AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266052969
Éditeur : Pocket (26/04/1993)

Note moyenne : 4.36/5 (sur 22 notes)
Résumé :
Après s'être emparé d'un navire de mutins qui menaçaient de passer à l'ennemi, Hornblower prend d'assaut Le Havre.
Sa mission : aider au rétablissement du futur Louis XVIII sur le trône. Là encore succès total ! Napoléon vaincu, la paix règne enfin ! Alors qu'au congrès de Vienne se décide le sort de l'Europe, Hornblower, devenu pair du royaume, profite de cette accalmie pour rendre visite à ses anciens amis, au château de Graçay. Où l'histoire vient le retro... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
fnitter
  17 novembre 2012
Ce tome a été écrit en 1948 et se déroule sur la période de octobre 1813 à mai 1814. Il se situe donc dans la période historique de la fin de règne de Napoléon Bonaparte, exil sur l'île d'elbe, retour et défaite à Waterloo.
L'auteur pense certainement avoir fait le tour de son héros, puisque les tomes suivant qu'il écrira relateront sa jeunesse (Aspirant de marine en 1950).
Horatio Hornblower est investi d'une mission délicate puisqu'il doit réduire une mutinerie à bord du Flame. Mais le Capitaine est Chadwick, un supérieur de Hornblower lors de sa jeunesse sur le HMS Indefatigable (voir Aspirant de marine) et Horatio en garde un très mauvais souvenir. Mais cette péripétie reste anecdotique car rapidement on passe à la défection du Havre sur fond de fin de Napoléon, retour de ce dernier et prise de maquis par notre héros.
Dans cet épisode, H.H fait définitivement la preuve de son inconstance amoureuse et conjugale (il a trompé Maria avec Lady Barbara dans Retour à bon port, avec Marie dans Pavillon haut, il a trompé Lady Barbara avec une notable dans le Seigneur de la mer et enfin encore avec Marie dans ce tome).
Ce tome est réellement moyen. L'action est molle et ne vaut pas celle d'un Aspirant de marine ou d'un Retour à bon port, la politique ne vaut pas celle d'un le Seigneur de la mer et la fuite de Horatio et sa prise de maquis est fade et ne vaut pas celle de Pavillon haut.
Bref, passons et vite un autre épisode.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          390
beauscoop
  25 août 2017
La fin de ce tome est décevante, le comportement de HH, pourtant commodore, face au choix qu'il fait pour entrer dans le maquis contre Napoléon n'est pas digne de ses combats antérieurs. Mauvais choix à cause d'une ou des femmes ? Il semble plutôt que l'auteur ait inventé cette fin improbable qui permet à son héros de ne pas mourir et aussi de mettre fin au règne tant décrié de l'empereur. L'intérêt tout de même de ce tome est d'aborder la fin de Napoléon vue par les anglais, ce fameux scélérat d'après eux. Globalement, ce tome n'est pas à la hauteur des précédents par l'histoire contée et par la description d'une facette du héros, plutôt antihéros, très décevante. La critique de fnitter est bien à propos.
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
fnitterfnitter   18 novembre 2012
La guerre est aussi différente de la trigonométrie sphérique que tout ce qu'on peut imaginer. (…) En guerre, il était fréquent d'aborder un problème sans savoir ce que l'on voulait accomplir, établir ou prouver, même sans savoir très bien de quels moyens o disposait pour le résoudre. La guerre était souvent une affaire de pis-aller, de hasard, d'improvisation. Qu'elle fût ou non meurtrière ou ruineuse, ce n'était pas ce qu'on est convenu d'appeler une affaire pour amoureux de logique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
fnitterfnitter   18 novembre 2012
La France sait maintenant que Bonarparte peut être battu et détrôné, dit la Duchesse, cela fait toute la différence !
Un magasin de poudre de mécontentement et de désunion, dit le compte. Une étincelle peut le faire exploser !
Commenter  J’apprécie          220
beauscoopbeauscoop   25 août 2017
Quand elles font la guerre, les femmes sont plus féroces que les hommes, et portées à pousser la logique à fond.

Commenter  J’apprécie          40
Lire un extrait
Videos de Cecil Scott Forester (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cecil Scott Forester
C. S. Forester with Princess Margaret at the World Premiere of Captain Horatio Hornblower R.N. (1951)
autres livres classés : guerres napoléoniennesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1317 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre