AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782824644912
400 pages
Terra Nova (19/10/2016)
3.5/5   6 notes
Résumé :
Moscou, Noël 1985. On découvre le cadavre d'un jeune homme congelé et mutilé adossé au mur du Kremlin. Quelques jours plus tard, Alex Marston, la fille de l'ambassadeur anglais, est enlevée. C'est Tom Fox, un agent du renseignement britannique exilé à Moscou, qui est chargé de la retrouver. Mais dans cette Russie de l'époque soviétique, crimes et disparitions sont surtout l'affaire de l'Etat. Au fur et à mesure, l'enquête conduit Fox au coeur d'un régime soviétique ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
famillemartinet
  25 juillet 2017
Tom Fox,agent du renseignement mis au placard à l'Ambassade Anglais de Moscou, est chargé de retrouver la fille rebelle et supposée fugueuse de l'Ambassadeur.
Évidemment les choses ne vont pas être aussi simple et il va rapidement mettre le doigt dans un engrenage infernal qui va l'amener sur la piste d'un tueur qui laisse des cadavres gelés d'adolescent derrière et à découvrir les secrets férocement gardés d'une partie de l'establishment soviétique.
Un très bon thriller, à la fois politique et historique où tous les personnages sont sérieusement et méchamment abimés.Aussi bien dans les chairs que dans les têtes.C'est le bal des éclopés façon Gorky Park.
On est par moment aussi paumé que Tom Fox devant les mensonges et autres secrets des uns et des autres mais des rebondissement plutôt bien amenés font que l'intrigue avance,lentement c'est vrai, mais elle avance régulièrement.
La tension est bien gérée ainsi que le sens du temps et des lieux.
Jack Grimwood alias Jon Courtenay Grimwood, à qui l'on doit le Dernier Banquet, a décidé de changer de terrain de jeu. Bien lui en a pris à la lecture de ce très bon thriller.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
plisskendogue
  24 octobre 2016
L'histoire est intéressante mais j'ai le sentiment que la traduction n'est pas du tout à la hauteur. Des phrases incompréhensibles et le manque de distinction entre les personnages m'ont rendu la lecture très pénible.
Commenter  J’apprécie          31

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   23 mai 2017
Elle avait été ballerine jadis. Elle avait dansé les plus grands rôles des plus grands opéras devant les plus hauts dignitaires du régime. À Moscou, au Bolchoï. À Leningrad, au Kirov. Elle avait supervisé les plus jeunes lors de la plus grande, la plus parfaite, mais aussi la plus désastreuse tournée au palais Garnier, à Paris, lorsque Noureïev était passé dans le camp ennemi et que toutes leurs carrières avaient été brisées.
Aujourd’hui, son corps était vieux et usé.
Mais pas aussi vieux que ses traits le laissaient supposer. Pas aussi vieux que les passants qui avaient une famille et un logement et quelque part où aller se l’imaginaient. Dormir la nuit sous les porches ou dans les cryptes des rares églises qui restaient ouvertes n’était pas facile. Mais ce n’était rien en comparaison des souffrances d’une danseuse : les pieds en sang après la répétition, les douleurs atroces à l’aine lorsqu’elle faisait le grand écart ou des étirements et qu’elle prenait des poses qui tordaient son corps d’une façon inimaginable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   23 mai 2017
Les rares crimes commis étaient le fait des romanichels et des Juifs. Exceptionnellement, un Russe ivre tuait sa femme sur un coup de colère, puis la pleurait amèrement le lendemain matin. Le plus souvent, il se rendait de lui-même à la police. Toute société imparfaite avait ses récidivistes. Et l’Union soviétique n’était pas encore une société parfaite. Elle le serait un jour, mais en attendant la militsiya s’employait à maintenir l’ordre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   23 mai 2017
Requiem pour un massacre. Un film sur la grande guerre patriotique. Pour changer. Sauf que cette fois ils tirent à balles réelles pour rendre les scènes de bataille plus réalistes. Il arrive qu’un pays devienne trop réaliste...
Commenter  J’apprécie          00
plisskendogueplisskendogue   24 octobre 2016
page 431
"Elle écarta les mains. Un geste typiquement russe pour dire qu'elle n'en pouvait mais."
????
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   23 mai 2017
Ce sont des choses qui arrivent... La vie est toujours plus compliquée qu’on ne le voudrait. En particulier la vie de famille.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Jon Courtenay Grimwood (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jon Courtenay Grimwood
La chronique de Gérard Collard - Le dernier banquet
autres livres classés : espionnageVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2239 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre