AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Véronique David-Marescot (Traducteur)
EAN : 9782290009635
120 pages
J'ai Lu (13/10/2008)
3.98/5   400 notes
Résumé :
Dans un lointain passé, bien avant la fondation de Jamaillia, du château de Castelcerf et des Six-Duchés, les Anciens avaient bâti de splendides cités où régnaient l'art et la beauté. Leur espèce avait disparu mais les salles où ils avaient vécu avaient résisté au temps, empreintes du souvenir de leurs habitants.
Dame Carillon Valjine Rochecarre est condamnée à l'exil et part avec toute sa famille loin de Jamaillia installer une colonie dans le désert des Plu... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (63) Voir plus Ajouter une critique
3,98

sur 400 notes
5
23 avis
4
26 avis
3
11 avis
2
2 avis
1
0 avis

Yendare
  19 septembre 2022
Quand on parle de Robin Hobb on pense tout de suite à ses grosses séries dont la fameuse série l'Assassin Royal, de gros pavés qui vous tiennent occupés de nombreuses heures mais force est de constater que Robin Hobb est aussi remarquablement doué pour des récits plus courts comme l'illustre parfaitement Retour au pays qui a d'ailleurs reçu le prix imaginales en 2006 dans la catégorie nouvelle.
Il s'agit ici d'un prélude à l'assassin royal et aux aventuriers de la mer ainsi bien sûr qu'aux cycles qui leur font suite. Comme tout prélude qui se respecte, le récit se suffit à lui-même et il n'est pas nécessaire d'avoir lu ces cycles pour comprendre et apprécier cette histoire (même si je le recommande tout de même, je vais y revenir). Cela peut tout à fait constituer une porte d'entrée dans l'univers de Robin Hobb pour se faire une idée de sa plume et du genre d'univers qu'elle a développé sans avoir à s'engager dans une saga à rallonge. Courte, prenante et bien ficelée avec un personnage principal qui est bien caractérisé, cette nouvelle offre un excellent moment de divertissement.
Vous l'aurez compris, j'ai beaucoup aimé. J'ai lu le cycle Les cités des anciens en juin 2021 , cycle où l'on en apprend plus sur le désert des pluies et ces trésors, Retour au pays m'a fait l'effet de remonter le temps un an en arrière en me ramenant dans le désert des pluies mais bien avant chronologiquement dans cet univers. On découvre ici durant cette centaine de pages l'arrivée des premiers colons dans ce désert, les raisons de leur installation dans cette région aussi inhospitalière, sauvage qu'elle est belle et la manière dont ceux-ci y survivent en en payant le prix.
En effet la région ne manque pas de danger et comme à son habitude Robin Hobb n'épargne pas son personnage principal, une artiste dans l'âme qui va rencontrer un art différent du sien dans lequel il peut être facile de se laisser noyer. Je pense que ceux qui ont lu les cycles comprendront…
En effet même si le récit peut se lire de manière indépendante de la lecture de tout cycle, les avoir lus est un plus indéniable je pense pour apprécier cette histoire. Je recommande sa lecture juste avant de commencer Les cités des anciens, cela constitue je trouve une excellente introduction à ce cycle de Robin Hobb.
Un excellent moment de lecture donc qui m'a incité à poursuivre avec le dernier cycle de Robin Hobb qui m'a tenu occupé une partie du mois de juillet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5411
Cath_perrin
  29 octobre 2021
Dame Carillon Valjine Rochecarre est furieuse. Alors qu'elle est montée à bord du navire Aventure qui va l'emmener avec sa famille pour établir une colonie, ses caisses avec des objets de valeur ont été confisquées et sont restées à terre. Elle écrit alors au Gouverneur. Dans une autre lettre, elle se plaint des conditions de vie insupportables : un espace malodorant en cale dans lequel elle doit cohabiter avec sa servante. Et pour cause, elle ne fait pas partie, comme elle le croit, d'un groupe de colons volontaires, mais d'un groupe de gens exilés et tout ça parce que son époux a conspiré contre le gouverneur.
Que peut faire la noble, délicate et très snob Dame Carillon Valjine Rochecarre dans ce contexte ? Surprendre le lecteur, rien de moins.
Commenter  J’apprécie          360
boudicca
  23 juillet 2012
Avec cette nouvelle Robin Hobb nous plonge à nouveau dans l'univers de ses précédentes séries que l'on ne présente plus, « Les Aventuriers de la mer » en tête. le tout est rédigé sous la forme d'un journal de bord tenu par une certaine Carillon, artiste jamalienne exilée en compagnie de son époux et de ses enfants dans le Désert des Pluies, territoire alors totalement inexploré et inoccupé. C'est l'occasion pour l'auteur d' approfondir quelques éléments propres à cette partie de son univers, éléments que l'on retrouve notamment dans la dernière saga en date de l'auteur, « Les cités des Anciens ». Est ainsi notamment abordé le thème des « pierres du souvenir », ces minéraux possédant la capacité de stocker le souvenir des expériences vécues par les Anciens, peuple intermédiaire entre les hommes et les dragons avant la disparition de ces derniers.
L'histoire nous happe dès les premières pages et l'on ne peut qu'être fasciné par ce territoire hostile mais aussi plein de beauté et de mystère dans lequel ces hommes et ces femmes devront apprendre à vivre. L'auteur nous décrit avec beaucoup de talent l'évolution de la mentalité de ces colons forcés et notamment de notre narratrice, Carillon, qui de femme tout ce qu'il y a de plus respectable selon les critères de la société jamalienne, sera amenée à se transformer sous l'influence de son nouvel environnement en une femme indépendante n'hésitant pas à braver l'autorité de son mari et la tradition. Difficile de ne pas s'identifier à ce protagoniste extrêmement attachant dont on perçoit sans mal les failles et à laquelle l'auteur parvient à donner en à peine un peu plus de cent pages une personnalité déjà très fouillée.
Une nouvelle qui se dévore très rapidement et qui ne fait que confirmer la place de Robin Hobb parmi les maîtres du genre. A découvrir que vous ayez ou non déjà experimenté les précédents cycles de l'auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
LeoLabs
  30 mars 2021
Ma première incursion dans l'univers de Robin Hobb et j'ai tout simplement adoré. Une très belle surprise, je ne m'attendais pas à autant de noirceur. L'hostilité du décor se joint à des personnages mal menés, lesquels sont, pour un si court récit, bien travaillés. le format journal a également été un plus pour un rythme sans temps morts. J'ai hâte de me lancer dans cet univers immensément riche.
Commenter  J’apprécie          290
Dionysos89
  23 mai 2012
Première incursion dans l'univers fantasy de la fameuse Robin Hobb, dont on me rabattait tant les oreilles ! Retour au Pays fait figure de prélude aux cycles Les Aventuriers de la Mer et L'Assassin royal (et est aussi en lien avec son cycle le plus récent Les Cités des Anciens). Je vois "prélude", je vois "nouvelle", je plonge de suite pour découvrir ce qui semble être un des hauts faits de la fantasy.
Cette nouvelle fait donc la part belle à "dame Carillon de Rochecarre, née Valjine", qui a le malheur d'être exilée, avec d'autres, dans le Désert des Pluies. C'est à travers son journal, qu'elle alimente régulièrement, que l'on découvre son aventure. le choix de cette littérature journalière à espacement aléatoire nous met bien dans l'ambiance angoissante que vit l'héroïne. En somme, on part à la découverte à ses côtés et le ton est aussi rafraîchissant que la jungle qui l'entoure.
Malheureusement, autant le début est très bien mené, autant Robin Hobb règle son intrigue en un seul et ultime chapitre beaucoup trop disproportionné par rapport aux autres. Ce dernier fait franchement baisser l'avis général sur cette nouvelle, et c'est vraiment regrettable. Car finalement l'ensemble sera plus qu'intéressant sans cette conclusion un peu raccourcie : j'imagine que ce petit opus s'apprécie davantage (malgré les prévenances de l'auteur dans sa préface) en connaissant l'univers autour. En effet, ce qui est le plus à comprendre, c'est l'intérêt des "effets secondaires" dus au Désert des Pluies (difficile de ne pas trop spoiler pour une nouvelle : écailles et excroissances sur le corps notamment, comme une évolution en fonction du climat), selon la personne qui m'est le plus proche et qui me conseille vivement Robin Hobb, il semble que tout cela soit développé et expliqué dans Les Aventuriers de la Mer et Les Cités des Anciens alors patience pour l'explication...
Une nouvelle de qualité donc, mais un peu trop rapide et trop vague à certains endroits du récit pour être parfait : tout le début était vraiment bien, voire excellent par moment, jusqu'à ce que trop de choses incompréhensibles, pour un débutant en matière de Robin Hobb comme moi, soient insérées dans le récit. Un avis mi-figue, mi-raisin donc. Il n'empêche que je me laisserai à coup sûr tenter par les cycles bien connus de Robin Hobb...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          161

Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
araucariaaraucaria   18 décembre 2020
Aujourd'hui, on m'a confisqué, sans motif, arbitrairement, cinq caisses et trois malles. Cela s'est passé durant le chargement du navire Aventure qui, à la noble initiative du Gouverneur Esclépius, se met en route pour établir une colonie sur les Rivages Maudits. Le contenu des caisses est le suivant : un bloc de splendide marbre blanc, propre à sculpter un buste, deux blocs de jade aarthien, propres à sculpter des bustes, un grand bloc de belle stéatite, de hauteur et largeur d'homme, cinq lingots de cuivre d'excellente qualité et trois barils de cire. (...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
RaegharRaeghar   09 août 2012
Alors un homme grossier a eu l'audace d'ajouter : "Elle sera tout aussi astucieuse comme femme de marchand, car ici il n'y a pas de sire ni de dame qui tiennent."

Cette réflexion m'a dégrisée ; cependant, je crains bien qu'elle ne soit légitime. La naissance et l'éducation ne comptent guère ici. Déjà les hommes du commun ont droit de vote, qui sont moins instruits que dame Duparge ou moi-même. L'opinion d'un paysan a plus de poids que la mienne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
araucariaaraucaria   21 décembre 2020
Aujourd'hui, je suis tombée nez à nez avec un serpent qui pendait d'un enchevêtrement de feuillages. Je fus à la fois saisie de terreur et frappée par sa beauté.
Commenter  J’apprécie          150
araucariaaraucaria   27 avril 2019
Aujourd'hui, on m'a confisqué, sans motif, arbitrairement, cinq caisses et trois malles. Cela s'est passé durant la chargement du navire Aventure qui, à la noble initiative du Gouverneur Esclépius, se met en route pour établir une colonie sur les Rivages Maudits.
Commenter  J’apprécie          80
araucariaaraucaria   21 décembre 2020
Je ne décèle nul signe de vie humaine ici. Il y a des oiseaux multicolores, de gros lézards qui se chauffent au soleil sur les racines des arbres, au bord de l'eau, et quelque chose qui ulule et détale jusqu'au faîte des arbres. Point de douces prairies, point de rives fermes, seulement des berges bourbeuses et une végétation luxuriante. Enguirlandés de lianes traînant au fil des eaux laiteuses, les arbres immenses trempent dans le fleuve leurs racines-échasses. Certaines de ces plantes volubiles portent des fleurs blanches, épaisses et charnues qui luisent dans la nuit, et le vent nous apporte leurs suaves et voluptueuses exhalaisons. Des insectes nous tourmentent par leurs piqûres et les rameurs sont affligés d'éruptions cutanées douloureuses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Robin Hobb (42) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robin Hobb
Quand l'auteur de CHERUB revisite le mythe de Robin des Bois en mode ultra contemporain !
ROBIN HOOD de Robert Muchamore, déjà 2 tomes en librairie
autres livres classés : fantasyVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus





Quiz Voir plus

Robin Hobb

Comment se nomme le seul roman de SF écrit par Robin Hobb?

Alien
Terre étrangère
Alien Earth
Aliens

10 questions
226 lecteurs ont répondu
Thème : Robin HobbCréer un quiz sur ce livre