AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2012046738
Éditeur : Hachette (13/08/2014)

Note moyenne : 4.1/5 (sur 78 notes)
Résumé :
"Le cauchemar des quatorze rescapés du Greenway n'est pas terminé. Josie est en vie, mais pas en liberté. Elle a été enlevée par les autorités, qui la détiennent dans un centre avec les autres membres du groupe O ayant été exposés aux produits toxiques. Elle n'est pas la seule dont la liberté ou la vie seraient menacées. Dans leur refuge, des femmes enceintes disparaissent, sans que personne ne réagisse, sans qu'on sache ce qui leur est arrivé. Et Astrid pourrait bi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
cicou45
  15 avril 2016
Dans ce troisième et dernier tome de la série (petite larme, non je rigole), notre groupe est de nouveau séparé. Alors que certains ont retrouvé leur famille, pour Niko et Dean, la quête est loin d'être terminée. Josie étant perdue dans la nature, seule, exposée à tous les dangers possibles et imaginables et notamment ceux des gaz qui se propagent dans l'air, il est une chose dont Niko ne doute pas : il doit à tout prix la retrouver, dusse-t-il y laisser la vie. En effet, ce n'est pas maintenant qu'il vient de trouver son âme soeur qu'il est prêt à la laisser s'envoler. Astrid, elle, enceinte de Jake, aurait bien besoin de voir un médecin mais elle s'y refuse car elle sait à quels risques elle s'exposerait alors. Ayant elle aussi été exposée aux nappes toxiques, ces derniers ne manqueraient pas de vouloir faire des tests sur elle et Dieu seul sait si elle en ressortirait vivante ! C'est ainsi que Dean, qui est maintenant en couple avec Astrid prend la route avec Jake et Niko (et Astrid cela va sans dire) afin de se lancer sur les traces de Josie. Est-elle encore en vie ? Cela est certain puisque Niko a vu sa photo dans un journal retraçant la tragédie qui vient de se dérouler (et qui perdure). Elle serait retenue contre son gré dans un camp de réfugiés sous la bienveillance de Mario (un homme âgé qui a tout fait pour aider non jeunes amis dans le tome précédent). Il a également pris sous son aile quelques jeunes orphelins et Josie va devoir lutter contre la rage qui sévit en elle (elle est du groupe "O" autant dire ceux sur qui les effets toxiques ont le plus d'effets néfastes puisqu'ils leur procurent une agressivité hors du commun) afin de ne pas faire de la bouillie de tous ces charmants bambins. Cependant, elle est un être à part. Pourquoi ? Bonne question à laquelle vous trouverez peut-être la réponse en lisant cet ouvrage !
Ouvrage, comme le précédent, où il n'y a pas qu'un seul narrateur comme c'était le cas dans le premier volet mais deux afin que le lecteur puisse suivre les aventures de nos personnages en simultané ! D'un côté, le point de vue de Dean et de l'autre, celui de Josie. Deux histoires mais qui se confondent à merveille puisque tous ne rêvent que d'une chose : que ce cauchemar se termine et qu'ils soient enfin tous réunis ! Une saga que je ne peux que vous recommander : l'écriture est fluide et légère (même si l'histoire, elle, ne l'est pas) avec des chapitres courts et un scénario à rebondissements. Autant vous dire que le lecteur n'a pas le temps de s'ennuyer !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Saiwhisper
  04 octobre 2017
Même si la série pouvait largement se terminer en duologie, j'étais vraiment curieuse de lire le troisième opus que j'espérais aussi addictif que les deux autres. Comme avec le second tome, l'intrigue se déroule juste après le précédent, on est donc dans la continuité de l'histoire. Malgré de nombreuses difficultés, le groupe d'adolescents a plus ou moins réussi à s'en sortir… du moins, en apparence ! du côté de Dean, la tension monte et les autorités semblent dissimuler des secrets. Quant à Josie que l'on croyait morte, elle a été enfermée dans une université du Missouri avec d'autres personnes de son groupe sanguin. À ma grande surprise, que c'est le côté de Josie que j'ai préféré ! Dans les tomes précédents, j'étais passée totalement à côté de ce personnage qui avait utile et important à quelques reprises néanmoins, je ne l'appréciais pas plus que ça… C'est tout de même amusant que je passe du coq à l'âne en boudant complètement l'intrigue du protagoniste principal pour favoriser celui d'un personnage dont je n'avais autrefois que faire ! Quoi qu'il en soit, j'ai adoré l'ambiance sombre, dérangeante, malsaine et effroyable du quotidien de la pauvre Josie. Celle-ci se retrouve dans un camp où elle va devoir survivre au quotidien avec un petit groupe assez faible constitué d'enfants, de jeunes femmes et de Mario, un vieillard. Elle s'impose rapidement comme une meneuse protectrice qui va devoir faire preuve de courage. En effet, plusieurs hommes vont la prendre en grippe… Il y a par exemple Venger, un geôlier sadique et mauvais qui va lui donner des tâches ingrates voire inhumaines. Il n'a aucune empathie pour ceux qui vivent dans cette prison… Pire : il se délecte de son statut en agissant comme la dernière des enflures. Ajoutons à cela un groupe de caïds pervers et puissants qui désirent avoir toutes ces dames dans leur couche… Alors quand Josie ose ouvrir sa bouche pour défendre autrui et casse le nez de l'un des meneurs, c'est la guerre ! Il règne réellement une atmosphère angoissante, rappelant les camps de concentration, où règnent l'injustice et les pires atrocités humaines. Josie va s'avérer être une femme droite, loyale, courageuse, forte et déterminée. Elle a vraiment été LE personnage féminin de la saga avec le tempérament le plus remarquable !
Astrid, la demoiselle dont Dean va tomber amoureux, m'a véritablement agacée… Elle avait déjà un sale caractère auparavant et avait des tendances lunatiques, mais là, c'est pire ! À vif à cause de sa grossesse, ses sautes d'humeur sont nombreuses et elle ne se gêne pas pour casser Dean, l'envoyer paître ou l'insulter. Notre jeune héros a pourtant bien des raisons de se mettre en colère ou d'être mal à l'aise, car le père du bébé, Jake, tourne autour de son ex. Il se met en compétition avec Dean (et réciproquement). Tous deux se cherchent, se rabaissent et se querellent. Dean aimant plus Astrid que celle-ci l'apprécie, leur futur commun semble peu certain ! En plus de ces crises de jalousie dues au triangle amoureux explosif, Astrid va se montrer véritablement émotive et paranoïaque : elle a entendu des rumeurs disant que des gens, en particulier des femmes, se font kidnapper. Elle a peur qu'on lui vole son bébé ou qu'on lui fasse des tests. Elle m'a vraiment fait songer à Claire Littleton de la série TV « LOST » ! Toutes les deux ont à peu près le même caractère (Astrid étant plus énervante que Claire…) et vont faire preuve d'une extrême paranoïa (évidemment non sans raison…). Alors, évidemment, on peut passer l'éponge sur certaines réflexions ou actions à cause de certains secrets ou de la grossesse difficile, mais tout de même ! Cette fille était déjà insupportable avant ! C'est encore pire lorsqu'elle a un polichinelle dans le tiroir… Dean s'est montré vraiment patient, amoureux, protecteur et compréhensif. À sa place, je n'aurais pas réagi comme ça et aurais envoyé paître sa belle.
Si on exclut Josie, Mario, Dean, Astrid et Jake, les autres personnages sont malheureusement relayés au second plan. Alex, Sahalia et les petits sont rapidement oubliés, car Dean va fuir avec un petit groupe pour protéger sa compagne… Hélas, si dans le second opus, son frère Alex avait un peu la parole, cela n'a pas été le cas ici. On ne sait pas ce qu'il va se passer du côté de ce camp de réfugiés, car le récit ne se focalise que sur le groupe de Josie et sur celui de Dean. Certes, il se passe beaucoup de choses des deux côtés et c'est assez haletant, mais quand même, j'ai ressenti un manque d'information de la part des autres protagonistes… J'ai également ressenti un manque concernant le virus qui a changé à jamais le quotidien des Hommes. Que la réponse soit scientifique ou non, j'aurais au moins souhaité un petit paragraphe pour expliquer l'origine du virus ou sa solution ! On a encore de nombreuses questions au sujet du monde, du camp des personnes de groupe O, du gouvernement ou de l'avenir. Quel dommage ! Ajoutons à cela le fait que j'ai trouvé la fin trop vite expédiée par rapport au reste et très happy ending. Tout va bien dans le meilleur des mondes… Oui, mais pour combien de temps ? Il manque beaucoup d'éléments pour achever cette trilogie…
Je ressors donc partagée par ma lecture. Cette saga aux jolies couvertures m'a plu dans son ensemble et ravira certainement les adolescents adeptes de post-apocalyptique cependant, chaque tome a ses petits défauts. Mon favori reste réellement le second tome qui laissait place à chaque individu et qui apporte une meilleure vision d'ensemble. Ce troisième opus, toujours aussi rythmé et immersif, mais plus sombre et violent que ses prédécesseurs, a vraiment changé mon ressenti sur Josie, personnage que je ne suis pas prête d'oublier…

Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          132
iz43
  29 mars 2018
Un troisième tome au ton plus dur.
Alors que l'on croyait tous nos jeunes du centre commercial enfin à l'abri et prêt à commencer une nouvelle vie, ce tome nous met une claque.
Les jeunes sont répartis dans deux camps. un au canada où sont Dean et son frère Alex, sahalia, Astrid, Jake, chloé et les jumeaux et Niko le chef la tête bien sur les épaules avec un côté mac gyver que j'adore. de ce côté donc tout va bien. Si ce n'est les querelles entre Astrid Jake et Dean. Jake étant le père du bébé d'Astrid et Dean le nouveau petit copain. Astrid n'est pas très en forme, sur les nerfs et pas toujours très sympa avec Dean qui est par contre un véritable amour.
De l'autre côté, aux Etats Unis on retrouve Josie et Mario le vieil homme qui s'est occupé d'elle. C'est un camp installé dans l'université du Missouri. Là c'est absolument l'horreur. Les gens du groupe O y sont parqués dans des conditions innommables. J'ai tremblé pour Josie. Je n'osais presque plus tourner les pages. Heureusement le récit de Josie alternait avec celui de Dean. Josie survit avec Mario et quelques enfants qu'ils ont recueilli n'ayant presque rien à manger, ni pour se vêtir, se doucher. C'est ultraviolent. Des petits caïds essaient de s'imposer en rackettant les faibles en échange d'une pseudo protection. Les gardes sont horribles aussi. Josie est dans le collimateur d'un garde. Complètement cassée après avoir tué des gens en étant sous l'emprise du nuage toxique, Josie ne se pardonne pas et attend la mort. J'ai vraiment eu peur pour elle. Des hommes prêts à s'en prendre à des gamines. J'ai trouvé ce passage très dur et en même temps très réaliste.
J'ai trouvé le personnage Josie vraiment beau et touchant.
Niko qui a vu la photo de Josie dans un journal et sait qu'elle est vivante est prêt à tout pour la retrouver. Grâce à l'aide du père des jumeaux, il s'enfuit du camp en entraînant Astrid (les femmes enceintes disparaissent étrangement du camp) avec Jake et Dean.
J'ai regretté que certains personnages des tomes 1 et 2 soient laissés de côté et que d'autres s'ajoutent sans que l'on en sache vraiment beaucoup sur eux. La fin est très rapide aussi. Alors qu'on les sent tous dans la panade, les choses s'accélèrent d'un coup.
J'aurais bien lu quelques chapitres de plus...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Shan_Ze
  15 septembre 2016
Comme dans les premiers tomes, on reste dans un suspense constant. Ce monde apocalyptique est vraiment angoissant. Un série jeunesse que j'ai beaucoup apprécié même s'il y a quelques maladresses ou des adolescents se retrouvant vite responsables d'autres personnes. Un peu comme dans la série Gone sauf qu'ici les adultes sont toujours présents mais en retrait. Une série qu'on a vraiment du mal à lacher, à conseiller aux adolescents.
Commenter  J’apprécie          200
Virginie94
  17 décembre 2014
Nous retrouvons nos héros exactement ou nous les avions laissés. Tous sont réfugiés dans un camps au Canada. Certains parmi les tout-petits ont retrouvé leur parents et les choses vont plutôt bien.
Josie, elle, est dans un camp au États-Unis. C'est un camps réservé aux personnes du groupe O ayant été exposées aux produits chimiques. Josy y vit avec le grand père qui l'a recueilli et d'autres jeunes enfants auxquels elle tente de ne pas s'attacher.
Il y a deux narrateurs. Toujours Dean et Josie pour la première fois. du côté de Dean, on oscille entre aventures et histoire d'amour. du côté de Josie, on bascule franchement dans l'horreur. D'abord parce que Josie ne se remet pas d'avoir tué plusieurs personnes ensuite parce que dans le camp, elle est en butte au harcèlement d'un gardien et d'un clan qui s'est formé parmi les réfugiés.
On retrouve avec plaisir nos héros. D'autant qu'un résumé à lieu sous la forme d'une lettre envoyée par Alex aux journaux et du coup on se souvient de tout dès le début.
Cette suite est plus politique. On découvre ce qui s'est passé dans le reste des Etats-Unis. Des tests sont pratiqués sur les membres du groupe O qui ont été exposés au nuage, le gouvernement ment à la population sur les suites des produits toxiques... C'est intéressant même si j'aurais voulu que ce soit un peu plus développé.
Pour être un peu critique, il m'a semblé qu'il y avait un peu trop de nouveaux jeunes enfants. Il y a ceux qui accompagnent Josie ceux que Dean trouve en chemin et pour le coup, on ne s'attache pas à eux. D'ailleurs leur personnalité n'est pas travaillée et on sait à peine ce qu'ils deviennent.
J'ai parfois été un peu agacée par les personnages. Ils étaient quasi exemplaires dans les premiers tomes, ils sont peut-être plus humains. Dean est jaloux, Astrid un peu capricieuse... Mais d'un autre côté, ça leur donne plus de crédibilité. Ils sont humains.
Amour, jalousies, nuages toxiques, explosions, tests sur le groupe O, évasions, meurtre... Les aventures, rebondissements et retournement de situations ne manquent pas dans ce troisième tome. Quelques pages avant la fin, je pensais qu'il y aurait un quatrième tome tant les héros semblaient encore dans une situation inextricable.
Comme dans le second tome tout se règle en quelques pages avec une incroyable coïncidence et celle-ci est sans doute encore plus improbable que la précédente. Mais ça nuit pas au plaisir de la lecture.
En tout voilà trois tomes très différents les uns des autres avec tout de même pour point commun le fait que tout est très rapide, qu'on ne s'ennuie pas une minute. Je les ai dévorés.
Je pense que l'histoire est finie. On sait ce que deviennent tous les personnages principaux. Il y a une vraie fin. C'est presque dommage, j'aimerais bien savoir comment tout ça va se réorganiser. Je serais bien partante pour un quatrième tome.

Lien : http://bloguiblogas.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
Virginie94Virginie94   14 décembre 2014
L’oncle de Niko et sa ferme en Pennsylvanie, c’était notre rêve commun, celui qui nous aidait à tenir le coup, avec Niko, Alex, Sahalia. Astrid et moi aussi, dans une certaine mesure.
L’oncle de Niko vivait dans une grande ferme décrépie, entourée de vergers à présent en friche. Niko et Alex prévoyaient de remettre les bâtiments d’aplomb et de relancer l’exploitation. Ils se disaient que l’endroit pourrait tous nous accueillir, avec nos familles, quand on les aurait retrouvées. Quand on les aurait retrouvées, et pas si on les retrouvait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
MyDiogeneClubMyDiogeneClub   20 octobre 2014
Un instant, tout est terne et gris, puis le monde s’embrase – tout resplendit de beauté.
Des grains, ce sont les produits, ils effacent ma faiblesse.
La nappe chimique balaie la foule comme une vague.
Des voix s’elevent dans un concert de rage et de terreur.
Le desir de tuer est un eclair qui me frappe et m’emplit de sa puissance.
Venger.
Commenter  J’apprécie          70
MyDiogeneClubMyDiogeneClub   20 octobre 2014
Une fois qu’on a tué, l’ame est foutue ; comme une poele a frire gondolee, qui ne tient plus bien d’aplomb sur la gaziniere.
Plus jamais on ne respire de la meme facon parce qu’on sait que, chaque souffle, on l’a volé aux cadavres qu’on a laissé derriere soi pourrir sans sepulture.
Commenter  J’apprécie          80
cicou45cicou45   14 avril 2016
"L'amour, ce n'est pas ce que l'autre te fait ressentir, ni ce que l'autre fait pour toi. L'amour, c'est ce que toi tu ressens pour l'autre."
Commenter  J’apprécie          170
SaiwhisperSaiwhisper   29 septembre 2017
Des larmes coulent de mes yeux, et c'est tant mieux : ça m'aide à nettoyer. Un peau d'eau sous ma serviette.
J'ignorais que j'étais encore capable de pleurer. Un moment, j'ai cru qu'il pleuvait.
Je n'aurais pas dû m'en mêler.
Commenter  J’apprécie          100
Video de Emmy Laybourne (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emmy Laybourne
Monument 14 by Emmy Laybourne - author video
autres livres classés : post-apocalyptiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Le quiz de seuls au monde par Carla

Qui est le personnage principal ?

Jeremy
Brayden
Dean
Josie

5 questions
32 lecteurs ont répondu
Thème : Seuls au monde, tome 1 de Emmy LaybourneCréer un quiz sur ce livre
.. ..