AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Larmes tome 2 sur 2
EAN : 9782747048934
379 pages
Bayard Jeunesse (18/06/2015)
2.86/5   40 notes
Résumé :
Des pluies acides détruisent êtres vivants et moissons dans le monde entier. Eureka, accompagnée de son père, de sa meilleure amie Cat, des jumeaux et d'Ander, se dirige chez Solon afin de lui demander comment vaincre Atlas, le tyran de l'Atlantide. Elle va s'efforcer de réparer ses fautes, de sauver son ami Brooks et de terrasser le roi.
Que lire après Larmes, tome 2 : DélugeVoir plus
La belle et le maudit, tome 1 par Morgan

La belle et le maudit

Page Morgan

3.75★ (293)

3 tomes

Evernight, tome 1 : Evernight par Gray

Evernight

Claudia Gray

3.67★ (1681)

5 tomes

Les Coeurs brisés, tome 1 par Kahaney

Les Coeurs brisés

Amelia Kahaney

4.09★ (314)

2 tomes

Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Ce deuxième tome m'a un peu moins convaincu que le premier.

Eureka n'a pas réussi à faire ressurgir l'Atlantide mais a provoqué par ses larmes un déluge qui a détruit une grosse partie de l'humanité. Elle va devoir partir à la recherche de Solon, qui est son seul espoir pour arrêter ce désastre mais surtout Atlas, le roi de l'Atlantide, dont les pouvoirs ne cessent de s'accroître.
Mais Brooks, son meilleur ami, est possédé par l'esprit d'Atlas et Eureka va devoir faire un choix crucial. Renoncera t'elle à l'amour...

J'étais sur un avis positif avec le premier tome mais celui-là m'a un peu laissé de marbre. La couverture des éditions Bayard est toujours aussi magnifique et j'apprécie toujours l'écriture de Lauren Kate.
Cependant je n'ai pas trop adhéré à cette suite qui nous emmène un peu dans tous les sens.
Eureka connaît enfin la fin de The book of love et coup de théâtre ce n'est pas du tout ce que l'on imaginait.
Solon n'apporte pas grand chose à l'histoire si ce n'est sa relation étroite avec les sorcières cancanières qui est assez amusante.
Ander et Brooks ont des rôles relativement sans intérêt et ne prennent pas forcément part à l'action du livre.
Je ne suis pas arrivée à m'attacher aux personnages car j'ai trouvé le tout un peu brouillon.

Voila j'ai été un peu déçue de cette suite mais ce n'est pas grave bien d'autres livres m'attendent dans ma PAL.
Commenter  J’apprécie          361
J'avais mis 4/5 au premier tome car je ne m'attendais pas à ce que l'histoire parte sur le thème de l'Atlantide et comme ça m'avait agréablement surpris, j'avais donc mis une bonne note malgré que ce livre était pour moi d'un niveau un peu en dessous de certains livres que j'avais déjà noté avec un 4/5.
À la fin du 1 j'avais décidé de lire le 2 même si le 1 ne m'avais pas passionné j'étais restée sur une opinion positive.
Me voici donc au 2!
Une déception. Beaucoup de points négatifs. J'attendais du 2 qu'il soit meilleur que le 1 pour relever certains points négatifs du 1 qui m'avaient laissé mitigé mais malheureusement ça n'a pas été le cas.
Contrairement à certaines critiques que j'ai lu sur ce tome 2 je n'ai pas été particulièrement déçue de la fin mais du livre en général.
Je n'ai pas été émue, à aucun moment. Je n'ai ni rit, ni pleuré. Pas de cœur qui s'emballe, pas d'yeux écarquillés. Bref pas d'émotion. J'aime être prise aux tripes, avoir l'envie irrésistible de tourner les pages, être obsédée par la suite de l'histoire. Ici, rien de tout ça. Malheureusement. Pourtant il se passe plein de choses! Ce volume est plus rythmé que le premier. Un problème d'écriture peut être? Une écriture fluide mais l'émotion ne passe pas.
Le livre se lit tout de même sans supplice, je l'ai fini donc il n'était pas mauvais mauvais mais c'était vraiment une déception. J'avais vraiment envie de tourner les pages. Oui. Mais uniquement pour le finir vite et passer à autre chose.
La plupart des personnages sont creux, d'autres agaçants. Certains passages stéréotypés, certaines situations sont carrément grotesques! Tout arrive vite, sans grande explication. Ça manque de détails, de descriptions, de précisions, de profondeur. Il y a trop de tout. Ça fait un peu brouillon, survolé. Parfois la simplicité peut s'avérer être bien plus efficace si c'est bien fait. Là j'ai l'impression que ça a été écrit trop vite, pas assez travaillé, fini. C'est très immature aussi. Je sais bien que c'est de la jeunesse me diriez-vous. Mais ça n'a rien à voir avec le fait que ce soit de la littérature jeunesse. Il arrive des trucs fous aux personnages. Mais personnes ne se pose de questions plus que ça!
Exemple: lors d'un passage on vous dit que tout être humain nait avec un pouvoir mais que si l'on ne le travaille pas avec le temps en grandissant on le perd et on l'oubli et c'est pour ça que les humains n'ont pas de pouvoir ou plutôt pense ne pas en avoir. Et là d'un coup , c'est une révélation pour toute l'équipe, tout le monde trouve tout de suite son pouvoir et le maîtrise! Mais ça ne choque personne... Personne ne se pose la moindre question... Peur? Angoisse? Interrogation? Surprise? Étonnement?... Pas le moindre ressenti! Rien de tout ça! C'est un détail voyons! Tout va bien c'est normal! C'est la routine d'arriver à faire pousser un cerisier du jour au lendemain sans aucun effort alors qu'on est un être humain normal! Pourquoi se poser des questions? Lol. Bon je suis un peu mauvaise.
En bref une grosse déception pour moi. Je l'ai tout de même fini car il se lit bien mais je suis complètement passée à côté. Un gros manque d'émotions en tout genre pour moi. Trop superficiel.
En conclusion, ce dyptique n'est pas extraordinaire. Il m'a diverti un temps mais ça s'arrête là et je suis contente que ce soit fini, les personnages ne me manqueront malheureusement pas car je ne me suis pas attachée à eux. Eurêka m'a un peu soulé je dois dire tout comme sa copine Cat et tout comme Ander. J'ai eu un léger attachement pour Brooks et pour les jumeaux à la limite mais c'est tout. Il y a mieux, et c'est dommage car il y de l'idée.
Commenter  J’apprécie          40
Les Larmes d'Eureka lui ont échappé et ont provoqué un Déluge. Avec ses proches survivants, elle tente de rejoindre Solon, un Veilleur renégat, afin de découvrir comment aller au bout de la prophétie censée provoquer l'émergence de l'Atlantide, et ainsi arranger les choses.

Le premier tome était mauvais. Celui-ci est une catastrophe. Terminées les digressions à n'en plus finir de l'auteur sur des détails sans importance, cette fois elle multiplie les rebondissements. Des rebondissements sans queue ni tête, accompagnés de révélations qui n'auront strictement aucun impact, pour former un récit… Non, même pas un récit, un brouillon complètement tiré par les cheveux.

Tous les personnages développent un pouvoir. Pourquoi, comment ? Ta gueule, c'est magique. le père d'Eureka obtient des capacités de guérison, Cat devient une sorcière, Ander, à l'inverse, se révèle humain et non Veilleur…

Ce pauvre Ander dont, soit dit en passant, Eureka n'en a plus rien à fiche. Littéralement. Elle le largue comme une merde, parce que… Parce que. J'en ai presque eu la larme à l'oeil. Non pas d'émotion, vu qu'il y a plus d'alchimie entre un tube de dentifrice et une brosse à cabinet qu'il n'y en a jamais eu entre eux, mais de désespoir.

Chères éditions Bayard, il y a eu Les loups ne se mangent pas entre eux, il y aura maintenant Larmes. Je vais partir du principe que les responsables de cette parution souffraient tous d'une intoxication alimentaire, de la fièvre jaune, du paludisme et du tétanos (tout ça simultanément) au moment de l'approuver, parce que c'est la seule explication que j'arrive à prêter à un choix d'aussi mauvais goût…

Il n'y a rien qui va, là-dedans. le style est calamiteux, des éléments pleuvent dans tous les sens sans mener où que ce soit, l'évolution, ou plutôt la régression, d'Eureka est totalement absurde, et l'ensemble ne tient pas debout. Lauren Kate donne l'impression d'inventer son histoire au fur et à mesure, et elle n'a AUCUNE cohérence ! C'est juste un patchwork d'idées même pas liées entre elles dans la plupart des cas.

À quoi servait le Poète ? Filiz ? Leur peuple ? À tuer le père d'Eureka qui venait d'être sauvé par les sorcières après avoir failli y passer une première fois ? Waouh, je tombe à la renverse face à un tel degré de pertinence ! Et c'est comme ça pour TOUT, sans exception !

Eureka qui veut prendre le temps de réfléchir à la manière dont elle va procéder, mais qui agit sans s'être accordée une once de réflexion ; cette même Eureka qui ne doit surtout pas pleurer mais en fait elle peut du moment que ses larmes ne touchent pas le sol mais en fait il n'y a pas spécialement besoin que ce soient SES larmes ; les morts qui sont morts mais peut-être pas tant que ça ; l'antagoniste qui agit par égoïsme, non par amour, non par cruauté, si par amour, non par…

Allez, arrêtons le massacre ici. J'ai conscience que ma critique est affreusement décousue, mais ce n'est rien au regard du matériau chaotique de base et de ses mille et un défauts. Je savais à peine par où commencer cet avis, et je pense vous en avoir dévoilé assez pour que vous compreniez qu'il vaut mieux fuir ce livre et le sacrifier à l'océan (ou à la cuvette des toilettes) plutôt que de le lire.
Lien : https://leslecturesdecyrligh..
Commenter  J’apprécie          20
Il faudrait parfois que je relise mes critiques avant de commencer un livre.
Je n'avais pas vraiment aimé le tome un et m'étais dit que je ne lirais pas la suite.
Malheureusement, j'avais oublié ce fait et voilà que je me suis embarquée dans une de ses galères...

J'ai failli créé l'étiquette "n'importe quoi" juste pour ce roman.
Je n'ai jamais lu une intrigue aussi abracadabrantesque (je l'ai utilisé!); on aurait dit plusieurs écrivains rédigeant de leur côté et mettant tout en commun ensuite.

Quand on retrouve les personnages principaux au début, on essaie de se remettre dans l'histoire, ça va puis...tout le monde acquiert des pouvoirs, on rencontre des créatures délirantes, les Veilleurs omniprésents dans le tome un passent à la trappe, d'autres personnages surgissent et cela devient du GRAND n'importe quoi.
L'héroïne amoureuse du sombre et fidèle Ander (qu'est-ce qu'il lui trouve) embrasse (sur la bouche) son meilleur ami sans problème. WTF. Claire se fait piquer et repiquer sur la nuque par des abeilles mais ne récolte qu'une migraine...
On ne comprend ni les actions, ni les réactions des protagonistes.
J'ai passé mon temps à me dire "pourquoi il/elle a fait ça? D'où ça vient ça?"

Bref, rien n'est cohérent.
J'en ai perdu mon latin, moi si attentive aux incohérences des intrigues. Là, rien n'avait de sens. Y avait-il un auteur dans le livre?
Les personnages, surtout l'héroïne détestable et inconséquente, n'ont rien d'intéressant.

Une perte totale de temps (j'ai quand même lu jusqu'au bout pour voir si l'intrigue retombait sur ses pattes à la fin. Mais non.)

A partir de 15 ans
Commenter  J’apprécie          20
Que dire... Après avoir grandement apprécié le premier tome, je m'attendais à poursuivre sur ma lancée, malheureusement, j'ai eu beaucoup de mal à finir ce tome. Moi qui déteste abandonner un livre en cours de lecture, j'ai bien cru devoir le faire ; faisant preuve de persévérance, je l'ai enfin terminé et je me retrouve profondément déçue par la suite des aventures de Eureka. J'ai trouvé que cette dernière ne savait pas vraiment ce qu'elle éprouvait, aussi bien pour Brooks que pour Ander : une vraie girouette ! Elle est très éprise d'Ander mais dès qu'elle voit Brooks, elle ne peut s'empêcher d'éprouver quelque chose pour lui aussi ! Les personnages m'ont semblé bien fades dans ce second tome ; moi qui suis très intéressée par l'Atlantide, je m'attendais à mieux ! Ni Atlas, ni Delphine (que nous découvrons enfin !), ne m'ont permis d'apprécier ce livre ! Non, décidément, il manquait un petit quelque chose au récit pour me permettre de pleinement accrocher à l'histoire ! de plus, la fin se termine vraiment en queue de poisson...
Absolument dommage, ayant adoré la première série de l'auteure, ainsi que son écriture...
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Peut-être était-ce ça la magie : être capable de remarquer dans l'obscurité la lumière que la plupart des gens ne voient pas
Commenter  J’apprécie          240
Elle glissa sa main dans celle de Brooks.
- Eureka !
Ander traversait la terrasse au moment où Eureka posait le pied sur l'échelle. La douleur dans ses yeux était insoutenable.
La pluie trempait son tee-shirt, plaquait ses cheveux blonds sur son front. Il était si beau ! Comme elle l'aimait !
- Attendez ! ordonna-t-elle aux sorcières.
Peggy poussa un hennissement de protestation.
- On n'a plus le temps ! lança Brooks à Esmé.
- Laissons-les juste se dire au revoir, rétorqua la jeune sorcière.
- Qu'est-ce que tu fais, Eureka ? hurla Ander.
Eureka grimpa à l'échelle.
- Je suis désolée ! lâcha-t-elle, le cœur battant. Je dois partir !
- On devait y aller ensemble !
- Si tu savais ce que je sais, tu ne voudrais plus venir avec moi. Tu serais même content de me voir partir. Très content.
- Eureka, je t'aime ! Rien d'autre n'a d'importance. Ne t'en va pas avec lui ! Ce n'est pas Brooks !
Brooks lâcha un rire amer.
- Elle a déjà choisi, figure-toi ! Essaie de t'y faire, mec !
- Eureka ! cria Ander de plus belle.
Il posa sur elle son regard turquoise - pour la dernière fois.
- Eureka ! chuchota Brooks à son oreille.
- Eureka ! intervint une des sorcières. Décide-toi ! Ne nous fais pas perdre plus de temps !
Eureka fixa Esmé, et acquiesça d'un hochement de tête.
- Allons-y !
Les milliers de petites ailes battirent à l'unisson, et Peggy s'éleva dans le ciel.
- Ander ! appela Eureka.
Il lui adressa un regard plein d'espoir.
- Prends soin des jumeaux, lança-t-elle. Et de Cat. Dis-leur... dis-leur que je les aime.
Il secoua la tête.
- Ne t'en va pas !
Moi aussi je t'aime !
Elle était incapable de prononcer ces paroles, et préféra les garder au fonde de son cœur tout comme elle emmènerait les siens par la pensée, où qu'elle aille.
- Au revoir, murmura-t-elle tandis que Peggy l'emportait au loin.
Commenter  J’apprécie          00
Qui nous sommes change tout le temps, dit Eureka. Seul notre nom reste le même.
Commenter  J’apprécie          210
L'amour est une promenade sans fin sur une route tortueuse
Commenter  J’apprécie          200
L'amour est plus fort que la peur
Commenter  J’apprécie          350

Videos de Lauren Kate (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lauren Kate
Tomes 1 et 2 le 17 juin !
Résumé : Emilico est une poupée vivante au service de Kate, une jeune fille appartenant aux Shadows, famille d'ombres sans visage. Dans le vaste manoir familial, le travail d'Emilico se limite pour le moment à nettoyer la suie projetée par sa maîtresse… Mais au fil des rencontres, elle découvrira le monde dans lequel elle vit, commencera à s'interroger sur le sens de son existence et se liera d'amitié avec son entourage… Cependant, une poupée doit-elle avoir une conscience ?
Suivez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/GlenatMangaEditions
Suivez-nous sur Twitter : https://twitter.com/glenat_manga
#shadowshouse #manga #glenat
+ Lire la suite
autres livres classés : larmesVoir plus
Les plus populaires : Jeune Adulte Voir plus


Lecteurs (158) Voir plus



Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
5328 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *}