AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9781090662231
Éditeur : La Clef d'Argent (24/03/2015)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
«La lourde immobilité de la mort avait pétrifié ces créatures fougueuses qui avaient la rapidité éclatante du vif-argent et dont la crinière dansait comme les flammes. Elle avait terni le lustre de leur pelage, que balafraient des traînées de sang visqueux. Des mains sacrilèges avaient déshonoré leur front dont elles avaient scié la corne. Une pellicule vitreuse voilait le velours ardent de leur regard. Des phoques, arrachés à leur placidité par la tuerie, rampaient... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Sauveterre
  29 mars 2015
Suite du mélancolique "Dernier roi des elfes" (mêmes éditions, 2010), ce bref roman, le septième de Sylvie Huguet (également auteur de sept recueils de nouvelles), mêle univers de fantasy, rythmé par d'épiques batailles entre les elfes et les humains, et plaidoyer passionné pour le respect d'une nature en péril, symbolisée par la mythique île de Thulé, peuplée de licornes libres et fières.
Un style délicieusement classique, qui offre de magnifiques descriptions de paysages menacés par la cupidité humaine, et protégés (pour combien de temps ?) par l'alliance entre les elfes et les licornes.
Commenter  J’apprécie          110

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
SauveterreSauveterre   29 mars 2015
La mer semblait absorber l'azur du ciel qui la saturait d'un bleu plus intense que le sien, et l'écume avait la blancheur des nuages qui flottaient dans les hauteurs. Ces deux étendues jumelles qui se rejoignaient à l'horizon berçaient les voyageurs au coeur d'une demi-sphère immense et miroitante où l’elfe pris de vertige se demandait parfois laquelle était le miroir de l'autre.
Le soir, à l'ouest, un brasier unique inondait le ciel et les flots, brûlant encore sourdement sous la surface après la disparition du soleil. L'azur se teintait d'une obscurité nocturne, criblée de constellations dont les vagues miraient le reflet tremblé, et la lune pavait la mer d'un chemin de vif-argent électrique. A l'aube une lueur laiteuse qui s'irradiait peu à peu d'or et de rose précédait la résurgence de l'astre rajeuni.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
SauveterreSauveterre   29 mars 2015
Le roi se plaisait à s'avancer à cheval un peu au-delà de la lisière, face au moutonnement des flots, pour entendre se mêler au chant sauvage de la houle le bruissement du vent sur les feuillages, chargé des bruits furtifs de la forêt.
Un temps qu'il ne mesurait pas, il se laissait rouler comme un nageur par la vague dans cette harmonie grondante de la terre et de la mer.
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : elfesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1582 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre