AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Au-delà de cette limite votre ticket n'est plus valable (53)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Laurent81
  15 février 2021
Jacques a 59 ans et ses capacités physiques commencent à décliner. Ses affaires ne vont pas fort non plus. Mais la jeune et belle brésilienne qui l'accompagne est là pour lui remonter le moral. Pourtant, à la suite d'une discussion avec un autre homme d'affaires, il va commencer à douter de ses capacités. Un entretien avec son médecin va achever de le miner.
Au passage, le dialogue avec le médecin est pour moi un morceau d'anthologie de la littérature : alors que l'un parle d'amour, de sentiments, l'autre évoque les questions de tuyauterie, de prostate et de vaisseaux sanguins.
Il pourrait couler des jours heureux avec ce amour rencontré sur le tard et s'il acceptait les effets de l'âge mais c'est mal connaitre notre homme car il est en effet question de sa virilité et de son honneur.
Dans une plume magnifique, Gary aborde un sujet délicat, particulièrement pour l'époque. Avec brio et humour, il développe aussi une vraie réflexion sur le regard que l'on porte sur soi avec les premiers signes du vieillissement.
Challenge multi-défis 2021.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          151
JuKacew
  01 février 2021
(...) Dans toutes ses oeuvres, Gary est très engagé : dans Chien Blanc paru en 70, il dénonce le racisme envers les noirs omniprésent. de plus, la plupart de ses livres sont auto biographique. Si je reprends l'exemple de Chien Blanc, l'histoire se passe lorsqu'il est à L.A avec sa femme, Jean Seberg (actrice) qui est en tournage. Ils sont restés mariés 7 ans et ont eu un fils : Alexandre Diego Gary. (...)
Lien : https://laviedevantjufr.word..
Commenter  J’apprécie          00
Bibliosam
  02 janvier 2021
Et si nous parlions des injonctions faites aux hommes? Ce livre aborde un sujet totalement invisible. L'injonction faite aux hommes d'être puissants et virils. Puissants dans leur vie professionnelle, puissants dans leurs prises de position et surtout puissants sexuellement. Sans quoi ils ne sont pas de "vrais" hommes selon les normes de la société.

Cette lecture a été difficile car j'ai été prise d'empathie très forte pour le personnage principal, Jacques. Jacques est totalement submergé par ses angoisses. Sa principale angoisse, perdre Laura, la femme qu'il aime car il sent arriver le déclin. le déclin physique. Il est aux portes de l'impuissance. Terrible. Il le vit comme une mort. Mais une mort consciente. Et moi, je ne trouvais jamais les mots que j'aurais voulus prononcer pour le réconforter. Sans compter que le roman nous persuade que tous les mots sont inutiles. J'étais moi aussi, impuissante.

Au-delà de la thématique originale, on retrouve le surréalisme sans comparaison de Gary dans les comportements de Jacques et cela a été un vrai plaisir de lecture. Sans compter les allégories et métaphores totalement ironiques qui ponctuent le roman.
Qui autre que Gary pouvait inventer l'histoire d'un milliardaire impuissant prêt à offrir des millions pour redresser la tour de Pise ? J'en ris encore.

C'est un récit à la fois doux et amer d'une grande justesse que je conseille vivement.
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Dalvaa
  02 août 2020
Un remarquable roman à propos des hommes sur le déclin et une belle réflexion sur l'orgueil, l'amour et le pouvoir.
Commenter  J’apprécie          00
Bonnie1704
  10 mai 2020
Ce livre reprend l'histoire de Jacques Rainier, homme approchant la soixantaine, et très angoissé à l'idée de se voir moins performant lors de ses rapports avec sa jeune compagne.
Gary reprend ici très bien les mythes de la virilité flirtant sensiblement avec la toute-puissance dans la rencontre amoureuse.
Après des considérations techniques de son angoisse d'impuissance, Jacques Rainier se trouve au coeur de plusieurs conflit de loyauté entre ce qu'il estime devoir incarner dans sa posture masculine et le bien-être authentique qu'il ressent avec cette femme plus jeune que lui.
C'est un très beau texte, époustouflant d'amour et d'authenticité.

Commenter  J’apprécie          70
SabiSab28
  09 avril 2020
Gary écrit cette fois-ci sur la vieillesse, la fin d'une époque, époque où l'Europe était faste, les entreprises aussi et sa propre virilité au sommet.

Mais le protagoniste, Jacques Lantier, se remet en question après des remarques fortes machistes et capitalistes d'un gros bonnet de l'économie. Commence alors une remise en question de son couple, de son avenir professionnel.

Le parallèle entre l'Europe, sa société et ses érections sont très bien construites, avec des métaphores évidentes entre la disparition des matières premières en Europe, qui concourent à notre perte et la faiblesse du sperme à un tournant de sa vie ...même si la majorité du roman insiste sur ce dernier point.
On se rend compte qu'il faut regarder au-delà, c'est toute une fin de société qu'il reproche et qu'il tente de retarder au maximum espérant un changement, un renouveau ..

"C'est l'Europe puissance, quoi. Bien sûr, c'est du bidon, parce que toutes nos ressources d'énergie, la quasi-totalité des matières premières - plus de quatre-vingts pour cent -, toute cette substance nourricière dont nous ne pouvons nous passer, ce n'est pas dans notre sous-sol qu'elle se trouve, c'est chez les autres, au-delà des océans, dans des pays ni neufs que l'on connait à peine le nom...Mais on continue à faire "comme si" et à parler très haut de notre "indépendance..."

Et bien sur, il a toujours le Gary féministe, et son rapport aux femmes, son respect éternel pour la femme, quitte à en finir pour ne pas la faire souffrir et ne pas avouer son impuissance, mais là encore la femme revêt un caractère fort et puissant ...(du moins dans le livre)

De belles citations, tout au long de ce roman dont la plus connu est sans doute : " IL paraît qu'il ne faut avoir peur du bonheur. C'est seulement un bon moment à passer"

J'ai aimé ce passage, hommage à ma poème favori :
"Si j'étais soucieux de ma "réputation", je quitterai Laura et, plus tard, lorsqu'elle sera bien vieille, un soir, à la chandelle, assise au coin du feu devisant et filant, elle se souviendra du temps qu'elle était belle et murmurera : "A soixante ans, c'était encore un amant magnifique..."

Et deux lignes plus loin, promis je m'arrête là (les autres je les mets dans citations !) :
"Mais voilà : rien ne m'est plus indifférent que ce qui n'est pas toi, mon amour. Je veux bien finir, pourvu que ce soit dans tes bras."

Désolée pour la longueur de cette critique, c'est assez rare, mais je ne peux m'en empêcher lorsque je lis du Gary.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          201
Octopussy
  03 avril 2020
Et voilà... c'est fait! J'ai enfin lu ce livre qui traînait dans ma bibliothèque, nonchalamment, depuis des années, acheté à la suite de je ne sais même plus quelle autre lecture, et dont je lisais de nombreux retours depuis plusieurs mois.

Ce roman de Romain Gary parle (à la première personne...) d'un homme de 59 ans, Jacques Rainier, qui doit faire face à deux déclins concomitants: celui de sa société et celui de son... pénis! Décidément rien ne va plus! Mais alors qu'il n'y prêtait pas vraiment attention, amoureux fou de sa compagne de 35 ans sa cadette, c'est à la suite d'un échange très intrusif avec un riche homme d'affaires américain que la question de l'impuissance va devenir obsessionnelle pour lui. Jusqu'à le pousser à se demander si sa relation avec Laura mérite toujours d'être vécue, et même si sa propre vie ne devrait pas s'arrêter avant qu'il ne puisse plus avoir d'érections du tout.

Alors évidemment résumer un tel texte en 5 lignes, c'est mission impossible! le talent de Romain Gary inonde chaque passage et chaque réflexion au sujet de multiples questions: un homme reste-t-il un homme bien qu'il ne puisse plus bander? Son pénis définit-il en partie son identité? Quel sens donner à l'amour si donner du plaisir n'est plus possible? Et j'en passe et des meilleures...

Romain Gary traite avec profondeur et humour d'un sujet qui reste tabou. J'ai vraiment apprécié la forme du texte et le côté assez surréaliste de certains dialogues côtoyant des échanges plus scientifiques et des réflexions probablement très personnelles. le parallèle entre le déclin de l'entreprise, de nos sociétés et celui de la sexualité du héro est très intéressant. Enfin ce roman invite à de nombreuses interrogations et notamment à repenser le rapport des hommes à leur sexe et à leur sexualité. Un bouquin vraiment intéressant donc!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
coffret
  09 juin 2019
J'ai été profondément touchée par ce livre grâce auquel j'ai découvert Romain Gary.

Cet homme vieillissant qui constate avec désespoir que son corps ne lui permet plus d'être le fougueux d'autrefois, qui tente de faire illusion, puis qui finit par envisager le suicide par peur de perdre celle qu'il aime.

J'y vois un chemin initiatique sur le tard : l'acceptation de ce qui est inévitable. Acceptation qui débouche sur une nouvelle façon d'aimer et de se laisser aimer, transparente et sincère, dans laquelle on ne tente plus de masquer ce qui nous semble être des défauts
Commenter  J’apprécie          10
Vielivre
  30 avril 2019
Au-delà de cette limite votre ticket n'est plus valable, un livre de Romain Gary, publié en 1975, soit 5 ans avant sa destinée tragique évoque la fin de beaucoup de choses dans la vie de Jacques, avec gravité, humour, et ironie.
Jacques est un homme d'affaires dont les affaires déclinent. C'est un homme vieillissant aussi qui voit sa jeunesse s'évaporer et son désir s'étioler.
Son monologue intérieur scrute, examine, analyse les situations qu'il vit. Laura, sa jeune amie brésilienne le rassure. Pourtant, rien n'y fera, Jacques ne cessera de penser à son déclin physique qui tournera jusqu'à l'obsession.
Un sujet, pas facile à aborder mais il suffisait du brio de Gary pour le faire, avec un accent humoristique, mélancolique et réel.
A lire !

Commenter  J’apprécie          30
cyriletleslivres
  02 mars 2019
Je ne pensais laisser un jour un livre de Romain Gary sans le terminer, et pourtant c'esr Ce qui m'est arrivé avec celui ci, a la page 60 pour être précis...
Commenter  J’apprécie          00


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Tout sur Romain Gary

Dans quelle ville est né Romain Gary ?

Kaunas
Riga
Vilnius
Odessa

12 questions
487 lecteurs ont répondu
Thème : Romain GaryCréer un quiz sur ce livre