AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Faruq Mardam bayk (Éditeur scientifique)Rachid Koraïchi (Illustrateur)Abdallah Akkar (Illustrateur)
EAN : 9782740408285
1433 pages
Mango Jeunesse (18/05/1999)
3.73/5   13 notes
Résumé :
Voilà l'occasion d'une rencontre culturelle qu'il sera difficile d'oublier. En dix-neuf poèmes, cette petite anthologie de la poésie arabe nous donne un avant-goût bien charmant d'une poésie méconnue et pourtant toujours vive et présente dans la civilisation arabe, depuis le VIe siècle jusqu'à aujourd'hui. De Imrû I-Qays (le Cheval), considéré comme le poète inaugural à Ahmad Abd al Mu'ti Hegazi (Commentaire d'un spectacle naturel), poète et essayiste égyptien, né e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Judithbou
  27 avril 2018
Mon coeur devient capable de toute image :
Il est prairie pour les gazelles, couvent pour les moines,
Temple pour les idoles, Mecques pour les pèlerins,
Tablettes de la Torah et livre du Coran.
Je suis la religion de l'amour, partout, où se dirigent ses montures,
L'amour est ma religion et ma foi.
Ibn 'Arabi
Commenter  J’apprécie          40
Moan
  30 avril 2012
Très beau recueil de poésies avec de superbes illustrations de Rachid Koraïchi.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
KawaneKawane   06 juillet 2015
CONTRE-JOUR

Les oiseaux apparaissent
S'allume une flamme
Et c'est la femme.

Sans nom ni liens, ni voile
Errant les yeux clos
La femme couverte de la fraicheur de la mer.

Mais brusquement les oiseaux réapparaissent
Et s'allonge cette flamme
Plus qu’entr’aperçue au fond de la chambre.

Et c'est la mer
La mer aux bras endormants portant le soleil
Ni orient ni nord, ni obstacle ni barre, la mer.

Rien que la mer ténébreuse et douce
Tombée des étoiles, témoin des mutilations du ciel,
Solitude, pressentiments et chuchotis.

Rien que la mer
Les yeux éteints,
Sans vague ni vent ni voile.

Brusquement les oiseaux réapparaissent
Et c'est la femme,
Ni étoile ni rêve, ni geyser ni roue, la femme.

Les oiseaux reviennent,
Et rien que la mer.

Mohammed Dib


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
paulettepaulette   21 février 2011
L'amour-Poème
Je rêve, je nous vois: deux gazelles paissant,
Sur des lieux écartés, les prairies de h'awdhân.
Je rêve, je nous vois au désert: deux colombes
Volant vers notre lit à l'heure où la nuit tombe.
Deux poissons dans les flots: je rêve et crois nous voir
Lorsque la grande mer nous berce avec le soir.
Je rêve, je nous vois: ma vie, ta vie, ensemble!
Je vois , je rêve, et la mort même nous rassemble
Sur le lit du tombeau, côte à côte couchés.
Retraite loin du monde, ô tombe bien cachée!
Nous y verrons, ressuscités , la vie nouvelle,
L'univers réuni,la rencontre éternelle.

Majnûn Laylâ



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JudithbouJudithbou   27 avril 2018
Il y a des jardins qui n'ont plus de pays
Et qui sont seuls avec l'eau
Des colombes les traversent bleues et sans nids.

Mais la lune est un cristal de bonheur
Et l'enfant se souvient d'un grand désordre clair.

Georges Schéhadé
Commenter  J’apprécie          43
MoanMoan   15 avril 2012
Mon péché
-- et qui de nous fut sans péché--
j'ai continué de croire au bleu du ciel
de voir les arbres, les étoiles, les nuages comme des amis
j'ai fait de mes poèmes une ville où gouvernent les femmes
chaque bouche close
dans mon royaume dit ce qu'elle veut
Commenter  J’apprécie          30
MoanMoan   15 avril 2012
Tes yeux
deux palmeraies à l'heure d'avant l'aube
ou deux fenêtres dont la lune se serait éloignée...
Quand ils sourient voici que poussent les feuilles du verger
y dansent des lumières comme des lunes sur un fleuve
que la rame agite doucement à l'heure d'avant l'aube
et dans ses profondeurs palpitent des étoiles.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Farouk Mardam-Bey (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Farouk Mardam-Bey
La nouvelle collection Sindbad Jeunesse dirigée par Farouk Mardam-Bey, axée sur le bilinguisme, est conçue comme un nouvel épanouissement des éditions Sindbad, qui accueillent depuis cinquante ans romanciers, poètes et penseurs des pays arabes. Sindbad Jeunesse, c'est le signe d'une curiosité éditoriale sans cesse renouvelée, d'un souhait de rassembler les jeunes lecteurs de tous horizons autour d'histoires à lire et à partager.
COLLECTION BILINGUE ARABE-FRANÇAIS. Dès 5 ans, septembre 2022
autres livres classés : calligraphieVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
1045 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre