AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Sidonie Mezaize (Traducteur)
ISBN : 2266182552
Éditeur : Pocket Jeunesse (20/08/2009)

Note moyenne : 3.35/5 (sur 43 notes)
Résumé :
Pas facile pour la douce et gentille Jill de cohabiter avec un garçon incontrôlable. Sans compter qu'elle ne doit parler à personne d'autre que Jack de son étrange condition. En effet, chaque mois, juste avant ses règles, Jill se transforme en Jack, qui prend alors la relève de sa vie durant cinq jours, 100% mec ! Seuls ses parents sont au courant et multiplient les stratagèmes les plus fous afin de cacher au monde l'existence de Jack. Mais l'adolescent déchaîné a d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
Maliae
  27 avril 2014
attention mon avis risque de vous spoiler la totalité du livre, mais en même temps ne perdez pas de temps à lire un tel livre, il y a tellement mieux à faire.
Avec moi ce genre de livres traitant de la mixité ça passe ou ça casse, soit le sujet va être traité avec sérieux, soit -comme ici- ça va être juste bourré de stéréotypes et de préjugés et l'histoire va être si nulle qu'elle ne va même pas sauver le cliché. Ce livre m'a énervé, saoulé et fait lever les yeux au ciel, en bref j'ai détesté.
Pourquoi est-il aussi nul? La première raison c'est que l'auteur a oublié de donner un cerveau à son héroïne, elle est terriblement bête, stupide et égoïste. Je me suis même demandée comment une idiote pareille pouvait avoir une meilleure amie aussi chouette que Ramie et attirer ne serait-ce que l'ombre d'un mec? Sa mère est une femme castratrice, méchante et stupide (ce qui expliquerait donc d'où vient la bêtise de sa fille), mais qui, selon Jill, paraît avoir toujours raison (sauf que non). Jill est pitoyable, niaise à en mourir, et même quand elle pourrait faire rire elle gâche tout en étant simplement incroyablement conne (mais j'avoue qu'elle est forte, car elle réussi à répondre au téléphone tout en étant bloqué sur un tire fesse). Elle devrait revoir ses priorités. Autre chose qui m'a enquiquiné à son sujet? "Elle n'est pas homophobe mais…"
Sa réaction face à la bisexualité de Tommy est d'une crétinerie sans précédent, le "les bi sont des gays en formation" de sa mère m'a fait hurler, le "je veux pas le rendre homo" de Jill montre à quel point elle mérite des baffes, et puis même quand elle essaie d'en parler et de comprendre, ses pensées sont ridicules et stéréotypés. En plus, pas de bol pour elle, elle vient d'un lycée où les élèves semblent venir de la préhistoire et croit qu'on devient "gouine" en approchant un bi, et où on insulte les gays et que ça fait marrer, et bien sûr être pédé et avoir le sida c'est synonyme… Bref passons, tant de bêtises m'a brûlé la rétine.
Autre chose qui m'a dérangé hormis la connerie des gens? Peut-être le fait qu'on fasse passer les différences psychiques entre filles et garçons pour quelque chose de scientifique, alors que tout le monde sait (du moins j'aimerais que tout le monde le sache) que ce n'est que culturel. Les seules réelles différences scientifiques entre les filles et les garçons sont physiques, pubertaire et dût à un pauvre chromosome Y (qui est voué à disparaître vu ce que j'avais lu un jour). Mais en même temps j'aurais dût le voir venir pauvre naïve que je suis, vu que sur la couverture la fille est sur le fond rose et le garçon sur le fond bleu (parce qu'on sait tous que ces couleurs sont scientifiquement adapté aux deux sexes n'est ce pas? *ironie*).
Puis nous avons le personnage de Jack, je me disais "ça rattrapera peut-être". Je ne sais pas trop ce que ça a rattrapé vu que son vocabulaire est limité à porno, sexe, masturbation, Ramie, faire l'amour, fellation. Et je dois signaler que vouloir se branler devant la fenêtre d'une fille en la regardant dormir ce n'est pas romantique, c'est juste pervers et même carrément une agression sexuelle d'après moi. Ensuite nous répéter à tout bout de champ "j'ai fais l'amour avec Ramie" et ajouter le hmmm détail très croustillant de "elle m'a fait une fellation" n'apportent rien à l'histoire, sauf le fait que l'amour de Jack s'arrête au cul de Ramie.
Mais je pardonne à Ramie puisqu'elle semble être le seul personnage avec un brin de personnalité dans cette histoire, et aussi – miracle – un cerveau. Elle est cool, et si elle laisse un peu trop facilement entrer un mec bizarre et inconnu dans sa chambre pour coucher avec lui tout aussi rapidement, elle n'en reste pas moins sympa. Si ça avait été elle l'héroïne, le livre aurait été un brin plus sympa.
Mais je n'ai pas encore parler de l'histoire, alors venons-en. On pourrait se dire qu'une histoire pareille ça risque d'être originale. Sauf que non, voilà là une fille qui veut sortir avec un mec et qui a sa meilleure amie qui l'aide pour ça, mais des petits problèmes surviennent en chemin mais presque tout est bien qui se termine bien (ou pas, vu que la fin est minable, mais je vais y revenir). Bref, une histoire d'ado absolument pas réaliste et inintéressante au plus haut point, avec des détails inutiles et d'autres choses intéressantes et non approfondis. La bisexualité de Tommy ne sert à rien dans cette histoire, sauf pour faire passer l'héroïne pour un peu plus débile qu'elle ne l'est (et Jack pour un con homophobe (malgré ce qu'il en dit) ce qui ne le rend pas plus attachant si vous voulez mon avis). Alors oui y a le côté "cette fille se transforme en garçon 5 jours par mois" de l'histoire, mais il n'est pas traité de la bonne façon, c'est juste une occasion pour parler de cul et pour diaboliser la mère (déjà bien mauvaise). Ca n'apporte que dalle, pas de réflexion sur la mixité (à part deux trois stéréotypes balancés par-ci par là "je ne dois pas courir comme une fille mais comme un mec viril" "elle va se poser des questions parce que je suis épilée alors que je suis un mec" etc.)
L'écriture est simple, banale, rien de nouveau. Heureusement elle n'est pas désagréable, c'est toujours ça de pris.
Maintenant parlons de la fin, là où enfin Jill allait pouvoir parler de son ressentit, de l'histoire, là où on allait avoir la réaction des gens, de sa mère, de ce qui allait se passer après, de comment elle allait vivre avec ça, accepter Jack même (peut-être) et bien en fait… Non, c'est baclé "je vais tout vous raconter" Fin. Ca me rend dingue quoi, il y a vraiment AUCUNE réflexion dans ce livre et pourtant il y avait de quoi dire.
En bref c'est juste un livre qui lobotomise le cerveau, et je ne sais pas quel message en retenir parmi tout ce cafouillis de nullités à part le fait que je vais vraiment éviter ce genre de livres dorénavant. Chaque fois que je pense trouver un livre qui va traiter de la mixité, je tombe sur une connerie stéréotypée qui fait passer les filles pour des petites choses fragiles et les mecs pour des bêtes de sexe. Bref, de la daube quoi.
Passez votre chemin, je suis sûre que votre PAL est assez conséquente pour ne pas vous enquiquiner avec un livre aussi débile.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
lirado
  23 juin 2019
Voici un roman léger et rafraîchissant qui ne vous ennuiera pas. Pour les amateurs de Quatre filles et un jean, Journal d'une princesse et tous ces romans "spécial filles" où il est question d'amour, d'amitié, de garçons et de bal, sans aucun doute vous allez adorer cette nouvelle héroïne. Jill n'est pas du tout banale, bien au contraire et sa transformation en Jack donne du piment et du vivant à un récit déjà bien survolté : un texte enrichie aux hormones masculines, c'est promis !
Le style, aisé mais plaisant, alterne les chapitres entre : dans la peau de Jill, dans la peau de Jack tandis que la date du bal approche inéluctablement. Mais attention il n'est pas uniquement question d'une histoire un peu "niaise"de lycéenne. L'amour se révèle un peu plus compliqué que prévu et prend un tournant original dans la série des "romans pour filles" : voila qui change un peu.
Abordant quelques thèmes phares de la littérature adolescente de ces derniers temps, la double personnalité de Jill peu s'interpréter comme le reflet des évolutions des jeunes, entre femmes et hommes... ce caractère androgyne cultivé par la mode...
Un second tome est apparemment sorti outre atlantique, de quoi ravir ceux qui seront séduit par Cinq jours par mois dans la peau d'un garçon et de quoi enchaîner sur une fin qui annonce d'autres événements passionnant, tout aussi drôles, voire dramatiques ! Un livre distrayant et captivant, duquel on ressort très content :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lysette
  18 juillet 2017
je n'ai pas détesté ce livre, mais je ne suis pas certaine d'avoir aimée non plus !
Le postulat de base avait de quoi plaire, une fille qui 5 jours par mois devient un garçon. C'était inattendue, et osé, hélas cela s'arrête là. Ce roman tente d'aborder maladroitement l'adolescence et la construction de soi. La sexualité sous ses divers aspects, mais l'auteure à bourré son livre de stéréotype si bien qu'elle est passé à côté du sujet.
Les personnages sont creux, égocentriques, sans personnalité, et encore moins de charisme. Aucune originalité, aucun effort quel dommage !
A cela s'ajoute des longueurs de récits inutiles, des passages complément stériles et une fin pas vraiment aboutie.
En bref, une idée qui aurait pu être sympas, mais un livre qui manque de peps et d'idées.
Bonne lecture à tous.
Commenter  J’apprécie          10
LindaLapostolle
  05 septembre 2011
Premier roman de l'auteure, ce livre n'est certainement pas son dernier. Une histoire basée sur une idée originale, qui rejoint bien son public cible, les adolescents. Écrit sans fausse pudeur, passant du point de vue d'une jeune fille à celui d'un garçon, elle, libre de sa vie, lui prisonnier de sa vie à elle. Elle vit ses rêves, lui les imagine. Un roman pour ado. L'adolescence débute à 13 ans? En principe, mais les personnages en ont 16 et les nombreux passages reliés au sexe ne sont peut -être pas pour les jeunes ados. Était-il nécessaire d'insister autant sur cet aspect? D'un autre côté, l'absence de sexe aurait diminué la crédibilité du roman. Côté récit, les transitions narratives se font aisément, peu de longueurs, un rythme agréable. En résumé, c'est un bon roman, suffit d'y croire et d'adhérer à cette histoire que l'on préfère savoir impossible.
Commenter  J’apprécie          00
Tiboux
  09 janvier 2011
Sans réfléchir pendant des lustres à la note que je souhaite lui accorder, je penche pour un petit 3 sur 5 car même si ce livre se lit rapidement, il a quelques défauts notamment une chose qui m'a sérieusement gavée. A savoir le sexe ! Jack en parle sans arrêt au point d'en faire une overdose et puis pour un roman jeunesse, je ne sais pas trop quoi en penser au final ?! Ce n'est pas vulgaire, mais trop présent à mon goût. En même temps, je ressens bien qu'on exprime les émotions de l'adolescent mais il ne faut pas abuser non plus : " Est ce que je vous ai déjà dit que j'ai fait l'amour avec Ramie Boulieux, la nuit dernière ? Dans son lit ? Et qu'on était nus pendant tout ce temps ? Je vous l'ai déjà dit ? Bien. Je voulais être sûr que vous suiviez. " Puis un peu plus loin à nouveau : " Au faite, je vous ai parlé de fellation ? Parce que oui, il y a aussi eu une fellation, la nuit dernière. " Et encore à la page suivante : " Mais je ne crois pas. C'est peut-être la désillusion de l'amour. Ou la fellation. Je vous ai dit pour la fellation, hein ? " Jack se répète à longueur de temps - les passages cités sont proches pourtant. Je ne saurai vous dire ce que j'ai apprécié à la première lecture mais je peux sans hésiter pour vous dire ce que je n'apprécie pas à cette relecture. Mise à part le détail du sexe, c'est une comédie sympa - ça se lit super vite puisque la police est assez grande avec peu de pages : 319, donc plus que raisonnable ! Et je peux affirmer très haut que je n'ai plus l'intention de le relire, une fois c'est sympa, deux fois c'est bien, après ça sera trop !
Retrouvez l'intégralité de l'avis sur le lien donné...
Lien : http://0z.fr/ZImv_
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
TibouxTiboux   09 janvier 2011
Est ce que je vous ai déjà dit que j'ai fait l'amour avec Ramie Boulieux, la nuit dernière ? Dans son lit ? Et qu'on était nus pendant tout ce temps ? Je vous l'ai déjà dit ? Bien. Je voulais être sûr que vous suiviez.
Commenter  J’apprécie          110
rkhettaouirkhettaoui   27 novembre 2015
Tu ne crois pas que le monde a gaspillé suffisamment d’énergie à vouloir séparer les hommes et les femmes, à chercher à nous convaincre que nous venions de Mars ou de Vénus ? Dans que l but ? Nous venons tous de la même planète, au final.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   27 novembre 2015
La plupart des gens pensent que la mode est un truc superficiel, réservé à des nanas obsédées par les marques, mais ils passent à côté de sa signification culturelle profonde.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   27 novembre 2015
Je suis peut-être trop parfaite, mais au moins je ne ressemble pas à un tableau de Picasso.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   27 novembre 2015
Le futur, en général, est pour moi une vraie source d’angoisse. Quand j’imagine ce qui m’attend lorsque je devrai partir de la maison, ça me donne de l’urticaire
Commenter  J’apprécie          00
Video de Lauren McLaughlin (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lauren McLaughlin
Interview de Lauren McLaughlin (en anglais)
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Lauren McLaughlin (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3495 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre