AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782848867038
208 pages
Éditeur : Lucien Souny (17/08/2018)
2.5/5   2 notes
Résumé :


Suspecté de sabotage pour défendre une cause environnementale, Victor est arrêté. En prison, il rencontre un énigmatique Gitan. Il lui apprend la philosophie, l’autre l’art des signes et du combat.

Bénéficiant d’un non-lieu, ce prof de philo décide de tout plaquer et parcourt les montagnes du Massif central. Après une longue errance, il finit par acheter le mas Zénobie. Bien loin de son passé, le destin va pourtant le rattraper, à com... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
ManouB
  06 octobre 2018
Victor, professeur de philosophie, est un rebelle. Suspecté de sabotage, il est envoyé en prison le temps de son procès. Là-bas, il va partager sa cellule avec un gitan. Tous deux font un pacte, échangent leur savoir et deviennent amis. Victor en sera changé à jamais...
Bénéficiant d'un non-lieu, il pose, dès sa sortie, un congé sabbatique et part sur les routes. Il traverse le Massif Central et se retrouve dans les Cévennes, bien mal en point...
Là-bas, grâce aux hasards de ses rencontres avec le frère Paul, il achète un vieux mas, le mas Zénobie, un ancien ermitage où vivait la grand-mère de Paul, une vieille personne attachante connue dans toute la région car elle avait un don...
Victor, bien décidé à changer de vie, a tout prévu, sauf qu'il allait se retrouver dans des situations pas très nettes.
La vie dans la nature lui a permis de se retrouver et de découvrir qui il était vraiment, mais elle a aussi exacerbé son propre ressenti des événements, et lui a permis d'accéder à des "connexions spirituelles" a priori jusque- là, restées cachées.
Lui qui voulait pourtant être toute sa vie totalement intègre, ne pourra le rester que par ses idées et la vie simple qu'il mène au quotidien en sera la preuve.
Mais il sera obligé d'aider certaines choses à s'accomplir, car tel est son destin...
Ce livre m'a été octroyé lors de la dernière masse critique de Babelio que je remercie ici. J'avoue que j'aime bien découvrir, d'après le titre et le court résumé qui nous est donné, mais là je ne m'attendais pas du tout à cette histoire.
Victor est bien un être rebelle comme décrit sur la quatrième de couverture. Il veut changer la société dans le fond, la rendre plus humaine et plus écologique, plus juste et apaisée. Il montre bien ses idées et sa volonté de rendre la planète plus propre à tout point de vue, et il a le courage d'appliquer ses principes, de vivre en autonomie, de mener une vie saine tout en s'adaptant à la région où il vit et en s'intégrant à la population locale. En résumé, il agit au lieu de palabrer et cette facette du personnage et les réflexions qui en découlent sont très intéressantes.
Malgré toutes les qualités du personnage principal, je n'ai pas ressenti de sympathie particulière pour lui. Je l'ai suivi pourtant avec plaisir dans ses randonnées au coeur de la nature et durant les découvertes qu'il ne manque pas de faire, lui qui vivait en ville...mais je suis restée en dehors, en spectatrice ce qui m'a empêché de réellement apprécier ma lecture.
L'auteur écrit bien et on sent qu'il connait bien son sujet. Tout est crédible et réaliste. le ton est juste, les mots précis, les connaissances incontestables mais, j'ai trouvé les enchaînements trop souvent maladroits et décousus. Il n'y a aucun découpage du texte en chapitres, seulement des paragraphes qui se succèdent, quelques longueurs, des événements extérieurs parfois incompréhensibles (enfin on les comprend plus tard tout de même... je vous rassure).
J'ai aimé pourtant cette immersion dans la nature, les croyances et les légendes de la région, les instants où l'auteur nous parle de la vie passée, des objets et des maisons ou des cabanes en pierre qui ont une âme. le lecteur est immergé dans la vie des anciens de la vallée. L'entraide est bien présente et on ne laisse jamais quelqu'un bien longtemps isolé durant les hivers rigoureux ou les épisodes cévenols violents. Il y a toujours le gîte et le couvert qui attendent le promeneur égaré et une oreille attentive pour écouter celui qui en besoin quand il a des problèmes.
Ce roman est donc à la fois un manifeste pour une société meilleure, un roman qui nous parle d'identité (une quête de plus en plus difficile aujourd'hui dans notre monde tourmenté), d'amitié, de parole donnée et de confiance...d'écologie et en particulier de vie en harmonie avec l'environnement ainsi que du plaisir de mieux connaitre la nature sauvage.
Du coup je suis très partagée par cette lecture. L'auteur peut passer d'une écriture poétique au réalisme mais j'ai lu certains passages sans éprouver de plaisir, alors que les idées véhiculées dans ces écrits collent totalement à mon propre ressenti...
Il m'a donc manqué un petit quelque chose pour l'aimer vraiment et je vous laisserai donc vous faire votre propre opinion !
Lien : http://www.bulledemanou.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ZAPATARTHURUS
  01 novembre 2018
Zénobie ou l'âme rebelle est un roman initiatique, recherche d'une spiritualité aux origines chrétiennes. J'ai eu du mal à accrocher à l'histoire. Nous suivons les pas de Victor Arbarossa, professeur de psychologie qui apparemment n'enseigne plus, en tous cas devenu écrivain. Victor est également en marge de la société, anticonformiste. Les personnes qu'il va rencontrer tout au long de son périple vont lui ouvrir les yeux sur un monde plus spirituel.
Je n'ai pas accroché du tout. L'auteur profite de ce roman pour faire passer ses idées du style "c'était mieux avant", le rejet du progrès, le retour à la nature, enfin une certaine idée de la nature et surtout pas celle des bobos. Pour moi, ce roman, reste surtout un ramassis de clichés, on peut critiquer la société actuelle, ses défauts, et il y en a beaucoup ! Mais dire que la vie était mieux avant, c'est n'importe quoi. Je suis plutôt prêt à donner un prix nobel à l'inventeur du lave-linge et de l'eau courante ! Donc le fond ne m'a pas scotché. Et la forme non plus, dur à lire, ce roman m'a semblé comme haché, mal structuré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
ManouBManouB   03 octobre 2018
Sa thèse ne lui avait pas permis de trancher un point essentiel. Fallait-il vivre soi-même en anarchiste dans son coin et changer l'individu pour changer le monde, ou l'inverse ? Il avait quelques certitudes. La communauté n'était pas faite pour lui ! Demander l'avis de chacun avant la moindre décision menait à l'irrésolution maladive.
Commenter  J’apprécie          20
ZAPATARTHURUSZAPATARTHURUS   01 novembre 2018
- Vous avez de la colère en vous ou plutôt une grande peine. Parce que les hommes ne sont pas à la hauteur de vos attentes, pensez-vous. Peut-être en demandez-vous trop, tout simplement !
Commenter  J’apprécie          20
ManouBManouB   03 octobre 2018
Nous sommes tous deux persuadés que l'humanité fait fausse route. Aujourd'hui pour qu'elle perdure, il faudrait entamer une vie sobre généralisée. Et tant que cette humanité ne comprendra pas cette promesse joyeuse, elle restera violente et ne changera pas son modèle.
Commenter  J’apprécie          10
ManouBManouB   03 octobre 2018
Elle gîtait dans un vallon accidenté et sauvage. Étagé, épousant trois niveaux de pente, amalgamé de plusieurs constructions, le mas délaissé faisait face au midi depuis des siècles. On le sentait issu de générations paysannes. Il avait pris possession de la montagne sur un replat, au mitan de la pente...
Commenter  J’apprécie          00
ManouBManouB   03 octobre 2018
La nature écrivait sa propre musique, un ensemble ordonné de sons, de cris, de reptations, de sifflements, de craquements...Une partition infinie et complexe dont Victor chaque jour déchiffrait quelques notes supplémentaires.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Bernard Farinelli (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bernard Farinelli
• Bernard Farinelli, Terre -Dieu: Jean revient à Terre-Dieu pour enterrer son père. La ferme, en ruine, promise à une vente à la sauvette, abritera une casse automobile. Alors qu'il est bouleversé par les terribles changements, les souvenirs affluent de plus belle : sa grand-mère, ses parents, son maître d'école, et aussi Marie, son unique amour… Jean appartient à cette génération qui a rompu les liens avec son histoire familiale, avec son patrimoine, avec tout ce qui constitue l'essentiel de l'existence. Il a quitté le monde paisible pour relever, à l'étranger, des défis professionnels stimulants. Il a délaissé Marie. Elle, n'a jamais quitté leur campagne. Elle l'a attendu. Peu à peu, il prend sa décision. S'il a été le chaînon manquant durant des décennies, désormais il doit passer le témoin. Il ne peut plus se dérober.
Terre-Dieu est un hymne à la nature, à la vie simple, à l'équilibre. Il démontre que la voie du bonheur est possible, et que la résilience n'est pas un vain mot.
• Jean-Paul Froustey, Un Héritage scellé sous la pierre: En une nuit, les projets de Julien sont réduits en cendres : le garage dont il devait reprendre la direction, l'appartement dans lequel il venait d'emménager, ses affaires personnelles… Tout, tout a brûlé. Seul le coffre-fort a résisté au feu. Il abrite une enveloppe qui se transmet dans la famille depuis son arrière-grand-père. Un soir de grand désarroi, Julien décide d'y jeter un coup d'oeil. Deux lettres, des coupures de journaux et quelques photos lui apprendront ce que sa mère n'a jamais pris le soin de lui raconter. Il découvre notamment l'existence d'une bergerie, proche d'Espelette, qu'a priori personne n'a jamais revendiquée. Et si cela constituait le début d'une nouvelle histoire ? Pour le savoir, il faut s'y rendre… Et le lendemain, le jeune homme part au Pays basque… de surprises en révélations, de succès en déconvenues, de rencontres en retrouvailles, la vie de Julien se reconstruira à la vitesse de l'éclair, entre mer et montagne. L'auteur affectionne les personnages en déroute. Il compose ici une mélodie douce-amère aux accents de rébellion. Un étonnant voyage qui bouleversera le destin de Julien et qui lui donnera l'envie de s'ouvrir aux autres.
• Jean-Marie Mignon, Les Amis égarés: Deux amis d'enfance, fils de parents aisés, unis pour faire les quatre cents coups et prêts à s'empoigner pour la conquête d'un jupon, voient leur avenir professionnel tranquillement se dessiner. Damien a intégré un cabinet d'avocats d'affaires et Jean-Joseph a endossé la responsabilité commerciale de la scierie familiale. Si le premier, entreprenant et délesté de bonnes manières, se jette dans la vie avec bonheur, le second, encore très attaché au regard de ses parents, navigue à vue dans les décisions à prendre. Quand Ariane et Sophie apparaissent, les deux garçons s'efforcent, chacun puisant dans son arsenal de séduction, d'avoir le dernier mot. Entre les chevauchées amoureuses dans la forêt, son accession à la direction de l'entreprise et l'accident d'une jeune Manouche dans lequel il se sent profondément impliqué, Jean-Joseph plonge doucement dans une tragédie qui n'en a pas l'air. Mais il ne sait pas encore qu'il y a toujours, dans cette folie pleine d'éclats, un apaisement après la tempête.
• Pierre Rétier, L'Adieu aux loups: Après des années passées à Paris, Jean Clermontel, ébéniste de talent, rentre au pays pour s'installer à son compte. Mais par-dessus tout, il est mû par le désir de retrouver, dans sa maison à l'orée des bois, son vieux père, Moïse, menuisier de son état, et aussi, à l'occasion, meneur de loups sur ce sublime plateau de Millevaches. Son retour est salué par tous… Même par la petite meute de loups de la forêt de Mirambe. de par sa présence devant l'habitation, elle vient lui signifier qu'il a été accepté par le couple dominant. La question des canidés met tout le village en émoi. Les affrontements entre ceux qui acceptent leur présence et ceux qui sont bien décidés à les exterminer sont parfois virulents. Les battues se multiplient, tuant nombre de bêtes. Les heures sont comptées. Jean Clermontel réussira-t-il à sauver la dernière meute ?
+ Lire la suite
autres livres classés : autarcieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
358 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre