AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782893818368
Éditeur : Logiques (01/01/1900)

Note moyenne : 3.47/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Élevé par sa grand-mère qui n'en vient pas à bout, André « Dédé » Gaudrin tourne mal. D'autant plus que son père, Ti-Guy, lui manifeste une indifférence totale. L'adolescent qu'il devient se veut forte tête, opportuniste et imbu de lui-même. Il profite des avances des femmes, jeunes et moins jeunes, tout en ne se refusant pas à certains hommes. Troublé, désorienté, il noie son désespoir dans l'alcool, jusqu'au jour où une adorable jeune fille lui offre un doux souri... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   23 avril 2014
Il était question de politique, de faits graves, de méfaits d’ici et d’ailleurs, bref, plus de déboires que de joies, mais pour Betty, ce qui l’avait le plus affligée avait été le décès de Marilyn Monroe. Cette superbe déesse de l’écran qui, disait-on, s’était suicidée à l’âge de trente-six ans. Si belle! Si riche! Si célèbre! Voilà ce que Betty ne pouvait admettre. Avoir tout cela et tout laisser tomber pour l’au-delà... Quelle tristesse! Alors que les enfants qui crevaient de faim dans les pays sous-développés la laissaient indifférente. Que Marilyn! Quelle injustice que sa fin tragique!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   23 avril 2014
A défaut d’être le seul et unique dieu sur terre pour sa bien-aimée, il sentait monter en lui le désir de plaire, de voir quelques truands se pâmer, les filles faciles le déshabiller des yeux et se donner, culottes baissées, à qui avait la main la plus habile. Une rechute, quoi! A moins que le proverbe: «Chassez le naturel, il revient au galop» ait été créé pour lui.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   23 avril 2014
J’ai changé, j’ai laissé le temps faire son œuvre. Je suis encore coquette, j’aime les tailleurs griffés, mais j’ai laissé la vie poursuivre son cours sans l’entraver.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   23 avril 2014
Dédé n’était pas laid, mais il n’était tout de même pas du calibre d’Alain Delon. Pas très grand, beau certes, blond, les yeux pers, la lèvre douce et sensuelle, il pouvait plaire aux femmes, mais de là à avoir à ses pieds un mannequin du genre Jacqueline Julien, c’était plus qu’inoui.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   23 avril 2014
Céleste, femme mariée, ne tenait pas à partager Dédé avec une autre. Avec aucune autre! Parfois colérique, elle devenait de soie dès qu’il la chevauchait dans un grand lit d’une suite d’hôtel. Parce que, à l’instar de son père, Dédé savait comment faire jouir une femme entre les draps.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Denis Monette (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Denis Monette
Anne-Laure Bondoux nous parle de son nouveau roman, Valentine ou la belle saison, qui sortira le 04 octobre aux éditions Fleuve.
À 48 ans et demi, divorcée et sans autre travail que l?écriture d?un manuel sur la sexualité des ados, Valentine décide de s?offrir une parenthèse loin de Paris, dans la vieille demeure familiale. Là-bas, entourée de sa mère Monette et du chat Léon, elle espère faire le point sur sa vie. Mais à la faveur d?un grand ménage, elle découvre une série de photos de classe barbouillées à coups de marqueur noir. Ce mystère la fait vaciller, et quand son frère Fred débarque, avec son vélo et ses états d?âme, Valentine ne sait vraiment plus où elle en est. Une seule chose lui semble évidente : elle est arrivée au terme de la première moitié de sa vie. Il ne lui reste plus qu?à inventer ? autrement et joyeusement ? la seconde.
Si vous souhaitez acheter ce livre, cliquez sur le lien suivant : https://bit.ly/2D4rv8w
+ Lire la suite
autres livres classés : alcoolVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le confinement à l'insu de leur plein gré...

De notre envoyé spécial à Séville, interviewé sur le confinement ce noble andalou aurait déclaré : Ô rage ! ô désespoir ! ô viellesse ennemie ! N'ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?

Georges Perec
Pierre Corneille
Honoré de Balzac
Irène Nemirovsky
Maxence Van der Meersche

10 questions
47 lecteurs ont répondu
Thèmes : confinementCréer un quiz sur ce livre