AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.8 /5 (sur 1289 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Montpellier , le 07/03/1909
Mort(e) à : Châtillon-sous-Bagneux , le 03/03/1996
Biographie :

Léo Malet est né dans le quartier de Celleneuve à Montpellier. Autodidacte, il débuta dans la vie "artistique" à Montmartre, au cabaret de la Vache Enragée, le 25 décembre 1925, ce qui faisait de lui le plus jeune chansonnier de la Butte.

Il fut ensuite, et tour à tour, employé de bureau, manœuvre, vagabond, journaliste occasionnel (collaboration à l'En dehors, à l'Insurgé, au Journal de l'Homme aux Sandales, à la Revue Anarchiste, etc.), "nègre" d'un maître-chanteur analphabète, gérant de magasin de modes, figurant de cinéma, crieur de journaux, emballeur (chez Hachette), etc.

Poète, il a appartenu au Groupe Surréaliste de 1930 à 1949. En 1942, en publiant '120, rue de la Gare' il fit dans le roman policier ce que les critiques (de Mme Germaine Beaumont à Robert Margerit) ont appelé une "irruption fracassante, apportant un ton nouveau dans ce genre littéraire."

En 1948, il fut le premier lauréat du Grand Prix de Littérature policière. En 1958, le Grand Prix de l'Humour noir couronna sa série des Nouveaux mystères de Paris - série, écrit Gilbert Sigaux, dans laquelle "il met en scène les secrets de la ville en même temps que les secrets des personnages."

Il a écrit sous divers pseudonymes : Frank Harding, Léo Latimer, Lionel Doucet, Jean de Selneuves, Omer Refreger et Louis Refreger.

Certains de ses romans ont été adaptés en bandes dessinées par Jacques Tardi. Le personnage de Nestor Burma a inspiré une série télévisée avec Guy Marchand dans le rôle principal.

Léo Malet est décédé le dimanche 3 mars 1996 à Paris à l'âge de 86 ans. Il est inhumé à Châtillon-sous-Bagneux, dans les Hauts-de-Seine (92).
+ Voir plus
Source : /www.info.fundp.ac.be
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
"Nestor Burma Tome 12 - Corrida aux Champs-Élysées " de Léo Malet et Nicolas Barral, d'après l'univers graphique de Tardi. Une actrice sur le retour est trouvée morte d?une overdose à l?hôtel des Champs-Élysées. Notre enquêteur décide alors de mettre son nez dans les affaires louches du show-business ! ? bit.ly/nestorburmaT12
Podcasts (28) Voir tous

Citations et extraits (228) Voir plus Ajouter une citation
Pecosa   04 février 2018
Corrida aux Champs-Elysées de Léo Malet
Elle et Tony Charente formeraient un beau couple. Le couple idéal bien connu. Ni l'un ni l'autre n'avaient inventé l'eau bouillante , mais Nestor Burma était mariole pour plusieurs.
Commenter  J’apprécie          260
koalas   17 janvier 2018
La Trilogie noire - Intégrale de Léo Malet
C'est aux iles Fidji

djidjididji.....djidjididji.

Ce n'était pas Jeanne qui chantait cette scie de caf'conc'. Le phono, mis en marche par Robert, l'envoyait par toutes les fibres nasillardes de son pavillon écarlate. Assis à une table, le vieux, quand il ne levait pas le coude, pianotait, scandant d'une main tavelée aux doigts maigrichons le rythme forain de la goualante de beuglant.
Commenter  J’apprécie          220
wowie   29 mai 2020
Oeuvres complètes - Bouquins 01 : Les nouveaux mystères de Paris - Nestor Burma : Premières enquêtes de Léo Malet
Le ciel de Paris pâlissait lentement.

Elle agonisait dans la pièce voisine. Personne ne connaîtrait jamais rien de ses actes. Pas de discours. […] La mémoire de Larpent supporterait le poids de ses crimes. Celle de l’élégant mannequin de la place Vendôme serait sauvegardée. On pleurerait la splendide créature dont un criminel international avait, dans le décor doré d’une chambre de palace, percé de projectiles le corps adorable. Mais on ne dirait pas ce que je savais, qu’elle avait protégé de ce corps adorable, parfumé, chaud et tendre, celui d’un détective besogneux, toujours fauché et sentant la pipe. Mais peut-être étais-je comme elle, moi aussi. Je m’imaginais. Je me sentais fatigué, brisé. Elle agonisait dans la pièce voisine…

Quelqu’un me toucha l’épaule. Je me retournai sur l’infirmière. Je ne dis rien. La femme en blanc ne me dit rien non plus. Elle avait des yeux. Il suffisait. Je me détournai, avançai sur le balcon et regardai poindre l’aube dans le ciel de Paris.

Le soleil naissait derrière le Louvre.



Léo Malet : Le soleil naît derrière le Louvre (1954), in : Les enquêtes de Nestor Burma et Les nouveaux mystères de Paris, volume I.

Collection Bouquins © 1989 Robert Laffont, page 525.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
cascasimir   29 mai 2019
Micmac moche au Boul'Mich de Léo Malet
C'était une journée maussade qui déteignait sur tout. Ciel et moral étaient bas des plafond. Environ 3 semaines nous séparaient Noël, mais le Père Éternel, là haut, préparait déjà le réveillon des hôtes de la pension de sa Saints famille. Les plumes et les duvets qu'il arrachait du corps des oies, tombaient sur Paris. Et ces premiers flocons de neige, encore timides, seraient suivis plus hardis.
Commenter  J’apprécie          161
wowie   29 mai 2020
Oeuvres complètes - Bouquins 02 : Les enquêtes de Nestor Burma et Les nouveaux mystères de Paris de Léo Malet
Elle tenait dans sa main droite le manche court d’un redoutable fouet.

La pièce était petite, pauvre mais proprette. Bélita Moralès, les traits crispés par la souffrance, les yeux fulgurants de haine impuissante, se blotissait dans un angle, à même le parquet, ses jambes ramenées sous la rouge corolle de la jupe de feutrine. Elle ne portait plus son trench-coat et son pull-over, déchiré, laissait apparaître une émouvante poitrine. Ses deux magnifiques seins, zébrés d’une traînée sanglante, n’abdiquaient pas. Ils pointaient toujours aussi orgueilleusement, semblant défier leur bourreau.



Léo Malet : Brouillard au pont de Tolbiac (1956), in : Les enquêtes de Nestor Burma et Les nouveaux mystères de Paris, volume II.

Collection Bouquins © 1987 Robert Laffont, page 273.
Commenter  J’apprécie          00
wowie   29 mai 2020
Oeuvres complètes - Bouquins 03 : Dernières enquêtes de Nestor Burma de Léo Malet
Depuis quelques années, ils ont fait de louables efforts pour améliorer le décor, au Quai des Orfèvres. On a chassé la poussière, lessivé les murs et revêtu le parquet décoloré par l’eau de Javel d’une espèce de lino d’un vert espérance des plus réconfortants. Mais on respire toujours, dans les couloirs étroits, ce vague remugle de mégots refroidis, de témoins mal lavés, de mecs extraits du Dépôt et de suspects aux glandes sudoripares en pleine activité.



Léo Malet : Nestor Burma court la poupée (1971), in : Les enquêtes de Nestor Burma et Les nouveaux mystères de Paris (Dernières enquêtes de Nestor Burma), volume III.

Collection Bouquins © 1988 Robert Laffont, page 937.
Commenter  J’apprécie          00
genou   04 juillet 2013
Brouillard au pont de Tolbiac de Léo Malet
« N’y allez pas, c’est inutile ».

- Inutile ? dis-je. Et pourquoi ?

Elle avala péniblement sa salive. Les muscles de son cou se bandèrent. Sa poitrine se souleva, tendant davantage la laine de son tricot. Dans un murmure, elle prononça trois mots presque inaudibles, trois mots que j’ai souvent entendus au cours de ma carrière, trois mots qui forment le fond habituel de mes aventures, trois mots que je devinais lorsqu’ils passèrent ses lèvres plutôt que je ne les perçus, et que je lui fis répéter, je ne sais pourquoi.

- Il est mort, dit-elle. »
Commenter  J’apprécie          140
koalas   27 avril 2020
Derrière l'usine à gaz de Léo Malet
- Soyez le bienvenu, Monseigneur. Vous avez revêtu pour nous rendre visite le costume de vos États. (J'arborais, en effet, lavallière, longs cheveux et feutre noir à larges ailes). A cela nous reconnaissons en vous l'aimable troubadour Sébastien Rossignol, venu roucouler en cette studieuse cité,pour la plus grande "joye" des escholiers, ribauds, truands et tire-laines, ses fabliaux, bouts-rimés et poétiques improvisations...C'est gaulois !
Commenter  J’apprécie          140
koalas   27 février 2020
L'enveloppe bleue de Léo Malet
bizarrerie des patronymes, l'inspecteur Legrand comme cela arrive souvent en pareil cas, était plutôt petit.
Commenter  J’apprécie          150
Davjo   24 septembre 2014
120, rue de la Gare de Léo Malet
Charmante soirée, dit Marc en se déshabillant. Une agression...dont j'ai manqué faire les frais, un type dans le jus, l'interrogatoire au troisième degré d'une appétissante blondinette, la mise knock out et le garrottage d'un de vos alliés, l'entrée par effraction dans le logement d'un assassin décédé et fouille dudit. Avec vous, on ne s'embête pas.
Commenter  J’apprécie          130
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

LEO MALET / NESTOR BURMA

Quel est le premier roman publié de Nestor Burma

Gros Plan du Macchabée
120, rue de la Gare
Le Soleil n'est pas pour Nous
Brouillard au Pont de Tolbiac

10 questions
22 lecteurs ont répondu
Thème : Léo MaletCréer un quiz sur cet auteur