuer. Ces règles qui enjoignaient aux brancardiers d’emporter un ennemi blessé pour le soigner comme ils le faisaient ordinairement pour leurs camarades. Mais toujours, il en revenait à cette simple question : pouvait-il priver Isabel de ce bébé ? Et si cette enfant était seule au monde ? Pouvait-il être vraiment juste de l’arracher à une femme qui l’adorait, pour le confier à la loterie du destin ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
joedijoedi   27 août 2016
À Janus, il n'y a aucune raison de parler. Des mois entiers peuvent s'écouler sans que Tom entende le son de sa propre voix. Il sait que certains gardiens mettent un point d'honneur à chanter, comme on ferait tourner un moteur pour vérifier qu'il est en état de marche. Mais Tom trouve une certaine liberté dans le silence. Il écoute le vent. Il observe les moindres détails de la vie sur l'île.
Commenter  J’apprécie          360
joedijoedi   28 août 2016
Il est des moments où l'océan n'est pas l'océan – ni bleu, ni même
aqueux –, mais une violente explosion d'énergie et de danger : une férocité que seuls les dieux peuvent atteindre. Il se rue contre l'île, projetant son écume par-dessus le phare, rongeant la falaise. Le vacarme qu'il produit ressemble au hurlement d'une bête dont la colère ne connaît pas de limites. C'est ces nuits-là que le phare est le plus utile.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          283
manU17manU17   28 octobre 2013
Tout comme le mercure qui contribuait à la rotation de la lumière, Isabel était... un mystère. Capable de soigner comme d'empoisonner; capable de porter tout le poids de la lumière mais aussi de la diffracter en un millier de particules impossibles à attraper, s'égayant dans toutes les directions.
Commenter  J’apprécie          330
ladesiderienneladesiderienne   20 mai 2014
Une fois qu'un enfant était entré dans votre cœur, il n'y avait plus de bien ou de mal qui tînt. Elle avait vu des femmes donner naissance à des enfants engendrés par des maris qu'elle détestaient, ou, pire encore, des hommes qui les avaient violées. Et les femmes avaient aimé ces enfants d'un amour farouche, tout en haïssant les géniteurs. Il n'y avait pas moyen de se défendre de l'amour qu'on portait à un enfant, Violet ne le savait que trop bien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Videos de M. L. Stedman (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de M. L. Stedman
LE COUP DE COEUR DE GERARD COLLARD Les Mille Talents d'Eurídice Gusmão de Martha Batalha et Diniz Galhos aux éditions Denoël
LE COUP DE CŒUR DE DIDIER DEBROUX Les vies multiples d’Amory Clay de William Boyd aux éditions Points
LES COUPS DE CŒUR DE GÉRARD COLLARD
Les délices de Tokyo de Durian Sukegawa et Myriam Dartois-Ako aux éditions Albin Michel Une vie entre deux océans de Margot Stedman et Anne Wicke aux éditions Livre de Poche Les Filles des autres de Amy Gentry et Simon Baril aux éditions Robert Laffont
RENCONTRE AVEC HAROLD COBERT… La Mésange et l'ogresse de Harold Cobert aux éditions Plon Jim d’Harold Cobert aux éditions Livre de Poche
LE COUP DE COEUR DE GERARD COLLARD Par amour de Valérie Tong Cuong aux éditions JC Lattès
LE COUP DE COEUR DE SOLVEIG DARRIGO Traité de miamologie pâtisserie de Stéphan Lagorce aux éditions 180°C
LE COUP DE GUEULE DE GERARD COLLARD Terreur de Yann Moix aux éditions Grasset
LES COUPS DE COEUR DE GERARD COLLARD Toxique de Niko Tackian aux éditions Calmann-Lévy Le Loup peint de Jacques Saussey aux éditions Livre de Poche Ne prononcez jamais leurs noms de Jacques Saussey aux éditions Toucan Canicule de Jane Harper et Renaud Bombard aux éditions Kéro
CHRONIQUE JEUNESSE Combien de bébés ? de Guido Van Genechten aux éditions Albin Michel Jeunesse Les enfants les pires du monde de Tony Ross aux éditions Albin Michel Jeunesse Ourse & Lapin : Drôle de rencontre de Jim Field et Julian Gough aux éditions Flammarion
LE COUPS DE CŒUR DE GÉRARD COLLARD Peggy Dans les Phares de Lacasse Marie-Eve aux éditions Flammarion
LE BLOC-NOTES Exposition Henri Matisse à Lyon Henri Matisse, le laboratoire intérieur de Collectif aux éditions Hazan Histoire du théâtre dessinée d’André Degaing aux éditions Nizet
LA CHRONIQUE DE JEAN-EDGAR CASEL Tintin au Pays des Soviets Couleur de Hergé aux éditions Casterman SERIE TV Suspect numéro 1 - L'intégrale des saisons 1 à 7 Borgia
LA CHRONIQUE DE MARIE D'après une histoire vraie: Livre audio 1CD MP3 - Suivi d'un entretien entre Delphine de Vigan et Marianne Épin aux éditions Audiolib
+ Lire la suite
autres livres classés : australieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
2596 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
. .