AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Stéphanie Plum tome 9 sur 25

Philippe Loubat-Delranc (Traducteur)
EAN : 9782266169578
352 pages
Pocket (04/06/2007)
4.22/5   112 notes
Résumé :
Encore une enquête haute en couleur pour la chasseuse de primes Stéphanie Hum, cette fois-ci lancée sur les traces d'un jeune Indien : récemment arrivé aux États-Unis, Singh s'est volatilisé après règlement de la caution d'obtention de son visa par Vinnie.
Stéphanie n'avant aucune envie de voir son cousin Vinnie réduit à vendre des voitures d'occasion au fin fond de l'Arizona à cause de sa situation financière, la voici partie a la recherche de Singh. Mais Jo... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
4,22

sur 112 notes
5
3 avis
4
10 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

Kittiwake
  21 mai 2012
Comme le titre l'indique, c'est le neuvième tome des aventures de Stéphanie Plum, une émule de Bridget Jones, agent de cautionnement judiciaire. Assez «Austenienne» quant on y pense : une mère addict au mariage de ses filles, un coeur qui balance entre deux galants...La similitude s'arrête là. on est dans le déjanté, la gaffe au kilomètre, et lorsque Stephanie s'en abstient, la famille loufoque prend le relai, bien soutenue par Lula l'imposante collègue prostituée reconvertie. Une pensée affectueuse pour la grand-mère qui remporte haut la main la palme de l'extravagance (Je ris encore au souvenir d'un poulet du Dimanche, dans le premier tome, qui en a fait les frais)
Stephanie est cette fois sur la piste d'un disparu indien, tandis qu'un tueur qui est au courant du moindre de ses agissements rôde autour d'elle. La traque va être mouvementée, au détriment des quelques gardes du corps qui regarderont à deux fois avant d'accepter à nouveau de protéger Stéphanie
L'intrigue est bien ficelée, et moins confuse que dans certains tomes précédents.
On suit toujours avec intérêt les tribulations familiales, et cette fois l'irruption d'un nouvel élément puisque Valérie met au monde une petite fille
C'est donc une lecture, plaisante, facile offrant un bon intermède entre des écrits plus denses
Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Rebus
  12 mai 2018
Sacré Stephanie ! Toujours là pour nous amuser par ses frasques, ses gaffes. et sa malchance chronique.
Bien entendu, le schéma est toujours le même : un individu à rechercher, une histoire plus compliquée que ça en a l'air, Morelli et Ranger aux aguets, et notre Stephanie devenue la cible du méchant de l'histoire.
Le rythme est toujours aussi enlevé, les personnages toujours aussi attachants et loufoques. Et même si je sais à quoi m'attendre, j'ai toujours un grand plaisir à les retrouver.
Commenter  J’apprécie          150
Errant
  14 mars 2022
La saga continue, cette fois Stéphanie, moins empotée qu'à l'habitude, a besoin de gardes du corps car un psychopathe l'a dans sa mire. Ses aventures sont un peu moins rocambolesques que dans les tomes précédents, la dose d'humour venant principalement des diètes surréalistes de Lulla, quoique les comportements de Bob le chien et les déboires des hommes de mains de Ranger soient aussi du genre déridant . . . Quant à notre chasseuse de prime favorite ses émois érotico-romantiques se canalisent, sa parenté est de plus en plus déjantée mais son aplomb reste admirable. Rien de tel pour se sortir d'une lecture décevante; avec la Plum on sait à quoi s'attendre, elle livre la marchandise, sourire aux lèvres; tout un exploit avec un tel boulot et ce genre d'entourage ! Pour moi c'est une lecture refuge que j'assume. Il ne faut pas bouder son plaisir, même un tantinet coupable.
Commenter  J’apprécie          100
coquinnette1974
  10 octobre 2015
J'ai adorée et j'avoue que je suis surprise de ne pas me lasser des aventures de Stéphanie !
Il est rare que je lise ainsi une série de romans du même auteur en aimant tous les tomes, mais Janet Evanovich a beaucoup de talent et une sacré imagination.
J'ai beaucoup aimée cette aventure qui est palpitante et dans laquelle Stéphanie est souvent mise en danger.
Mais bon, c'est une habitude chez elle car si elle ne vivait pas des aventures palpitantes ce ne serait pas marrant lol
C'est drôle, bien écrit, bien ficelé, bref une fois encore à lire pour les amateurs de Stéphanie Plum :)
Commenter  J’apprécie          60
Himesama
  06 décembre 2019
Un tome dans la lignée des précédents, de l'humour et des quiproquos!
Comme à chaque tome, Stéphanie se met encore une fois dans une situation impossible, lorsqu'elle va enquêter sur la mort d'un indien récemment arrivé aux Etats-Unis.
Un tome très drôle notamment car Lula et Mamie Mazur ont un rôle majeur dans cette intrigue.
Le seul petit bémol de cette histoire, c'est la relation entre Morreli et Stéphanie qui piétine voir même recule...
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
KittiwakeKittiwake   19 mai 2012
- Alors comme ça, tu as encore tué quelqu'un, dit-elle. Tu vas arrêter de tuer des gens. La fille d'Elaine Minardi ne tue jamais personne, elle. La fille de Lucille Rice ne tue jamais personne, elle non plus. Pourquoi faut-il que ce soit moi qui aie une fille qui tue des gens?

-Je n'ai tué personne

- Dans ce cas tu peux venir diner à la maison

- D'accord

- ç'a été trop facile là, dit ma mère. Il y a un truc qui cloche. Ômondieu, tu as vraiment tué quelqu'un, hein?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
ElwingElwing   05 octobre 2013
J'allai me planter à la porte, regardai dans la rue et aperçus Lula au bout du bloc d'immeubles. Elle marchait à toute berzingue juchée sur ses talons Via Spiga, serrant contre sa poitrine un sachet à l'enseigne du snack. Deux chiens, un beagle et un golden retriever, trottaient à ses basques. Un troisième traversa la rue et rejoignit la mini meute. Régulièrement, Lula se retournait pour leur crier après. Quand le beagle lui sauta dessus pour tenter de lui chiper le sachet alors qu'elle ne se trouvait plus qu'à une trentaine de mètres de l'agence, elle poussa un cri perçant et piqua un sprint.
- Arrête de courir! lui criai-je. Tu ne fais qu'empirer les choses. Ils croient que c'est un jeu.
A présent, ils aboyaient et essayaient de lui mordre les chevilles.
- Fais quelque chose! cria Lula. Tire-leur dessus!
- Lâche le sac! Ils veulent le bacon!
- Pas question!
Lula sciait l'air à coups de jambe et de bras. Elle portait ses Via Spiga, une minijupe noire en spandex qui s'était retroussée jusqu'à sa taille, révélant à tout Hamilton Avenue ce à quoi ressemblait une femme forte en string de satin rouge.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
millyjessmillyjess   19 septembre 2017
- Mettez-vous là, me dit l'agent de sécurité. Et retirez vos chaussures.
Je regarde mes sandales.
- Qu'est-ce que vous espérez y trouver ?
- C'est la procédure standard.
- Mais je m'y suis déjà pliée à Newark !
- Navrée. Vous allez devoir vous déchausser si vous voulez monter dans l'avion.
- Ho, ho ! Tu es toute rouge,me dit Lula. Pense Vegas, et enlève tes pompes.
- Ne te sens pas visée, ajouta Connie. Tu devrais te réjouir de ces précautions antiterroristes aient été mis en place.
- Facile à dire pour toi, rétorquai-je Ce n'est pas toi qu'on fouille. Ce n'est pas toi qu'on fouille pour la DEUXIÈME FOIS et dont on tripote les petites culottes et les tampons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Nadou38Nadou38   21 octobre 2015
"Comme il est interdit d'utiliser son téléphone portable dans cette partie de l'hôpital, je ressortis pour appeler Ranger.
-Pour en revenir à Cal, lui dis-je. Il est, comment dire... hors d'usage.
-Avant, c'étaient mes bagnoles que tu détruisais.
-Ouais, c'était le bon temps."
Commenter  J’apprécie          50
ElwingElwing   05 octobre 2013
A peine eut-il posé un pied sur la scène que Lula perdit la boule. Tom Jones, c'est son dieu.
- Toooooom! hurla-t-elle. Regarde par ici! Regarde-moi! Regarde ta Lula!
Tout autour de nous, des femmes jetaient sur la scène la clé de leur chambre et leur culotte. Soudain, du coin de l'oeil, je vis Lula lancer vers Tom Jones un string en satin rose sexy taille XXL. Je n'en avais jamais vu d'aussi grand. C'était un string King Kong. Il tomba en plein sur la figure de Tom Jones. Bing!
- Oh, la vache! dit Connie.
Tom Jones tituba, recula d'un pas, arracha le string de son visage, le regarda et en oublia les paroles de sa chanson. L'orchestre continuait à jouer, mais Tom Jones, éberlué, fixait le string.
- Et si je lui lançais aussi mon soutif? brailla Lula.
Non!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Video de Janet Evanovich (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Janet Evanovich
Interview de Janet Evanovich pour présenter son livre "sizzling sixteen"
autres livres classés : chasseurs de primesVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
18462 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre