AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2809438498
Éditeur : Panini France (26/03/2014)

Note moyenne : 4.19/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Ancienne star du cinéma d’action, Mike McKnight est condamné à la réclusion à perpétuité dans un hôpital psychiatrique pour le meurtre de sa femme. Se réveillant un matin dans l'asile déserté avec une mémoire plus que défaillante, il comprend qu’une terrible épidémie ravage le pays. Il parvient néanmoins à quitter l’hôpital en compagnie de quelques survivants.
À l’extérieur, c’est l’apocalypse : le monde a sombré dans le chaos devant les hordes de morts-vivan... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
fnitter
16 janvier 2015
On a vu des démarrages meilleurs pour ce premier tome d'une trilogie zombiesque suivi de Evolution et Rédemption.
Le héros sera cette fois-ci un acteur de film d'action à la Bruce Willis, condamné pour le meurtre de sa femme dans des circonstances mystérieuses, reconnu comme fou et interné en HP.
L'action démarre lorsqu'il se réveille dans une infestation pour l'instant localisée aux USA et va tenter de survivre,, accompagné de la jolie psychiatre drôlement bien roulée et trouver un antidote/vaccin. En effet, feu sa femme travaillait pour un projet ultra-secret nommé Lazare (vous savez, celui revenu d'entre les morts).
Aura-t-on à faire avec un maniaque égocentrique schizophrène en quête de gloire ou à une pauvre victime des circonstances, voire d'un complot gouvernemental cachant les réels motifs et raisons du meurtre de sa femme. La réponse est évidente.
Qu'est-ce qui distingue cette série des autres en bien ? Rien. L'action est omniprésente, l'horreur est assez bien restituée. On rentre très rapidement dans le bain, sanglant bien sûr, des zombies qui attaquent et déchiquettent à tout va.
Qu'est-ce qui distingue cette série des autre en mal ? Hélas plusieurs choses. le style tout d'abord. Simple, pour une histoire assez primaire, très familier, voire parfois vulgaire. D'accord la Z-litt n'est pas de la grande littérature mais un minimum est quand même requis merci. L'humour ensuite. Parfois, le bienvenue dans cet univers sombre, il est ici, par la petite voix dans la tête de notre héros, un poil trop décalé. Il ne cadre pas avec l'univers. Et enfin un manque de crédibilité dans l'enchaînement des événements. Trop de raccourcis, des téléphonages, de clifhangers soit hautement improbables, soit vus et attendus depuis le presque début du livre.
Au final un premier tome qui ne sort pas du lot mais qui se lit quand même très bien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          640
Acoun
14 juin 2014
En 2005, Twilight a été publié et vendu à plus de 100 Millions d'exemplaires. Coup de bol,Oeuvre exceptionnelle, intuition de génie d'un éditeur perspicace ? Chacun a son avis sur la question.
Depuis ce jour, ces créatures dont on n'entendait pas souvent parler (Bram Stocker n'est pas très lue) sont devenues le sujet de discussion inévitable chez les adolescents de la Terre entière. En 2010, tu ne pouvais pas être ado et ne pas choisir ton camp, Loup ou Vampire...
Le truc a tenu le haut du pavé pendant presque 10 ans et n'est pas encore mort mais est en passe d'être remplacé par la mode des Morts vivants.
Là encore, une oeuvre fondatrice « The Walking Dead » des comics plutôt bien faits. Et c'est surtout l'adaptation en série TV à partir de 2010 qui va renvoyer Romero au statut d'ancêtre.
Depuis, il est difficile de passer au travers de cette mode des Morts vivants, zombies et autres goules... Que ce soit en littérature, au cinéma ou dans les jeux vidéos.

LZR-1143 s'inscrit dans cette logique. Un héros accompagné de quelques « faire valoir » dont l'inévitable séduisante bombasse va devoir lutter pour la survie de l'humanité en dégommant les centaines de cadavres ambulants qui se dressent entre lui et son destin....
Vous le devinez, ce livre reçu dans le cadre de l'opération Masse Critique ne m'a pas emballé.
Je n'en remercie pas moins Babellio et les éditions Eclipse pour me l'avoir fait parvenir.
Je me doute que mon avis va un peu détonner si je me fie à ce que j'ai lu dans les autres critiques mais on n'est pas là pour faire plaisir à tout le monde, si ?
Alors on a quoi ? Un héros qui se réveille dans un hôpital et qui découvre qu'un virus a transformé la plupart des humains en zombies pendant son coma. Tiens... comme dans Walking Dead !! (et aussi comme dans 28 jours après, et aussi comme.....). Il découvre rapidement un groupe de survivants et va tenter de s'en sortir (Comme dans...). Tout au long du bouquin, il va donc dézinguer des zombies pour se frayer un chemin. Mike est beau, musclé, a de l'humour, a perdu sa femme donc est disponible pour les quelques demoiselles encore survivantes... Il y a le docteur bombasse, le militaire, le black bâti comme Hulk... Je vous passe les clichés...
Rien à sauver ? Bien sûr que si... Quelques idées originales, un plaisir d'écriture manifeste, deux ou trois trucs surprenants. On ne s'ennuie pas une seconde, le rythme est plus que soutenu, on a à peine le temps de changer son tee-shirt ensanglanté qu'une nouvelle meute nous tombe dessus.
Une inévitable théorie du complot (comme dans X files?) nous ménage un joli suspense (« Et si la fin du monde n'était pas un hasard » proclame la 4eme de couverture).
Alors oui, les aficionados y trouver leur compte, et tant mieux. Je ne me suis pas ennuyé à la lecture, je suis arrivé rapidement à la fin et ce que j'ai peut être le plus apprécié sont les notes de l'auteur. Bryan James a l'air plutôt sympa et enthousiaste. Il a une réelle réflexion sur ce que peuvent être les zombies : « En réalité, ces créatures ne sont pas très intéressantes n'est-ce pas ? »
Allez, c'est un premier roman efficace dans son genre... La suite, « évolution » sortira en juillet, et si j'en ai l'occasion, je la lirai, je suis si curieux. Si je ne la lis pas... Je m'en remettrai...:-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          176
Amindara
29 mai 2014
Tout d'abord, je tiens à remercier Babélio et la maison d'édition Panini Books pour l'envoi de ce livre dans le cadre d'une opération Masse Critique.
Je n'arrive pas à me souvenir pourquoi j'avais coché ce livre. Je ne suis habituellement pas du tout attirée par les histories de zombies… je pense que en lisant le résumé de ce livre, je m'étais imaginé que c'était un peu du post-apocalyptique. Bref je ne sais plus. Ce que je sais en revanche, c'est que quand je l'ai reçu, que j'ai revu la couverture et bien relu la 4ème de couverture, j'étais plutôt sceptique. Je doutais de l'apprécier. Et j'eus une belle surprise. Je vous explique pourquoi.
L'histoire m'a fait penser à un mélange entre Resident Evil et Je suis une légende. Si le premier film m'a traumatisée (j'ai désormais un peu peur du noir, allez savoir pourquoi puisque rien n'indique que les zombies attaquent la nuit, bref), j'avais plutôt apprécié le deuxième. Vous l'aurez compris, cette histoire n'est pas d'une originalité folle. Quoiqu'il en soit, c'est la première fois que je lis un roman qui parle de zombies et j'étais assez curieuse de savoir ce que ça pouvait donner tout en pensant que ça ne me plairait pas. Mais je dois avoué qu'il m'a cloué sur place. L'histoire est prenante, haletante. Nous suivons Mike sans réussir à se détacher de lui. On le voit évoluer dans ce monde envahi par les zombies, on ne sait pas si c'est un gentil ou un méchant, tout ce qu'on sait, c'est que c'est un humain et on a envie qu'il s'en sorte. Surtout quand il se met à aider les autres. Et la fin… bon sang, sans vouloir trop vous en dire, la fin m'a personnellement laissée sur le c** (si je puis utiliser cette expression).
Mais je crois que si cette histoire est aussi efficace, c'est parce qu'elle est portée par la plume de Bryan James. Sa plume est fluide, son texte se dévore. Il n'y a pas le moindre temps mort, on n'arrive pas à se reposer ne serait-ce qu'une seconde. Et du fait que l'action s'enchaine comme ça en permanence, on se retrouve happé à ne pas réussir à le poser parce qu'on a continuellement envie de savoir ce qu'il se passe ensuite, de savoir si les héros survivent.
Pour conclure, je ne m'attendais pas du tout à ça, vraiment pas. Ce fut donc une très agréable surprise. Et je peux vous assurer une chose, j'ai très très envie de connaitre la suite de cette histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Saiwhisper
15 août 2016
LZR est une saga que j'ai lue à sa sortie en 2014... Mais que je n'ai jamais pris le temps de critiquer ! Elle a pourtant su me marquer pour son humour (assez particulier et parfois lourd, je l'admets) et son rythme entraînant. Mike, le narrateur, est un personnage plutôt atypique : un schizophrène sarcastique envahi par des références de son passé où il était un acteur de films d'action. Accompagné de Kate et d'autres survivants, il va tenter de survivre tout en cherchant des réponses... Ce qui, il faut l'avouer, ne sera pas de tout repos ! Les rencontres avec des zombies sont nombreuses, les affrontements entre les survivants aussi... Si bien qu'il n'y a presque aucun temps mort ! C'est l'une des raisons qui m'avait fait apprécier la saga : l'action et la survie sont omniprésentes. Ajoutons à cela de belles descriptions sanguinolentes avec des morts-vivants bien décomposés. Fans d'hémoglobine, vous serez conquis par certains passages relativement gores.
Honnêtement, si vous avez déjà lu ou vu des oeuvres Z, celle-ci ne vous marquera pas plus que ça, car cela reste une intrigue assez classique... Mais étant donné que cette saga fait partie de mes premières séries de zombies, elle est devenue l'une de mes favorites. Cela a beau fait plus de deux ans que j'ai lu le premier tome, j'arrive encore à me rappeler de certaines scènes ainsi que du dénouement. Ce dernier m'avait fait particulièrement tomber de haut, tout en me donnant envie de m'attaquer à la suite (ce que j'ai fait). Pourtant, je n'avais pas du tout accroché à la petite voix qui converse régulièrement avec Mike. Elle m'insupportait... Tout comme l'humour à la longue. Au début, on se contente de sourire à quelques remarques ou à certaines scènes... Mais à force, cela devient lourd et rébarbatif. Si j'ai apprécié ce premier tome ainsi que cette série, c'est surtout pour la belle Kate unique personnage féminin pas trop bête et assez débrouillarde qui a le courage de supporter son acolyte d'infortune. J'avais souhaité la voir se développer au fil des tomes et, pour mon plus grand plaisir, cela a été le cas.
Vous n'avez rien contre les anti-héros pas très sains d'esprit ? Vous aimez les revenants qui traînent leurs tripes en chassant les humains ? Vous appréciez la survie dans les mondes post-apocalyptiques ? Les road-movie loufoques ne vous effraient pas ? Vous recherchez une histoire dynamique avec des combats incessants ? Alors vous allez adorer mener l'enquête aux côtés de Mike et allez frémir pour son petit groupe... N'attendez plus : prenez un Pancake, un petit verre de sang frais et venez découvrir "Contamination".

Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
hellza24
24 septembre 2014
Depuis quelques années , les romans utilisant les zombies comme moyen d'extermination de la race humaine abondent, relayant la menace du terrorisme, qui a succédé à celle de la bombe atomique. On pourrait penser "Un roman de plus..." , parce que c'est toujours la même trame, les mêmes cadavres ambulants, et la même quête d'abris, voire de remède.
Mais non, LZR-1143 m'a vraiment plu !
Tout d'abord, le héros : ce n'est pas un quidam ordinaire mais un Bruce Willis . Déchu. Soupçonné du meurtre de sa femme suite à une période de démence, il est interné quand l'épidémie commence. Il se réveille dans l'asile désert (ou presque). OK, ça fait très The walking Dead et 28 jours plus tard . Et alors ? Il va essayer de remonter à la source du Mal . OK, ça fait très le Fléau et Apocalypse Z . Et alors ?
J'ai plongé avec plaisir aux cotés de Mike dans les entrailles dégoulinantes et la puanteur des cadavres en putréfaction. le road movie auquel on est convié est plutôt chouette, pas de temps mort. Et ça ne vire pas dans le rocambolesque, comme pour la série des Zombie Story de Wellington (dont les deux premiers tomes m'ont vraiment plu, cela dit).
Je suis impatiente donc, de lire le tome 2, parce que tout fonctionne dans celui-ci : Mike est loin d'être le super-héros qu'il incarne sur l'écran, ce qui le rend accessible, et capable d'évoluer. Sa compagne de voyage, Kate, est encore très mystérieuse. J'ai hâte de voir comment va évoluer la contamination (le tome deux s'appelle justement "Evolution").
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
Citations & extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
fnitterfnitter17 janvier 2015
Les camps de vacances (…)
Comprenez-moi bien : une fois que vous y êtes, c'est super. Vous êtes dehors, vous rencontrez d'autres gens, vous participez à des jeux. Vous pouvez même apprendre des trucs. J'ai appris à manger de la nourriture dégueulasse parce que j'avais faim, à dormir malgré des ronflements incroyablement bruyants et désagréables, et même à embrasser une fille ; autant de chose qui m'ont préparé à la vraie vie, particulièrement au mariage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
fnitterfnitter18 janvier 2015
Je commence à me sentir un petit peu le dernier homard dans l'aquarium fit Kate (…)
C'est à dire ? Convoitée ? Plaisantai-je (…)
J'ai plutôt l'impression d'être coincée dans une cage de verre avec mes pinces fermées par des élastiques à attendre que le premier chauve d'âge mûr venu, avec un pantalon triple XL et 19.99 dollars dans la poche, m'arrache le cul, lâcha-t-elle amèrement....
Commenter  J’apprécie          250
fnitterfnitter18 janvier 2015
Dans mes films, je trouvais toujours un lance-grenades, un pistolet géant ou un tank portable au dernier moment – également le plus commode et le plus opportun. Comme pendant un dîner romantique ou aux chiottes. Pas de chance aujourd'hui : si je voulais de l'aide, il fallait que je l'ajoute moi-même au script.
Commenter  J’apprécie          310
fnitterfnitter15 janvier 2015
Surpris, je relevais brusquement la tête. Quelque chose se déplaçait de l'autre côté de la porte, dans le couloir. Je m'imaginai, manquant de me déboîter l'épaule en me tapant dans le dos pour me féliciter d'avoir verrouillé les portes.
Commenter  J’apprécie          400
fnitterfnitter17 janvier 2015
On n'avait pas d'autre choix. C'était soit une brique dans la vitre et prendre le risque de devoir se barricader, soit rester là dehors, se mettre en costume d'Adam, s'enduire de beurre et s'allonger sur un des barbecues en promo.
Commenter  J’apprécie          270
autres livres classés : zombiesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
1948 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre