AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081290987
Éditeur : Flammarion (09/01/2013)

Note moyenne : 4.31/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Notre société a érigé la liberté comme l'une de ses valeurs cardinales, censée gouverner notre système politique comme nos vies privées. Les patrons sont souvent les premiers à vanter ses vertus, en faisant un pilier du capitalisme. Mais ces belles paroles s'arrêtent net à la porte des entreprises : dans le monde du travail, la hiérarchie, le contrôle, la surveillance continue semblent bien demeurer la règle. Pourtant, l'enquête de Brian M. Carney et d'Isaac Getz mo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Marple
  04 juin 2017
Il n'y a pas de mode d'emploi pour créer une entreprise libérée, c'est-à-dire une entreprise débarrassée des hiérarchies, des carcans et des process traditionnels, qui traite tous ses salariés comme des égaux et les laisse choisir à leur guise leurs méthodes de travail, ne leur indiquant que les objectifs à atteindre.
Ce livre ne peut donc pas en être un, de mode d'emploi... Il peut en revanche donner les fondements théoriques de ce nouveau mode d'organisation, et raconter les expériences pilotes réalisées un peu partout dans le monde par des idéalistes et néanmoins patrons. Et il le fait.
Favi, Harley, un vignoble californien, Gore, des publicitaires, une entreprise de nettoyage : ces firmes n'ont rien de commun en apparence... sauf l'essentiel ! Elles font confiance à leurs employés, leur accordent de l'autonomie, les consultent, les font rêver avec des 'pourquoi' sans les brider avec des comment...
Ce n'est pas non plus 'La petite entreprise libérée dans la prairie', et les auteurs ne cachent pas les difficultés de la démarche : résistances, dérives, insatisfactions et angoisses du management, possibles retours en arrière.
Intéressant mais pas non plus réellement libérateur, en tout cas pour moi qui ai déjà beaucoup lu et écouté sur le sujet. Dans la même veine, La vérité sur ce qui nous motive de Daniel Pink m'avait plus séduite et enrichie.
Challenge Multi-Défis 17/52
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          361
LiliGalipette
  21 avril 2014
Dans le vaste univers des entreprises, il en est certaines qui ont adopté un mode de fonctionnement qui ne repose pas sur la hiérarchie et les contraintes/récompenses, mais qui promeut l'équité entre employés et l'autodiscipline. Dans ces entreprises dites libérées, il n'est pas question d'emploi mais d'engagement, ni de salarié mais d'associé. « Les contraintes leur donnent l'impression de n'exercer aucun contrôle sur leur vie professionnelle, ce qui, à sont tour, engendre du stress, de la fatigue et de la démotivation. » (p. 11) Il s'agit de développer les prises d'initiative et de donner confiance aux employés : en leur donnant envie d'agir pour l'entreprise, ils oeuvrent pour le bien commun et pas uniquement pour le patron.
Le management au sein des entreprises libérées ne se fonde pas sur le « comment », mais sur le « pourquoi ». « Une société qui cultive la liberté repose précisément sur l'idée qu'il ne faut pas dire aux employés ce qu'ils doivent faire – même si c'est ce qu'ils attendent de vous. » (p. 94) Les employés doivent souscrire à la vision portée par le leader libérateur et avoir envie de réussir pour le plaisir de bien faire leur métier, sans considération de primes ou autres avantages.
Attention, l'absence de hiérarchie n'est pas l'anarchie, mais l'autonomie, chaque employé se trouvant en situation de réaliser seul la tâche qui lui est confiée en usant de tous les moyens nécessaires pour y parvenir. S'agit-il surtout de grands discours et de quelques exceptions utopiques dans le maelstrom entrepreneurial ? Apparemment pas puisque les deux essayistes présentent de nombreux exemples d'entreprises libérées qui sont à la pointe de leur secteur et qui ont un poids au niveau mondial. En effet, il ne sert à rien de développer un mode de fonctionnement original si cela ne sert pas les bénéfices et ne permet pas de challenger la concurrence.
Le concept d'entreprise libérée est alléchant et j'ai retiré quelques idées intéressantes à mettre en oeuvre à mon niveau dans mon emploi. Cette lecture m'ayant été conseillée par mon employeur, j'attends de voir la libération de mon entreprise. Ou plutôt, je vais voir si je peux y participer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
marc_tlse
  27 mai 2018
Un livre convaincant qui donne envie d'essayer de libérer l'entreprise et ses salariés d'une organisation qui rassure mais qui appauvrit. Pourquoi ne pas profiter des connaissances de tous au plus près du terrain pour améliorer le fonctionnement ? Pourquoi ne pas donner plus d'autonomie aux salariés et augmenter ainsi leur motivation et leur implication ? Faut-il attendre d'avoir le couteau sous la gorge (comme c'est le cas de plusieurs entreprises citées) pour essayer autre chose ?
Dans ce livre, la "liberté" semble une évidence et on oublie tous les freins qui vont se dresser devant toute démarche même partielle: les managers qui y voient une perte de pouvoir et de statut (là, on s'y attendait),les syndicats qui sans patron tout puissant perdent du pouvoir, les salariés qui s'aperçoivent du confort des ordres et de ceux qui les donnent, les qualiticiens et contrôleurs de tous poils qui ne vivent que de procédures immuables et de la traçabilité de leur respect. Mais il faut rester convaincu que le jeu en vaut la chandelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
andras
  01 mars 2016
Getz et Carney nous montre que le modèle d'organisation hierarchique qui prevaut encore aujourd'hui dans la quasi totalité des entreprises, qu'elles soient petites ou grandes, n'est pas le seul possible et surtout qu'il est de plus en plus évident qu'il est inadapté au monde actuel. A la place les auteurs font la promotion des entreprises "libérées" où l'égalité de traitement entre les employés (y compris le patron) est la règle, où la vision globale de l'entreprise (et pas seulement court-termiste) est essentielle, où les managers (s'il y en a encore) sont au service des autres employés. le livre accumule les exemples de cas qui marchent ou ont marché (Gore ou Harley-Davidson aux USA, FAVI en France, SOL en Finlande, etc.) mais aussi présentent des cas où cela ne fonctionne pas comme espéré. Un livre qui (avec celui, complémentaire, de Daniel Pink sur la motivation des salariés) fait souffler un vent rafraichissant et décoiffant sur les vielles théories du management.
Commenter  J’apprécie          20
DELAGRANGE
  05 janvier 2018
l'entreprise Libérée est très bien décrite et très bien illustrée dans ce petit livre enthousiasmant et plein d'anecdotes.
On se prend à rèver d'appliquer ces concepts dans nos entreprises, mais malheureusement seules les nouvelles entreprises (dont le patron ne soit pas accro au pouvoir à la mode 17è siècle) et celles au bord du gouffre sont capables de s'y lancer.
Pas mal d'idées qui peuvent, sans faire la révolution, s'appliquer dans nos organisations hiérarchiques et fermées.
j'ai rencontré plus tard I. Getz, il est aussi enthousiaste que son livre !
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   07 novembre 2015
La liberté, ça marche.
Dans toutes les sphères de notre existence - politique, économie, loisirs et vie familiale -, nous exigeons de pouvoir prendre nos décisions en toute liberté. Pourrait, dès qu'on aborde le monde professionnel, trop de gens sont étouffés, entravés, contrariés et paralysés par la bureaucratie et par des règles qui ne cherchent absolument pas à les aider à exercer leur métier de leur mieux. Ces contraintes leur donnent l'impression de n'exercer aucun contrôle sur leur vie professionnelles, ce qui, à son tour, engendre du stress, de la fatigue et de la démotivation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   24 février 2016
La méthode bureaucratique de gestion d'une entreprise - la méthode du "comment" - nous semble parfaitement naturelle aujourd'hui. Cela n'a pas toujours été le cas. Elle a vu le jour pendant la révolution industrielle pour faire face à deux problèmes bien précis. Primo, on s'était rendu compte qu'il fallait imposer, dans le nouvel univers de la manufacture, une discipline plus stricte à des artisans habitués à respecter leurs propres horaires et à travailler selon leur propre rythme. Secundo, il fallait obtenir une production homogène et fiable des travailleurs ruraux pour la plupart illettrés embauchés massivement dans les usines à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   10 novembre 2015
William L. McKnight, le légendaire patron de 3M, l'exprimait sous une forme laconique dès 1924 : "Si vous mettez des barrières autour des gens, vous obtenez des moutons. Accordez-leur l'espace dont ils ont besoin." Dans cet esprit, McKnight a mis en place chez 3M un environnement qui libérait la créativité et l’esprit d'initiatives des salariés.
Commenter  J’apprécie          70
LiliGalipetteLiliGalipette   21 avril 2014
« Une société qui cultive la liberté repose précisément sur l’idée qu’il ne faut pas dire aux employés ce qu’ils doivent faire – même si c’est ce qu’ils attendent de vous. » (p. 94)
Commenter  J’apprécie          130
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   25 février 2016
Dire aux gens comment faire leur travail est une attitude élémentaire dans les entreprises "comment", mais une société qui cultive la liberté repose précisément sur l'idée qu'il ne faut pas dire aux employés ce qu'ils doivent faire - même si c'est ce qu'ils attendent de vous.
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Isaac Getz (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Isaac Getz
Libérons nos organisations pour un nouveau climat de confiance et de performance.
autres livres classés : leadersVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Yvain, le chevalier au lion d'Anne-Marie Cadot-Colin

Yvain, le chevalier au lion a été écrit:

au XXème siècle
au XIème siècle
au XIIème siècle
au XIIIème siècle

30 questions
621 lecteurs ont répondu
Thème : Yvain, le Chevalier au Lion de Anne-Marie Cadot-ColinCréer un quiz sur ce livre