AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 8899716021
Éditeur : Colonnese Editore (02/04/2016)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Terrorisé par le choléra et par les rats sortant des égouts, le jeune Munthe est à Naples en 1884, pour soigner les victimes de l'épidémie dans les bas-quartiers ; il est aidé et assisté durant ses interventions par le vieux prêtre Don Dionisio et sa "Madonna del Buon Cammino", une petite statuette de cire, chauve, au sourire absent, que les fidèles portent solennellement en procession. Au début le succès sourit au jeune médecin, mais bientôt les malades et les mort... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
isabellelemest
  25 avril 2018
Deux merveilleuses petites nouvelles écrites dans un italien impeccable et classique par le médecin d'origine suédoise Axel Munthe qui exerça, la plus grande partie de sa vie, en Italie au tournant du 20ème siècle.
Dans la première, il convoque ses souvenirs de jeune praticien confronté à l'épidémie de choléra à Naples en 1884. Il raconte une étrange alliance entre le scepticisme du scientifique essayant des thérapies désespérées, et la superstition crédule d'un vieux prêtre que suivent bientôt les Napolitains des faubourgs en mal de sauveur. Qui guérit les malades, la science ou le miracle ? le jeune homme ne le sait plus très bien, même si la réalité du choléra finit par l'emporter. Réflexion mélancolique devant l'incroyable crédulité humaine, la naïveté d'une foi enfantine, la solitude du médecin devant l'épidémie, le texte est aussi empreint de la poésie pieuse du vieillard, capable de transfigurer une statuette miteuse en source de vie miraculeuse.
Le second texte, plein de tendresse, de poésie et d'ironie, évoque à travers le regard et l'inertie des chiens peuplant la place principale de Capri, le lent passage du temps et des saisons sur une île magique, endormie sous le soleil, animée par la chasse et les vendanges et - déjà - envahie et exploitée par des touristes égoïstes, incapables d'en saisir l'âme et la longue et antique histoire.
Un vrai plaisir de lecture, à l'écoute de cette voix discrète, nostalgique et singulière
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
isabellelemestisabellelemest   27 avril 2018
La famille des chiens Pagano a toujours été la première à Capri, et du jour où l'un de leurs maîtres est devenu maire, ils se sont encore plus enfermés dans cette attitude de réserve qu'ils ont toujours su garder vis à vis des classes inférieures. Généralement ils forment un cercle à part, avec quelques chiens libéraux, sous les portiques de la Mairie. Les chiens conservateurs, qui ont été battus aux dernières élections, quand Manfredo Pagano, le candidat libéral, est devenu maire, se regroupent en une minorité hostile de l'autre côté de la place près des marches de l'église, et restent assis avec une grande dignité près de la porte, comme d'humbles publicains, tandis qu'on célèbre la Messe ou que les "Enfants de Marie" chantent les litanies, (p.49)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
isabellelemestisabellelemest   27 avril 2018
La "Madonna del Buon Cammino" se tenait là, seule, dans sa niche à moitié en ruine dans laquelle une petite lampe à huile solitaire essayait de vaincre l'ombre envahissante. Don Dionisio avait tiré avec une grande solennité le rideau qui cachait sa Madone aux yeux des profanes et avait arrangé avec une tendresse maternelle l'ourlet déchiré de sa veste qui menaçait de tomber en loques. Le docteur avait regardé avec étonnement et pitié la pâle figure de cire au sommeil absent et au visage impassible, qui pour Don Dionisio représentait le plus haut degré de beauté physique et spirituelle. "Comme elle est belle ! Comme elle est sympathique !" s'exclamait-il en regardant sa Madone. (p 14)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
autres livres classés : capriVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
294 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre