AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2896151257
Éditeur : Editions Alire (01/07/2015)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Un nouveau volet des aventures de Stan Coveleski, qui se trouve mêlé, bien malgré lui, aux histoires louches de sa " belle-famille ".
Quand le téléphone sonne aux alentours de minuit, ce sont rarement de bonnes nouvelles... De fait, Fernand Dubois, un des indics de Coveleski, se dit suivi par deux individus louches et il craint pour sa vie. Stan file donc au Nite Cap, où ils ont convenu de se retrouver, mais Dubois y brille par son absence, contrairement aux ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
argali
  27 février 2016
Après les récits contemporains de Martin Michaud ou Richard Ste Marie, je me suis plongée dans ce polar des années 50. Je ne connaissais pas Maxime Houde ; il m'a été conseillé à la FLB. Une occasion d'étoffer mes découvertes d'auteurs québécois.
L'enquêteur est un privé dans la veine de Philip Marlowe : bagarreur, fripé, un art consommé de se mettre dans les ennuis mais alcoolique repenti et moins cynique. Intègre, détestant la corruption et la brutalité de certains flics, il est réglo et sait se montrer reconnaissant. Stan Coveleski a de la classe.
Alors qu'il enquête sur la disparition de son indic principal, ayant visiblement voulu arnaquer la pègre, Stan est chargé d'une autre enquête par Viateur Cormier, le père de son amie Paméla. Celui-ci souhaite qu'il travaille en toute discrétion, loin de la police de Montréal. Il faut dire qu'elle a la réputation de tremper dans des histoires pas très nettes et que deux de ses inspecteurs sont particulièrement brutaux et bornés. Il lui est demandé de retrouver des documents volés dans le coffre de l'entreprise de Cormier. Deux affaires en apparence anodines.
Entre chasse aux indices et fuite en avant pour éviter flics et voyous, Coveleski aura fort à faire pour résoudre ces deux énigmes tout en sauvant sa peau.
Ce roman est le septième mettant en scène ce privé cool et efficace. Une descente dans le Montréal paupérisé de l'après guerre qui change un peu.
J'ai bien aimé cette histoire bien ficelée, aux péripéties nombreuses tout en faux semblants. le personnage de Coveleski est attachant en héros inattendu et intègre évoluant au coeur d'un milieu interlope. de plus, ce qui ne gâche rien, il a de l'humour.
Maxime Houde écrit bien, avec rythme, et dans une langue truculente qui permet de souffler quelque peu au coeur de l'intensité dramatique de son récit. le tout se dévore en quelques heures.
Une belle découverte, en ce qui concerne l'auteur et le personnage principal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
BMR
  14 février 2016
Sympathique polar que celui du québecois Maxime Houde : La misère des laissés-pour-compte qui nous emmène à Montréal au tout début des années cinquante pour un double dépaysement.
Avec tout d'abord celui de la langue fleurie de nos cousins d'outre-Atlantique qui moppent le plancher ou qui sont parfois dans le trouble lorsque la brunante envahit le quartier.
Et puis avec l'ambiance des polars de ces années-là où fleurissaient les personnages de 'privés' comme on les aime. Des beaux gosses durs à cuire qui n'ont peur de rien, même pas des flics et encore moins des méchants, qui se font régulièrement cogner (parfois par les flics et plus souvent par les méchants) mais qui se relèvent sans cesse et parviennent presque toujours à faire triompher la cause du bien, de la jolie fille et de l'orphelin.
Maxime Houde n'a pas soixante-dix ans (il en est loin !) mais il s'y entend à merveille pour faire revivre ces bons vieux polars aux situations et aux dialogues ultra-codifiés.
Son détective Stan Coveleski (dont c'est quand même la septième aventure) ne loupe pas une seule de ces figures imposées.
Le voici dérangé un beau soir (alors que la brunante a déjà envahi le quartier) par l'un de ses indics, un laissé-pour-compte : Fernand Dubois est dans le trouble, il s'est mis dans de sales draps et appelle son seul ami au secours.
On n'aura évidemment guère le temps de faire connaissance avec le susnommé Dubois et c'est très vite au tour de Stan Coveleski de se retrouver pris dans l'engrenage d'une sale histoire où il sera question de drogue (et oui déjà), de spéculations foncières (et oui toujours), de chantage, de jeu, de corruption, bref de tout ce qu'il faut pour faire un bon polar.
Même s'il s'agit avant tout d'un roman d'atmosphère, l'histoire est rondement menée grâce notamment à de savoureux dialogues, juste voyous lorsqu'il le faut mais sans exagération, une bonne dose d'humour un peu noir et l'autodérision qui sied à ce genre 'à la manière de ...'.
L'intrigue policière (oui, y'en a une !) laissera même quelques surprises originales et intéressantes.
Le lecteur français, même s'il connait le Montréal d'aujourd'hui, regrette juste de passer à côté des évocations du passé montréalais qu'il devine savoureuses mais sans pouvoir les apprécier vraiment.
Pour celles et ceux qui aiment les privés.
Lien : http://bmr-mam.blogspot.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
BMRBMR   14 février 2016
[...]
— Tu sais ce que je pense, Coveleski ?
— Vous avez cette faculté-là, vous ?
— T’as la réplique facile ...
Commenter  J’apprécie          30
BMRBMR   14 février 2016
[...] Il n’y avait aucune raison pour que je déprime. Après tout, les choses ne pouvaient que s’améliorer.
Commenter  J’apprécie          10
BMRBMR   14 février 2016
[...] J’avais l’impression désagréable qu’on m’avait roulé dans la farine. Certaines questions demeuraient sans réponse.
Commenter  J’apprécie          00
BMRBMR   14 février 2016
[...] Quand une jolie fille en détresse crie au secours, c’est dans l’habitude des privés d’accourir.
Commenter  J’apprécie          00
BMRBMR   14 février 2016
[...] Il ne me restait plus qu’à attendre que la veuve ou l’orphelin fasse appel à mes services.
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
autres livres classés : Montréal (Canada)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1601 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre