AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9781075407154
234 pages
Éditeur : Auto édition (14/08/2019)
4.62/5   25 notes
Résumé :
Pierre, Professeur des Ecoles, enseigne dans la Drôme depuis quelques années. Divorcé, il s’est installé dans la petite ville de Valforey où il vit seul. Après s’être réfugié exclusivement dans son travail, il se sent prêt à être à nouveau heureux.Claire, mariée et mère de 3 enfants, participe à la vie de l’école, accompagnant la classe de ses filles dans les sorties scolaires. Mère au foyer, elle mène une vie tranquille et harmonieuse auprès d’Olivier, son mari.Un ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
4,62

sur 25 notes
5
20 avis
4
2 avis
3
0 avis
2
1 avis
1
0 avis

Dominique_D
  14 février 2021
J'apprécie tout particulièrement le roman choral, et quelle chance, « Je n'ai pas d'attirance pour toi » en est un. L'auteure via ce procédé littéraire nous offre les différents points de vue des protagonistes de l'intrigue, et de fait, nous permet de nous infiltrer dans les sentiments et pensées de chacun. La force de l'auteure est de donner au thème de l'amour, si souvent traité, une teneur nouvelle et inédite. Mais là n'est pas sa seule originalité : elle joue avec nos sentiments d'un bout à l'autre du roman. On croit tout d'abord découvrir une petite romance, sympa sans doute mais pas plus que cela… Et puis, on s'aperçoit bien vite que les apparences sont trompeuses. : nous voilà plongés dans une intrigue qui dissèque les relations de couple et les sentiments amoureux avec tout leur lot de trahison, de mensonges, mais aussi de joie et d'exaltation!
Une femme mariée, s'ennuyant un peu dans sa vie, est soudainement attirée par l'instituteur de ses enfants et obéit à une pulsion : elle lui avoue son attirance via un SMS. Elle n'a pas vraiment pensé aux conséquences de son geste, surtout qu'elle aime encore son mari. Alors, bien sûr, on peut se dire qu'elle est franchement déjantée : elle se morfond, se culpabilise mais poursuit tout de même son presque harcèlement. Et puis, cet instituteur qui lui dit ne pas être attiré, refusant la moindre liaison amoureuse ou simplement sexuelle avec elle, s'avère bien étrange dans sa manière de réagir face aux assauts répétés de cette femme : il ne bloque pas son portable, l'encourage à lui envoyer des courriers. Bref, un peu bizarre ce gars, tout de même.
Et pourtant, l'auteure instille progressivement en nous le doute, nous oblige à revoir nos certitudes, nous entraînant dans les méandres de l'âme humaine auxquels finalement nous-mêmes n'échappons pas. L'histoire gagne en intensité au fil des pages et surtout nous entraine sur des voies que nous n'avions pas imaginées nous emmenant à creuser davantage les complexes ressorts qui font agir les humains, même si ceux-ci peuvent paraitre irrationnels. Et surtout, ne sommes-nous donc pas tous, un jour ou l'autre, susceptibles de ranger notre moralité dans un placard pour vivre le grand amour ? Au fait, une femme peut-elle être amoureuse de deux hommes et ne pas être en capacité de choisir l'un ou l'autre ?
Le lecteur entame les dernières pages du livre et reste plongé dans la perplexité : une telle histoire d'amour peut-elle perdurer dans le temps ? L'auteure y répond à sa façon et… encore une fois, nous remue le coeur.
Bravo pour cet exercice de style à l'écriture précise et incisive qui donne un rythme vivant au récit.
Je recommande vivement ce roman à tous les lecteurs qui aiment être surpris, qui apprécient de s'interroger sur les complexités de l'âme humaine et qui tentent vainement de définir les mystères de l'amour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
jbjouteur
  02 novembre 2020
Lire ce livre m'a donné l'envie d'improviser une petite histoire qui ne serait ni le pitch du bouquin, ni son résumé, ni une analyse existentielle des personnages et encore moins une ronflante thèse sur le « Comment c'est-y qu'elle s'y est pris pour écrire son bouquin la miss Marie.
Mon historiette serait plutôt le futur de ce livre, tout en étant sa genèse.
Deux jeunes gens fraîchement mariés visitent, de la cave au grenier, la maison à usage d'habitation qu'ils viennent juste d'acquérir. L'ancienne propriétaire, une très vieille dame qui vivait seule, vient de décéder. Ses enfants ont vendu leur héritage, sans même prendre la peine de se déplacer. La demeure est encore entièrement meublée. Pèserait-il sur la famille de la défunte d'inavouables secrets ?
Notre jeune couple vide la maison, c'est gênant tout de même de trier des souvenirs qui ne nous appartiennent pas. Mais il faut bien s'installer et se résoudre à jeter.
Dans les combles, nos jeunes mariés découvrent une valise contenant des textes. Un tas de texte, tous glissés dans des chemises de couleurs différentes. S'agit-il de romans ? de journaux intimes ? de notes ? de cahiers d'écolier ? Certains feuillets sont imprimés, d'autres sont manuscrits. Sur chacun des dossiers, une main féminine a inscrit des prénoms, des prénoms masculins et féminins. Peut-être s'agit-il de celles et ceux qui noircirent ces pages il y a longtemps. Pourquoi longtemps ? Parce que des dates sont inscrites, suivies d'annotations griffonnées en rouge.
Enfin, ils mettent la main sur une feuille de papier sur laquelle il est noté : “merci de remettre cette valise à mes enfants, c'est signé Claire. le prénom de la mamy qui vivait ici.
Ces documents sont sans doute personnels et très intimes. Les jeunes gens ne se reconnaissent pas le droit de les consulter. Et pourtant, motivés par un impérieux besoin de savoir, ils craquent, elle comme lui, se mettant à lire, à lire à lire encore, jusqu'au bout de la nuit.
Ils découvrent alors le fardeau de cette famille. Des évènements qui sous la plume d'un Courteline ou d'un Feydeau auraient peut-être donné lieu à un vaudeville qui, joué sur des scènes de théâtres parisiens, aurait fait le bonheur des habitués des grands boulevards.
Mais une autre suite attendait ces manuscrits. La jeune femme est émue par les notes ‘au jour le jour' qu'elle vient de découvrir et le hasard voulait qu'elle soit auteure. Mais est-ce vraiment du hasard ? Marie… C'est le prénom de cette auteure l'auteure, réunit tous les écrits. Elle les corrige, les assemble, les unis… le tas de feuilles devient livre. Un livre témoignage, un livre de confessions posthumes, un livre testament. …
Une fois l'opération achevée, elle adresse le résultat de son travail aux enfants de la vieille dame, leur demandant l'autorisation de publier cette histoire.
Nathan, Juliette, Charlotte, Élise et Noémie savent à présent. Ils comprennent enfin que dans une pièce de boulevard qui fait marrer la France entière, il y a souvent des gens qui souffrent. Vous voulez en savoir plus ? Je vous comprends. Lisez donc ce bouquin. Il revisite le genre d'une manière habile. C'est un vaudeville qui ne prétend être drôle et c'est plutôt réussi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
questcequonattendpourlire
  10 avril 2020
« Ai-je donné l'impression de vouloir la séduire ? Je me regarde : ma cinquantaine, ma légère mais stable calvitie, mon embonpoint subtil. Eh, je ne suis pas gros, j'ai juste quelques petits kilos en trop !
J'avoue, j'ai un certain charisme et une autorité naturelle qui compensent en partie mon physique qui n'a rien d'un Apollon. Et puis, je sais que j'ai de beaux yeux. Ce n'est pas toujours suffisant pour séduire une femme mais j'y arrive parfois. »

Tout commence par ce message envoyé sur Facebook « J'ai eu un coup de coeur pour toi ».
Un message envoyé par Claire à Pierre, l'instituteur de ses jumelles.

Claire est très investie dans les festivités de l'école de ses filles. Elle participe aux sorties, aux ventes de gâteaux… A chaque fois, qu'elle est sollicitée, elle répond présente.

Mais voilà, depuis qu'elle a envoyé ce message, elle évite tout contact avec l'école mais surtout avec Pierre. Mais que lui a t-elle pris d'écrire ces mots ? Elle est mariée, mère de trois enfants et plutôt heureuse dans son ménage. C'est vrai que depuis quelques temps Claire se sent lasse et déprimée. Entre le ménage, la lessive, les enfants, les repas… Claire tourne en rond et ne trouve plus de sens à sa vie. Elle n'est pas malheureuse, pour autant elle n'est pas complètement heureuse non plus !

Où la mènera t-elle d'envoyer ce message ? Ce n'est pas le genre de femme à tromper son mari. Et puis Pierre a été très clair avec elle « Je n'ai pas d'attirance pour toi ». Pourtant, de messages, elle va passer aux lettres. Et l'échange va se poursuivre. Un échange à sens unique ? Pourquoi Pierre accepte t-il ses courriers ? Ses déclarations ? Alors qu'il dit ne pas avoir d'attirance pour elle ?

Une histoire bouleversante pour des émotions à cerner de toutes parts. Des personnages intéressants et des points de vues sans cessent remis en questions. Marie Meyel à la subtilité, à travers son histoire, de nous la faire vivre de différentes manières en nous projetant coup à coup dans l'esprit d'un de ses personnages. Une narration captivante qui nous embarque en profondeur dans ce récit. Une écriture recherchée. Une plume attendrissante, délicate et sensible. Un roman construit et aboutit pour une histoire à la fois surprenante et attachante.
Laissez-vous transporter par ces personnages, par les mots de l'auteure et par cette histoire exceptionnelle. J'en suis persuadée, elle ne vous laissera ni indifférente, ni sans réflexion quelle qu'elle soit !
Chers lecteurs, chères lectrices, il ne me reste plus qu'à vous souhaiter une bonne lecture 😉
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
canette
  10 octobre 2020
Hello,
Mon petit retour sur Je n'ai pas d'attirance pour toi de Marie Meyel
Un beau jour Claire se sent incroyablement attirée par Pierre alors qu'elle est pleinement heureuse avec Olivier. L'attraction est la plus forte et elle bouleverse Claire. Elle prend son courage à deux mains et écrit à Pierre. À partir de là tout s'emballe dans la vie, le coeur et la tête des divers personnages.
La plume de l'auteur reste légère pour aborder un thème délicat qui est celui de ‘l'Amour qui décide de déployer ses ailes sur une autre personne que celle qui partage votre vie. Simple coup de coeur ? Simple désir sexuel ? Réels sentiments ?
Les protagonistes avec chacun leur vision tendent alors à démontrer que parfois lutter ne sert vraiment à rien.
J'ai beaucoup aimé ce regard croisé qui met en avant chaque personnage à tour de rôle. J'ai trouvé intéressant de laisser la place aux enfants qui connaissent le divorce, puis les familles recomposées et ensuite le choix de leur père ou mère qui bouleverse une nouvelle fois leur quotidien.
Ce court assez court met en évidence la complexité des sentiments amoureux de façon très subtile, mais aussi complexe. Tout n'est pas blanc ou noir. Tout est une question de choix, de cheminement et de ressources que l'on possède à l'instant T.
L'amour est le plus beau sentiment qui nous est donné de vivre, mais aussi le plus cruel et le plus compliqué. Marie Meyel nous interroge aussi sur le fait de savoir si l'on peut aimer deux personnes à la fois.
Aucune morale dans ce roman que j'ai lu d'une traite, juste un tableau complet de ce que chaque membre d'un trio amoureux peut ressentir.
Un agréable moment de lecture qui m'a fait découvrit cette auteure que je relirais sûrement entre deux romans plus noirs.
Résumé :
Claire a eu un coup de coeur pour Pierre et a osé lui écrire. A quoi s'attendait-elle en envoyant ce message ? Certainement pas à ce silence qui lui a paru interminable, suivi de cette réponse qui lui a fait l'effet d'une douche glacée : Je n'ai pas d'attirance pour toi.
Claire ne se reconnaît plus, elle n'a rien d'une midinette. Elle est mariée à Olivier, mère de trois enfants et vivait jusque-là une vie paisible. Pierre, divorcé, professeur des écoles et directeur de l'école de Valforey dans la Drôme, est le professeur des filles jumelles de Claire.
Comment Claire va-t-elle désormais pouvoir côtoyer Pierre, elle qui a l'habitude d'accompagner la classe de ses filles lors des sorties scolaires ?
Au fil de l'histoire écrite à la première personne, les voix de Claire, de Pierre et celles des personnages qui entrent en scène tour à tour dessinent un émouvant portrait de femme et un non moins bouleversant portrait d'homme.
Un récit si réel que vous pourriez bien vous y reconnaître ! La vie
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lildrille
  09 novembre 2021
Je n'ai pas d'attirance pour toi nous raconte le quotidien de deux personnes aux vies tranquilles et sans émois, du moins à première vue : une mère de famille, mariée, qui s'occupe de ses filles avec amour, et un professeur d'écoles, qui enseigne à ces mêmes filles. Ils se rencontrent régulièrement, discutent aimablement, jusqu'au jour où tout bascule !
Deux destins liés, deux visions de la vie et de l'amour qui se confrontent, deux héros communs mais captivants. Un roman pas comme les autres !
Une belle histoire d'amour et de vie
Nous suivons les points de vue internes des deux personnages avec plaisir ; les tons, réflexions, doutes, et questionnements nous parlent d'emblée et ne nous ennuient jamais. On s'attache vite à ces deux figures qui nous ressemblent, et avec qui nous partageons de nombreux points communs. Dans ce livre, il ne se passe pas grand-chose, et en même temps il se passe beaucoup ! La manière de s'exprimer, la plume fluide et efficace nous accrochent ; le moindre soubresaut de pensées, la moindre déconvenue nous interpelle. le lecteur est littéralement plongé dans l'intrigue, grâce à une plume addictive !
Bien que le titre soit clair – il exprime le fait que le professeur n'est pas attiré par la mère de famille, le lecteur se doute d'un traquenard, d'une chute étonnante ou d'un retournement de situation croustillant. Tout le suspens se joue dans cette attente : Craquera-t-il, craquera-t-il pas ? Osera-t-elle tout, n'osera-t-elle pas ? La relation ambigüe – je m'approche et tu t'enfuis, tout comme je m'avance et tu ne le remarques pas, amène du piment à l'ouvrage et, surtout, nous aide à réaliser que cela pourrait arriver à n'importe qui, nous y compris. Les situations restent cohérentes, plausibles, réalistes ! Les dialogues marchent à la perfection, ils nous donnent à assister à un véritable spectacle dynamique.
Un questionnement sur soi-même
Malgré l'amour qu'elle éprouve pour son mari, l'héroïne rêve de nouvelles sensations, de retour en arrière où la passion se faisait encore vivace, où la surprise marquait un quotidien moins terne, moins rangé. Nous avons tous ressenti ce balancement, cette sensation de se laisser porter par le courant sans vraiment réagir, ou prendre plaisir à notre vie. Comme si un robot nous remplaçait et que l'on observait l'extérieur à travers ses yeux.
Appelez cela crise de la quarantaine (trentaine, cinquantaine…), dépression ou folie… le problème reste le même : comment redonner à notre environnement tout son sel ? le roman revisite cet état de ballotement avec brio, et nous interroge également sur nous-même. Entre malaise et excitation, joie et peine, l'histoire nous offre à passer par de multiples émotions très différentes.
Un point de vue original
L'histoire d'amour dépeinte n'a rien de niaise, même si elle reste romantique, à sa manière, mais aussi belle et émouvante. Ici, l'amour porte une autre teneur, une autre saveur. Il est à la fois plus terre à terre et léger. Les deux protagonistes ont un passé chargé et de l'expérience.
Un point de vue original sur un thème pourtant déjà traité à de maintes reprises (adultère, crises, envie de changement…). le roman amène à distiller les méandres de l'âme humaine (ses défauts comme ses qualités) ; les certitudes des lecteurs se voient mises à mal. Nos principes se retrouvent également malmenés. Et c'est tant mieux !
Une fin inattendue
Les dernières lignes du roman étonnent par leur parti pris – et peut-être moralité douteuse. Scène difficile, moins ouverte que le laissait supposer le roman auparavant, elle est pénible à assimiler pour des âmes sensibles, et arrive surtout alors qu'on ne s'y attendait pas ! Pas. Du. Tout. Vraiment. Pas. Du. Tout.
Bravo à l'auteure de terminer sur une note aussi incisive et poignante, qui marque irrémédiablement les esprits. Cependant, elle laisse un arrière-goût étrange, qui nous garde indéfini sur la conclusion : fin heureuse ou pas, alors ? A vous de vous en faire votre propre idée !
En bref
Une histoire de vie touchante et un questionnement sur soi-même.
Deux héros qui nous ressemblent.
Du rythme et du suspens.
Une plume addictive.
Le lecteur passe de la joie à la peine, de l'excitation au malaise.
Une chute marquante, qui restera dans la mémoire !
[Je publie des chroniques littéraires sur lavisqteam.fr et celle de ce roman est présente au lien suivant : https://www.lavisqteam.fr/?p=59705
J'ai mis la note de : 18/20]
Lien : https://www.lavisqteam.fr/?p..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
CelinesCamisuliCelinesCamisuli   15 avril 2021
Marie aime bien nous mettre des claques, je crois. C’est le deuxième livre qui me secoue.

Elle part doucement, comme une douce mélodie et de page en page, la musique devient plus énergique. Je ne mentirai pas en disant que certains personnages m’ont malmené psychologiquement. Je n’ai et ne pourrai jamais comprendre Claire. Mais c'est pour notre bien, je pense.

Hyper réaliste en plus, la réalité de beaucoup surement (au secours), et une belle leçon de vie.

J’ai aimé le rythme, les points de vue différents des narrateurs et la fluidité de la syntaxe.

Un beau roman à découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SoleildesmontagnesSoleildesmontagnes   26 mai 2021
J'ai lu un article sur la charge mentale des femmes. Elles sont tout le temps en train de penser ce qu'elles ont à faire pour le couple, pour la famille : les repas à planifier, les courses à faire... Il y a toujours quelque chose qui trotte dans leur tête.
Commenter  J’apprécie          00
SoleildesmontagnesSoleildesmontagnes   26 mai 2021
Je ne ressens aucune attirance pour toi.

- la phrase culte du roman !
Commenter  J’apprécie          00
SoleildesmontagnesSoleildesmontagnes   26 mai 2021
Je ressens du désir pour toi. Ce n'est pas du désir, c'est de l'amour
Commenter  J’apprécie          00

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4251 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre