AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur 35 kilos d'espoir (153)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
zabeth55
  20 mai 2013
Il y a quelques temps, j'ai vu en film à la télé qui m'avait touchée et dont je me souviens bien, ce qui n'est pas toujours le cas.
Ces derniers jours, dans la chambre de ma petite-fille, je vois un livre d'Anna Gavalda : 35 kilos d'espoir. Tiens ! Elle écrit pour les enfants ! Curieuse, je commence à lire et quelle n'est pas ma surprise de constater que le fameux film était une adaptation de ce livre.
Je connaissais donc l'histoire, celle de ce jeune garçon qui détestait l'école mais adorait bricoler avec son cher grand-père, « grand-Léon »
Anna Gavalda a su trouver les mos justes pour parler aux plus jeunes : langage, sentiments, humour, révoltes, impuissance…..
Bref, j'ai passé un excellent moment à retrouver ces personnages et ma petite-fille a beaucoup aimé aussi.
Commenter  J’apprécie          141
ladythat
  18 octobre 2014
Grégoire a treize ans, il est en sixième. Deux années de redoublées et toujours en échec scolaire, il est la cancre de service. Pourtant ce n'est pas un mauvais bougre, il ne pose aucun problème de discipline mais il est sur le banc de touche scolaire, le genre d'élève médiocre qu'on perd et qu'on laisse sur le bord de la route. Son truc c'est de bricoler et inventer des choses, il aimerait déjà avoir seize ans pour se prendre en main, entrer en apprentissage… A la maison ce n'est guère mieux qu'à l'école, ses parents n'ont rien contre lui mais ils avaient mis leurs espérances dans leur fils unique et il faut bien se rendre à l'évidence qu'il ne les atteindra jamais. Il leur sert d'excuses à leurs disputes quotidiennes. Son seul soutien il le trouve dans Grand-Léon, son grand-père qui croit en lui et le pousse à aller de l'avant, à se prendre en main. Pas si simple de grandir…

Première fois que je lis Anna Gavalda, encouragée par mon fils qui devait le lire pendant les vacances de la Toussaint et qui voulait le lire avec de l'aide – il aime toujours aussi peu la lecture. Résultat, on a plié ces quelques pages en deux soirées, il a adoré et en redemandait. L'auteure écrit avec légèreté et un humour efficace, les références à des dessins animés, des films ou des jeux qui plaisent aux jeunes, le langage familier, voir cru, est sans nulle doute un gros plus pour les gamins qui ne peuvent que se retrouver dans cette façon de parler. Mais ce qui fait la force de ce livre, ce sont les émotions très bien dépeintes, à l'état brute, transcrites avec justesse qui font qu'on ne peut que prendre Grégoire sous son aile; l'envie de le protéger mais aussi de lui botter les fesses s'est faite très vite ressentir et je n'ai pu que m'attacher à ce gamin hors du moule.
Lien : http://sirthisandladythat.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
zembla
  09 janvier 2013
Grégoire est en échec scolaire. A 13 ans il est en sixième et a déja redoublé deux fois. Il hait l'école et l'école le lui rend bien. Pour couronner le tout ses parents ne s'entendent plus, le seul échappatoire pour lui est l'atelier de son grand père Léon où il passe tout son temps libre a bricoler. Mais les choses vont encore empirer quand Grégoire va se faire renvoyer de son collège.

Anna Gavalda a été professeur de français au collège et cela se sent car ce récit sonne juste. La spirale de l'échec scolaire et l'impossibilité d'intégrer les intelligences différentes sont remarquablement bien retranscrits. Car Grégoire n'est pas idiot, il est au contraire rempli d'une intelligence vive mais pas d'une intelligence scolaire. Résultat il va d'échec en échec, perd confiance en lui et en ses moyens. Ce livre est un remarquable plaidoyer pour ces enfants rejetés par notre système scolaire et dont l'avenir s'écrit en pointillé. Mais ce roman est aussi un hymne a l'amour d'un petit fils pour son grand père, le seul qui croit en lui contre vents et marées.

Un roman tendre, poignant et qui ne tombe pas dans le happy end ni le larmoyant.

A partir de 11 ans.


Lien : http://desgoutsetdeslivres.o..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          131
fauteuil
  23 août 2015
35 kilos d'espoir est un beau livre relatant l'histoire de Grégoire, un adolescent qui hait l'école plus que tout au monde, qui bricole tout et n'importe quoi, qui a des idées de génies et des rêves plein la tête. Il aime son Grand-Léon, il aime créer, fabriquer...

Une jolie histoire pour un joli titre, des personnages attachants, un style qui, sans être exceptionnel, convient bien au thème et à l'intrigue. En effet, c'est un beau petit livre. Une belle réflexion sur l'école et la façon d'enseigner, quelques phrases philosophiques par-ci par-là, une chouette amitié entre Grégoire et son grand-père. La question est : pourquoi ai-je enlevé deux étoiles à ma note ? Tout simplement par ce que je ne trouve pas ce livre exceptionnel et peu approfondi, et surtout parce que j'ai ressenti bien peu de choses. Sans être absentes, les émotions sont minimes (enfin selon moi) et c'est ce qui m'a le plus gênée. Ce n'est pas pour autant que je déconseille ce livre, au contraire, aussi bien aux petits qu'aux grands ! Une agréable découverte !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Ninule
  05 janvier 2015
Un fois n'est pas coutume, je vais émettre une critique sur un livre que je n'ai pas lu et, pour être très franche, dont j'ignorais jusqu'à l'existence il y a une paire d'heures à peine.
Mais ce livre est FANTASTIQUE
Mon 11 ans qui n'aime pas lire A ENVIE DE LE LIRE
Moi j dis bravo et merci Madame Gavalda.
Et (si) quand il l'aura vraiment lu, je reviendrai ériger une statue à la gloire de l'auteure

Commenter  J’apprécie          111
anne_le_bruit_des_vagues
  08 avril 2014
Ah… Anna Gavalda… Voilà un auteur que j'affectionne particulièrement ! J'ai tellement aimé ses précédents romans que je n'ai pu m'empêcher de lire celui-ci, même si c'est un roman destiné aux enfants, .
L'histoire est belle, les personnages attendrissants. Décidément, elle n'a pas son pareil pour dire sans artifice les émotions et les sentiments les plus forts. Ce petit conte bourré d'humour, devrait être lu par beaucoup. Je pense en particulier aux instituteurs, mais bien sûr aussi aux enfants. À tous, il pourraît donner envie de s'accrocher, quoi qu'il arrive...
Commenter  J’apprécie          110
Titipanzani
  05 août 2012
35 kilos d'espoir est un livre qui m'a énormément plu avec ses personnages aussi bien drôles qu'attachants. J'ai trouvé ce livre particulièrement touchant : il m'a fait sourire comme il m'a émue presque aux larmes.

Grégoire est clairement qualifié comme étant le cancre de son collège. Il a de très grands problèmes scolaires et s'amuse à faire le pitre afin d'attirer l'attention de ses camarades. Ses parents n'acceptent pas du tout son attitude et ne peuvent se faire à l'idée que leur enfant est nul à l'école. Grégoire, dans son mal-être, trouvait alors refuge chez son grand-père qui a toujours été le seul à le comprendre et qui l'a aidé à surmonter ses failles. Sauf qu'après son second redoublement, les choses changent : Grégoire a été trop loin. Et Grand-Léon, comme il nomme ainsi son grand-père, ne peut plus supporter la façon dont il chute et gâche son avenir. Comment faire si même la seule personne qui nous estimait ne nous comprend plus?

Je trouve que son ressenti envers l'école est très bien exprimé de manière fluide et agréable. Il haie l'école et nous le fait bien comprendre : Cela me rappelle un peu la nouvelle Happy Meal de cette même auteure - le père qui avait un dégoût démesuré pour le Mc Donald's.

Ce roman plaira à toutes les personnes qui veulent oublier leur quotidien le temps de 96 pages et se plonger dans quelque chose de fort en émotion mêlant à la fois légèreté et humour. Je le conseille également à tous ceux en échec scolaire : ce roman pourrait ainsi les remettre sur le droit chemin telle une leçon de vie.

Le bémol étant que ce roman passe vite, bien trop vite. On commence à vraiment bien plonger dans l'histoire qu'on arrive déjà à la fin. Quelques pages supplémentaires n'auraient pas été de refus.
Lien : https://unparfumdelivre.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
gerry29
  11 janvier 2011
Mon avis:


Ce "petit" livre est une jolie découverte!

Grégoire, ce jeune garçon plein d'énergie déteste l'école... le souci c'est qu'à 13 ans on ne peut pas arrêter comme ça ses études, Gregoire le sait, il n'est pas bête, mais c'est plus fort que lui.



Ainsi, il ne fait pas grand chose, et s'empêtre dans un cercle vicieux d'engueulades, de tensions avec ses parents..Bref il est mal!



Le seul qui le comprenne, son "grand-Léon" comme il l'appelle.


Grand Léon, celui qui lui a fait découvrir qu'il avait des qualités et notamment celle de créer!!

Une jolie histoire entre un ado et son grand-père. Une histoire à peine romancée, Grégoire est très crédible dans son rôle d'ado en difficultés scolaires! C'est malheureusement criant de vérité.

Ce livre se lit très très vite, en à peine 1h30. Une belle histoire pleine d'émotions. Un livre jeunesse agréable à lire.


Ma note: 8/10

J'ai aimé mais pas adoré!

Sans spoiler, je dirais que la fin m'a étonné! Dans la vie, ça ne se passe pas comme ça ;) du moins, pas dans 90% des cas!

Un bon moment de lecture néanmoins!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
ValerieLacaille
  13 septembre 2017
Un bien joli roman de littérature jeunesse écrit par Anna Gavalda. le sujet en est le rejet de la scolarité par un garçon arrivé à l'âge du collège. Grégoire, en effet, n'a jamais aimé l'école. Il ne s'y sent pas à sa place. Lui, ce qu'il aime, c'est bricoler, notamment avec son grand-père.
Mais le système est ainsi fait qu'il oblige tous les enfants à être scolarisé jusqu'à leur seize ans...
Comment va faire Grégoire pour pouvoir supporter les trois années qu'il lui reste à passer dans le milieu scolaire?
A lire et à faire lire par tous les enfants mal dans leur peau de collégien.
Commenter  J’apprécie          100
ConfidencesLitteraires
  10 mai 2016
Je l'ai lu il y a quelques années. J'en garde le souvenir d'avoir été très émue, émue comme rarement par un livre. A ce moment-là, il m'avait parlé, il m'avait touchée. Il m'avait été très facile de me mettre à la place du garçon qui ne voit pas l'utilité de l'école, qui préfère se servir de ses mains pour créer (alors pourtant que ce n'est pas du tout mon cas !).

Quelques moments m'ont particulièrement frappée : après son premier jour d'école quand il réalise qu'il va devoir y retourner tous les jours, lorsqu'il passe son examen et qu'il a l'impression que son grand-père l'aide, quand il grimpe à la corde acclamé par ses amis. Des petits riens, mais qui ont vraiment trouvé un écho dans mon coeur.

J'ai réalisé des années après que c'était la première histoire d'Anna Gavalda que j'ai lue. Je crois que c'est celle qui m'a plus marquée.
A lire, à lire, à lire. Pour les enfants, mais pas que, après tout, un peu de littérature jeunesse de temps en temps ne fait pas de mal, surtout pour une histoire aussi tendre que celle-ci :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

35 kilos d'espoir de Anna Gavalda

Comment se nomme la maîtresse de grande section ?

Valérie
Anaïs
Marie

10 questions
327 lecteurs ont répondu
Thème : 35 kilos d'espoir de Anna GavaldaCréer un quiz sur ce livre
.. ..