AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Maurice Beerblock (Traducteur)
ISBN : 2266052977
Éditeur : Pocket (25/03/1999)

Note moyenne : 4.3/5 (sur 54 notes)
Résumé :
Janvier 1794: Horatio Hornblower, jeune aspirant de marine, à peine sorti de l'adolescence, embarque sur l"Indefatigable", frégate de la ligne de Sa Majesté, et découvre naïf, étonné et admiratif, le monde redoutable de la marine anglaise... Avant de se retrouver, le jour de ses dix-huit ans, prison-nier, déshonoré, aux mains d'un corsaire français ! Une première déconvenue qu'il finit par tourner à son avantage en réussissant une évasion spectaculaire.

>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
fnitter
  05 septembre 2012
Ce roman a été écrit en 1950. Il met en scène Horatio Hornblower, jeune anglais sans titre, désargenté, mais instruit, dans son premier grade à bord des voiliers de combat, cathédrale des vents, qui firent la gloire de l'angleterre à la fin du 18ième et au début du 19ième siècle. A l'époque du fameux Amiral Nelson, qui fut pour l'auteur, un modèle pour son héros.
Aspirant de marine n'est pas le premier titre de la saga Hornblower. Il s'agit de Retour à bon port écrit en 1937 où Horatio est déjà capitaine de frégate. Mais après la guerre, sous la pression populaire et devant le succès de sa série, Forester s'est fendu de nouveaux épisodes évoquant la jeunesse de son héros.
L'action de cet épisode se situe durant les guerres de la Révolution française. L'Angleterre, tout d'abord alliée à l'espagne, est en guerre contre la France. Ces derniers s'allieront ensuite avec les ibères qui rentreront à leur tour en guerre contre les Anglais.
On décrit Horatio Hornblower comme un anti-héros. Disons que ce terme peut s'appliquer à son physique ingrat, mais en aucun cas à son intellect et sa force morale. En vrai héros, il sera capable de faire face à sa peur, la surmonter et faire son devoir.
Un roman court avec des combats, des abordages, des assauts au sol, il y en aura pour tout le monde. Un vocabulaire, très "aventure maritime", crédible et passionnant. Des descriptions toute en finesse (le bourrin sanguinolant aurait paru ici déplacé).
Bref une excellent distraction.
Pour l'histoire (étant fan de science-fiction), Horatio Hornblower de C.S Forester est le modèle dont s'est inspiré David Weber pour son héroïne Honor Harrington (vous aurez remarqué les initiales) dont le premier épisode de la saga est : Honor Harrington, Mission Basilic
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          450
bilodoh
  11 janvier 2019
Je tente un genre de lecture différent : un roman de batailles navales au temps des grands voiliers.

Au tournant du 19e siècle, un jeune aspirant de marine s'embarque sur une frégate anglaise. Il n'est pas costaud, le gringalet souffre même du mal de mer, mais il a beaucoup d'intelligence et surtout beaucoup d'honneur. Il grimpera donc de façon intrépide dans les voiles, même s'il est mort de peur, parce que c'est son devoir. Fidèle à la parole donnée et capable de risquer sa vie pour sauver celle des autres, même des ennemis, c'est un coeur de véritable héros!

Cet Horatio Hornblower est sympathique, un personnage dont les aventures sont « considérée comme un classique de la littérature maritime » (selon le 4e de couverture).

Un texte agréable, de l'action, des péripéties parfois cocasses, dans un décor tout à fait dépaysant, une belle découverte!
Commenter  J’apprécie          213
gill
  07 septembre 2012
Lorsque Cecil Scott Forester fait l'acquisition, chez un bouquiniste, des trois tomes imposants de "Naval Chronicles" il est un écrivain à succès de romans policier, un journaliste talentueux et un scénariste courtisé par Hollywood.
Il écrit, entre autres, à cette époque "African Queen" dont l'adaptation cinématographique deviendra légendaire.
Sur un coup de tête, il quitte Hollywood, sur un cargo suédois et fait de nombreuses escales sur les côtes d'Amérique centrale avant de regagner l'Angleterre.
Et là tout commence.
Le premier tome de cette formidable saga prend naissance dans l'esprit de son auteur.
Forester croit écrire un livre isolé, lorsqu'en 1937, il fait le récit des aventures du capitaine de frégate Hornblower dans "Retour à bon port".
Mais il ne se défera jamais de son personnage et écrira plus d'une dizaine d'ouvrages racontant les aventures de ce marin anglais du début du dix-neuvième siècle.
Forester mena toujours en parallèle une carrière de journaliste talentueux et d'écrivain prolifique, écrivant des livres tels que "Coulez le Bismarck" ou "le grain de sable".
Dans ce premier tome chronologique, écrit en 1950, le jeune Horatio Hornblower embarque sur la frégate de ligne de sa majesté "l'Indefatigable" avant d'être capturé par un corsaire français....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Taraxacum
  01 septembre 2016
Une écriture très ciselée, un souci du détail tant historique que maritime, une nation britannique de plus en plus isolée face à la jeune République française... Voici les ingrédients d'Aspirant de marine, le premier roman mettant en scène Horatio Hornblower, figure ultra-célèbre de la littérature maritime outre-Manche.
Premier dans l'ordre chronologique, mais pas dans l'ordre d'écriture et dans ce genre de cas, le lecteur se demande toujours un peu par quel bout empoigner une série. Mon choix en tout cas a été fait et je ne regrette pas cette lecture. le seul bémol est peut-être le manque de relations humaines un tant soit peu détaillées: Hornblower est le personnage principal et tous les autres ici sont des figurants.
Évidemment, je n'ai pu m'empêcher de faire des comparaisons avec ma série maritime préférée, les aventures, et mésaventures, de Jack Aubrey par le grand Patrick O'Brian, où son amitié avec Maturin est un des gros points forts, mais il est difficile de comparer sur un seul roman quand j'ai dévoré toute l'autre série: il ne reste donc qu'une chose à faire, très logiquement; relire tout Patrick O'Brian puis lire toutes les aventures du Capitaine Hornblower!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
beauscoop
  23 juin 2017
Le début de la carrière et des aventures maritimes de Horatio Hornblower dans les années 1800. Un pur régal à lire pour amateurs de vieux gréements à la grande époque des frégates, des vaisseaux de ligne des marines françaises et anglaises. Tout le vocabulaire maritime est utilisé dans une série d'épisodes mettant en jeu français, espagnols et anglais. Naufrages, combats, accostages sont narrés avec vivacité et réalisme nous plaçant dans le feu de l'action.
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
SpilettSpilett   05 septembre 2012
- Monsieur Hornblower, dit cérémonieusement le capitaine Keene, je suis heureux de cette occasion de vous souhaiter la bienvenue à mon bord.
- Oui, Monsieur.
(...)
- Vous avez... voyons... dix-sept ans ?
Keene avait pris en main le papier qui, sans doute, devait retracer la brève carrière officielle de son visiteur.
- Oui, Monsieur.
- 4 Juillet 1776, fit Keene entre ses dents à la lecture de cette date. Cinq ans avant le jour où j'ai été nommé capitaine ! A votre naissance j'étais lieutenant depuis six ans.
- Oui, Monsieur.
Le fait ne paraissait appeler aucune réponse.
- Fils de médecin ! Vous auriez dû choisir pour père au moins un lord, si vous vouliez faire seul une carrière !
- Oui, Monsieur.
- Votre instruction, jusqu'où a-t-elle été poussée ?
- J'étais latin-grec à l'école, Monsieur.
- De sorte que vous pouvez traduire mot à mot Xénophon et Cicéron ?
- Oui, Monsieur. Mais pas très, très bien.
- Il serait préférable que vous eussiez quelques notions des sinus et des cosinus, que vous puissiez prévoir un grain assez tôt pour carguer à temps les perroquets. On n'a pas besoin d'ablatifs absolus dans la marine !
- Oui, Monsieur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
fnitterfnitter   08 septembre 2012
Un chance sur deux ! Il pouvait mourir. Sa conscience pouvait cesser d'être ; son corps, qui était chaud,serait froid ! Et, chose presque incroyable, le monde continuerait à tourner, à tourner sans lui.
Commenter  J’apprécie          250
TaraxacumTaraxacum   31 août 2016
Hornblower regarda longtemps les côtes de France que le soir commençait à draper d'ombre. C'était la fin d'une aventure, d'une tentative de son pays pour écraser la Révolution française: elle avait été repoussée au prix de beaucoup de sang versé. Les journaux de Paris allaient exulter; la Gazette de Londres accorderait à l'incident cinq lignes froides. Mais Hornblower y voyait clair: il prévoyait que, d'ici une année, le monde se souviendrait à peine de l'affaire. Dans vingt ans, elle serait oubliée. Pourtant, il y avait les corps décapités de Muzillac, les habits rouges fracassés, les Français atteints par la mitraille de Bracegirdle; tous étaient aussi morts que si le cours de l'histoire avait été renversé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
fnitterfnitter   08 septembre 2012
(…) Et musulman par opportunisme. Notez qu'être un vrai croyant présente des inconvénients sérieux. Qui voudrait avoir quatre femmes à la fois, surtout quand on jouit du privilège discutable de devoir s'abstenir complètement de vin ?
Commenter  J’apprécie          150
fnitterfnitter   08 septembre 2012
La vie du marin n'est pas une succession de moments critiques, mais bien un état critique permanent.
Commenter  J’apprécie          210
Videos de Cecil Scott Forester (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cecil Scott Forester
C. S. Forester with Princess Margaret at the World Premiere of Captain Horatio Hornblower R.N. (1951)
autres livres classés : corsairesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1534 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre