AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2359491156
Éditeur : Don Quichotte éditions (27/09/2012)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 75 notes)
Résumé :
Mélanie Georgiades, plus connue sous le nom de Diam’s, est née à Chypre, en 1980. Après le divorce de ses parents, la fillette débarque en France avec sa mère, et s’installe en banlieue parisienne. Bercée par les chansons de Brassens, Ferré et Cabrel, elle découvre le rap à l’adolescence en écoutant Dr Dre et NTM. Très vite, le hip-hop devient sa passion, son exutoire. De quartiers en banlieues, de petits groupes en petits concerts, Diam’s aiguise son flow et finira... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
mademoisellechristelle
  06 décembre 2012
C'est toujours difficile d'avoir un avis critique sur une autobiographie. Comment peut-on en effet juger la vie de quelqu'un ou la souffrance et les malheurs d'autrui ?
Voici néanmoins mon humble avis sur l'autobiographie de Diam's par Mélanie.
Si j'ai choisi de lire l'autobiographie de Diam's, c'est parce que les rares fois où je l'avais vu s'exprimer à la télévision, je l'avais trouvé touchante. Je trouvais qu'il y avait un fond juste dans ses discours et qu'elle avait vraiment quelque chose à dire, qui valait la peine d'être écouté. Elle avait l'air d'être une personnalité hors du commun et avec un grand coeur. Cela m'intriguait..
Du coup, quand sa biographie est sortie, je ne pouvais faire autrement que la lire pour essayer de comprendre ce personnage que je connaissais finalement fort peu.
Mélanie/Diam's est une femme qui a eu le « mal de vivre », c'est incontestable. C'est aussi un personnage torturé et angoissé qui se pose constamment un millier de questions. Je n'ai pas toujours été d'accord avec les questions et les réponses qu'elle a trouvées car elles sont parfois emmurées dans ses propres croyances et sans confrontation avec une opinion extérieure à son monde qui pourrait être contraire à la sienne. Mais il est vrai que le propre d'une auto-biographie est d'être ego-centrique alors..
Néanmoins, j'ai trouvé certaines réflexions vraiment intéressantes, notamment ses questions sur le sens de la vie. Mélanie a pu remarquer très tôt que, qui que tu sois, riche ou pauvre, célèbre ou pas, notre destinée sera la même : on finira tous par mourir dans le dénuement le plus total. Aussi, tout au long de sa vie, le fait de donner du sens à son existence a été fondamental pour elle.
Et pour cela, je lui tire ma révérence. En effet, on aura beau critiquer ses chansons, personnellement, je ne connais qu'une petite poignée de personnes qui s'interrogent et qui cherchent un sens à leur existence.
Mélanie a trouvé un sens à sa vie à travers l'islam. Franchement, je ne comprends pas la polémique que cela a pu susciter (quand il n'y en a aucune). Pour moi, tant que personne ne fait de mal à personne, je ne vois pas où est le problème. Chacun fait ce qu'il veut chez soi. Et si Mélanie est heureuse depuis qu'elle a trouvé l'islam et bien, grand bien lui fasse. Qu'on la laisse tranquille et que la sphère privée reste privée.
J'ai également apprécié ses réflexions sur le consumérisme et le « faux » bonheur matériel dans lequel je me suis plus ou moins retrouvée. Contrairement aux gens de sa génération, Mélanie préfère l'intelligence (surtout celle du coeur) au matériel. Elle a découvert avec le star system que le bonheur que l'on nous a promis en achetant plus et en consommant plus est éphémère. Pire même, il n'existe pas.
Son autobiographie se lit très facilement et j'y ai vraiment pris du plaisir. J'ai
aimé le fait qu'elle ait rédigé son livre comme si elle se livrait à une amie et lui racontait sa vie de A à Z.
Un seul regret toutefois : Mélanie n'évoque pas sa vie amoureuse. C'est dommage, je pense que cet aspect aurait été nécessaire pour la comprendre et la connaitre plus.
Bref, j'ai lu l'histoire d'une jeune demoiselle mortelle..

Lien : http://mademoisellechristell..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          151
Winter-
  05 mars 2016
Tout au long de cette autobiographie, j'avais l'impression d'entendre Diam's dans ma tête. Surtout avec les extraits de chansons. Je m'étais arrêtée à la moitié du roman, j'avais un peu de mal à accrocher alors j'ai décidé de privilégier d'autres livres. En reprenant cette autobiographie, je ne m'attendais plus à rien. J'ai littéralement dévoré la dernière moitié. L'écriture est prenante, Mélanie nous parle de la religion et de sa remise en question. Ce livre est très bien écrit, l'auteur nous guide dans sa vie, nous fait part de ses peurs, ses doutes, son bonheur et même sa méditation. Diam's a bercé une partie de ma vie par la profondeur de ses textes et la façon qu'elle avait de transmettre des messages. C'est le coeur ouvert qu'elle nous offre cette biographique, une partie d'elle-même. Je ne la connaissais que par sa musique, sa conversion à l'islam qui avait fait le buzz à l'époque et ses nombreux passages à la télévision. On découvre ici une femme courageuse et avec une grande ouverture d'esprit. Mélanie est née à Chypre, elle a passé sa jeunesse dans l'Essonne après le divorce de ses parents. Elle a longtemps souffert de l'absence paternel. Ce n'était pas une enfant facile, élevée seule par sa mère, elle a fait une crise d'adolescence et une tentative de suicide à l'âge de quinze ans. le rap lui donnait une raison d'aimer la vie, elle vivait pour la musique, son public lui donnait envie d'avancer. J'ai trouvé injuste et incorrect le comportement des médias à l'égard de Mélanie en dévoilant sa vie privée. On découvre le monde du show-bizz et ses conséquences. J'ai compris à travers ce livre sa décision de tout plaquer, de se convertir et de changer radicalement de vie pour s'installer loin d'ici. Elle en avait besoin, c'était inévitable. Ce récit est sincère, touchant et captivant. Je conseille cette autobiographie à toutes les personnes qui veulent comprendre le cheminement de Mélanie et découvrir une femme qui est aujourd'hui heureuse et épanouie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Bookaddict
  04 février 2013
Les textes de Diam's m'ont pris aux tripes depuis "dans ma bulle", souvent j'ai versé des larmes à leur écoute. Quand la "presse poubelle" s'est mise à nous gaver de ses photos et raccourcis j'ai comme d'habitude pris le parti d'attendre que la personne concernée s'exprime, c'est pourquoi j'ai lu ce livre.
Belle écriture , j'ai donc avalé ce livre assez rapidement . Mélanie dit avoir pris plaisir à écrire et qu'il n'est pas impossible qu'elle s'y remette . Ce serait une bonne chose .
On y apprend beaucoup de choses , et ceux qui prennent leurs informations sur les sites , forum vomitifs feraient bien de le lire .
Oui Diam's est sortie du star système ou elle s'est brûlé les ailes . Heureusement elle a eu la force de sortir d'un destin tragique tout tracé . N'en déplaise à certains Mélanie est une belle personne .
Commenter  J’apprécie          80
emeralda
  22 janvier 2014
Pour assouvir ma curiosité, j'ai attendu la version poche de cette autobiographie. de toute manière, je ne manque jamais de lecture, mais plutôt de temps donc je ne me presse que rarement pour acheter un ouvrage sauf pour quelques exceptions.
Je ne le regrette pas et cela n'a pas nuit à ma lecture.
Cette biographie est écrit simplement, presque sobrement.
Mélanie est encore très jeune, mais en quelques années seulement, elle en a vécu des choses, des événements, des expériences fortes, souvent agréables au départ, mais plus dure fut la prise de conscience.
Même à notre niveau, son expérience personnelle peut s'avérer utile. On court toutes et tous après des rêves, des chimères le plus souvent. On nous met beaucoup de poudre aux yeux et on se laisse berner.
J'ai découvert ses textes (les paroles de ses chansons). N'écoutant pas de rap et n'ayant que quelques vagues souvenirs de ses tubes que je zappais le plus souvent, ce fut un véritable plus de les avoir retranscrits là. Ils éclairent aussi de leur lumière le parcours de cette jeune femme.
Son succès ne devait rien au hasard, mais à un travail acharné jusqu'à l'épuisement ultime proche du geste de trop. Mais à force de voler très haut dans le star système, elle a fait comme Icare et elle s'est brûlée les ailes. La chute n'en fut que plus rude.
Heureusement, Mélanie a su trouver une nouvelle source de vie, la vie, la vraie. Mais ce ne fut pas sans mal. L'existence est un combat et avant d'y voir un long fleuve tranquille, il a fallut chercher la voie.
Elle s'est tournée vers la religion. On pourrait penser que c'est bien soudain, mais en réalité il n'en n'est rien. Mélanie était attirée depuis longtemps. Depuis toujours en fait.
On comprend donc que tout ce foin fait autour d'elle, de son retrait de la scène, de la vie publique est plus une incompréhension, un dialogue de sourds, des peurs latentes qu'autre chose. Cela a fait le buzz et c'est bon aussi pour la presse à scandales. On ne sort plus de ces balivernes et de la poudre aux yeux qu'on nous jette par poignées pour nous faire oublier l'essentiel. En ce sens, c'est Mélanie qui nous remet sur le droit chemin. À nous de trouver notre recette pour vivre enfin pleinement et réellement. Mais le retour vers des valeurs simples, universelles et éloignées de ce monde factice consumériste, ça me parle.
Lien : http://espace-temps-libre.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Imenra
  14 août 2019
Il est rare qu'un livre me touche au point que j'en frissonne sur la fin et qu'une envie de pleurer me prenne par surprise au détour d'une page. C'est l'effet que l'histoire de Mélanie Georgiades a produit sur moi. Il est tout aussi difficile d'émettre une critique sur ce livre étant donné qu'il s'agit d'une autobiographie et non pas d'un roman, car nul ne peut réellement se permettre de juger une vie. Tout ce que je peux dire, c'est qu'elle a pu, à travers son parcours, nous faire partager des valeurs qu'on ne voit que rarement de nos jours. Elle m'a aussi appris des choses personnellement et sensibilisé à d'autres. Mais l'empreinte de son histoire m'a démesurément ému et j'en conseille la lecture à tous ceux qui voudraient connaître l'origine de la plupart de ses oeuvres et de bien d'autres éléments.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
ImenraImenra   14 août 2019
A celui-là, je répondrais en toute simplicité qu'il n'a sûrement jamais vu les yeux qui brillent de l'enfant à qui on a apporté de la nourriture pour soulager sa faim, qu'il n'a jamais entendu les cris de joie d'un village qui a enfin accès à l'eau potable. Je lui répondrais aussi qu'en faisant mine d'être terre à terre, ou réaliste comme on dit, il justifie peut-être son égoïsme et son indifférence à l'autre. Je ne me vante pas de vouloir agir en faveur de mon prochain, nos actions étant certes dérisoires devant l'ampleur de la tâche, mais j'assume vouloir être une goutte d'eau. C'est pourquoi je n'ai jamais baissé les bras.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LaforcedesmotsLaforcedesmots   04 mars 2013
J'étais décidée. J'ai achevé de lire les quelques lignes qui me restaient, et ma décision était ferme : j'allais me convertir à l'islam.
Je connaissais la façon dont cela devait se passer. Il me faudrait réciter le témoignage de foi que j'avais déjà appris par cœur et ce, devant témoin, puis me laver entièrement le corps, comme une purification.
Ce n'était pas plus compliqué, puisqu'on entre en islam avec son coeur. Sauf que je n'avais pas de témoin !
Je me disais alors que Dieu me suffirait ..
Alors, comme une évidence, je me souviens m'être mise au milieu de la plage, j'ai levé la tête vers le ciel et pris Dieu à témoin : "O, mon Dieu, sois témoin que je veux me convertir à l'islam. J'ai lu Ton livre et je suis prête à tout suivre et tout pratiquer, pardonne-moi pour mon passé car je ne savais pas. Sois témoin que je dis du plus profond de mon cœur :
"Achhadou an La illaha illa LLAH, Wa achhadou ana Mouhammad Rassoul Allah."
Et, comme j'avais pu lire la traduction dans le petit livre sur la prière, j'ai récité aussi en français :
"Je témoigne que rien n'est digne d'être adoré à part Allah et je témoigne que Mouhammed est le Messager d'Allah" J'ai alors vécu un moment de ferveur et de sincérité qui m'a transportée au-delà des mots.

Après cela, je me sentais musulmane, j'étais musulmane ..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
mademoisellechristellemademoisellechristelle   06 décembre 2012
La gloire ? Elle m’éblouissait. L’argent ? Je n’arrivais pas à le transformer en sérénité. Un mari ? Je ne le trouvais pas. Un enfant ? J’en étais moi-même encore un. Des bijoux ? Ils m’étranglaient. On m’avait dit pourtant que je serai heureuse, et qu’une star, c’est une étoile, et qu’une étoile, elle brille toujours… Seulement, quand tu gravis la montagne que tout le monde vise et que tu atteints le sommet, quand ton rêve est à portée de main, et bien tu t’aperçois que c’est un leurre, un piège. On nous fait croire que le bonheur est forcément ailleurs, toujours plus haut, toujours plus bling, toujours plus loin, mais quand tu suis le parcours tracé sur la carte, et que tu arrives au bout de la course, là tu t’interroges : « Eh, au fait, qui a dessiné ce plan ? Qui dessine nos rêves ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
shimashima   13 avril 2015
"...j’achetais toujours des sucettes histoire de faire plaisir aux enfants. Je pensais surtout aux tout petits mais, à ma grande surprise, lors de ma première distribution, tout le monde sans distinction est venu se servir ! Petits et grands avaient tous un bonbon dans la bouche. C’est pourquoi, au final, la sucette est devenue en quelque sorte l’emblème du [Big Up Project]. Où que j’aille et quels que soient les âges, nous en distribuions à tour de bras ! Et tout le monde avait le sourire aux lèvres. Sourire à cause d’un bonbon... Nous autres Occidentaux sommes parfois tellement comblés matériellement qu’on en devient blasés, le cœur indifférent à toutes ces grâces dans lesquelles nous baignons : nous avons la paix, un toit, de la nourriture à foison, des médicaments, des vêtements. Comment se fait-il que certains d’entre nous soient totalement inconscients de leur chance, se montrent ingrats, toujours en manque de quelque chose ? Toujours plus, toujours plus... La plainte dans le cœur a pris la place du contentement. Et là, devant moi, des enfants et des grands souriaient à cause d’un bonbon. Le contraste était si déstabilisant."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
MelinaTailladeMelinaTaillade   17 octobre 2012
dès l'enfance la société nous prépare à cela, je crois que je n'aurais pas pu le refuser.Refuser quoi, du reste? De me changer pour plaire à la masse? La plupart d'entre nous n'existent que par l'image qu'ils renvoient. Je ne veut pas tomber dans la caricature et les idées toutes faites, mais qui peut nier que, dans une société d'image et d'autoroutes vestimentaire, de pensée, d'opinion, si tu as le malheur d'être un peu different, tu prend le risque d'être écarté du groupe? Tu peut etre heureux dans ta bulle, mais tu y seras seul.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Videos de Mélanie Georgiades (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mélanie Georgiades
Diam's - Dans ma bulle
autres livres classés : autobiographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Mélanie Georgiades (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1153 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre