AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782375543016
Slalom (16/09/2021)
3.44/5   53 notes
Résumé :
Elle pensait vivre le meilleur été de sa vie... ce sera peut-être le dernier.
Niamh, 17 ans, a travaillé comme une dingue pour pouvoir se payer des cours d'été dans la plus grande école d'art dramatique de Londres. Elle s'imagine découvrir une ville accueillante mais se heurte à une ambiance glaçante : de nombreuses jeunes filles, dont ses nouvelles amies, se font violemment agresser. Toutes ont le même profil, celui de Niamh... qui va se retrouver au coeur>Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
3,44

sur 53 notes

coquinnette1974
  31 août 2021
Je remercie chaleureusement les éditions Slalom pour l'envoi, via net galley, du roman « The last one to die » de Cynthia Murphy.
Niamh, une jeune irlandaise de 17 ans, a travaillé comme une dingue pour pouvoir se payer des cours d'été dans la plus grande école d'art dramatique de Londres.
Elle pensait vivre le meilleur été de sa vie... ce sera peut-être le dernier.. de sa vie..
Elle s'imagine découvrir une ville accueillante mais se heurte immédiatement à une ambiance glaçante : de nombreuses jeunes filles, dont ses nouvelles amies, se font violemment agresser.
Toutes ont le même profil, celui de Niamh... qui va se retrouver au coeur du plus effrayant des films d'horreur !
The last one to die est un thriller pour les adolescents à partir de 13 ans, et les adultes appréciant ce genre.
Je l'ai trouvé haletant car il y a énormément de rythme, les scènes fortes s'enchaînent.
Niamh (à prononcer Neve) est une jeune irlandaise de 17 ans qiu arrive à Londres pour un stage d'art dramatique. Elle adore jouer la comédie et c'est un honneur pour elle de faire ce stage. Elle doit en parallèle travailler dans un musée où elle revêtira un costume d'époque et devenir Jane, une femme morte trop jeune.
Niamh va dès le début avoir des sueurs froides (et nous avec elle ;) en découvrant un cadavre dans une chambre. Très vite, autour d'elle, des jeunes filles lui ressemblant sont agressées. Mais que donc se passe-t-il dans cette école ?
J'ai adoré ma lecture. Ce roman est sur fond de légendes urbaines, ce qui m'a passionné.
Niamh est une jeune fille attachante, et autour d'elle gravitent des personnages intéressants, intrigants auxquels il est facile de s'attacher.. ou pas. Cela dépend.
L'ambiance est angoissante à souhait, et cela donne un bon roman.
Quelques scènes m'ont parues un peu tirées par les cheveux par moment, mais ce n'est pas bien gênant et j'avoue, je suis un peu tatillonne ;)
J'ai apprécié ma lecture de The last one to die. Je le recommande sans hésitation et je lui mets la note de quatre étoiles et demie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
FreiheitDR
  24 septembre 2021
C'est un roman qui se lit vraiment, vraiment vite. Il est court, et le rythme au début de l'histoire est très rapide. Les évènements s'enchaînent, mais la cadence finit par s'essouffler un peu et redevient plus calme petit à petit. On veut toutefois toujours comprendre, toujours savoir et c'est pourquoi il est impossible de lâcher le roman.
Niamh est un perso difficile à cerner. Ses craintes ne sont pas véridiques, comme superficielles, alors que la situation exigerait une peur bien plus intense. Sa passion pour le théâtre est difficile à palper, parce qu'on en parle comme ci comme ça. Ses cours ne sont presque pas abordés, et j'ai eu l'impression que des scènes s'enchaînaient sans forcément de cohérence avec le personnage qu'incarne Niamh. Toutefois, ça ne m'a pas vraiment dérangé, car je suivais l'histoire principalement pour les mythes (bien réels) qui sont mis en scène. En faisant quelques recherches sur internet, j'ai pu me renseigner à ce sujet et apprécier l'histoire un peu plus encore. L'autrice apporte toutefois sa petite touche personnelle.
Les descriptions et l'ambiance victorienne sont parfaites pour l'automne et pour un roman frisson pour Halloween. Les costumes, les lieux, tout est bien mené, bien ajusté. Même les réactions des personnages secondaires, puisqu'on finit par douter de tout le monde. C'est prenant. Il y a bien quelques petites choses bizarres, du coup, qu'on n'arrive pas à trop cerner, comme par exemple la quasi absence de la police, ou d'autres éléments qui sont amenés à la fin du récit et qui sont anecdotiques (et dont je n'ai pas perçu la réelle utilité).
Parlons de la fin, d'ailleurs. Elle est bonne, elle termine bien l'histoire, on ne reste pas avec des questions en tête. Pour autant, le côté mystique, surnaturel, aurait mérité qu'on s'y attarde un peu plus. Il est préparé tout au long du roman, mais c'est à la fin qu'il prend tout son sens. Et encore, je pense qu'on aurait pu creuser un petit peu plus. Je suis restée légèrement sur ma faim de ce côté là.
De plus, le roman commence par un interrogatoire de police, qui met clairement bien les choses en scène, qui nous fait entrer dans l'action immédiatement. Et on comprend mieux le choix quand on se renseigne sur le mythe principal. Mais c'est vrai qu'on ne retrouve pas, par la suite, ce format interrogatoire, pour garder uniquement une histoire romancée. Cela m'a donc un peu étonnée aussi. Enfin, il y a pas mal d'incohérences, que l'on perçoit une fois qu'on termine notre lecture. Les cours de théâtre de Niamh sont inexistants, de même que le rôle qu'elle doit jouer : il n'a pas de consistance, pas de contexte. C'est étrange pour un rôle donné par une très grande école. D'autres détails, qui peuvent passer à la trappe si on n'y fait pas attention, sont également flous. Mais cela peut donner une impression de travail bâclé, ou brouillon, si l'on s'y attarde.
Quoi qu'il en soit, j'ai trouvé l'ambiance géniale et l'histoire bien prenante. Elle n'est pas parfaite, vu tout ce que je viens de vous dire, mais elle fait son boulot et sera très très bien en tant que petite frayeur pour Halloween. Il faut vraiment se concentrer sur le mythe plus que sur le reste, mais je comprends que cela puisse être délicat à certains moments. Ça fonctionne très bien et je pense que des lecteurs un peu plus jeunes, ou qui ont moins l'habitude des thrillers horrifiques, seront comblés !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Eleanara
  09 août 2022
Je dois avouer que je n'ai pas beaucoup lu de thriller ado. J'étais curieuse d'en lire un nouveau et si je n'ai pas adoré ma lecture, j'ai tout de même passer un agréable moment. J'ai été intriguée, angoissée, légèrement apeurée par moment … Et j'ai hâte de renouveler l'expérience, alors en ce sens, The last one to die est une réussite. Je remercie les éditions Slalom et Netgalley pour cette découverte.
Le résumé était trop accrocheur : on fait la rencontre d'une jeune fille, Niamh, qui se rend à Londres pour des cours d'été d'art dramatique dans la plus grande école dans ce domaine à Londres. Elle avait toute une idée préconçue sur la ville et au final, elle se retrouve déconcertée face à l'ambiance glaciale qui règne, en raison de nombreuses attaques perpétrées contre des jeunes filles. Plus effrayant encore : le profil des victimes ressemble énormément à notre héroïne … Face à un tel résumé, j'étais très intriguée de découvrir cette histoire !
Pour en revenir au récit en lui-même, on est directement plongé dans l'ambiance grâce à la retranscription d'un interrogatoire entre un témoin et un policier. C'était une très bonne idée de commencer le début ainsi, on saisit rapidement les enjeux de l'histoire et une fois arrivé au dernier dialogue, on est complètement intrigué. L'effet est plus que réussi.
On est vite embarqué dans le récit aux côtés de Niamh qu'on apprend à connaître. le ton est donné assez vite avec la mort d'une de ses connaissances. Il n'y a pas de temps mort, le récit est plus court que je le pensais mais c'était juste ce qu'il fallait. L'autrice a bien dosé la taille de son récit pour que tout soit suffisamment concis tout en étant efficace. le livre se lit assez rapidement. C'est très addictif, j'ai été moi-même surprise d'être autant impliquée dans le récit. Une fois commencé, je ne voulais plus m'arrêter et je voulais connaître la suite …
Une succession d'événements, tout aussi étranges les uns que les autres, aiguise notre intérêt. L'autrice nous laisse quelques temps morts sans que le rythme soit haletant au point d'être épuisant. Cela nous permet de respirer un peu tout en restant intéressé tout le long. On fait la rencontre des différents personnages, on se pose des questions, on doute, on essaye de comprendre les tenants et aboutissants de l'affaire … J'étais tellement impliquée qu'en lisant cette histoire au beau milieu de la nuit, j'ai été surprise d'être un peu effrayée pendant ma lecture. Cela m'arrive rarement et c'est une sensation nouvelle que j'ai apprécié découvrir.
On suit donc l'intrigue aux côtés de Niamh jusqu'à ce que les événements s'accélèrent dans les dernières pages. Pour être honnête, j'ai été assez déçue d'identifier rapidement le responsable des attaques. J'aurais apprécié que l'autrice dissémine des indices plus discrets, parfois c'était assez évident. Toutefois, j'ai apprécié l'atmosphère fantastique qu'elle a insufflée à son récit. Cela rend la tension plus forte. J'ai beaucoup apprécié la présence des légendes horrifiques de Londres ...
Je n'étais pas très attachée aux personnages. Je ne m'identifiais pas particulièrement à Niamh mais ce n'était pas gênant. le seul point noir que je peux relever, c'est son manque de réaction face à tout ce qui arrive. L'héroïne nous dit qu'elle adore Londres alors qu'elle a vu un cadavre et qu'une fille qu'elle connaît s'est fait sauvagement attaquée. Même si Londres a beaucoup de charme, à sa place, je ne dirais pas que j'adore la ville … Niamh ne semble pas réellement alarmée, comme si c'était le genre d'incident pour lequel on s'inquiète, mais pas trop. Parce qu'il faut bien qu'elle reste pour que l'histoire continue. Même les adultes qui l'entourent ne semblent pas préoccupés : sa famille est tenue à l'écart, sa soeur, à qui elle dit la vérité, ne panique pas plus que ça. Lorsque Niamh s'interroge sur le bien fondé de ses mensonges vis à vis de sa famille sur tout ce qui se déroule à Londres, la bibliothécaire avec qui elle parle lui répond qu'à la place de sa mère, elle s'inquiéterait mais ne voudrait pas entraver les désirs de sa fille. Je trouve ça assez irresponsable, sachant que Niamh connaît presque toutes les victimes, qu'elle a frôlé la mort de près et que toutes les victimes lui ressemblent … Ce manque de réalisme m'a fait sortir du récit à plusieurs reprises.
Pour autant, je me replongeais dans l'histoire et je me sentais de nouveau impliquée. Lorsque vient le dénouement, j'étais captivée. Je ne pouvais pas reposer ma lecture tant que je ne savais pas le fin mot de l'histoire. Même si j'ai anticipé la fin, ce n'était pas aussi frustrant que je le pensais. Je me demandais comment tout cela allait se terminer et le résultat s'est révélé plutôt satisfaisant.

Si vous êtes adeptes des ambiances horrifiques avec un mystère qui plane, dans un cadre londonien, je vous invite à vous laisser tenter par cette découverte. Pour les personnes qui appréhendent ce type d'ambiances : ne vous inquiétez pas, ce n'est pas trop prononcé. C'est suffisamment dosé tout le long sans que ce soit excessif ou au contraire, inefficace. Je me laisserais volontiers tenter par d'autres thrillers et pourquoi pas, un autre ouvrage de l'autrice.
Lien : https://le-blog-d-eleanara.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Peluche0706
  07 septembre 2021
Niamh, 17 ans, irlandaise d'origine, débarque à Londres pour suivre des cours d'art dramatique. Elle a travaillé dur pour obtenir ce stage et est plus qu'heureuse de se retrouver dans cette grande ville dont elle a tant rêvé. Dès le premier soir où elle arrive avec sa valise dans une espèce de pension pour étudiantes, elle fait connaissance avec une fille avec qui elle échange de chambre. le soir-même, cette fille est retrouvée morte, assassinée. le parcours de Niamh va être semé d'embûches parce qu'autour d'elle, ses connaissances vont se retrouver soit agressées soit tuées.
J'ai eu énormément de mal à finir ce livre. En même temps, je ne suis pas la cible car ce livre est destiné à des adolescents. Je trouve que l'histoire en elle-même n'est pas crédible. A aucun moment, Niamh ne semble vouloir retourner chez elle après les événements dont elle a été témoin de manière plus ou moins directe. Un personnage « normal » aurait au moins pris le temps de déprimer, au vu de tous les traumatismes qu'elle a endurés. Elle est malgré tout effrayée par tout ça et en même temps, elle prend le temps de prendre une glace en rigolant avec sa nouvelle meilleure amie. Les dialogues sont souvent décalés également au vu de la situation. Elle semble très susceptible dans certaines situations où elle ne le devrait pas et dans d'autres, où elle ne réagit pas. La narration est également en décalage complet avec l'action. Dans l'une des scènes finales, Niamh qui nous raconte l'histoire à la première personne, prend le temps de faire des blagues alors que la situation devrait être glaçante.
A aucun moment, je ne suis véritablement entrée dans l'histoire. La fin ne m'a pas plus surprise que ça. Autant dire que je suis complètement passée à côté de ce roman.
je remercie Netgalley et les éditions Slalom pour cette lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
amelinebooks
  21 octobre 2021
J'avais trop hâte de me plonger dans une ambiance halloweenesque avec ce thriller.
Elle pensait vivre le meilleur été de sa vie... ce sera peut-être le dernier.
Niamh, 17 ans, a travaillé dur pour pouvoir se payer des cours d'été dans la réputée école d'art dramatique de Londres. Dès son arrivée, elle déchante très vite en apprenant que sa nouvelle amie vient d'être tuée. S'en suivra une série d'agressions sur des filles ayant toutes le même profil : celui de Niamh...

J'ai lu ce roman en moins d'une journée car le rythme est haletant et l'histoire super prenante. Je soupçonnais tout le monde et j'avais très envie de connaître le dénouement de cette effrayante histoire.
Malheureusement, j'ai refermé ce roman avec de nombreuses questions laissées en suspens. J'ai adoré l'univers à l'ambiance glaciale, c'était fascinant de se retrouver au coeur de l'histoire du musée dans lequel Niamh fait son stage mais ça manquait cruellement de développement.
Selon moi, ça aurait mérité d'être approfondi, j'aurai aimé avoir des chapitres se déroulant dans le passé, ça aurait vraiment pu être génial car l'idée est super (je reste vague pour éviter de spoiler).
L'écriture est très plaisante et j'ai vraiment apprécié l'héroïne Niamh.
Au final, j'ai bien aimé cette ambiance creepy mais je suis frustrée que les évènements soient survolés. Mes attentes étaient peut-être un peu trop grandes...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   26 octobre 2021
La main est froide, délicate et, chose troublante, semble presque vivante dans la mienne. Geoffrey parle toujours, m’expliquant ce que les lignes représentent et comment chaque doigt correspond à un élément en particulier, mais impossible de me concentrer sur tout ça. Je vois le musée rétrécir et s’éloigner de moi. Une étrange sensation s’empare de mon bras. C’est comme si une centaine de flèches minuscules me comprimaient la poitrine et me transperçaient la trachée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   26 octobre 2021
Je n’ai jamais eu les paupières aussi lourdes, pas même quand je me réveillais aux aurores pour travailler à la ferme de Granny. J’entends très confusément la voix monocorde du prof dont chaque mot se confond avec le précédent. Je me pince le bras pour me réveiller, mais j’ai le cerveau embrumé par l’obscurité et l’atmosphère étouffante. J’essaie désespérément de me concentrer sur ce qu’il dit. Il me faut des informations si je veux écrire cette dissertation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   26 octobre 2021
Elle vient d’une petite ville du nord de l’Angleterre, et le besoin irrépressible de quitter nos régions d’origine pour un endroit plus excitant nous rapproche rapidement. Je savais bien que je n’étais pas toute seule.
Commenter  J’apprécie          10
Hecate_and_BooksHecate_and_Books   11 septembre 2021
La porte étant entrouverte, un rai de lumière du couloir vient éclairer la scène tandis que je fais un pas de plus. Des yeux grands ouverts, le regard fixe. Des touffes de cheveux arrachées, éparpillées sur l'oreiller. Une main longue et fine qui retombe vers la moquette, l'index orné d'une magnifique bague sertie de diamants. De cet index, du sang ne cesse de goutter, formant une flaque sombre sur le sol.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   26 octobre 2021
Je sais, je sais, les victimes me ressemblent toutes, mais je ne suis pas la cause de cette histoire. (Elles échangent un regard complice et je laisse exploser ma frustration.) Je ne le suis pas !
Croyez ce que vous voulez, mais la première attaque s’est produite deux semaines avant mon arrivée dans ce pays. Vérifiez dans les journaux.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : revenantsVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2414 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre